“Les c***s, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît”

06/03/2020
“Les c***s, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît”
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (9 votes, average: 4,44 out of 5)

Ce que Lino Ventura penserait d’Internet

 

Internet est une machine à apporter, sur nos écrans, tout ce qui se fait de plus absurde, grotesque, stupide, vulgaire, dans le monde.

Les c***s, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît”, disait Lino Ventura, dans les Tontons flingueurs (https://www.youtube.com/watch?v=CMzgMva5ekk)

Oui, mais ce sont eux, justement, qui ont le plus de chance de devenir des célébrités mondiales sur Youtube !

Nous en avons eu un bel exemple avec Benjamin Grivaux, candidat à la Mairie de Paris.

(J’ouvre une parenthèse : à mes lecteurs qui se demandent comment un être humain doté d’un cerveau peut agir de façon aussi contraire à son propre intérêt, voir l’histoire de la grenouille et du scorpion ; instructive pour comprendre pourquoi chacun de nous fait des bêtises sur le plan de sa propre alimentation et de sa propre santé).

Les pires folies sont devenues notre quotidien

Avec Internet, nous passons en continu d’une aberration à l’autre : comportements absurdes, attentats insensés, élections désastreuses, blagues graveleuses, acrobaties ou accidents consternants, catastrophes en tout genre, c’est le concours permanent d’hystérie.

Surtout, Internet donne une prime énorme à ceux qui osent dire et faire n’importe quoi.

Ainsi, si vous décidez de devenir plombier ou de planter des laitues, vous pouvez poster la nouvelle sur Facebook, elle ne risque pas de faire le tour du monde.

Mais si vous décidez d’épouser un hippopotame et que vous lancez des démarches pour faire reconnaître par l’Etat civil que vous êtes vous-même un phacochère, vous avez bonne chance de faire un tabac planétaire sur Youtube, pour peu que vous paraissiez sincère, et que vous publiiez un appel émouvant filmé sur votre smartphone.

Les personnes normales finissent par se sentir “ratées”

Or, les gens extravagants sont, à l’échelle de l’humanité, assez nombreux pour fournir un flux continu d’âneries accablantes sur les réseaux sociaux, qui sont des autoroutes qui conduisent toutes les pires stupidités droit dans nos cerveaux.

La personne normale, sans histoire, finit par se sentir isolée, exclue du succès et de la célébrité, et au fond un peu “ratée”.

Moi je m’habille normalement, je travaille, je bricole, je joue au Scrabble… je suis donc un “nobody”, je ne serai jamais un héros sur Youtube, je suis un nul, un raté…

Devenir célèbre, pour le meilleur et pour le pire

On ne compte plus les adolescents, les quidams, qui ont un jour publié une photo, une vidéo, un message, sans se douter de ce qui allait se produire, et qui sont devenus ainsi du jour au lendemain des célébrités mondiales, et souvent pas dans le bon sens.

Nouveau héros de la Nation ou, au contraire, ennemi à abattre.

C’est le phénomène “Mila” ou Julie Graziani. Tout le monde est déjà en train de les oublier mais elles ont leur vie définitivement fracassée, jusqu’à leur mort, à cause d’une phrase de deux secondes qui a circulé sur Internet.

Comment mes lettres sur la santé se sont mises à circuler sur Internet, et à échapper à mon contrôle

Moi-même, c’est un peu ce qui m’est arrivé en 2010, quand j’ai commencé à publier mes messages sur la santé.

A l’époque, je n’écrivais qu’à quelques personnes de mon entourage proche et connu : amis, quelques cousins, collègues, mon parrain, une voisine…

C’était la pré-histoire de Santé Nature Innovation. Une époque, au fond, où tout était simple.

J’avais toujours eu l’habitude d’écrire des lettres. La “petite” différence, était que c’était des courriers électroniques. Des emails qui peuvent donc se transférer très facilement, d’un carnet d’adresse à l’autre.

Et voilà que, suite à un message devenu “viral”, des dizaines de milliers de personnes que je ne connaissais pas ont commencé à me lire, du jour au lendemain.

Mais moi, je ne m’y attendais pas. Je n’étais pas préparé.

Et je ne sais toujours pas d’ailleurs, aujourd’hui, quel a été l’impact de mes messages. Sur qui ? Qui les a reçus ? Qui les a aimés ? Qui les a détestés ??

Globalement, ont-ils apporté aux gens plus de choses positives ? Ou négatives ?

Je ne le saurais jamais. (Vous pouvez toutefois témoigner au bas de cet article de vos bonnes et mauvaises expériences en rapport avec Santé Nature Innovation, nous y verrons ainsi un peu plus clair sur les résultats réels de mon travail, toutes ces années).

Aucun moyen de mesurer les conséquences sur le monde réel

En tant que rédacteur, je sais très bien que les messages que j’envoie peuvent aider des gens, mais aussi être mal comprismal interprétés, mal appliqués, contenir des ambigüités voire des erreurs (je ne suis qu’un être humain !!) .

Imaginez l’angoisse !

J’ai du apprendre à faire extrêmement attention à ce que j’écrivais.

J’ai redécouvert le sens des proverbes anciens comme “La parole est d’argent, mais le silence est d’or”. Ou encore “Avant de parler, tourne ta langue sept fois dans ta bouche”.

Mais ça n’évite pas tous les problèmes.

Que doit ressentir Mark Zuckerberg, le créateur de Facebook ??

Et je n’ose même pas penser à ce que doivent ressentir les gens qui ont créé des sociétés un million de fois plus grandes quecSanté Nature Innovation, comme Facebook, Google, Amazon, Wikipédia et autres…

C’est vraiment l’histoire de Frankenstein, la créature qui prend vie, et échappe à son créateur.

Facebook compte plus d’inscrits que le plus grand pays du monde, et même que la plus grande religion du monde !

Quel impact sont-ils en train d’avoir ?? Sont-ils en train d’aider les gens, en les rapprochant, ou au contraire de créer des communautés divisées qui se haïssent comme jamais ??

Sont-ils en train de nous apporter plus de liberté, ou au contraire de transformer le monde en prison planétaire, où plus aucune vie privée ne sera possible ?

Les gens mettent tellement d’informations sur Facebook et sur Internet… Et tout est enregistré, à jamais, sur des mémoires informatiques. Chaque parole, action, clic, est consigné pour l’éternité…
Que se serait-il passé si Vichy, les Allemands ou les Soviétiques avaient eu accès aux comptes Facebook de tous les citoyens de leurs pays ?
Tout cela restera-t-il éternellement sans conséquences ?

Que se serait-il passé en Allemagne dans les années 30 s’il y avait eu Facebook et que le gouvernement à Berlin avait pu exiger d’avoir accès au compte de tout le monde pour savoir ce que chacun pensait, ce qu’il avait lu, qui était ses amis, où ils se trouvaient ??

De combien cela aurait-il facilité le “travail” des SS et de la Gestapo ? Et en Russie ? Et au Cambodge ?

Et qu’en est-il des actuelles dictatures en Chine, par exemple, et dans les autres régimes autoritaires ? Savez-vous que le gouvernement indien vient de passer une loi qui lui donne accès, sans la moindre restriction, à tous les comptes ouverts sur les réseaux sociaux ? [1]

Les dirigeants indiens sont-ils tous des enfants de chœur ? Et, si oui, quelle garantie y a-t-il que ceux qui seront au pouvoir demain, et qui auront accès eux-aussi à toutes les opinions, faits et gestes de toute la population de leur pays, ne seront pas tentés d’en abuser pour régler certains comptes ?

Qu’en est-il dans nos pays aujourd’hui ?

Qu’en est-il, d’ailleurs, de nos propres pays ? Au nom de la lutte contre le terrorisme, la grande criminalité et la fraude fiscale, nos dirigeants s’arrogent chaque année de nouveaux “droits” à venir contrôler ce qui se passe sur les réseaux sociaux.

Avons-nous de bonnes raisons de penser que cet accès aura toujours lieu à bon escient ? Que jamais il ne se reproduira de dérives politiques, conduisant certaines personnes pas très bien intentionnées au pouvoir, qui pourraient se servir de tout cela pour des motifs discutables (comme par exemple de repérer et persécuter des gêneurs) ?

Et ne nous faisons aucune illusion : les gens qui ont inventé Google, Facebook, les sites Internet, Wikipédia et autre, ne maîtrisent, pas plus que vous ou moi, les conséquences que leurs inventions sont en train d’avoir.

Il n’y a qu’à voir leurs visages… Ils ont beau prendre des poses, être conseillés par d’habiles experts en communication, se gratter la gorge et prendre des airs rassurants, comme s’ils savaient où ils vont, la vérité est qu’ils n’ont pas la moindre idée, ni la moindre maîtrise, sur ce que leurs inventions sont en train de causer collectivement à l’humanité…

De haut en bas, et de gauche à droite : Mark Zuckerberg (Facebook), Jeff Bezos (Amazon), Tim Cook (Apple), Elon Musk (Paypal, Tesla), Bill Gates (Microsoft), Larry Page et Sergueï Brin (Google). Derrière les sourires et les mines de circonstances, ces personnes n’ont plus aucune maîtrise sur les conséquences de leurs inventions sur l’avenir de l’humanité.

Mais bon, personne ne nous demande notre avis de toute façon.

Donc, pas d’autre choix que d’attendre pour observer ce qui va se produire. Tâchons juste de garder un peu de distance, et de sens de l’humour. Car cela va certainement s’avérer nécessaire, et probablement bien plus vite qu’on ne peut l’imaginer, et le souhaiter.

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

 

[1] https://www.theverge.com/interface/2020/2/14/21136273/india-internet-rules-encryption-privacy-messaging

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (9 votes, average: 4,44 out of 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires
Découvrez les articles qui concernent ...

“Une bonne épidémie pour nettoyer tout ça” ??

08/03/2020

« On est trop nombreux de toute façon »   Propos atroces entendus tandis que je buvais un café au comptoir : – “Bah, le...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (14 votes, average: 3,64 out of 5)
arrow Lire l’article

Lettre à mes lecteurs qui paniquent pour l’avenir du monde

03/03/2020

Pour aider ceux qui en ont besoin à se remettre en route   Suite à ma lettre sur les 7 fléaux qui s’abattent actuellement sur...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (9 votes, average: 4,33 out of 5)
arrow Lire l’article

Le conte du samouraï insulté

01/03/2020

Un peu de sagesse   Un vieux samouraï se consacrait à enseigner son art aux jeunes. Il était réputé pour sa sagesse et on mur...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (8 votes, average: 4,50 out of 5)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''“Les c***s, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît”''
5 1 vote
Article Rating
guest
66 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Anne-Claire
Anne-Claire
9 jours plus tôt

Bonsoir, je pense qu’il faut faire la part de bien et de pas bien car tout le monde est différent ! On sait que depuis que la technologie a évolué, on est décortiqué en long et en large ! Le moindre mouvement est surveillé ! Non, je ne fais pas des complotistes ! Mais bon, il faut faire avec ! Sinon, le meilleur moyen, c’est d’arrêter tout et de laisse la technologie derrière nous et puis, c’est tout ! Monsieur Depuis, continuer avec vos lettres, elles sont très intéressantes ! Elles permettent d’avoir une autre vison des choses ! Merci… Lire la suite »

Valérie
Valérie
3 mois plus tôt

Bonjour
J’apprécie vos lettres d’information et vous en remercie par contre je n’apprécie pas du tout et suis déçue de la publicité du labo cellinov dont vous faites la promo beaucoup trop souvent alors que justement vous préconisez être en dehors des lobbies. Dommage.

schos
schos
3 mois plus tôt

J’ai appris beaucoup de choses sur les lettres de SNI qui m’ont permis d’avancer dans le contrôle de ma santé sur le plan immunitaire et pour mes articulations. C’est la 1ère fois cette année depuis mon enfance que je n’ai pas eu de trachéobronchite ou de rhinopharyngite et depuis 1 an , je n’ai pas du tout pris d’antibiotiques. Mes articulations se portent beaucoup mieux et ne m’empêchent plus de dormir. La seule chose que je regrette, c’est que les programmes proposés sont très chers mais j’arrive à progresser avec les informations transmises dans vos lettres et un abonnement à… Lire la suite »

Gonon
Gonon
4 mois plus tôt

Merci pour vos lettres signées Jean-Marc Dupuis qui sont toujours agréables à lire, porteuse d’informations, d’un peu d’humour dans ce monde de brutes, et sujettes à réflexions. Surtout elles ne sont par uniquement conçues pour vendre des produits ou des abonnements ce qui est souvent le cas dans d’autres lettres trop récurrentes et elles aussi signées SNI ou utilisant SNI.

VILLENEUVE
VILLENEUVE
4 mois plus tôt

Je ne vais pas m’étendre car les éloges seraient sans limite
Vous avez été pour moi un très bon guide. Je profite de cette occasion pour vous adresser un grand merci
Cordialement

Plée
Plée
4 mois plus tôt

Bien vu… Plus l’humain a de technologies, plus il s’en sert pour faire des conneries. Voir l’analyse ce problème par le philosophe Allan Bloom de l’Université de Chicago, connu principalement grâce à son pamphlet best-seller de 1987, The Closing of the American Mind
Et encore, Bloom est décédé au début des années 90
Bonne continuation

66
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x

Air, Terre ou Feu ?

Ayurvéda

: êtes-vous

Êtes-vous air, feu ou terre ?

Découvrez quel est votre profil ayurvédique !

Test Ayurvéda