Vitamines : apprenez à gérer les objections

09/05/2014
Vitamines : apprenez à gérer les objections
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 4,50 / 5)

 

Je ne sais pas combien de lecteurs m’ont écrit pour me dire que, s’ils essaient de parler autour d’eux de vitamines et de compléments alimentaires, ils se heurtent à des sourires condescendants, à des moqueries, parfois même à du mépris.

Du côté des médecins, ils sont de plus en plus nombreux à s’ouvrir aux approches naturelles ; mais il faut bien réaliser que la plus grande prudence leur est imposée dans ce domaine. Les accusations de « méthodes sectaires » et de « charlatanisme » sont extrêmement rapides à tomber s’ils s’écartent de la stricte pratique classique. Sur Internet, on ne compte plus les blogs, forums, sites qui établissent des listes de prétendus « charlatans ». Pour sa carrière, et son honneur, un médecin ne peut tout simplement pas se permettre de risquer la controverse. Car toute accusation, même la plus injuste, laisse forcément des traces.

Alors, comment faire pour obtenir de votre médecin qu’il vous aide à associer les compléments alimentaires qu’il vous faut à votre régime alimentaire et aux éventuels médicaments qu’il vous prescrit ?

La première chose à faire est de dépassionner le débat. Savoir répondre calmement, mais avec des arguments, aux mises en cause contre les méthodes naturelles. C’est le seul moyen de faire évoluer peu à peu les mentalités.

Voici quelques-unes des principales accusations contre les vitamines et les compléments alimentaires – et les suggestions pour les contrer.

Arguments fréquents contre les vitamines et les compléments alimentaires

1. « Il n’y a pas de preuves scientifiques »

C’est l’objection la plus fréquente… et la plus étonnante. Chaque année, des milliers d’études scientifiques sont publiées sur les effets des nutriments sur l’organisme humain, en prévention comme en traitement des maladies.

Il y a des manuels, des périodiques, des revues scientifiques et des milliers de livres bien documentés. Les autorités de santé elles-mêmes entretiennent d’énormes bases de données bibliographiques sur la composition de chaque aliment pour analyser les effets sur la santé des nutriments.

Si vous vous rendez sur le site Internet de l’ANSES (Agence française de sécurité alimentaire), vous pouvez lire en toutes lettres :
« Le rôle de l’alimentation dans l’augmentation ou la prévention de certaines maladies comme le cancer, l’obésité ou les maladies cardiovasculaires, est aujourd’hui scientifiquement établi. Afin de mieux prévenir ces maladies et améliorer l’état de santé de la population française, il est indispensable de bien connaître son alimentation et son état nutritionnel. [1] »

Il n’y a donc pas que nous qui le disons. Et heureusement !

2. « Les compléments alimentaires sont dangereux »

Les compléments alimentaires sont exceptionnellement sûrs.

En fait, ils sont infiniment plus sûrs que n’importe quel médicament sur ordonnance. Chaque année, 18 000 Français décèdent des effets secondaires de leurs médicaments [2], bien qu’ayant scrupuleusement respecté les indications.

Et cela n’inclut pas les décès liés à des accidents (ingestion accidentelle par des enfants, erreurs de dosage pour les adultes, médicaments contaminés), ni les suicides, ni les effets à long terme de certaines médications qui peuvent hâter le décès ou le déclenchement d’une autre maladie.

Par comparaison, le nombre de personnes qui se tuent chaque année avec des compléments alimentaires est dérisoire. Si dérisoire en fait qu’on ne les répertorie même pas, probablement parce que, la plupart des années, et dans la plupart des pays, il n’y en a tout simplement aucune.

Les cas répertoriés concernent des contaminations accidentelles ou des malfaçons (erreurs de fabrication). Mais, malheureusement, ce danger existe pour tout produit, y compris le produit frais le plus naturel qui soit.

Par contre, vous aurez beau chercher dans les colonnes des faits divers, vous ne trouverez personne qui aura tenté de se suicider en avalant des vitamines 🙂

3. « Si les compléments alimentaires marchaient, les médecins en prescriraient »

Eh bien, justement ! les médecins sont de plus en plus nombreux à prescrire des compléments alimentaires, ou du moins à en recommander à leur entourage (famille) et à en prendre eux-mêmes.

Ainsi qu’indiqué plus haut, il ne faut pas oublier qu’une véritable police de la pensée surveille en permanence ce que disent ou font les médecins, et qu’elle est toujours prompte à taxer les uns et les autres de charlatanisme.

Il n’est donc pas étonnant que beaucoup fassent preuve d’une très grande prudence dans ce domaine.

Il ne faut pas oublier que, durant leurs 9 années de formation de base, ils ne reçoivent qu’une semaine de cours sur la nutrition. Et encore l’essentiel de cette semaine est-il consacré aux besoins en calories et à l’équilibre glucides/lipides/protides, dont l’intérêt thérapeutique est limité.

Rien, ou très peu, n’est enseigné sur les effets physiologiques des nutriments. Posez la question à un médecin sortant de faculté sur ce qu’il pense des effets de produits aussi courants que les oméga-3, le potassium, la vitamine D ou les probiotiques : la plupart n’auront pas d’idée très précise, et ce ne sera pas leur faute car ce n’est pas ce qu’on leur apprend pendant leur formation.

Il faut dire qu’il existe une telle variété de nutriments et de combinaisons de nutriments agissant sur les différentes fonctions physiologiques que des années d’études seraient nécessaires pour enseigner le sujet.

Ajoutons à cela que les vitamines, les minéraux, les acides aminés, les acides gras, les plantes et les autres produits qui peuvent être trouvés dans la nature ne sont pas brevetables. Cela veut dire que les sociétés pharmaceutiques ne peuvent pas obtenir d’exclusivité dessus, leur permettant ensuite de fixer un prix de vente assez élevé pour leurs critères. Elles ne font donc aucun investissement pour pousser les médecins à prescrire ces produits, contrairement aux médicaments pour lesquels travaillent de nombreux visiteurs médicaux qui assurent ainsi de facto une partie de la formation continue de bien des médecins.

Le fait que les médecins ne prescrivent en général pas de compléments alimentaires n’a rien à voir avec leur efficacité, et tout à voir avec la manière dont ils sont formés et encadrés par la réglementation.

4. « Une alimentation équilibrée couvre tous les besoins en vitamines »

Les personnes qui insistent pour vous expliquer qu’une alimentation équilibrée couvre tous les besoins en vitamines sont les mêmes qui affichent partout des messages pour inciter la population à manger « cinq fruits et légumes par jour », et à ne pas manger trop gras, trop salé, trop sucré. Ce sont aussi elles qui se lamentent pour dire que trop peu de personnes suivent leurs conseils, que les maladies du mode de vie explosent et qu’il faut augmenter les budgets du « Plan National Nutrition Santé » parce que les gens continuent à souffrir de déficits nutritionnels [3] …

En fait, toutes les études montrent que la majorité des personnes des pays développés manquent d’un ou plusieurs nutriments essentiels. Prendre tous les jours un complément multivitaminé procure une meilleure santé en protégeant contre le risque de déficiences nutritionnelles. De plus, des compléments alimentaires ciblés aident à traiter les problèmes de santé particuliers lorsqu’ils ne sont pas sous dosés.

En conclusion, ne désespérez pas. Avec une approche positive, vous avez de plus en plus de chances de rencontrer un médecin qui comprendra votre démarche, et peut-être même qui la partagera. Vous pourrez parler avec lui d’intégrer des vitamines et des compléments alimentaires à côté des médicaments sur ordonnance que vous prenez (si vous en prenez).

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

Sources de cet article :

[1] Les études individuelles nationales des consommations alimentaires (INCA)

[2] Le Figaro.fr, 18.000 décès dus aux médicaments

[3] Voir les résultats de la dernière étude Inca qui relève que « Les consommations de fruits et légumes par les jeunes adultes sont insuffisantes » malgré toutes les campagnes menées sur le sujet.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 4,50 / 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires

Découvrez les articles qui concernent ...

Fracture de la hanche : ce qu’on ne vous a jamais dit

27/02/2018

Votre col du fémur est-il en train de se casser ? Chère lectrice, cher lecteur, La plupart des personnes âgées craignent de tombe...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 4,08 / 5)
arrow Lire l’article

Cause profonde de votre fatigue

19/10/2017

La vitamine B12 donne de l’énergie comme le café Beaucoup de gens se plaignent du manque d’énergie le matin. Ils ont besoin de ca...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,42 / 5)
arrow Lire l’article

Cette plante qui combat votre arthrose, vos maux de tête et vos problèmes de prostate

17/10/2017

Les orties : une infinité d’utilisations pour votre santé L’herboriste autrichienne Maria Treben, auteur du best-seller int...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 2,97 / 5)
arrow Lire l’article

Commentaires sur l'article
''Vitamines : apprenez à gérer les objections''

Poster un Commentaire

30 Commentaires sur "Vitamines : apprenez à gérer les objections"

avatar
plus récents plus anciens
Colette
Bonjour, J’ai découvert récemment votre site fort intéressant par l’entremise d’une connaissance. Franchement, il vaut vraiment le détour. Au Québec, où je vis, les médecins ne sont pas encore très ouverts aux suppléments vitaminiques ou ceux qui le sont n’ont pas toutes les connaissances qu’ils devraient avoir pour recommander des… Lire la suite »
El Rhazi
El Rhazi

Bonjour,
J’aimerais juste savoir s’il est obligatoire d’en prendre au moment du repas. J’ai entendu dire que si ce n’est pas le cas, le corps va juste s’en débarrasser par les urines.
Je vous remercie pour ces articles.
Bien cordialement.

Lucienne
Lucienne
Les preuves scientifiques que les compléments vitaminique me font du bien et fonctionnent je les ai sur moi . Me nourrissant très mal , ça doit bien faire 15 a 20 ans que je prend tout les jours une gélule (multivitamines) qui me supplémente a la dose journalière conseillé et… Lire la suite »
Hélène
Hélène
Vous savez, je comprends les médecins qui se taisent à propos des conseils nutritionnels et la supplémentation en vitamines. Il y a de cela 30 ans, un pédiâtre du Québec (Canada) disait sur les ondes radiophoniques aux femmes et mamans, comment supplémenter son enfant après avoir questionné son assiette alimentaire,… Lire la suite »
toublanc
toublanc

Je ne sais pas si tous ces compléments sont bons!!! ou mauvais pour la santé!!!!!
Mais je suis sur que c’est hyper bon pour la santé financier de « certains » les plus malins
Bon pour votre moral et en plus vous faites une bonne action……

Cécile
Cécile
Les compléments alimentaires sont sûrement très bénéfiques mais ne font-ils pas parti eux aussi de lobbing ? Je travaille dans un magasin de produits bio qui en vend et même énormément. Je fais la mise à jour des prix à chaque réception de marchandise et je peux vous dire que… Lire la suite »