Végétarien ne suffit plus

15/01/2019
Végétarien ne suffit plus
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 4,08 / 5)

Les bienfaits du régime simien (nourriture des gorilles)

Étant jeune, j’étais végétarien. Je ne supportais pas l’idée d’un animal mort dans mon assiette.

Si quelqu’un essayait de me forcer, j’avais des haut-le-cœur irrépressibles m’empêchant d’avaler.

« Jean-Marc est végétarien »

Heureusement, autour de moi, tout le monde était au courant : « Jean-Marc est végétarien ».

C’est un des premiers mots que j’aie appris. Ces souvenirs remontent à l’âge de quatre ans, peut-être plus loin encore.

« Végétarien », c’était une fête.

C’était le droit de n’avoir, dans mon assiette, que de bons légumes, de la salade, des crudités. En desserts, des fruits, des noix, de la salade de fruit !! Si l’on ne me donnait que des légumes, je devenais l’enfant modèle, celui « qui termine tout ce qu’il a dans son assiette ».

Alors dans mon esprit, l’association est restée très claire.

Végétarien = bon goût, joie.

Je suis toujours ainsi. Bien que j’aie finalement appris, vers l’adolescence, à manger de tout, cela n’a jamais été un sacrifice pour moi de manger végétarien, au contraire. Je sais comme on peut se sentir bien d’être végétarien.

Et je ne suis pas surpris de voir des études qui montrent que c’est vraiment très bon pour l’homme.

Si tout le monde mangeait végétarien, un tiers des décès précoces seraient évités

Selon le Dr Walter Willet, de l’Université de Harvard, les bienfaits du régime végétarien ont été fortement sous-estimés jusqu’à aujourd’hui.

« Nous avons fait des calculs sur la réduction de la mortalité en allant vers un régime plus sain, plus basé sur des produits végétaux – pas nécessairement totalement végane – et selon nos estimations, environ un tiers des décès précoces seraient évités. », a-t-il déclaré lors d’une conférence sur la santé à la Cité du Vatican. [1]

Le Pr David Jenkins, de l’Université de Toronto, considéré comme le « père » de l’Index Glycémique, a également déclaré que les bienfaits du végétarisme avaient été sous-estimés.

Il a recommandé de suivre le régime « simien » (de simius, singe), c’est-à-dire une alimentation similaire à celle des gorilles des plaines qui mangent des tiges, des feuilles, des baies et des fruits.

Le Dr Neal Barnard, président du Comité pour une Médecine Responsable, était du même avis :

« Je pense que nous sous-estimons les effets », a-t-il déclaré. « Les gens imaginent que manger sain a un effet modéré et que le régime végétarien permet seulement de perdre un peu de poids. Mais le régime simien (beaucoup de végétaux, peu de graisse) est meilleur que tout autre régime pour améliorer le diabète. »

« Concernant les maladies inflammatoires comme la polyarthrite rhumatoïde, nous voyons un immense potentiel aussi. »

Lorsque le régime des gorilles d’Afrique central est pratiqué par les êtres humains, leur taux de cholestérol diminue de 35 % en deux semaines, soit l’équivalent des statines, le médicament anti-cholestérol le plus répandu. [2]

Les carences des végétariens

Dans le débat, il est fait grand cas des carences nutritionnelles que risqueraient les végétariens : vitamine B12, iode, calcium, fer et acides aminés.

Les végétariens consommant des légumes et des fruits, mais aussi du lait et des œufs, ils n’ont en principe pas de risque de carence.

Toutefois je voudrais préciser que le régime végétarien moderne est, trop souvent, compatible avec la pire malbouffe. Et dans ce cas évidemment, les bienfaits pour la santé s’évanouissent, et les carences en tout genre peuvent exister.

En effet, manger des cacahuètes grillées, des chips, de la pizza margherita (tomate et fromage) et boire du Fanta répond, sur le papier, au critère du régime végétarien.

Les bonbons, les frites, les Mars, les pâtisseries et le Coca-Cola, aussi, sont « végétariens ».

Vous pouvez donc devenir obèse, hypertendu, diabétique et cardiaque en mangeant végétarien.

Vous n’avez pas d’iode, ni de fer, ni de vitamine B12 dans les frites !!!

Il faut donc avoir du bon sens. Végétarien ne consiste pas uniquement à éviter la viande et le poisson. Il faut une alimentation basée sur de bons légumes et fruits, biologiques, de saison, et de proximité si possible.

Qui est concerné par les carences

La seule vraie carence inévitable concerne les végétaliens.

Ce sont les personnes qui ne mangent aucun produit d’origine animale, pas même le lait, les œufs, ni le miel.

Dans ce cas, le seul risque avéré de carence concerne la vitamine B12. En effet, c’est un nutriment indispensable pour l’homme mais il ne se trouve que dans les produits animaux.

À noter que le risque est faible car tous les sites pour végétaliens en parlent. Tous les végétaliens que je connais en sont conscients.

La vitamine B12 est en outre très facile à trouver en complément alimentaire. On l’appelle cobalamine et beaucoup de produits alimentaires estampillés « végan » en contiennent de toute façon : certains laits végétaux en particulier, ou même le dentifrice.

Il faut en prendre 10 microgrammes par jour, ou alors 200 microgrammes une fois par semaine (car alors le taux d’absorption chute).

Les symptômes caractéristiques d’une carence en B12 sont la perte d’énergie, les fourmillements, les engourdissements, la diminution de la sensibilité à la douleur et à la pression, la vision floue, la démarche anormale, la langue irritée, la mémoire défaillante, la confusion, les hallucinations et le changement de personnalité.

On parle aussi de risque de carence en fer, en iode, en calcium et en acides aminés mais il s’agit d’un mythe, [3] à moins bien sûr de suivre un régime végan-malbouffe, qui, en effet conduit à des problèmes de santé (voir ci-dessus).

Car on trouve du calcium dans l’eau et les végétaux, de l’iode dans le sel et les algues de mer, et du fer dans les légumineuses, les oléagineuses et les céréales.

Quant aux acides aminés, les huit acides aminés essentiels se trouvent dans les végétaux. Le problème est que deux d’entre eux sont rares dans certaines catégories de végétaux : la lysine est rare dans les céréales et la méthionine rare dans les légumineuses, c’est pourquoi il est important de consommer les deux. Mais là encore, tous les végétaliens que je connais sont conscients de ce problème. Légitimement, ils s’agacent quand on cherche à leur faire la morale là-dessus.

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 4,08 / 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires
Découvrez les articles qui concernent ...

La diète végane de Daniel

07/03/2019

Un régime végan vieux d’au moins 2 500 ans (et sans doute bien plus) La diète végane (aucun produit animal) est bonne pour la san...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 4,50 / 5)
arrow Lire l’article

Mincissez en mangeant indien

10/01/2019

Intégrez les épices indiennes dans votre alimentation Les habitants de l’Inde sont, traditionnellement, sveltes, agiles et en trè...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,09 / 5)
arrow Lire l’article

Gluten : une colle dans vos intestins

21/12/2018

Les maladies du gluten « Gluten » a la même racine que « glue », « gluant ». C’est une colle. Elle relie entre elles les molécule...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,50 / 5)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''Végétarien ne suffit plus''

27
Poster un Commentaire

avatar
plus récents plus anciens
Christian ROZE
Christian ROZE

Bonjour à toutes et à tous, Pour être hypoglycémique depuis un temps certain, je viens de commencer une approche en micro nutrition à l’aide d’un Médecin spécialisé, qui m’a fait faire notamment des analyses sanguines très poussées, auprès d’un labo belge. Des compléments alimentaires ont été prescrits et j’avoue que… Lire la suite »

Bob2a
Bob2a

Je trouve bizarre cette lutte vegan/non vegan, a chacun de faire son choix ! Au sujet des carences, ayant souffert de douleurs arthrosiques, je m’emploie a consommer regulierement des produits riches en collagene, issus de poisson ou viande, jeunes. Si nous sommes viandards, une des causes est l’enseignement qui favorise… Lire la suite »

MERMOD Bernard
MERMOD Bernard

Il faut signaler que la vitamine B 12 existe dans la Spiruline ! Grâce à la méthode Kousmine, suivie dès 1973, mon épouse n’a plus eu de polyarthrite, (non rhumatoïde.) Un ami biologiste nous avait conseillé la spiruline, pour notre plus grand bienfait. Rappeler qu’en mangeant du riz complet bio… Lire la suite »

Yasmine
Yasmine

Merci pour cet excellent article ! J’aimerais juste ajouter qu’à ma connaissance, il y a trois « pseudo-céréales » contenant l’ensemble des acides aminés essentiels : le quinoa, le sarrasin (aussi appelé blé noir), et l’amarante.

Isabelle
Isabelle

Votre lettre d’hier est TRES surprenante, après l’article assassin de votre collège Xavier BAZIN sur les régimes végétariens-végétaliens-végans. Il faudrait vous mettre d’accord au sein de SNI. De toute façon, on ne me fera pas changer d’avis : on ne me convaincra jamais que j’ai le droit de me nourrir… Lire la suite »

Jacqueline SALMON
Jacqueline SALMON

ou trouver de la B 12 merci