Covid et vitamine D : excusez-moi d’insister

09/10/2020
Covid et vitamine D : excusez-moi d’insister
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (12 votes, average: 4,17 out of 5)

Covid et vitamine D : vous allez me trouver lourd, mais j’insiste quand même

 

En l’absence de vaccin contre le Covid, de nombreuses personnes se tournent vers les compléments alimentaires pour stimuler leur système immunitaire.

Les Autorités réagissent en mettant la population en garde.

La Miviludes (mission de vigilance contre les sectes) s’inquiète des « gourous de la santé naturelle » qui promeuvent des traitements fantaisistes. Elle les accuse de mettre en danger la population en minimisant la gravité de la maladie, et en les détournant de la médecine scientifique.

Cette lutte contre les approches alternatives est internationale.

Aux Etats-Unis, le « Monsieur Covid » du gouvernement fédéral, Dr Anthony Faucy, a pris la parole à la télévision pour dire que « les prétendus compléments alimentaires qui stimulent le système immunitaire ne servent à rien« .

Si j’étais consulté par la Miviludes…

 

Si j’étais consulté par la Miviludes, ou par l’Etat américain, je leur conseillerais d’être beaucoup plus prudents avant de s’exprimer en public, et sans doute aussi de creuser leurs dossiers un peu plus.

Le traitement alternatif le plus répandu pour stimuler l’immunité est la vitamine D.

Et ce n’est pas aussi absurde qu’ils ne le laissent entendre.

C’est plutôt la question inverse que je me pose : pourquoi en parle-t-on si peu ? Pourquoi l’Académie de Médecine elle-même a-t-elle été ignorée, lorsqu’elle a rappelé l’importance de la vitamine D, contre le Covid ??

Ce sujet n’intéresse pas les journalistes. Allez comprendre pourquoi.

Ils sont soi-disant à la recherche d’audimat, et de scandales. En voilà un sujet qui ferait pourtant à coup sûr exploser les compteurs !

De nombreuses études scientifiques à l’appui

 

De nombreuses études scientifiques ont montré que la vitamine D réduit le risque d’infections respiratoires.

Les bienfaits sont particulièrement importants pour les personnes en déficit de vitamine D, ce qui est le cas de tous les Européens (et Américains du Nord) vivant « normalement », c’est-à-dire qui sortent couverts de vêtements à la saison froide. Sans contact avec les rayons du soleil, leur peau ne peut pas fabriquer de vitamine D. Les réserves faites l’été, pendant la saison des bains de soleil, s’épuisent dès la fin du mois de septembre, et ce ne sont pas les quelques jours au sport d’hiver qui suffisent à compenser, le rayonnement solaire hivernal n’étant pas assez fort, et s’appliquant de toutes façons sur de toutes petites zones du corps (tête, éventuellement mains).

Du mois d’octobre jusqu’au mois d’avril, voire mai si le printemps est pluvieux, vous pouvez partir du principe que vous manquez de vitamine D. Un complément quotidien de minimum 1500 UI (Unités internationale) vous fera du bien, et vous pouvez monter à 4000 UI si vous avez fait une prise de sang qui vous indique que votre taux est insuffisant (inférieur à 30 ng/mL, la carence en vitamine D étant déclarée en-dessous de 12 ng/mL).

Jusqu’à 4000 UI par jour, il n’y a aucun risque de surdosage, surtout chez les personnes âgées, sortant peu de chez elles et souffrant de maladies chroniques.

Vitamine D et Covid

 

Plus spécifiquement sur le Covid, des recherches récentes suggèrent qu’un déficit en vitamine D aggrave le risque d’infection et la sévérité de la maladie :

– des études montrent que le nombre de morts du Covid a tendance à être plus important dans les pays éloignés de l’équateur, où la luminosité est plus faible en hiver et où le niveau général de vitamine D dans la population est plus faible [1] ;

– une étude de l’Université de Chicago indique que les personnes qui ont moins de vitamine D dans le sang ont plus de risque de tester positives au Covid [2].

– des études enfin montrent que les personnes en déficit de vitamine D (moins de 30 ng/mL)  diagnostiquées malades du Covid ont un pronostic plus défavorable : risque plus élevé d’avoir des symptômes graves ou même de mourir du Covid [3].

– dans une étude en Espagne sur des personnes hospitalisées avec le Covid, 50 d’entre elles ont reçu de la vitamine D, et 29 ont reçu un placebo (fausse vitamine D). Toutes étaient traitées, par ailleurs, au « protocole Raoult », c’est-à-dire une association d’hydroxychloroquine, un anti-paludéen, et d’azithromycine, un antibiotique. Un seul des patients traités à la vitamine D a dû passer par les soins intensifs, contre la moitié des patients dans le groupe placebo [4].

Selon le Dr David Meltzer, professeur de médecine à l’Université de Chicago et auteur de l’étude citée ci-dessus, la vitamine D n’empêche probablement pas les patients d’être infectés par le Covid, mais les personnes infectées auraient des symptômes si légers qu’elles ne se feraient pas tester, et ne seraient donc jamais identifiées.

Le zinc n’est pas à négliger non plus

 

Les chercheurs s’intéressent aussi à d’autres nutriments, en particulier la vitamine C et le zinc, réputés tous les deux efficaces contre le rhume.

Dans une étude espagnole, des chercheurs ont rapporté que les patients manquant de zinc avaient eu aussi plus de risque d’être infectés par le Covid, mais cette étude n’a pas encore été revue par des pairs, et ses résultats doivent être pris avec précaution [5].

Le zinc peut être pris par doses de 13 à 23 milligrammes toutes les deux heures lorsque vous avez des symptômes de rhume, sur une période d’une semaine (à ne pas dépasser). Les végétariens, ainsi que les personnes souffrant de problèmes digestifs, ont plus de risque de manquer de zinc.

Y a-t-il un espoir que l’épidémie s’arrête ?

 

Partout on nous prépare à une aggravation, et une prolongation, des mesures anti-Covid. Déjà l’Assemblée nationale a prolongé le « régime transitoire de sortie de l’état d’urgence sanitaire » jusqu’au 1er février 2021 [6].

Mais il y a un (1 !) pays dans le monde qui est officiellement totalement sortie de la pandémie, avec une disparition totale et intégrale du coronavirus : c’est… la Chine !

Tous les jours, la Chine publie un décompte des nouveaux cas de coronavirus sur son territoire, les chiffres variant de 10 à 20 cas, en précisant qu’il s’agit « uniquement de cas importés« , autrement dit de personne infectées à l’étranger. Il semble impossible d’attraper le virus tant que vous êtes sur le territoire chinois [7]!

Eh oui ! Alors que la France s’enfonce dans la crise, et compte près de 500 morts par million d’habitants, ce qui est à peu près la moyenne des pays occidentaux, tous touchés sévèrement, la Chine, elle, n’aura eu en tout et pour tout que 3 morts par millions d’habitants, soit 150 fois moins que nous [8].

Par ailleurs, l’effondrement économique dont sont touchés tous les pays du monde, avec un recul dramatique du PIB (- 9,5 % pour la France) a relativement épargné la Chine qui, elle, a connu cette année un taux de croissance de 1,8 % [9].

Selon la presse officielle chinoise, le rebond de la croissance serait vigoureux et constant [10].

Enfin, c’est du moins ce que racontent les sources officielles. Pas moyen d’avoir des précisions de la part de nos journalistes d’investigation occupés à faire la chasse aux « fake news » et à nous remettre les idées à l’endroit, pour notre plus grand bien. Le confinement, dont on a vu les limites pour éliminer le virus dans tous les pays du monde aurait, miraculeusement, été l’arme absolue en Chine. Cela ne semble étonner personne. Moi si, mais je n’ai pas d’explication.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (12 votes, average: 4,17 out of 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires
Découvrez les articles qui concernent ...

Décapitation : ce que nous pouvons faire

22/10/2020

Décapitation : ce que nous pouvons faire   Nous avons tous subi un nouveau traumatisme grave, avec l’abominable affaire du pr...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3 votes, average: 2,00 out of 5)
arrow Lire l’article

La nouvelle pornographie

16/10/2020

La nouvelle pornographie   Dans les journaux, les films, la pornographie est considérée comme un domaine “à part” parce que :...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (12 votes, average: 4,50 out of 5)
arrow Lire l’article

Guerre de l’information [nouveau bulletin]

16/10/2020

Guerre de l’information [nouveau bulletin]   Voici mon bulletin (à peu près) bimensuel qui fait le point sur les morts du Cov...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (18 votes, average: 3,83 out of 5)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''Covid et vitamine D : excusez-moi d’insister''
guest
13 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
chantal Flament
chantal Flament
11 jours plus tôt

bonjour, peut-on prendre en même temps de la vitamine D3 et de l’EPP ? cure de vitamine D3 pendant combien de temps ? Merci de votre réponse

Dany
Dany
12 jours plus tôt

Je soufre naturellement d’un déficit en vitamine D même en exerçant un métier en exterieur. Je prends des gelules d’huile de foie de morue chaque matin et je suis toujours vivant à 59 ans !?

Mettraux
Mettraux
13 jours plus tôt

Mais est ce que l on a la vérité de la part de la Chine. Les chinois sont d habiles menteurs Et j ai quelques doutes sur la véracité de leur propos!

Françoise Carisse
Françoise Carisse
13 jours plus tôt

Merci beaucoup. Article fort intéressant et d’appoint. Je viens de le partager sur un forum.

Josette
Josette
13 jours plus tôt

La Chine raconte ce qu’elle souhaite…..des médecins français savent que les personnes atteintes du COVID 19 étaient parquées dans des hôtels ou entassées dans des barques et « vogue » la galère…..

GENTHON
GENTHON
13 jours plus tôt

On peut remarquer que le traitement de Donald Trump comprenait justement de la vitamine D et du zinc.

Air, Terre ou Feu ?

Ayurvéda

: êtes-vous

Êtes-vous air, feu ou terre ?

Découvrez quel est votre profil ayurvédique !

Test Ayurvéda