Le conte du samouraï insulté

01/03/2020
Le conte du samouraï insulté
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (8 votes, average: 4,50 out of 5)

Un peu de sagesse

 

Un vieux samouraï se consacrait à enseigner son art aux jeunes. Il était réputé pour sa sagesse et on murmurait qu’il était capable de battre n’importe quel adversaire.

Un jour arriva un guerrier que l’on connaissait pour sa technique de provocation : il attendait que son adversaire fasse le premier mouvement et, doué d’une intelligence rare pour profiter des erreurs de l’autre, il contre-attaquait avec la rapidité de l’éclair.

Ce jeune guerrier n’avait jamais perdu un combat. Comme il connaissait la réputation du vieux samouraï, il était venu pour le vaincre et accroître sa gloire. Le vieux maître accepta le défi.

Ils se réunirent alors sur une place et tous les élèves vinrent encourager leur maître. Le jeune guerrier commença à insulter son adversaire, puis lui lança des pierres et lui cracha au visage. Pendant des heures, il fit tout pour provoquer le maître qui restait impassible. À la tombée de la nuit, se sentant épuisé et humilié, le guerrier se retira.

Dépités d’avoir vu leur maître accepter autant d’insultes et de provocations, les élèves l’interrogèrent :

– “Comment avez-vous pu supporter une telle humiliation ? Pourquoi ne vous êtes-vous pas servi de votre épée pour vous défendre ?”

– “Si quelqu’un vous tend un cadeau et que vous ne l’acceptez pas, à qui appartient le cadeau ?”, demanda le vieux samouraï.

– “À celui qui voulait le donner ?” suggéra l’un des disciples.

– “C’est exact. Et cela vaut aussi pour la rage et les insultes,” dit le maître. “Lorsqu’elles ne sont pas acceptées, elles appartiennent toujours à celui qui les porte dans son cœur.”

Chère lectrice, cher lecteur,

En lisant ce conte, j’ai pensé à vous, c’est pourquoi je me suis permis de vous l’envoyer.

Il nous rappelle que le seul pouvoir que les autres ont sur nous, c’est celui que nous acceptons de leur donner.

Ainsi, si quelqu’un nous critique, ou nous complimente, et que nous adaptons notre comportement pour qu’il cesse de nous critiquer et qu’il renouvelle ses compliments, c’est comme si nous acceptions de devenir sa marionnette, et de laisser tirer les fils pour nous faire bouger.

Mais nous ne sommes pas faits pour être, toute notre vie, la marionnette d’un autre.

Nous pouvons nous en accommoder quelques temps, en particulier dans l’enfance.

Mais dans la vie adulte, nous avons une partie de nous qui réclame de pouvoir vivre une vie autonome, indépendante du regard, et donc de la volonté, des autres.

Ignorer cela, ou chercher à être heureux tout en étant l’esclave de quelqu’un d’autre, est illusoire. Cela ne marche jamais sur le long terme.

Ainsi le samouraï qui laisse l’autre l’insulter, le provoquer, sans se laisser dicter sa conduite, sans se laisser déterminer par les paroles de l’autre, est-il un modèle de sagesse, et de bonheur.

Ce n’est pas facile, évidemment, de l’imiter. Mais c’est la voie vers la sérénité.

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (8 votes, average: 4,50 out of 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires
Découvrez les articles qui concernent ...

“Une bonne épidémie pour nettoyer tout ça” ??

08/03/2020

« On est trop nombreux de toute façon »   Propos atroces entendus tandis que je buvais un café au comptoir : – “Bah, le...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (15 votes, average: 3,73 out of 5)
arrow Lire l’article

“Les c***s, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît”

06/03/2020

Ce que Lino Ventura penserait d’Internet   Internet est une machine à apporter, sur nos écrans, tout ce qui se fait de plus a...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (10 votes, average: 4,40 out of 5)
arrow Lire l’article

Lettre à mes lecteurs qui paniquent pour l’avenir du monde

03/03/2020

Pour aider ceux qui en ont besoin à se remettre en route   Suite à ma lettre sur les 7 fléaux qui s’abattent actuellement sur...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (11 votes, average: 4,45 out of 5)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''Le conte du samouraï insulté''
guest
16 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
PInçon Christian
PInçon Christian
6 mois plus tôt

Finalement si on n’est pas dans la philo du vieux Samouraï on n’est comme résigné ou flirtant avec le déni sous celle des pharaons et autres esclavagistes, profiteurs pervers. Le savon d’Alep est excellent !

Ghislaine
Ghislaine
6 mois plus tôt

Un joli conte, qui figure aussi sous sa forme « indienne » dans un livre pour les enfants (4-8 ans) : « Sam & Watson préfèrent la paix », aux éditions Glénat (Jeunesse). Parce qu’il n’est jamais trop tôt pour enseigner la paix du coeur…

Veronique
Veronique
6 mois plus tôt

Le plus puissant n’est pas le plus fort, mais ses attaques sont douloureuses. La résistance quant à elle, est sagesse lorsque le sens qu’on lui donne est supérieur à l’affront. Votre mission est belle, continuez d’avancer, même dans la résistance.

Marie
Marie
6 mois plus tôt

Je souffre de fibromyalgie depuis 20 ans et j’ai subi 3 laminectomies suites à des hernies discales à répétition ! C’est vous dire dans quel état est mon dos à 66 ans ! Bien sûr j’aimerais m’inscrire mais avec ma petite retraite ce n’est hélas pas possible : une fois les frais fixes réglés, il me reste 200€ pour vivre. Je ne peux vraiment pas me le permettre. Dommage…

Isabelle
Isabelle
6 mois plus tôt
Reply to  Marie

Bonjour Marie, je me permet de vous informer qu’il existe un moyen de guérir de cette maladie. Des personnes comme vous en ont été libérées grâce à une pratique simple qui demande foi et confiance. Ces guérisons par voie spirituelle sont validées et répertoriées par un groupe de médecin œuvrant pour le Cercle des Amis de Bruno Groening.
Je vous invite à consulter la vie et l’œuvre de cet homme : https://youtu.be/JmOnpOc1s40,
https://youtu.be/PumYKcGolTw
Je vous souhaite tout le bien.
Isabelle

Claude
Claude
6 mois plus tôt

Très juste. Jésus n’avait-il pas conseillé de tendre l’autre joue et même d’aimer ses ennemis ?

Maflor
Maflor
6 mois plus tôt
Reply to  Claude

J’ai découvert ailleurs que dans les Evangiles canoniques (peut-être dans l’Evangile de Thomas) une dimension plus créative de « tendre l’autre joue « . Il s’agit de proposer autre chose, ce que fait très bien le samouraï de ce conte.

Mme Roussard
Mme Roussard
6 mois plus tôt

Je fais partie des membres de SNI depuis le début, viens de lire votre article, et me fait beaucoup de peine. Je savais que ce genre de réaction tomberait tôt ou tard. Sachez que nous serons nombreux à vous soutenir quoi qu’il arrive, j’en suis certaine. J’aimerais être informée de la suite de cet événement. Avec tout mon soutient à toute l’équipe!

Mes sincères respects

Air, Terre ou Feu ?

Ayurvéda

: êtes-vous

Êtes-vous air, feu ou terre ?

Découvrez quel est votre profil ayurvédique !

Test Ayurvéda