Paracétamol dangereux ?

28/08/2018
Paracétamol dangereux ?
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 2,76 / 5)

Qui croire ?

Chère lectrice, cher lecteur,

Un blogueur fait circuler sur Internet un article au vitriol sur le Doliprane, le Dafalgan, l’Efferalgan [1].

Il explique que ces médicaments antidouleur sont « inefficaces et dangereux » car ils contiennent du paracétamol, une substance très dangereuse selon lui.

Diverses études à l’appui, il affirme que :

1. Le paracétamol « est la principale cause de graves lésions du foie » dans de nombreux pays ;
2. « La prise de paracétamol aux doses conseillées augmente de 23 % le risque de mortalité » ;
3. Le paracétamol « rend sourd », « asthmatique », provoque « infertilité, cancers des testicules et hyperactivité » chez le bébé si sa mère en prend pendant la grossesse ;
4. provoque des « saignements gastriques » ;
5. Etc.

Mais ce blogueur s’est fait violemment attaquer dans la presse.

Un journaliste de 20 Minutes estime qu’il s’agit d’une « intox » ou « fake news ».

Il a publié un article très hostile intitulé « Le paracétamol, inefficace et dangereux ? Une intox dure à avaler. » Cet article est resté de longs jours en première page de « Google Actualités » cet été, ce qui lui a donné une grande audience.

Une riposte écrite sur la plage ?

Mais cet article de 20 Minutes, qui a bénéficié de la puissance de diffusion de Google, ne vaut pas grand-chose.

À vrai dire, il est tellement bancal qu’on se demande si le journaliste n’était pas en vacances quand il l’a écrit. Je l’imagine bien griffonnant son papier en cinq minutes, entre une partie de ballon et une glace à la vanille.

Les seuls « experts » qu’il cite sont des personnes directement intéressées à vendre du paracétamol : le président d’un syndicat de pharmaciens, et une représentante de l’industrie pharmaceutique !!

Le blogueur a contre-attaqué en ridiculisant le journaliste. Il l’accuse d’être biaisé, inexact, et de n’avoir cité que des personnes en conflit d’intérêts, et orientées en faveur des médicaments [2]. Et il a raison !

Qui croire ?

Cependant, ni l’un ni l’autre ne sont totalement propres dans cette affaire.

Le blogueur a raison de dire que le Doliprane peut avoir de graves effets indésirables.

Mais le journaliste a raison de souligner que le blogueur exagère en condamnant le paracétamol de façon caricaturale. Là où on a du mal à le suivre en particulier, c’est qu’il insiste fortement sur les risques mortels du paracétamol pris aux doses normales.

Moyennant quoi, il « oublie » de préciser que les rares cas de lésions du foie à cause du paracétamol aux doses recommandées se produisent la plupart du temps chez des personnes malades du foie ou en très mauvaise santé.

Or, cela n’est pas exceptionnel, en médecine. Il est fréquent même que des substances bénéfiques pour la santé soient dangereuses chez les personnes qui ont une déficience physiologique.

Prenez les protéines. Nous en avons besoin, et elles nous font du bien. Mais elles peuvent être nocives pour les personnes malades des reins.

De nombreuses substances inoffensives chez la plupart des gens peuvent être dangereuses chez certaines malades. Le gluten est dangereux pour les personnes intolérantes (maladie cœliaque) ou hypersensibles au gluten. Le lait provoque des problèmes de digestion chez les personnes qui manquent de lactase (enzyme qui digère le sucre du lait). Les cacahuètes peuvent déclencher des allergies mortelles (œdème).

Alors oui, le paracétamol à dose normale cause exceptionnellement des accidents. Mais faut-il pour autant en priver toute la population mondiale, dans tous les cas ??

Mon terrible mal de tête…

Les lecteurs qui me suivent de longue date le savent : longtemps j’ai eu des maux de tête.

C’est terminé : la cause était mon sommeil trop agité. Et cette cause est résolue. Comme ce n’est pas le sujet aujourd’hui, je renvoie les lecteurs intéressés à mes récentes lettres sur le sommeil. Aucun médicament ni produit naturel ne pouvait me soigner, il a fallu traiter la cause profonde. Je l’ai fait et les résultats sont là.

Mais revenons à nos moutons. J’ai eu, durant 18 ans, de gros problèmes de mal de crâne et je prétends avoir tout essayé dans le domaine : café, huiles essentielles, glaçons, relaxation, méditation, chaleur (bains ou douches chaudes, sauna…), tisanes, plantes, acupuncture, ostéopathie, chiropraxie…

Rien n’y faisait.

J’étais obligé chaque fois de tout arrêter pour m’étendre dans le noir. Ce mal de tête m’empêchait de penser, et même de faire des activités simples. Il était parfois si intense que ma vue se troublait.

Le seul remède était d’attendre, si possible couché, en supportant les lancements dans mes tempes, et l’impression que mes yeux étaient pris en étau.

Mais parfois c’était impossible : urgence avec un enfant ; échéance incontournable ; rendez-vous où je devais absolument me concentrer, conférence où de nombreuses personnes m’attendaient.

Pour ces cas de force majeure, je prenais du paracétamol. Le soulagement était immédiat.

J’ai remercié le Ciel pour le paracétamol

Eh bien, j’ai un peu honte mais je dois l’avouer : j’ai souvent remercié le Ciel pour le paracétamol.

Bien sûr, j’ai limité les doses au maximum. J’évitais de boire de l’alcool avant ou après.

Le Doliprane ne traitait pas la cause, seulement le symptôme. Ce n’était pas la vraie solution.

Mais j’étais en difficulté : la vraie solution ne pouvait s’obtenir en un claquement de doigts.

Pour ne plus avoir mal à la tête, il me fallait d’abord retrouver un sommeil paisible et profond et, pour cela, d’abord supprimer les causes des préoccupations qui perturbaient mon sommeil. Et cela prend parfois (ou souvent) beaucoup de temps !!

J’ai recouru aux approches naturelles, alternatives. Elles seules sont capables de régler les problèmes sous-jacents et d’atteindre un mode de vie sain, équilibré, sur tous les plans (alimentation, sport, médecine, mais aussi profession, famille, amitiés, loisirs et projets). J’en ai fait l’expérience, dans ce domaine comme dans d’autres, et ma satisfaction est totale.

Alors voilà, c’est la voie que je propose. Je pense que c’est sans doute l’approche la plus réaliste : réserver la médecine « dure » pour les cas d’urgence. Choisir les approches naturelles pour les traitements de fond, de long terme. Mais ne pas tomber dans la caricature.

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

 

Sources de cet article :
[1] https://www.sante-corps-esprit.com/doliprane/
[2] https://www.sante-corps-esprit.com/alerte-journal-20-minutes-intox/

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 2,76 / 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires
Découvrez les articles qui concernent ...

Le sourire d’Emmanuel Macron (suite)

09/12/2018

Les gilets jaunes et les vertus de la colère « M. Dupuis, après votre article sur le sourire de notre Président, votre prochain a...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 4,00 / 5)
arrow Lire l’article

Des œufs tous les jours au petit-déjeuner

07/12/2018

Y a-t-il un danger à manger des œufs tous les jours ? Le petit-déjeuner à la française consiste à tremper des tartines beurre-con...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 4,40 / 5)
arrow Lire l’article

Les bananes : bonnes ou mauvaises ?

06/12/2018

Peut-on manger des bananes ? « Tiens, mange une banane. C’est plein de magnésium », me disait ma mère. Entre-temps, j’ai lu moi a...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 4,25 / 5)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''Paracétamol dangereux ?''

14
Poster un Commentaire

avatar
plus récents plus anciens
Chantal Souga Mbango
Chantal Souga Mbango

Tout simplement, merci pour ces informations

Bob2a
Bob2a

Le principe d’un medicament est qu’il est toxique, qu’il aura donc peu ou prou, des effets secondaires. Le second element est qu’il traite un effet et non une cause, donc la naturopathie peut etre une alternative interessante. Nous avons perdu l’habitude de consacrer le temps necessaire a notre bien-etre, l’homme… Lire la suite »

MALIKA BELAGGOUN
MALIKA BELAGGOUN

Bonsoir Monsieur Dupuis, J’apprécie votre objectivité et votre analyse concernant les effets secondaires du doliprane mais aussi d’une façon générale des médicaments. Il faut savoir que tout médicament a des effets indésirables. La substance active va agir pour corriger un déséquilibre mais elle va aussi être la cause d’autres perturbations.… Lire la suite »

Surgeon
Surgeon

Merci pour votre honnêteté. C’est ce que j’apprécie souvent dans vos articles.

JEAN GARABOUX
JEAN GARABOUX

Vous avez bien raison. Ne jouons pas à l’ayathola ! restons fermes et courtois.
Ne dépassons pas la dose de : de tout un peu.

brando
brando

Le paracétamol a des effets antalgiques, mais, doses-dépendantes hépatotoxiques, à prendre en compte chez les personnes poly médicamentées, car il peut potentialiser les effets hépatotoxiques des autres médicaments, et bien sûr, surtout, ceux de l’alcool. D’autre part, il diminue l’étanchéité de la barrière hémato-encéphalique, ce qui peut entraîner une intoxication… Lire la suite »