La nouvelle désobéissance civile

02/10/2020
La nouvelle désobéissance civile
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (17 votes, average: 4,24 out of 5)

La nouvelle désobéissance civile

 

Dans ma jeunesse, la « désobéissance civile » était à la mode.

En ces temps anciens, cela consistait à :

– se laisser pousser les cheveux, la barbe, porter des pantalons patte d’eph rapiécés ;
– gratter une guitare en chantant du Bob Dylan, la voix rauque ;
– refuser le service militaire ;
– vivre « à la colle » ;
– bloquer un convoi de déchets nucléaires ;
– écouter des émissions de radios clandestines ;
– distribuer des tracts contestataires ;
– inscrire des slogans sur les murs ;
– mettre ses enfants à l’école Steiner ;
– porter des sandales.

Les choses ont bien changé aujourd’hui.

La destruction banale

 

Nous vivons dans un monde où :

– la médecine officielle détruit la santé ;
– les chercheurs accrédités falsifient les études ;
– les journalistes des grands médias détruisent l’information ;
– les artistes démolissent l’art ;
– les musiciens nous arrachent les tympans ;
– les instituteurs luttent contre l’autorité ;
– les curés dénigrent la morale ;
– les juges favorisent l’insécurité ;
– les gouvernants favorisent le chaos.
La chose la plus banale que vous puissiez faire, dans ce contexte, est de détruire votre vie ou celle de quelqu’un d’autre, ou d’assister passivement aux destructions sans rien faire, les yeux dans le vague.

Si vraiment vous sombrez dans le terrorisme de masse, on vous arrêtera  (mollement), ou vous jugera (mollement) et on vous relâchera tout aussi mollement.

Un savoir-faire inégalé

 

En un peu moins d’un siècle, nous sommes passés maîtres dans l’art de détruire, à l’échelle industrielle :

– destruction des cultures, des langues, des croyances ;
– destruction de la famille, de la vie privée, de l’intimité, de l’enfance, de l’innocence, des rapports humains normaux, de la justice ;
– destruction des savoir-faire artisanaux, des patrimoines des classes moyennes, de la douceur de vivre, de la politesse ;
– destruction des vies humaines, avec les guerres de masse et les camps d’extermination ;
– destruction des espèces animales et végétales ;
– destruction des sols, des paysages, des océans, des écosystèmes ;
– destruction des réserves naturelles d’à peu près tout (pétrole, eau potable, phosphates, minerais…).

La vie est devenue une course effrénée pour acheter des choses dont nous n’avons pas besoin, avec de l’argent que nous n’avons pas, pour impressionner des personnes que nous n’aimons pas.

Le dernier moyen qui nous reste de désobéir

 

Le dernier moyen qui nous reste de « désobéir », aujourd’hui, c’est de nous respecter nous-même et respecter les autres.

Vous ne pouvez pas plus « désobéir » qu’en prenant soin de votre santé et de votre famille, en refusant les médicaments et traitements inutiles, en cultivant votre propre jardin, en résistant aux publicités pour les cochonneries des supermarchés, en vous préservant des télés et écrans qui répandent la terreur et les scandales, en étant respectueux des bonnes manières et de la justice, en vous efforçant d’apaiser les querelles, de vivre selon vos moyens, d’éviter les dettes, de dire la vérité, de poser des limites claires, d’être patient, joyeux, bon, doux, ferme et responsable.

Si vous n’avez pas de limite, on peut vous forcer à faire n’importe quoi. Si vous n’êtes pas capable de tirer un trait au-delà duquel vous ne laisserez pas les autres vous pousser, vous pouvez être sûr que rien ne les arrêtera.

(Un exemple simple : je ne me ferai pas vacciner, quel que soit le fabricant, ou les études m’assurant que le vaccin est « sans danger ». Ce n’est pas à moi de convaincre qui que ce soit de mes raisons. C’est mon corps, ma vie, un point c’est tout.)

Quelles sont vos limites ?

 

Quand il y a assez de personnes dans un pays qui posent ces limites – et ils n’en faut pas tant que ça – il devient incroyablement difficile pour les apprentis-dictateurs d’imposer leurs fantaisies aux autres.

Et vous : quelles sont les limites que vous posez ? Pour quels droits, dignité, êtes-vous prêt à donner votre vie ?

Nous sommes aujourd’hui manipulés quotidiennement pour nous faire accepter l’inacceptable.

Cette manipulation est tout simple : il suffit de nous montrer des images chocs, des comportements aberrants, et de nous faire entendre des histoires absurdes. Selon le grand principe établi déjà il y a quinze siècles par le philosophe Augustin d’Hippone :

« A force de tout voir on finit par tout supporter… A force de tout supporter on finit par tout tolérer… A force de tout tolérer on finit par tout accepter… A force de tout accepter on finit par tout approuver ! »

Résistez !

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (17 votes, average: 4,24 out of 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires
Découvrez les articles qui concernent ...

Décapitation : ce que nous pouvons faire

22/10/2020

Décapitation : ce que nous pouvons faire   Nous avons tous subi un nouveau traumatisme grave, avec l’abominable affaire du pr...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3 votes, average: 2,00 out of 5)
arrow Lire l’article

Obsession du gluten

22/10/2020

Obsession du gluten   Le marchand de glace près de chez moi affiche désormais en grand que ses glaces sont “sans gluten”. Mon...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3 votes, average: 3,33 out of 5)
arrow Lire l’article

La nouvelle pornographie

16/10/2020

La nouvelle pornographie   Dans les journaux, les films, la pornographie est considérée comme un domaine “à part” parce que :...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (12 votes, average: 4,50 out of 5)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''La nouvelle désobéissance civile''
guest
110 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Monique
Monique
10 jours plus tôt

Etant retraitée et en plus résidente en Andalousie, je reconnais ne rien subir ici MAIS le problème pour nous est : les enfants et les petits enfants ainsi que nos familles amies de toujours et que l’on a du mal à convaincre de refuser tout ce qui est « contre nature » ! EN france les amendes sont profusion si vous n’obéissez pas et évidemment la vie devient compliquée pour garder un niveau de vie le plus correct possible car de plus les salaires sont de plus en plus minces mais les achats imprescindibles : nourriture, loyer, eau, électricité, voiture et bien… Lire la suite »

Isabelle
Isabelle
16 jours plus tôt

Bonjour. J’ai longtemps refusé la vaccination contre l’hépatite B. Mais je suis rentrée dans un service d’aides à domicile. On ne m’a pas laissé le choix, c’était la vaccination ou la porte !!! J’ai bien peur que ce soit pareil pour le vaccin contre le covid19 bien qu’il n’y aura aucun recul pour savoir s’il y aura des effets secondaires…Combien va-t-on sacrifier de personnes avant d’être sûr de l’innocuité du vaccin ?

Ode
Ode
17 jours plus tôt

« (…)
– les instituteurs luttent contre l’autorité ;
– les curés dénigrent la morale ;
– les juges favorisent l’insécurité (…)  »

Je suis en total désaccord avec vos propos. Je me contente ici d’un extrait de votre article pour illustrer le fait que nous sommes dans un registre qui n’est pas du tout le mien. Je ne me suis pas inscrite pour adhérer à de telles prises de position, il y a entre autres des partis politiques pour cela, et c’est précisément ceux qui ne m’intéressent pas. je vais donc me désinscrire.

Marco
Marco
18 jours plus tôt

Vos lettres me paraissent souvent sages et raisonnables. Par contre, dans celle-ci vous vous égarez dangereusement. 1) Sous « la destruction banale » vous généralisez abusivement « les journalistes…, les chercheurs… » au lieu de « certains.. » 2) Votre position sur la vaccination est profondément irresponsable. Faut-il rappeler sans cesse qu’on ne se fait pas vacciner seulement pour soi-même mais aussi pour protéger les autres ? Quant à écrire « ce n’est pas à moi de convaincre qui que ce soit de mes raisons » c’est de l’obscurantisme ou un aveu de d’absence d’argument.

Tinel Dominique
Tinel Dominique
18 jours plus tôt

Tout à fait d’accord avec vous, et ors de question que j’accepte ce vaccin!

Françoise Sutter
Françoise Sutter
18 jours plus tôt

Mais, mon cher Jean-Marc, les écoles Steiner sont toujours là, Dieu merci, à accueillir des enfants heureux qui ne voudraient changer de pédagogie pour rien au monde ! Mes deux petits-enfants s’y épanouissent à leur rythme. Voulons-nous des futurs adultes libres ? Alors tournons-nous vers cette pédagogie basée sur la juste connaissance de la nature humaine, où l’on se garde bien de brûler les étapes !

Air, Terre ou Feu ?

Ayurvéda

: êtes-vous

Êtes-vous air, feu ou terre ?

Découvrez quel est votre profil ayurvédique !

Test Ayurvéda