Les dangers du pamplemousse

21/01/2013
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,5 / 5)
De nombreux lecteurs m’écrivent pour me demander si vraiment, un fruit aussi sain que le pamplemousse peut être dangereux pour la santé. 

Depuis plusieurs mois en effet, les médias mettent en garde les populations contre les interactions du pamplemousse avec certains médicaments.

Ma réponse est un grand OUI !

Les risques du pamplemousse sont majeurs, avec de nombreux médicaments. Les effets indésirables de ces médicaments peuvent être multipliés par 20 par un simple verre de jus de pamplemousse, avec des conséquences potentiellement fatales.

Voici pourquoi, et voici comment vous protéger :

Le pamplemousse bloque la métabolisation de certains médicaments

Lorsque vous avalez un médicament, celui-ci passe dans votre sang puis il est utilisé par votre organisme : des enzymes vont « digérer » le médicament pour le transformer en substances utilisables par vos cellules, qui vont l’absorber, le « consommer », puis rejeter des déchets par les urines.

Le problème est que le pamplemousse contient des produits actifs appelés furanocoumarines, qui bloquent de façon irréversible un de nos enzymes, le CYP3A4.

Or, cet enzyme CYP3A4 est précisément celui qui sert à assimiler de nombreux médicaments contre le cancer, l’hypertension, les problèmes cardiovasculaires, les problèmes urinaires, ainsi que des médicaments immunodépresseurs (qui affaiblissent le système immunitaire) et des anti-infectieux, des analgésiques (antidouleur) et des tranquillisants (la liste de ces médicaments est à la fin du message).

Voici donc ce qui arrive aux personnes qui prennent du pamplemousse en même temps que ces médicaments :

Leurs médicaments passent dans leur sang et ne sont pas « consommés » comme ils devraient l’être, (en langage médical, on dit « métabolisés »), parce que l’enzyme est bloqué. La concentration sanguine en médicament s’élève, jusqu’à atteindre l’overdose, avec des effets graves incluant « mort subite, blocage rénal aigu, arrêt de la respiration, saignements gastro-intestinaux, destruction de la moelle osseuse chez les personnes ayant un système immunitaire affaibli. » (1)

« Prendre un comprimé avec un verre de jus de pamplemousse est comme prendre 20 comprimés avec un verre d’eau », explique David Bailey, le pharmacologue canadien qui a découvert ce phénomène il y a 20 ans, et qui s’est spécialisé dans l’étude des interactions entre médicaments et pamplemousse. « Il s’agit d’overdose accidentel. » (2) Des études avaient en effet déjà indiqué que boire un verre de 200 mL de pamplemousse par jour, trois jours de suite, provoque une hausse de 330 % de la concentration sanguine de simvastatine, un médicament très couramment prescrit contre le cholestérol, par rapport à un verre d’eau.

85 médicaments concernés

Malheureusement, il existe de plus en plus de médicaments qui sont métabolisés par l’enzyme CYP3A4 – et dont la métabolisation est donc bloquée par la consommation de pamplemousse.

La liste est passée de 17 médicaments en 2008 à 43 en 2012 !

Le risque d’accident s’est donc considérablement élevé, et justifie aujourd’hui que chacun veille à ce que les médicaments qu’il prend ne soient pas incompatibles avec le pamplemousse.

Ceci est d’autant plus important que l’effet se produit même avec des petites doses, que le pamplemousse soit consommé tel quel ou sous forme de jus.

Les personnes de plus de 45 ans compensent moins bien les concentrations excessives de médicaments dans le sang, et sont donc particulièrement vulnérables, surtout que ce sont elles qui consomment en général le plus de pamplemousses.

Comment vous prémunir

Si vous ne prenez aucun médicament, pas de problème, vous pouvez continuer à vous régaler de ce fruit délicieux.

Si vous prenez des médicaments, vous n’êtes pas forcément obligé d’arrêter le pamplemousse.

Vous devez savoir que le risque ne concerne que :

  • les médicaments pris oralement (par la bouche) ;
  • qui ne sont que faiblement ou moyennement absorbés par l’organisme ;
  • et qui sont métabolisés par l’enzyme CYP3A4, ou cytochrome P450 3A4, ce que vous pouvez vérifier sur la notice.

Lorsque c’est nécessaire, la notice des médicaments concernés comprend toujours l’avertissement de ne PAS consommer de pamplemousse simultanément, donc c’est une raison de plus de toujours lire les notices.

Vous trouverez ci-dessous la liste des médicaments principaux concernés : je vous donne les noms des molécules (génériques), et pour certains le nom commercial.

Bien à vous,

Jean-Marc Dupuis

Liste des médicaments contre-indiqués avec le pamplemousse (attention, cette liste n’est pas forcément exhaustive : vérifiez toujours la notice de vos médicaments, et demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien.

1. Certaines statines (médicaments pour faire baisser le cholestérol) :

  • Nom de la molécule : Simvastatine. Nom commercial : Zocor et génériques
  • Nom de la molécule : Atorvastatine. Nom commercial :Tahor et génériques
  • Nom de la molécule : Lovastatine

2. Certains médicaments contre l’hypertension

  • Nom de la molécule : Félodipine. Nom commerciaux : Logimax, Flodine et génériques.
  • Nom de la molécule : Nicardipine. Nom commercial :Loden

3. Certains médicaments immunodépresseurs (contre le rejet de greffe d’organe)

  • Nom de la molécule : Ciclosporine. Nom commercial : Néoral
  • Nom de la molécule : tacrolimus. Nom commercial : Tacrolimus
  • Nom de la molécule : Sirolimus. Nom commercial : Rapamune
  • Nom de la molécule : Everolimus. Nom commercial : Afinitor

4. Certains médicaments contre le cancer

  • Nom de la molécule : Crizotinib.
  • Nom de la molécule : Dasatinib.
  • Nom de la molécule : Erlotinib.
  • Nom de la molécule : Everolimus.
  • Nom de la molécule : Lapatinib.
  • Nom de la molécule : Nilotinib.
  • Nom de la molécule : Pazopanib.
  • Nom de la molécule : Sunitinib.
  • Nom de la molécule : Vandetanib.
  • Nom de la molécule : Venurafenib.

5. Certains médicaments contre les infections

  • Nom de la molécule : Erythromycine.
  • Nom de la molécule : Halofantrine.
  • Nom de la molécule : Maraviroc.
  • Nom de la molécule : Primaquine.
  • Nom de la molécule : Quinine.
  • Nom de la molécule : Rilpivirine.

6. Certains médicaments contre les problèmes cardiovasculaires

  • Nom de la molécule : Amiodarone.
  • Nom de la molécule : Apixaban.
  • Nom de la molécule : Clopidogrel.
  • Nom de la molécule : Dronedarone.
  • Nom de la molécule : Eplerenone.
  • Nom de la molécule : Felodipine.
  • Nom de la molécule : Nifedipine.
  • Nom de la molécule : Quinidine.
  • Nom de la molécule : Rivaroxaban.
  • Nom de la molécule : Ticagrelor.

7. Certains médicaments contre les problèmes nerveux et psychiques

  • Nom de la molécule : Alfentanil (oral).
  • Nom de la molécule : Buspirone.
  • Nom de la molécule : Dextromethorphan.
  • Nom de la molécule : Fentanyl (oral).
  • Nom de la molécule : Ketamine (oral).
  • Nom de la molécule : Lurasidone.
  • Nom de la molécule : Oxycodone.
  • Nom de la molécule : Pimozide.
  • Nom de la molécule : Quetiapine.
  • Nom de la molécule : Triazolam.
  • Nom de la molécule : Ziprasidone.

8. Médicament contre les problèmes gastrointestinaux

  • Nom de la molécule : Domperidone.

9. Certains médicaments contre les problèmes urinaires

  • Nom de la molécule : Darifenacine.
  • Nom de la molécule : Fesoterodine.
  • Nom de la molécule : Solifenacine.
  • Nom de la molécule : Silodosine.
  • Nom de la molécule : Tamsulosine

Sources de cet article

  1. étude menée par l’Université Western à London, en Ontario, publiée dans le Journal de l’Association médicale canadienne
  2. David Bailey, pharmacologue au Lawson Health Research Institute à London (Canada), cité par CBSnews Health, http://www.cbc.ca/news/health/story/2012/11/26/grapefruit-juice-drug-interactions.html
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,5 / 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires

Découvrez les articles qui concernent ...

Œufs contaminés : excusez-moi de rire !

10/08/2017

L’Europe entière est en armes : on a trouvé des traces d’un produit chimique toxique, le fipronil, dans des œufs vendus dans le c...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,5 / 5)
arrow Lire l’article

Le poison secret dans votre nourriture

04/07/2017

L’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) a lâché une bombe vendredi 16 juin. Elle a classé le bisphénol A dans la catégo...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,5 / 5)
arrow Lire l’article

Gluten : le CSA ne peut pas garder le silence

12/05/2017

Je vous ai récemment parlé de la plaie des « fake news », ou fausses informations sur Internet. Ce sont des informations fantaisi...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,5 / 5)
arrow Lire l’article

Commentaires sur l'article
''Les dangers du pamplemousse''

Poster un Commentaire

131 Commentaires sur "Les dangers du pamplemousse"

avatar
pascalexis
pascalexis

cela concerne t il aussi l’extrait de pépin de pamplemousse? et l’HE de pamplemousse?

Yvette O.
Yvette O.

Pouvez-vous donner plus de précision sur les pépins de pamplemousse qui sont utilisés de plus en plus comme anti-infectieux. Présentent-ils les mêmes risques que le pamplemousse lui-même?

Merci.
Y.O.

Guy
Guy

Compte tenu de la gravité du problème, il serait vraiment trop simple que les fabricants mettent un visuel simple (pamplemousse barré d’une croix rouge) sur l’emballage ?

tryf
tryf

tout à fait d accord!

Martine
Martine

Oui je pense comme vous Guy et Tryf….
Et puis, il aurait fallu parler des extraits de pépins de pamplemousse dans cet article, puisqu’on sait à quel point ils sont un trésor de bienfaits !

André
André

Merci de ces informations très complètes. Mais qu’en est-il pour le citron !!!
Merci de votre réponse.

Jean-Marc B.
Jean-Marc B.
Merci pour cet article très intéressant; cependant, il reste une question: J’utilise volontiers les extraits de pépin de pamplemousse (excellent antibiotique naturel, anti-mycosique, etc). Je l’utilise souvent en cas de refroidissement, de rhume etc. Je connaissais le danger de ce « médicament », en ce sens qu’il liquiéfie le sang (donc, il… Lire la suite »
Marie Philippine
Marie Philippine
Et quid alors de l’elixir de pépin de pamplemousse que je prends une partie de l’hiver et si je commence un rhume ou une grippe et que je considère très très efficvace ? J’ai 75 ans, je ne prends que des médicaments homéopathiques et des vitamines et assimilés ( conseillés… Lire la suite »
BRIGITTE
BRIGITTE

Madame,

Puis-je me permettre de vous demander le nom de ce médecin remarquable à Bruxelles?
Je me soigne comme vous mais je n’ai jamais eu la chance de rencontrer un tel médecin.
J’attends votre réponse et vous en remercie sincèrement.

Claire
Claire

Je partage la plupart des questions qui reviennent
1° quid du pamplemousse à distance des médicaments ?
2°quid de l’extrait de pépins de pamplemouse, un ami naturopathe m’a dit que cela était différent et compatible ?????
Comment avoir des éléments de réponse à ces questions ? Merci

jim
jim

Non l’extrait de pépin de pamplemousse (EPP) n’est pas compatible avec la liste indiqué ci-dessus.
C’est d’ailleurs inscrit généralement sur les notices médicaments.

TAVAN
TAVAN

AVEZ VOUS EU L’ADRESSE DE CE MEDECIN DE BRUXELLES ?

jenna
jenna

Bonjour Marie Phillipine,
pouvez-vous me communiquer les coordonnees de votre medecin a bruxelles qui me semble super? merci.

Zeina
Zeina

Bonjour Jenna,
Auriez-vous reçu les coordonnées de ce médecin à Bruxelles?
Bien cordialement
Zeina

Hejli Yahya Hejli
Hejli Yahya Hejli

Bonjour,j aurai bien aimé avoir le nom de ce médecin,merci

1 2 3 16
wpDiscuz