Phinéas Gage ou l’empathie détruite

03/10/2017
Phinéas Gage ou l’empathie détruite
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 4,60 / 5)

Je vais vous raconter l’histoire de Phinéas Gage

Le crâne traversé par une barre à mine, il survit sans séquelle apparente… mais devient menteur, tricheur, violent !

Phineas Gage posant avec la barre à mine qui lui passa à travers la tête.

Cher lecteur, chère lectrice,

C’est une des plus célèbres histoires médicales. Elle vous permet de comprendre une chose essentielle sur le caractère des gens qui vous entourent :

C’était un chaud après-midi de la fin de l’été 1848.

Phineas Gage, ouvrier des chemins de fer aux Etats-Unis, s’apprête à faire sauter un rocher avec de la poudre explosive.

Mais voilà que sa barre à mine (une grosse barre en acier, qui sert à casser la pierre) lui échappe des mains. Elle heurte la poudre. C’est l’explosion. La barre à mine est projetée à toute force vers son visage.

Abominable : la barre s’enfonce sous son œil et lui traverse la tête. Elle file à une telle vitesse qu’elle ressort de l’autre côté du crâne et va se planter dans le sable à vingt mètres !!

Reconstitution de l’accident de Phinéas Gage : on voit le trajet emprunté par la barre à mine pour traverser le crâne. Lisez la suite pour découvrir comment, sans séquelle apparente au départ, Phinéas Gage changea de caractère. Doux, serviable et bienveillant, il devint agressif, menteur, tricheur, et fit faire à la neurologie un grand bond en avant.

Mais c’est alors que la stupéfaction s’empare des spectateurs atterrés :

Phineas Gage ne s’est pratiquement aperçu de rien. A peine ébranlé par le choc, il garde connaissance et continue à parler comme si de rien n’était.

 

Il a pourtant deux trous béants dans la tête (un devant, un derrière) et une partie de son cerveau a été arrachée.

L’histoire est à peine croyable et pourtant elle est vraie : vous pouvez voir sur la photo en haut de ce message la barre à mine, pourtant énorme, qui traversa dans toute sa longueur le crâne de Phineas Gage, et ressortit de l’autre côté.

La phrase prophétique de Gage

Je disais donc que Phinéas Gage fut peu ébranlé par le choc

A peine est-il pris de légères convulsions. Ses amis décident toutefois de le raccompagner à son hôtel. Assis sur une chaise sous le porche de l’établissement, il discute avec les passants en attendant le médecin.

Quand le médecin finit par arriver, il constate, avant même de l’avoir approché, que Phinéas Gage a le crâne ouvert, et qu’un volcan d’os éclaté jaillit de son cuir chevelu. Gage le salue en inclinant la tête et lui lance : « Je crois que vous allez avoir du boulot ».

Il avait raison : cent-soixante-ans plus tard, les neurologues continuent à travailler sur son cas !!

La terrible séquelle cachée dans son cerveau

Ses plaies cicatrisèrent. Bien qu’ayant le lobe frontal gauche du cerveau largement détruit, il semblait n’avoir aucune séquelle de cette terrible blessure.

A un détail près : 

Considéré par tous jusqu’à son accident comme sérieux au travail, attentionné, fiable, sociable et doux, il devint brutal, menteur, tricheur et, surtout, extrêmement grossier et capricieux.

Il devient impossible pour lui de garder un emploi plus de quelques mois. Changeant sans cesse d’employeur, il s’essaya à la profession de palefrenier, puis conducteur de diligence, puis éleveur de chevaux, sans succès.

Le siège de toutes nos émotions

C’est grâce à cette histoire qui fit le tour du monde que les médecins s’aperçurent qu’une partie spécifique du cerveau est le siège de nos émotions, de notre capacité à vivre en société et à éprouver des sentiments humains.

Il s’agit du lobe frontal.

Comme tous les organes du corps, la taille du lobe frontal dépend d’un individu à l’autre.

C’est la raison pour laquelle nous n’avons pas tous le même caractère, la même psychologie, les mêmes émotions.

Certaines personnes naissent avec un lobe frontal sous-développé et ont peu d’émotions. Ce n’est pas de leur faute. Elles peuvent par contre prendre conscience de leur différence, et travailler pour augmenter leur sensibilité.

Réciproquement certaines personnes ont un lobe frontal surdéveloppé et ont donc naturellement une forte capacité à ressentir des émotions complexes. Elles sont, en particulier, capables d’éprouver une grande empathie pour les autres.

Les personnes victimes de la maladie d’Alzheimer, dont le lobe frontal est abîmé, changent complètement de personnalité et peuvent perdre toute capacité d’empathie.

C’est un problème que l’on constate aussi parfois chez les soldats victimes de certaines blessures de guerre à la tête et chez des accidentés de la route.

Cela confirme ce que j’écrivais il y a quelques jours sur les habitudes à suivre pour augmenter votre capacité d’empathie, et récolter de nombreux bienfaits dans la vie.

Les bienfaits de l’empathie

J’avais signalé, parmi les bienfaits, que les personnes très empathiques sont notamment :

  • capables de prévoir plus précisément les actions et les réactions des autres, et font donc moins d’erreur, de faux pas ;
  • Elles ont plus de facilité à résoudre les conflits, privés ou professionnels ; elles sont donc moins embourbées dans les problèmes relationnels ;
  • Elles saisissent plus facilement les « signaux faibles » envoyés par leur entourage, en communication non-verbale ; elles comprennent mieux et plus vite ce qu’on attend d’elles ;
  • Elles persuadent plus facilement les autres de leur point de vue ;
  • En entreprise, elles comprennent mieux les besoins des clients et prennent l’avantage sur leurs concurrents ;
  • Elles sont capables de mieux motiver les autres ; c’est la fameuse qualité de « leadership » si prisée actuellement dans les milieux professionnels mais tout autant dans les activités culturelles, associatives, sportives, politiques…
  • Elles évaluent mieux la façon dont leurs paroles et leurs actions sont perçues par les autres et évitent ainsi les erreurs de communication et les quiproquos ;
  • Elles comprennent mieux le monde qui les entoure parce qu’elles ne sont pas prisonnières de leur propre point de vue ; elles sont capables de voir les choses sous des angles différents, ce qui leur donne une vision plus riche, plus complète et donc plus juste.

Pour retrouver ma lettre sur l’empathie, et les moyens de l’augmenter, rendez-vous ici.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 4,60 / 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires
Découvrez les articles qui concernent ...

Ne perdez pas vos précieux souvenirs

20/12/2019

N’attendez pas Alzheimer pour chouchouter votre cerveau   Les souvenirs accumulés pendant votre vie constituent votre trésor....

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,50 / 5)
arrow Lire l’article

La musique contre le vieillissement du cerveau

07/02/2019

Pourquoi ne commenceriez-vous pas, aujourd’hui, à jouer du piano ? « Je suis nul… » « J’ai fait 3 ans de piano quand j’étais petit...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,69 / 5)
arrow Lire l’article

Grosse avancée contre la maladie d’Alzheimer

31/01/2019

Conseils très pratiques pour réduire votre risque de maladie d’Alzheimer La presse fait ses gros titres sur une « avancée majeure ...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,00 / 5)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''Phinéas Gage ou l’empathie détruite''

10
Poster un Commentaire

avatar
8 Comment threads
2 Thread replies
1 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
9 Comment authors
anonymeANQUEZRaymond SAMUELalessandro pendesiniBérenger Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
anonyme
Invité
anonyme

Bonjour M. Dupuis.
Je connaissais déjà un peu l’histoire de M. Gage. En fait, ce qui m’inquiète c’est qu’il y a 2 mois j’ai eu la tête violemment secouée d’avant en arrière. Depuis:
– esprit moins vif
– difficultés de concentration
– moins d’intuition, plus de difficulté à comprendre les autres, à me projeter dans l’avenir
etc, etc.
Serait-il possible que le choc ait endommagé mon lobe frontal?

Raymond SAMUEL
Invité
Raymond SAMUEL

Il serait encore plus intéressant de travailler sur la façon dont nait ou ne nait pas la capacité à l’empathis. Vous semblez dire que l’empathie est un trait de caractère inné. Or des scientifiques précient que le stress en inhibant l’action de certaines parties du cerveau « empeche la naissance de l’empathie. Je n’ai pas le temps de rechercher quelle est la partie du cerveau qui est touchée par le stress et qui freine ou interdit la naissance de l’empathie, mais si c’est bien le cas, il faudrait mesurer l’impact et les conséquences du stress que subissent maintenant tous les enfants… Lire la suite »

alessandro pendesini
Invité
alessandro pendesini

Le siège de toutes nos émotions …..C’est grâce à cette histoire qui fit le tour du monde que les médecins s’aperçurent qu’une partie spécifique du cerveau est le siège de nos émotions, de notre capacité à vivre en société et à éprouver des sentiments humains. Il s’agit du lobe frontal….. Vous dites Mr.J.M.Dupuis Modestement, ma réponse : -L’épicentre des émotions ne siège pas dans le lobe frontal, comme vous affirmez, mais dans les amygdales qui se situent dans le cerveau limbique ! L’amygdale est contiguë de l’avant de l’hippocampe et module la formation des souvenirs en fonction du contexte émotionnel.… Lire la suite »

ANQUEZ
Invité
ANQUEZ

Je ne suis pas d’accord avec vous, on peut éprouver de la sympathie, vouloir étre agréable ou rendre service mais sans plus , or l’empathie éprouvée va bien au delà, c’est à dire être en communion la personne et ressentir sa souffrance, mais pour cela il faut avoir fait l’expérience d’une grande souffrance soi même !
mais pour autant on peut être empathique avec une personne pour laquelle on ne ressent pas obligatoirement de la sympathie , mais l’ empathie est tellement présente que celle ci prend le dessus.

Bérenger
Invité
Bérenger

Cher Jean-Marc, Cette explication de la conformation de notre physionomie peut nous aider à décrypter les personnalités de ceux qui nous entourent. Mais l’être humain est complexe et cela ne suffit pas : il y a aussi les attitudes qui parlent pour nous et aussi notre intonation avec notre voix. Cependant, à priori, tant mieux, si on pouvait transformer l’humanité positivement en nous rendant tous plus empathiques les uns les autres. Question : pourquoi avoir tant attendu pour passer à l’action ? Le monde en a toujours bien besoin. Si on peut transformer positivement l’humanité, il semble qu’hélas d’après votre article sur Phineas… Lire la suite »

De OTTO
Invité
De OTTO

En France, fin 19ème, Jean-Marie, un enfant fils d’un paysan breton très pauvre eu un accident à la tête. Cet enfant analphabète, depuis ce jour, développa une mémoire époustouflante. Un livre, écrit à partir de ses souvenirs a été publié : Mémoires d’un paysan bas-breton. Jean-Marie Deguignet.

Tessa Varin
Invité
Tessa Varin

Bonjour, Cette histoire est souvent citée, en effet, pour faire le lien entre le cerveau et nos prédispositions de caractère. Sans souhaiter relativiser les découvertes des neurosciences, je voudrais partager une information autour du personnage de Phinéas Gage. Selon Sam Kean, dont l’article a été traduit par Peggy Sastre et mis en ligne sur le site de slate.fr, dans le chapitre Science & Santé/Histoire, le changement de caractère de Mr Gage n’a pas été étudié avec beaucoup de sérieux. En effet, il n’a pas été procédé à des comparaisons entre des témoignages de personnes ayant connu Mr Gage avant son… Lire la suite »

Connaissez-vous vraiment ce nouveau danger qui nous menace ?

Certaines réponses sont capitales pour renforcer votre immunité et rester en bonne santé.

QUIZ : Coronavirus

Air, Terre ou Feu ?

Ayurvéda

: êtes-vous