Vélo électrique : Un progrès technique admirable

03/03/2014
Vélo électrique : Un progrès technique admirable
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 4,00 / 5)

Aussi loin que je me souvienne, le vélo fut mon principal moyen de transport pour aller à l’école, à l’université, au travail, et encore aujourd’hui.

Malgré des dizaines d’années de pratique, je continue de m’émerveiller de la rapidité et de la facilité du vélo : on se faufile partout, on est grisé par le vent de la course, on fait du sport sans s’en rendre compte et, dans la plupart des grandes villes, on dépasse les bus et même les voitures !

« Dans Paris à vélo on dépasse les autos. A vélo dans Paris on dépasse les taxis », chantait déjà Joe Dassin en 1972. Que dirait-il en 2014 ???

Le vélo me fait économiser des milliers d’euros en essence, tickets de parking, entretien et amendes, et surtout des milliers d’heures où je ne suis pas coincé dans les embouteillages ou dans un transport en commun en grève ou en panne.

Le miracle du vélo à assistance électrique

A l’âge de 8 ans, je me suis fait voler mon premier vélo, un « vélocross » que j’adorais. Depuis, j’ai toujours eu de vieux biclous ne craignant ni les chocs ni les trottoirs. Cela n’a d’ailleurs pas empêché qu’on me les vole, le dernier en date en novembre.

Lors d’un récent voyage en Allemagne, cependant, je me suis fait prêter un superbe vélo électrique tout neuf, ou plutôt un « vélo à assistance électrique ».

Il s’agit d’un vélo sur lequel vous devez pédaler pour avancer. Cela n’a donc rien à voir avec un scooter ou une mobylette. Le casque n’est d’ailleurs pas obligatoire.

Toutefois, dès que vous forcez sur les pédales, un moteur (parfaitement silencieux) se met en route et, miracle, vous filez à toute allure, sans aucun effort ! Démarrages, côtes, dépassements, vent contraire, rouler à vélo devient un plaisir absolu, tout le temps. Y compris si l’on porte une forte charge, comme un enfant sur un siège ou des courses dans ses sacoches, en montée.

Le vélo est doté d’une batterie, qui permet de rouler plus de 100 kilomètres avec l’assistance. Vous pouvez la détacher et l’emporter pour la recharger chez vous, comme un simple téléphone portable, en laissant le vélo dehors.

Lorsque vous roulez, vous pouvez bien sûr couper l’assistance électrique si vous avez envie de vous dépenser ou de prolonger votre itinéraire. Les personnes malades, faibles, âgées ou pressées peuvent aussi renforcer l’assistance pour réduire encore leur effort. Dans tous les cas, le vélo à assistance électrique (VAE) vous permet de vous déplacer beaucoup plus vite et beaucoup plus loin qu’un simple vélo. Et il est presque impossible de ne pas rire de bonheur en filant comme le vent, sans se fatiguer.

La fin des vieux vélos ?

Monter sur ce vélo m’a donné un sentiment de liberté extraordinaire. Je me suis dit que, d’ici cinq ans, les vélos à assistance électrique auraient remplacé la plupart des vieux vélos. De nombreuses personnes aujourd’hui convaincues qu’elles sont obligées de prendre leur voiture changeront pour ce nouveau véhicule, qui pourrait transformer radicalement l’atmosphère de nos villes.

Enfin, j’espère (fortement) que le vélo électrique, discret et silencieux, contribuera à enrayer la progression effrayante des scooters et autres « engins à trois roues » dont le bruit, l’aspect et la vitesse évoquent souvent des créatures infernales sorties des entrailles de la terre pour terroriser le promeneur, le vieux monsieur ou la femme enceinte sur le passage piétons.

La Chine très en avance sur l’Europe

Pas moins de 20 millions de vélos à assistance électrique (VAE) ont été vendus en 2013 en Chine !! C’est 90 % de la production mondiale.

Le VAE typique en Chine peut faire jusqu’à 100 kilomètres avec une charge, atteint 45 km/h, et coûte à peine plus de 200 euros. Plus de 125 millions de VAE sont en circulation, contribuant puissamment à éviter les engorgements des grandes villes qui seraient, sans cela, encore plus invivables.

En Europe, par contre, un VAE coûte 1 500, 2 000 euros, et souvent plus encore.

Pas étonnant, donc, que les ventes y soient ridiculement faibles. En France, 98,4 % des vélos vendus ne sont pas des VAE. Ce sont de simples vélos traditionnels, pratiques, mais réservés aux personnes qui ont une bonne forme physique et qui ne vont pas très loin.

Dans nos villes, malgré les grands discours des politiques et les milliards dépensés pour créer de pseudo « pistes cyclables » dont l’utilité principale est d’embêter les automobilistes et de servir de parking aux livreurs, le vélo reste un moyen de transport complètement marginal, réservé à quelques écoliers, quelques écologistes, et quelques habitués comme moi qui font ça depuis qu’ils sont petits.

Des progrès très rapides

Les choses pourraient toutefois changer très vite. Un engouement est en train de se créer autour de VAE conçus par des « créateurs », qui les rendent toujours plus efficaces, toujours plus beaux et, on l’espère, bientôt plus accessibles à tous financièrement.

La dernière innovation en date est d’avoir intégré tout le système de batterie à l’intérieur même du cadre du vélo. Autrement dit, à quelques détails près, vous ne vous apercevez même plus qu’il s’agit d’un VAE, et non d’un simple vélo traditionnel !

Vous pouvez voir un nouveau prototype, exposé ce mois-ci dans une foire à Las Vegas.

Le prix, 3 500 dollars, est prohibitif. Mais je suis convaincu que des vélos semblables seront très bientôt produits à la chaîne, et qu’ils deviendront accessibles à toutes les bourses.

Mais d’ores et déjà, si vous avez un marchand de vélos à proximité de chez vous, je vous encourage à faire un essai sur un VAE. Cela pourrait vous donner envie, vous aussi, d’adopter ce moyen de transport moderne, respectueux de l’environnement, et sacrément amusant.

Bon pour la santé

Enfin, est-il utile de préciser que faire du vélo est bon pour la santé ?

Le vélo, même avec une assistance électrique, développe l’endurance cardio-vasculaire et musculaire.

Il sollicite tous les muscles du corps, de la tête aux pieds ou presque : abdominaux, pectoraux, bras, dos, fessiers et surtout les jambes. Il les affine et les rend plus toniques et puissants.

C’est un excellent moyen de faire la chasse à la cellulite : le mouvement de flexion-extension de la jambe relance la circulation, fait travailler les muscles profonds et améliore donc significativement la circulation.

Enfin, il développe l’adresse et l’équilibre.

Vous serez peut-être intéressé de savoir qu’il est inutile de faire des centaines de kilomètres à vélo, tous les dimanches, pour profiter de ces bienfaits. Au contraire, à haute dose, la région lombaire est trop sollicitée et risque de devenir très douloureuse.

Le mieux est d’utiliser le vélo pour vos trajets quotidiens (travail, école, courses, visites…) et pour des promenades d’agrément quand il fait beau.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 4,00 / 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires
Découvrez les articles qui concernent ...

Choisir un psy, c’est facile…

16/09/2018

…Et cela fait beaucoup de bien d’avoir un psy   Chère lectrice, cher lecteur, Dans ma dernière lettre, qui conce...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,56 / 5)
arrow Lire l’article

Collagène : pour vos articulations, votre peau, vos os, et plus…

12/09/2018

La protéine qui maintient jeune Chère lectrice, cher lecteur, Le collagène est une très précieuse protéine. Elle donne résistance...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,75 / 5)
arrow Lire l’article

Faux sommeil

21/08/2018

Les somnifères « hypnotiques » ne vous font pas dormir ! Grâce à toutes les crises (environnementales, politiques, économiques, m...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,67 / 5)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''Vélo électrique : Un progrès technique admirable''

Poster un Commentaire

50 Commentaires sur "Vélo électrique : Un progrès technique admirable"

avatar
plus récents plus anciens
Thomas Uguen
M. Dupuis, quel article ! Ce genre de papier fait réellement plaisir à lire au professionnel du cycle électrique que je suis. Même s’il est vrai que les mentalités tendent à changer depuis quelques années, on entend encore trop souvent que le vélo à assistance électrique est un « vélo de… Lire la suite »
FACHLER Eliane
FACHLER Eliane

A propos de pollution, qu’en est-il des piles lithium de ces vélos?…….

dr baudouin
dr baudouin
Cher Ami, Effectivement on envisage bien les bonnes perspectives avec ce mode de transport; J’ai un VAE depuis 8 ans, à l’époque, un extra terrestres, et je me faisais apostropher sans arrêt! Un très bon moyen de …….transport! Aujourd’hui les VAE sont bien présents en ville , moins sur les… Lire la suite »
Schlapp von Lixingen
Schlapp von Lixingen

J’étais utilisateur d’un vélo à assistance électrique de la marque PROPHETE.
C’est ce qu’on trouve de moins cher près de chez nous, à la frontière allemande : 800 €.
Surtout, n’achetez jamais ça !!!!!!
Après moins de 1000 km : moteur et accu HS.

Gastellier Bruno
Gastellier Bruno
Bonjour, enfin un article sur le vélo avec le bonheur que cela procure, mais si vous voulez vraiment faire du vélo avec un maximum d’avantage, faite du vélo couché. Plus de douleur, on peux rouler à l’aise toute la journée et le comble profit, c’est que la circulation sanguine est… Lire la suite »
Djamil
Djamil

Et on approche un peu plus son nez des pots d’échappement…

badoefog
badoefog
Bonjour et merci ! c’est agréable de s’entendre dire que c’est une bonne idée que d’avoir envie de s’offrir un vélo avec aide(batterie) ….Dans les Vosges , il commence à se fabriquer ‘ artisanalement , mais le développement devrait suivre , un joli vélo en bois de frène, entr’autres ,… Lire la suite »