Comment les médias façonnent la beauté féminine

21/12/2017
Comment les médias façonnent la beauté féminine
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,67 / 5)

Au secours ! Ce monde devient fou

Chère lectrice, cher lecteur,

À mon âge (je ne vous dirai pas lequel…), on a vu les décennies passer, les modes se succéder.

La beauté féminine, en particulier, a changé de critères pendant ma vie comme jamais dans l’histoire de l’humanité – du moins, me semble-t-il.

Regardez Kim Kardashian, la star du moment :

N’est-ce pas extraordinaire, pour des « vieux » comme nous qui avons connu la gloire de Claudia Schiffer !!!

Souvenez-vous…

Pour nous, Claudia Schiffer était l’incarnation de la beauté féminine absolue. Ses jambes, ses yeux, ses cheveux, ses mains… On se disait qu’il était normal que le monde entier l’admire. Que voulez-vous ? Elle avait « tout » !!!

Claudia Schiffer écrabouillée par Kim Kardashian

Eh bien, figurez-vous que Claudia Schiffer, dans toute sa gloire et toute sa célébrité, n’arriva jamais à la cheville de l’actuelle popularité de Kim Kardashian.

En termes d’admirateurs, de « followers » sur Facebook ou Twitter, c’est une naine par rapport à Kim Kardashian.

En termes financiers, presque une clocharde ! Dans toute sa carrière, elle a gagné 43 millions, tandis que le seul jeu vidéo sur mobile de Kim Kardashian lui a rapporté 72 millions de dollars pour la seule année 2016 [1].

On vit dans un monde de fous.

Mais souvenez-vous encore…

Le phénomène Kate Moss et le choc Britney Spears

Entre ces deux « icônes » aux styles opposés, nous avons eu le phénomène Kate Moss, qui déjà nous avait surpris : au lieu d’une « belle plante » aux formes harmonieuses comme celles de Claudia Schiffer ou de Cyndy Crawford, qui faisait florès au même moment, on nous a expliqué que le dernier chic était en fait la maigreur extrême, limite (ou carrément) anorexique :

Ce qui ne veut pas dire qu’elle n’avait pas un charme fou, ou du moins une beauté fascinante.

Mais la vraie surprise, pour nous les anciens, c’est quand nous avons découvert dans les années 90 qui était la nouvelle idole des jeunes.

La fameuse Britney Spears :

Indéniablement, une certaine « limite » avait été franchie.

Je ne dis pas qu’elle n’ait pas de belles cuisses (on ne voit que ça !) ni qu’elle ne soit pas, d’une certaine façon, excitante pour certains.

Mais tout de même, c’est à cette époque que j’ai commencé à me sentir comme un dinosaure en voie d’extinction, dans un monde qui avait évolué plus vite que moi, et que je n’arrivais plus à suivre complètement.

Peut-être étais-je le seul, je n’en sais rien…

Mais bon…

Après Britney Spears, puis Lady Gaga, nous sommes entrés dans une ère nouvelle où la notion de « beauté féminine » n’avait plus le même sens.

Pour les femmes « normales » – si j’ai encore le droit d’utiliser ce terme –, il était devenu impossible d’entrer en compétition avec des personnes soutenues par des armées de techniciens pour leur assurer leur look toujours plus extrême.

Mais la concurrence déloyale s’aggrava, puisque bientôt, plus aucune photo, puis plus aucun film, ne sortait sans que chaque image ne soit méthodiquement retouchée par ordinateur, pour accentuer telle courbe ici, effacer là telle imperfection, modifier légèrement, mais significativement, la couleur des yeux, le volume des cheveux ou la forme des lèvres…

On en est arrivé au cas Angelina Jolie, qui se trouvait être à la fois une star (et une maman) dans la vie réelle… et, en même temps, une créature de jeu vidéo (Lara Croft) !!

Puis ce fut la course à la chirurgie esthétique, à tel point qu’on lit désormais dans les manchettes des journaux qu’une femme a pu décéder au cours d’une opération d’agrandissement de son derrière [2], ou des hommes mourir dans des opérations plus invraisemblables encore, du rallongement d’une partie de leur corps que je vous laisse deviner [3].

Mais nous n’étions pas au bout de nos surprises…

Aujourd’hui fleurissent les articles, surtout sur les sites Internet, selon lesquels la nouvelle mode, le plus grand chic, serait désormais de se choisir une compagne ou un compagnon entièrement artificiel, fait d’un squelette de métal et de chair de silicone.

Vous pouvez ainsi « commander » votre star préférée [4], votre partenaire idéal, répondant à tous vos critères sur catalogue, et même l’offrir comme cadeau de Noël. On nous explique que c’est fantastique, plus vrai que nature, on nous promet qu’ils seront bientôt capables de parler, de réagir, de s’animer !

On peut désormais acheter la star Justin Bieber en poupée de silicone pour l’avoir chez soi [5].

Je m’arrête là, nous sommes trop loin de la santé naturelle, et ça commence à faire mauvais goût.

Mais là où cela rejoint nos préoccupations, c’est que l’humanité semble ne plus savoir où donner de la tête.

La santé, un état d’équilibre général, y compris sur le plan affectif

La santé, selon la définition de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), est un état de plénitude, de satisfaction, notamment sur le plan affectif.

On n’est pas en parfaite santé mentale et affective quand on est éloigné de l’idéal d’équilibre, de santé, et donc de beauté, de son époque.

Alors je préfère être entièrement transparent.

Quand je parle, dans Santé Nature Innovation, d’être bien, de se sentir bien, d’avoir une belle peau, un beau corps, de beaux cheveux en pleine santé, je me réfère aux modèles… de ma jeunesse.

C’est peut-être complètement décalé, aujourd’hui.

Mais je dois être honnête avec vous. Mon style, c’est plutôt Claudia Schiffer, voire… plus ancien encore.

Qui se souvient, par exemple, de la délicieuse Colleen Corby, qui fit toutes les couvertures des magazines de mode dans les années 70 ?

Je ne peux pas vous dire pourquoi… mais pour moi, c’est plutôt ça, la vie naturelle, l’art de vivre sain.

Bien sûr, tout le monde n’a pas ce corps-là, et il y a autant de façons d’être belle… que d’être femme.

Mais quand je parle à mes enfants de faire attention à leur corps, de respecter leurs besoins naturels pour être heureux et en pleine santé, de faire de l’exercice pour rester en forme, c’est plutôt ce modèle-là que j’ai en tête.

Après, personne n’est obligé de me suivre. Il faut vivre avec son temps, aussi ! Et qui sait ce qui viendra après Kim Kardashian ?

Bien souvent, l’histoire se répète, tourne en rond et, après quelques excès, revient au point de départ !

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

Sources de cette lettre : 

[1] https://www.forbes.com/sites/natalierobehmed/2016/11/16/kim-kardashian-wests-earnings-51-million-in-2016/#4c248826a5bc

[2] https://www.huffingtonpost.com/entry/fake-doc-gets-10-year-sentence_us_58da7378e4b0f805b323d62ab

[3] http://metro.co.uk/2017/07/31/man-dies-during-penis-enlargement-surgery-6819149/

[4] http://metro.co.uk/2017/12/19/fans-rushing-buy-justin-bieber-sex-doll-preferable-penis-size-option-time-christmas-7171953/

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,67 / 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires

Découvrez les articles qui concernent ...

La méthode finlandaise pour baisser de 60 % le risque d’AVC et d’Alzheimer

22/05/2018

Faites-vous plaisir en allant au sauna Chère lectrice, cher lecteur, Des chercheurs finlandais disent avoir démontré que les pers...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,57 / 5)
arrow Lire l’article

Les cinq lettres qui guérissent

08/04/2018

Le petit mot santé plus efficace que les médicaments (et sans effet secondaire) Chère lectrice, cher lecteur, Vous connaissez par...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,54 / 5)
arrow Lire l’article

Traitement efficace de l’acné

06/04/2018

Mieux que le Roaccutane, ces 5 remèdes naturels pulvérisent votre acné Chère lectrice, cher lecteur, J’ai dit beaucoup de mal du ...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,29 / 5)
arrow Lire l’article

Commentaires sur l'article
''Comment les médias façonnent la beauté féminine''

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Comment les médias façonnent la beauté féminine"

avatar
plus récents plus anciens
Florentin
Florentin
Tout à fait d’accord avec vous : les véritables canons de l’esthétique sont incarnés par des Claudia Schiffer, des Collen Corby , des Elodie Gosuin, ect… Par contre considérer que Kim Kardashian est une belle femme c’est vraiment n’avoir aucun sens de l’esthétisme : complètement disproportionnée, déséquilibrée, tout en cul… Lire la suite »
Fabienne
Fabienne

Plutôt que de parler alimentation et problèmes endocriniens qui modifient nos corps (cuisses de veau..), « on » (toujours les mêmes) préfère faire un standard de beauté de ces nouveaux looks. Tout un business ; la santé n’y a pas sa place.. !

Céline Clovel
Céline Clovel
Le problème, c’est que pour chaque époque, on nous dicte les critères de beauté : anorexique un jour, ronde un autre, etc. Or il y a toutes sortes de beautés. La différence entre Claudia Schiffer (et les femmes de son époque ou d’avant) et Kim Kardashian, c’est l’élégance de la… Lire la suite »
SAMSON
SAMSON

qui sera belle en 2018??? vraiment ON S EN FOUT, je ne comprends même pas que cela puisse faire l’objet d’une lettre de votre part!!!quelle déception!!!

momone
momone

Kardashian est la vulgarité incarnée, la Moss est squelettique.
Claudia Schiffer est et reste une belle femme même si elle a pris de petites rondeurs, la Classe.

Françoise
Françoise
Comme vous avez entièrement raison M Dupuis, quelle grâce, quelle élégance et finesse avaient ces jeunes femmes. Mais jusqu’où va t’on aller dans l’horreur , la décadence et le non respect de son corps, tout ceci pour que les médias parlent de vous? A mon humble avis ces personnes n’ont… Lire la suite »