Enormissime : manquer de vitamine D multiplie par 11 le risque de mourir du Covid chez les patients en soins intensifs

17/02/2022
Enormissime : manquer de vitamine D multiplie par 11 le risque de mourir du Covid chez les patients en soins intensifs
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 4,50 out of 5)
Partagez cet article sur :

Enormissime : manquer de vitamine D multiplie par 11 le risque de mourir du Covid chez les patients en soins intensifs

Vous vous souvenez du mois de mars 2020. C’était le premier confinement et, pendant plusieurs jours, je vous ai écrit pour vous conjurer de prendre de la vitamine D, de toute urgence.

Deux longues années de pandémie se sont écoulées pendant lesquelles j’ai réitéré sans cesse mon appel.

L’Académie de Médecine en France a fini, au bout d’un an, par faire une déclaration en faveur de la vitamine D contre le Covid. Elle est passée largement inaperçue dans le brouhaha autour du vaccin qui devait terrasser le virus.

Mais la recherche médicale a continué pendant ce temps. Et elle vient de publier une information ENORME, une bombe nucléaire qui devrait suffire à provoquer la démission de tous les ministres de la Santé et des “hauts comités” d’experts qui conseillent les gouvernements depuis la pandémie :

A vrai dire, ces résultats sont tellement fous qu’ils dépassent ce que j’étais moi-même prêt à croire sur l’efficacité de la vitamine D.

Il s’agit d’une étude israélienne, très sérieuse, publiée dans la revue scientifique Plos One, très sérieuse aussi, et qui indique que les patients souffrant d’un manque de vitamine D sont 14 fois plus susceptibles que les autres de faire un Covid sévère ou d’être hospitalisés en soins critiques [1].

Plus spectaculaire encore, elle indique que 25,6% des personnes en soins intensifs qui manquent de vitamine D meurent du Covid, contre 2,3 % pour les autres.

Si ces chiffres sont vrais, alors la vitamine D était le traitement contre le Covid. Une substance, quelle qu’elle soit, qui réduit de 14 fois le risque d’être hospitalisé et de 11 fois le risque de mourir lorsqu’on fait une forme très grave doit être considérée comme l’arme absolue. Il n’y a pas, en médecine, de médicaments qui marchent mieux que ça.

Cette étude a porté sur les deux premières vagues de Covid, entre mars 2020 et mars 2021, à une époque où la plupart des cas n’étaient pas diagnostiqués, faute de tests systématiques.

Les personnes qui étaient effectivement diagnostiquées étaient les personnes très symptomatiques, dont beaucoup étaient déjà dans un état avancé de morbidité. C’est sur cette population fragile et malade seulement que s’appliquent ces chiffres, et il est probable qu’avec le variant Omicron, bien moins grave, on arrive à des chiffres moins impressionnants.

Toutefois, le Docteur Dror en charge de l’étude a déclaré :

La corrélation entre le niveau de vitamine D et la sévérité de la maladie est extrêmement forte. Cela souligne l’importance cruciale d’une supplémentation en vitamine D pour tout le monde pendant la pandémie. Consommée en quantité raisonnable, selon les recommandations nutritionnelles, la vitamine D n’a aucun effet indésirable » [2].

Prenez donc vos 1500 UI par jour de vitamine D, surtout en ces jours maussades où le soleil ne perce pas les nuages.

Si vous avez un proche malade du Covid et que personne ne lui donne de la vitamine D, prenez les choses en main, impérativement. Et, une fois de plus, n’attendez pas que l’information passe au 20 heures, ni sur France-Info.

Je ne peux pas vous dire pourquoi, mais ce genre de choses ne les intéresse pas.

A votre santé,

Jean-Marc Dupuis

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 4,50 out of 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires
Découvrez les articles qui concernent ...

Vitamine D : le sketch

29/01/2021

Vitamine D : le sketch “Covid-19 : 73 experts lancent un appel pour qu’on donne de la vitamine D à la population française” (Franc...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (7 votes, average: 4,71 out of 5)
arrow Lire l’article

Covid et vitamine D : excusez-moi d’insister

09/10/2020

Covid et vitamine D : vous allez me trouver lourd, mais j’insiste quand même En l’absence de vaccin contre le Covid, d...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (19 votes, average: 3,79 out of 5)
arrow Lire l’article

Faites-vous partie des millions de déçus de la curcumine ?

05/07/2019

Efficacité de la curcumine : comment bien la consommer Je l’avais pourtant répété sur tous les tons : prendre de la curcumine en s...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (30 votes, average: 2,93 out of 5)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''Enormissime : manquer de vitamine D multiplie par 11 le risque de mourir du Covid chez les patients en soins intensifs''
guest
9 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
emleen
emleen
4 mois plus tôt

Je ne vois pas comment vous n’avez pas la source, il y a pourtant un grand bouton vert avec le lien vers l’article scientifique que je colle ici

https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0263069

AT M
AT M
4 mois plus tôt

Il n’y a aucune étude sérieuse prouvant qu’une quantité correcte de vitamine D protègerait du Covid, j’attends vos sources, des sérieuses que l’on peut lire, pas des références à des articles de journaux non scientifiques…

emleen
emleen
4 mois plus tôt
Reply to  AT M

Je ne vois pas comment vous n’avez pas la source, il y a pourtant un grand bouton vert avec le lien vers l’article scientifique que je colle ici
https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0263069

Si on sait lire, qu’on comprend l’anglais et qu’on supporte le format “article de recherche” laborieux, voilà…
L’autre lien part vers un journal non scientifique de nouvelles

ATM
ATM
4 mois plus tôt
Reply to  emleen

Bonjour emleen, Merci d’avoir pris le temps de me répondre. Et de confirmer l’usage d’article de référence non scientifique. Dommage que commentaire n’apparaît pas, cela permettrait de contextualiser ma remarque sur les liens. J’ai lu l’étude qui mentionne d’entrée de jeu “a potential correlation between low vitamin D status and both an increased risk of infection with SARS-CoV-2 and poorer clinical outcomes”. Sachant que la dite-étude est basée sur 1.170 personnes et que c’est la seule citée dans l’article, je confirme mon commentaire précédent, à savoir que je ne vois pas où crier à une évidence niée par d’autres organismes… Lire la suite »

Helga Poletti
Helga Poletti
4 mois plus tôt

Merci de vos lettres toujours bienveillantes, je prends la Vit.D bien avant depuis le début de la pandémie, cela m’a certainement protégé, j’ai refusé de me vacciner, en vous remerciant de vos articles, cordialement, H.P.

Pierre Dercy
Pierre Dercy
4 mois plus tôt

Ben oui, vous aviez raison. D’où le sérieux de vos recommandations.
Encore un coup dans l’eau pour vos détracteurs.

Mariamé
Mariamé
4 mois plus tôt

Bonjour, j’ai lu votre article avec beaucoup d’intérêt mais je regrette que les références annoncées dans le texte ne soient pas données quelque part. Et malheureusement, je n’ai pas trouvé la référence [1] sur le site de la revue Plos One. Pourriez-vous me la transmettre?
Merci d’avance
Cordialement

Maflor
Maflor
4 mois plus tôt

J’apprécie beaucoup votre présentation de l’impact de la Vit D. Merci!
Ce qui est incroyable c’est que les pouvoirs sanitaires choisissent d’injecter un produit génique à effets secondaires potentiellement graves, alourdissant terriblement la dette publique (on évite de les mentionner dans le même temps tellement c’est énorme), plutôt que d’encourager l’absorption de gouttes de Vit D qui protège contre diverses pathologies et, en parallèle, coûte bien moins cher.

Êtes-vous air, feu ou terre ?

Découvrez quel est votre profil ayurvédique !

Test Ayurvéda

Air, Terre ou Feu ?

Ayurvéda

: êtes-vous