La prison invisible autour de nous

16/02/2017
La prison invisible autour de nous
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas de note pour le moment)

Imaginez-vous dans une prison glaciale et humide.

Votre seul moyen d’en sortir est de résoudre une énigme soumise par le gardien.

Il vous a donné un crayon et un papier avec la figure suivante :

Vous devez relier les neuf points en ne traçant que quatre traits droits, sans soulever le crayon.

Les quatre traits doivent donc se toucher. Vous ne pouvez repasser sur un trait que vous avez déjà fait.

Bon courage. Vous avez l’éternité devant vous.

Si vous réussissez, à vous la liberté et le bonheur. Sinon, vous resterez pour toujours enfermé dans cette cellule froide face à votre crayon et votre feuille de papier.

Je vous invite à essayer. La solution se trouve en bas de ce message électronique. Ne descendez pas tout de suite si vous souhaitez trouver par vous-même.

Pourquoi ce test est à l’image de la vie en général

Vous pouvez essayer en tous sens, vous ne pouvez réussir que si vous vous affranchissez des contraintes et limites que vous vous imposez à vous-même.

La seule solution est de penser plus grand, plus large. De voir plus loin que les idées et préjugés que vous avez vous-même créés.

Il m’arrive de recevoir des commentaires désabusés d’internautes qui affirment rejeter toutes les solutions des médecines naturelles : « Remèdes de bonnes femmes ! », disent-ils.

Dès qu’on creuse, on s’aperçoit que ces personnes n’ont pas réellement étudié la santé naturelle.

Elles ont parcouru des articles, en privilégiant les sujets les plus polémiques, les plus controversés. Elles sont allés chercher sur Internet, où l’on trouve de tout, les informations qui les arrangeaient pour conforter une opinion négative qu’elles avaient déjà a priori.

Et elles ont fébrilement évité de se mettre dans la position inconfortable où il aurait fallu se poser des questions, réfléchir, douter.

Moyennant quoi, elles ont gardé leur certitude mais elles ont aussi gardé leurs problèmes de santé, si elles en avaient.

Cette attitude n’est pas raisonnable. Mais elle est fréquente.

Parce que remettre en cause nos habitudes est dur, pénible.

Nous avons l’impression de contrôler notre cerveau mais celui-ci est à 99 % sur « pilote-automatique ». Il reproduit les mêmes pensées, selon des schémas que nous nous sommes créés des années, des décennies plus tôt.

Confronté à une situation nouvelle, il va essayer d’appliquer les mêmes recettes, celles qui marchaient autrefois, celles qui correspondaient à la situation d’autrefois.

Mais le monde change. Les savoirs évoluent. Les lignes bougent.

Surtout, le monde est plus complexe qu’il n’y paraît. Il offre plus de solutions que notre imagination ne peut en concevoir.

Avoir conscience de ses limites, faire confiance au monde qui nous entoure et aux possibilités qu’il recèle, est une des capacités les plus importantes qui explique la différence entre les personnes à succès et celles qui se résignent à une existence ennuyeuse et triste.

« Y a une erreur dans l’énoncé »

Nous le savons, et pourtant il est toujours étonnant de constater la vitesse à laquelle nous concluons qu’il n’y a « pas de solution » à un problème. Pire, nous avons une aptitude incroyable à en conclure qu’il y a une « erreur dans l’énoncé ».

« On me demande la solution à ce problème mais c’est clair, il y a une erreur dans l’énoncé, parce que j’ai bien réfléchi et je ne vois pas de solution. »

Il est vrai qu’il arrive parfois (dans 0,001 % des cas aux épreuves du Baccalauréat), qu’il y ait une erreur dans l’énoncé. Cela s’est vu.

Mais c’est l’exception qui confirme la règle. Tant de fois, c’est l’élève, ou nous-même, qui avons cru à une erreur, à un « piège », alors qu’il n’y avait ni erreur ni piège, mais une simple difficulté de notre part à trouver la solution.

La solution de l’énigme

Le moment est venu de vous donner la solution de l’énigme :

Ce n’était pas compliqué mais il fallait accepter de poursuivre le trait au-delà du troisième point sur la ligne.

Nulle part il n’était dit que c’était interdit.

Et pourtant, selon les expériences faites par les psychologues, 95 % des personnes soumises à cette épreuve s’étaient auto-imposées cette contrainte… qui n’existait pas.

J’ai découvert cette énigme dans une newsletter à laquelle je me suis inscrit récemment : ce n’est pas une lettre sur la santé mais j’y trouve régulièrement des informations utiles et passionnantes que j’aime transmettre à mes proches.

Son auteur propose une approche éclairante sur la façon dont nous percevons notre environnement et ses potentialités. Si certains considèrent que seule la médecine conventionnelle peut résoudre leurs problèmes de santé, d’autres pensent que leur avenir et la sécurité financière de leurs enfants dépendent uniquement des solutions proposées par le gouvernement ou les banques.

Pourtant, si cela vous intéresse, vous découvrirez dans cette lettre (totalement gratuite) qu’ils existent les solutions alternatives pour assurer votre avenir et constituer un patrimoine à transmettre à ses enfants.

Vous pouvez en savoir plus en cliquant ici.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas de note pour le moment)
Cliquez ici pour voir les commentaires

Découvrez les articles qui concernent ...

Avis de recherche à tous les lecteurs de Santé Nature Innovation

08/05/2018

Quelqu’un a-t-il des nouvelles de Guy ? Chère lectrice, cher lecteur, J’ai lu à l’automne dernier l’histoire de Guy Belmon,...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,75 / 5)
arrow Lire l’article

Nouveau : le médicament à un million de dollars

02/05/2018

Une médecine à deux, trois, quatre, dix vitesses ! Chère lectrice, cher lecteur, La société Spark Therapeutics vient de sortir un...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,80 / 5)
arrow Lire l’article

Mon dîner avec un ex de Monsanto

01/05/2018

Un ex de Monsanto donne son point de vue Chère lectrice, cher lecteur, À un dîner, la semaine dernière, je me retrouve assis à cô...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 4,00 / 5)
arrow Lire l’article

Commentaires sur l'article
''La prison invisible autour de nous''

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "La prison invisible autour de nous"

avatar
plus récents plus anciens