Les tiques déjà de retour !

08/03/2019
Les tiques déjà de retour !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (12 votes, average: 3,08 out of 5)

Les douces températures de ces derniers jours les ont réveillées !

C’est officiel : le beau temps exceptionnel que nous avons eu au mois de février a fait sortir les tiques de leur hibernation dans certaines régions de France [1] !

Ainsi, en Alsace, les forêts en sont déjà infestées. Prenez garde !

Les tiques sont infestées de parasites, et les transmettent aux êtres humains

Je rappelle que les tiques sont infestées de parasites. Ce sont de gros acariens capables de sucer le sang d’innombrables animaux sauvages : souris, rats, lézards, oiseaux, chevreuils, etc.

Résultat : toutes les « saletés » qu’on trouve dans le sang de ces animaux peuvent se retrouver dans la tique. Et lorsqu’elle arrive enfin sur vous et qu’elle perce un trou dans votre peau, elle peut vous transmettre toutes sortes de parasites nuisibles, voire mortels.

Parmi ces parasites, le plus connu est la bactérie Borrelia burgdorferi qui donne la maladie de Lyme.

Attention : on a longtemps cru que cette maladie était une « simple » infection se soignant par antibiotiques. On sait aujourd’hui que c’est beaucoup plus grave. La maladie de Lyme peut devenir chronique et vous rendre invalide, c’est-à-dire handicapé.

Mais la maladie de Lyme n’est même pas la pire des maladies de la tique, qui peut aussi donner des méningites, des encéphalites (inflammation du cerveau, mortelle dans 1 % des cas), l’anaplasmose, la rickettsiose, la babésiose, la neoehrlichiose et la tularémie.

Apprenez de toute urgence à vous protéger des tiques

Les tiques s’accrochent à vous lorsque vous marchez dans des herbes hautes ou frôlez des buissons ou des branches d’arbre.

Les vêtements longs sont de rigueur, en particulier les pantalons. Très important : enfilez le bas de votre pantalon dans vos chaussettes.

La tique n’aime pas beaucoup marcher et ne remontera probablement pas jusqu’en haut de votre pantalon pour vous piquer.

Pour les enfants, qui ont la tête à la hauteur des broussailles, cela aide beaucoup de leur faire porter une casquette.

S’inspecter soigneusement, des pieds à la tête, de retour de promenade. Éviter impérativement de passer une nuit sans avoir retiré les éventuelles tiques qui vous auraient piqué. Vérifier en particulier les plis des membres, le nombril, les oreilles, le cuir chevelu et les organes génitaux.

Si vous dormez dans la nature ou même dans un camping verdoyant, vérifiez le matin, avant de commencer la journée, que vous n’avez pas été piqué pendant la nuit.

Si vous retirez la tique moins de six heures après avoir été piqué, vos risques de contamination sont très faibles. Ils grimpent surtout après 12 heures, et encore plus après 24 heures.

Les répulsifs à tiques

Les répulsifs à tiques sont à l’origine des répulsifs à insectes utilisés sous les tropiques. Il n’en existe que quatre à l’efficacité reconnue, dont trois sont des produits chimiques de synthèse, le plus connu étant le DEET (N-diéthyl-m-toluamide). C’est un produit efficace, mais – vous vous en doutez – très agressif, toxique, qui d’ailleurs attaque les vêtements en synthétique et fait fondre les matières plastiques (lunettes, montres…) !!

Le seul produit naturel à l’efficacité reconnue est le PMD (P-menthane-3, 8-diol), un composé naturel extrait de l’eucalyptus Corymbria citriodora.

Toutefois, ceux d’entre nous qui se sont initiés à l’art des huiles essentielles, connaissent celles de lavande et de margousier (neem), qui peuvent être mélangées et ajoutées sur la nuque, les mains et les chevilles.

N’oubliez pas aussi l’acide caprique, extrait de la noix de coco. C’est un dérivé huileux dans lequel vous pouvez diluer vos huiles essentielles.

Si vous souhaitez mettre ces produits sur vos vêtements, vous éviterez les taches en les diluant dans de la perméthrine, un composé extrait des fleurs de chrysanthème. À utiliser avec une grande parcimonie toutefois. Bien que naturel, il est toxique pour les animaux à sang froid, notamment les organismes aquatiques.

En cas d’infection

Si malgré tout une tique vous pique, reste accrochée dans un endroit que vous n’aviez pas vu, et vous transmet des parasites, prenez connaissance de notre dossier sur les infections à tiques (dont la maladie de Lyme), en cliquant ici.

Consultez votre médecin, bien sûr, mais à moins que vous n’ayez une chance inouïe, il ne connaîtra probablement pas tous les moyens de lutter contre ces maladies redoutables, qui étaient, jusqu’à récemment, à peine reconnues par la médecine et pas du tout enseignées aux médecins.

Nous avons fait travailler les meilleurs spécialistes dans ce domaine, et j’ai personnellement mené des entretiens avec le professeur Luc Montagnier, Prix Nobel de médecine, sur les traitements efficaces de la maladie de Lyme.

Ce dossier est à mettre dans toutes les maisons où l’on aime la nature et où l’on se promène dans les jardins, les parcs, les forêts, les chemins. Également dans les maisons qui accueillent des animaux domestiques, qui peuvent rapporter des tiques dans leur pelage.

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (12 votes, average: 3,08 out of 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires
Découvrez les articles qui concernent ...

Bulletin de ré-information Covid-19

30/11/2020

Bulletin de ré-information Covid-19   Voici la nouvelle édition de mon bulletin (à peu près) bimensuel sur le Covid-19. Pour ...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 3,00 out of 5)
arrow Lire l’article

Complotisme : dénoncez vos parents

20/11/2020

Complotisme : dénoncez vos parents   Juste quelques mots, suite à ma lettre d’hier “JM Dupuis est complotiste” : le journal 2...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (6 votes, average: 3,67 out of 5)
arrow Lire l’article

Jean-Marc Dupuis est complotiste 

19/11/2020

Jean-Marc Dupuis est complotiste   De nombreux lecteurs ont quitté hier Santé Nature Innovation, suite à ma recommandation du...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (14 votes, average: 4,00 out of 5)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''Les tiques déjà de retour !''
guest
6 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Renaud
Renaud
1 année plus tôt

Bonjour, Merci pour cet article. Je mets ici en lumière le DEET qui est effectivement un répulsif contre les insectes que l’on retrouve fréquemment retrouvé dans plus de 230 produits différents. Il faut savoir que le DEET combiné avec certains médicaments peut être toxique pour le cerveau et le corps avec des symptômes comme des convulsions, pertes de mémoires,…. Il ne faut jamais utiliser du DEET sur les nourrissons !

Javet Marylène
Javet Marylène
1 année plus tôt

Contaminée par une tique en 2011, je continue de me soigner… Je voudrais signaler qu’en plus des co-infections citées dans votre article, la borrélia était chez moi accompagnée de mononucléose, cytomégalovirus, clamydia et mycoplasma pneumonia. Grace à un médecin, lui-même contaminé, et pratiquant des médecines naturelles, mon état s’est beaucoup amélioré. Les crises diminuent d’intensité et s’espacent peu à peu.

Gérard Cornet-vernet
Gérard Cornet-vernet
1 année plus tôt

Bonjour, votre article est intéressant. J’invite vos lecteurs à prendre connaissance que le parasite de la maladie de Lyme le plus courant Borrelia burgdorferi est erradiqué à plus de 65% par une infusion d’Artemisia annua. C’est l’objet de recherches actuelles à l’hôpital de Garche pour comprendre quels sont, parmi les nombreux principes actifs de cette plantes, ceux qui agissent en polythérapie et sinergie contre le parasite. Cette infusion est également active à 98,5% sur le plasmodium responsable du paludisme et guérit totalement les personnes infectées, même en cas de plasmodium falciparum responsable du terrible neuropalu qui devient résistant contre les… Lire la suite »

kaarr
kaarr
1 année plus tôt

Je trouve que vos informations publiées à « titre purement informatif » sont anxiogènes, participent à la peur ambiante de notre époque, et rendent même angoissant le milieu naturel, dans ce cas. Je pense qu’on peut informer en étant moins alarmiste, moins angoissant. Toutefois merci pour les infos sur les produits efficaces…

Andrew Davidos
Andrew Davidos
1 année plus tôt
Reply to  kaarr

Peut-être, mais dans mon cas , j’a été piqué deux fois en quatre ans , heureusement sans être infecté. La première fois elle est resté planté à l’arrière de mon mollet quelques jours, sans que je le sache, elles sont très discrètes, c’est ma femme qui l’a aperçu avant que je monte dans la douche. Aujourd’hui j’ai ce qu’il faut pour les retirer rapidement,et on est plus alerte

Chris07
Chris07
1 année plus tôt

Merci pour tous ces renseignements, en particulier la casquette pour les petits…
Jai une grande cour, On m’a recommandé de prendre deux poules qui picorent mille petits bêtes et les tiques en particulier

Laissez-nous une chance de vous aider !


De quoi souffrez-vous le plus ?

Êtes-vous air, feu ou terre ?

Découvrez quel est votre profil ayurvédique !

Test Ayurvéda

Air, Terre ou Feu ?

Ayurvéda

: êtes-vous