Fuites urinaires : stop à l’humiliation

12/07/2016
Fuites urinaires : stop à l’humiliation
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,38 / 5)

Solutions sérieuses contre les fuites urinaires

Chère lectrice, cher lecteur,

Je suis choqué de l’indélicatesse de certains articles sur les fuites urinaires, qui recommandent par exemple de… « porter des vêtements sombres » :

« Si vous êtes inquiet que vos collègues voient des taches humides sur vos vêtements, portez des vêtements sombres ! (…) Le noir et le bleu marine marchent le mieux, selon le Dr Wakamatsu. [1] »

C’est un peu prendre les gens pour des idiots. Ce médecin recommande aussi de boire moins, d’aller aux toilettes plus souvent, de prévoir des couches et de faire des exercices musculaires. Dit autrement, il « enfonce des portes ouvertes ».

Ce sujet me paraît assez grave pour mériter d’être traité avec beaucoup plus de sérieux, surtout qu’il fait partie de ceux qu’on hésite à aborder en public.

Nous allons donc nous arrêter tranquillement sur ce sujet, dans l’intimité de cette lettre d’information confidentielle, pour en faire le tour.

Les exercices de Kegel

Je ne reviens pas sur le port de couches, de vêtements sombres, la nécessité de rester à proximité des toilettes car, bien sûr, ce sont des premières mesures de bon sens.

Passons directement aux exercices musculaires :

L’incontinence urinaire est souvent causée par un affaiblissement des muscles du périnée, ou « plancher pelvien ». C’est le cas en particulier des femmes après un accouchement.

Le périnée est l’ensemble des muscles situés en bas du bassin. Ils servent notamment à maintenir la vessie en place et à contrôler l’évacuation des selles et de l’urine.

Pour muscler le périnée, il faut pratiquer les exercices de Kegel.

Pour apprendre à faire ces exercices, il faut commencer à les pratiquer couché sur le dos, les genoux légèrement repliés et écartés à la largeur du bassin. Dans un second temps, quand le mouvement sera bien maîtrisé, on pourra les faire assis, puis debout.

On procède en 3 étapes :

  • Contracter les muscles qui permettent de « retenir » l’urine ou les selles sans contracter les muscles du ventre et des fesses. Il faut sentir une contraction autour du vagin ou du pénis.
  • Maintenir cette contraction 5 à 10 secondes en respirant calmement
  • Relâcher la contraction 5 à 10 secondes.

Ces exercices sont à répéter 20 fois, 3 fois par jour. C’est donc contraignant. Mais c’est efficace : entre 40 % et 75 % des femmes qui y recourent notent une amélioration de leur contrôle urinaire.

Ostéopathie

Une revue de l’ensemble des études scientifiques menées sur l’ostéopathie dans le traitement de l’incontinence urinaire indique une efficacité équivalente aux exercices de Kegel [2].

La méthode du Dr Bernadette de Gasquet

La méthode du Dr Bernadette de Gasquet est aussi une très bonne méthode à apprendre avec un kiné formé à cette technique. Vous pouvez vous référer à son livre « Abdominaux, arrêtons le massacre ».

Eviter les aliments irritants pour la vessie

L’envie d’uriner est accentuée par une vessie irritée, car l’irritation provoque des contractions. Or, la vessie est sensible à un certain nombre d’aliments :

  • Les agrumes, et les jus d’agrume (orange, pamplemousse)
  • Les tomates
  • Les épices « qui piquent » (piment, paprika)
  • Le chocolat
  • Les sodas aux sucres artificiels (Diet Coke, etc.)
  • L’alcool

Tous ces aliments sont à éviter, surtout si l’incontinence est provoquée par des besoins soudains et pressants d’uriner que l’on n’arrive pas à retenir.

Eviter les boissons qui donnent envie d’uriner

Il est souvent conseillé de boire moins pour limiter les fuites urinaires, mais c’est un mauvais conseil.

Peu boire augmente la concentration de l’urine, ce qui irrite la vessie et donne encore plus envie d’uriner.

Le bon choix est de boire de l’eau et d’éviter la bière, le thé, le café et le Coca-Cola qui ont des effets diurétiques (donnent envie d’uriner). C’est le cas de nombreuses tisanes.

Rééducation de la vessie

Lorsque vous avez envie d’uriner, essayez d’attendre au moins 10 minutes. Augmentez ce délai à 20 minutes, puis essayez de tenir au moins deux heures.

Le mieux est de tenir un journal où vous notez l’heure chaque fois que vous allez aux toilettes. Cela vous permettra probablement de détecter des régularités, et vous pourrez alors mieux anticiper pour éviter les accidents.

Vous pouvez adopter un horaire fixe pour aller aux toilettes.

Il est inutile en revanche de se retenir plus de 4 heures.

Acupuncture

Plusieurs études scientifiques ont montré que les séances d’acupuncture permettent de réduire le volume et la fréquence des fuites urinaires [3]. L’une d’entre elles a été réalisée selon des critères rigoureux de recherche médicale (l’étude randomisée contre placebo sur 85 femmes).

La conclusion a été que :

« Quatre mois de traitement par acupuncture visant spécifiquement la vessie ont entraîné une amélioration significative du volume de la vessie, une diminution des besoins d’uriner et de la fréquence, et une amélioration de la qualité de vie par rapport aux femmes ayant reçu un traitement d’acupuncture placebo. [4] » (placebo veut dire fictif : les aiguilles n’étaient pas placées aux bons endroits).

Hypnose

Il semblerait enfin que l’hypnose ait aidé certains patients à réduire leurs problèmes d’incontinence urinaire, selon une étude publiée en 2011 par la Mayo Clinic, le plus grand centre médical (conventionnel) des Etats-Unis [5].

L’efficacité reposerait sur la suggestion pour modifier les comportements et les perceptions. Ces résultats n’ont cependant pas été confirmés.

Occupez-vous de votre prostate

Si vous êtes un homme et que vous avez des problèmes pour commencer et arrêter d’uriner (arrêt trop précoce ou trop tardif), c’est probablement la prostate.

La prostate est une glande sous la vessie, à travers laquelle passe le canal urinaire. Si la prostate gonfle, elle écrase le canal et rend beaucoup plus difficile d’uriner et surtout de vider entièrement la vessie, ce qui fait qu’on a à la fois souvent envie d’aller aux toilettes, mais sans jamais parvenir à se soulager complètement.

Le terme médical est hyperplasie bénigne de la prostate et il n’existe pas à ma connaissance d’information aussi complète et surtout à jour qui ait été publiée, en librairie ou sur Internet.

Remède de grand-mère

On m’a un jour donné un petit truc qui a l’air tout bête mais qui marche quand on a du mal à se retenir :

Penser à quelque chose de très chaud (sable, fer à repasser, poêle, etc.). C’est bizarre mais parfois c’est suffisant.

Ce truc m’a été donné par Joëlle, une de mes fidèles lectrices.

Si vous avez expérimenté d’autres méthodes naturelles efficaces contre les fuites urinaires, je vous remercie de m’en faire part en vous rendant sur les commentaires de cet article.

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,38 / 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires
Découvrez les articles qui concernent ...

Rencontrez l’éléphant qui est en vous

18/09/2018

Un bon truc contre le grignotage Chère lectrice, cher lecteur, Nos yeux sont particulièrement aptes à repérer les petites choses ...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 4,00 / 5)
arrow Lire l’article

Fraises : le fruit le plus pollué

13/05/2018

Excellentes pour la santé quand elles sont naturelles, les fraises des cultures modernes génèrent trop de poisons Chère lectrice,...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,44 / 5)
arrow Lire l’article

Avez-vous pris votre vitamine P ?

15/04/2018

Cette substance colorée protège vos cellules contre les radicaux libres Chère lectrice, cher lecteur, Le scientifique hongrois Al...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,22 / 5)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''Fuites urinaires : stop à l’humiliation''

154
Poster un Commentaire

avatar
plus récents plus anciens
Davy Polleau
Davy Polleau

Je suis inco de nuits a cose des crise

Sandrine
Sandrine

J ai des résultats tout à fait satisfaisants grâce aux fleurs de Bach. Avec une kinesiologue j ai pu avoir un composé individuel qui fonctionne très bien et resoud mes pbles de fuites impérieuse à 90 %. Je revis, c est très efficace pas contraignant, pas très cher bref genial… Lire la suite »

Anne
Anne

Pourriez-vous donner les sources de l’article ?

le gallois
le gallois

experimentation faite, boire et manger sans sucre au maximum,reduit les fuites urinaires. adieu bonbons, sodas,et adieu les fuites dans mon cas.

Rochers
Rochers

Bonjour, une autre solution efficace et naturelle est d’aller en parler à votre sage femme préférée, elle est spécialement formée pour vous donner des conseils avisés et des exercices à faire en toute autonomie, quelque soit votre âge.

germaine
germaine

Où sont passés les sources ?