Encrassage : que faire ?

12/07/2018
Encrassage : que faire ?
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,22 / 5)

Les émonctoires sont nos organes « camion de poubelle », qui évacuent les déchets et sécrétions surabondantes ou nuisibles.

Voici nos principaux émonctoires :

  • le foie détruit les poisons du sang, notamment les substances ammoniaquées toxiques issues du métabolisme, les polluants et les restes de médicaments. On appelle cela la « clairance hépatique » ;
  • les reins filtrent le sang : urée, minéraux, divers acides et restes de médicaments ;
  • les intestins évacuent les déchets de notre alimentation et les cellules mortes de nos organes internes ; des masses de substances toxiques peuvent stagner dans l’intestin, se putréfier, voire former de véritables « plaques de vernis » ;
  • la peau évacue des sels minéraux, des hormones et des graisses via les glandes séborrhées ;
  • les poumons déchargent le gaz carbonique et les molécules volatiles présentes dans le flux sanguin.

L’insuffisance des grands émonctoires, tels que le rein et le foie, entraîne une auto-intoxication de l’organisme.

Stimuler et nettoyer les émonctoires

La naturopathie préconise de stimuler et, quand c’est possible, nettoyer régulièrement nos émonctoires, pour lutter contre les maladies d’encrassage.

Ces maladies sont provoquées par la présence, dans notre corps, de molécules d’origine alimentaire ou bactérienne qui n’ont pas été éliminées par le système immunitaire.

Ce sont l’ostéoporose, le diabète de type 2, l’hypercholestérolémie, l’arthrose, la goutte, la fibromyalgie, la spasmophilie, la dépression, la maladie de Parkinson, certaines leucémies, certains cancers (sein, prostate, côlon/rectum, etc.)

Comment stimuler et purifier les émonctoires ?

  • Foie : augmenter la production de bile par le recours à des plantes médicinales adaptées : chardon-Marie, desmodium, artichaut ;
  • Intestins : purifier via des cures régulières d’aliments hypotoxiques (fuir les produits laitiers de vache, les sucres, farines, grillades), jeûne, monodiètes, lavements aux tisanes ;
  • Reins : empêcher la formation de cristaux venant boucher les canaux des reins (calculs) grâce à une alimentation riche en potassium (légumes et fruits, surtout pomme de terre avec la peau, avocat, haricots, banane) et en calcium. En cas de prédisposition aux calcul rénaux, éviter les aliments les plus riches en oxalate : épinard, rhubarbe, bette, arachide, betteraves, chocolat, thé ;
  • Poumons : favoriser la circulation du sang et les échanges gazeux des poumons par le sport dans une environnement pur, éviter bien sûr les fumées (tabac, gaz d’échappement, bougie, papier d’Arménie), produits irritants (produits d’entretien ménager) ;
  • Peau : faire des activités qui font transpirer (sport, bains de vapeur, sauna), pour éliminer les déchets cristaloïdaux (sueur) et colloïdaux (sébum) de la peau.

Alimentation anti-encrassage

Le régime hypotoxique (Dr Seignalet) est le régime par excellence contre les maladies d’encrassage. Mais vous obtiendrez un effet choc par un jeûne hydrique actif (jeûne avec eau et tisane, et exercices sportifs) dans la nature sauvage, loin des villes, industries et axes de circulation routière.

Si vous n’êtes pas assez en forme pour un tel changement de régime, suivre dans tous les cas un régime à index glycémique (IG) le plus bas possible. L’acné, qui est une affection typique d’encrassage, classée par la naturopathie parmi les maladies à « colles », diminue fortement grâce à un régime à IG faible.

Une étude randomisée a été effectuée à ce sujet auprès de 43 adolescents et adultes souffrant d’acné. Au bout de 3 mois, le groupe « IG bas » a connu et une atténuation significative de son acné, et perdu en moyenne 3 kg. [1]

Le régime à IG faible consiste tout simplement à manger des aliments à IG faible. Il y en a beaucoup. Ce sont tous les aliments qui ne se transforment pas trop vite en glucose quand vous les mangez, et qui ainsi évitent une montée rapide du glucose sanguin au moment des repas.

Vous trouverez en référence de ce message un tableau qui classe les aliments selon leur IG. Les aliments en vert sont ceux qu’il faut favoriser. Ceux en orange sont ceux qu’on peut se permettre parfois. Ceux en rouge doivent être évités. [2]

Le système du classement IG est amusant car contre-intuitif. Vous découvrez avec étonnement que la bière (IG = 110) fait monter le taux de glucose dans le sang bien plus vite qu’une gaufre au sucre (IG = 75). Que la brioche (IG = 70) est mieux classée que la farine de riz (95) et le céleri rave cuit (IG = 85).

Dépuration printanière et automnale

En accompagnement du régime IG, prévoir une dépuration printanière ou automnale, surtout si le régime n’est pas respecté.

Une dépuration est un « grand nettoyage ». Les médecins d’autrefois purgeaient les malades pour « dépurer le sang ». [3]

Je recommande la cure de sève de bouleau, renforcée par une alimentation spéciale dépurative :

Salade dépurative : salade verte ou mixe classique, à laquelle vous ajoutez, pour 100g, 40g de pissenlit, 20 d’ail des ours, 20g d’égopode, 10g d’ortie, 10g de plantain. Ces plantes doivent être cueillies loin de la pollution. Sélectionnez les plus jeunes feuilles, bien laver, laisser tremper 30 minutes dans de l’eau vinaigrée (désinfection), hacher grossièrement.

Soupe dépurative : à base de fenouil, céleri, ail, oignon.

Plus les compléments nutritionnels suivants :

Draineur général : Gemmo-complexe spécial drainage sur une base de sève de bouleau 1 c. à soupe le matin à jeun
Draineur cutané : Orme champêtre bourgeon (Ulmus campestris) en extrait concentré 10 gouttes à diluer dans la c. à soupe du gemmo-complexe spécial drainage.
Draineur hépatique : Extraction intégrale de végétaux bio (brocoli, romarin, artichaut, chardon-Marie, curcuma, citron, carotte…) 3 gélules le soir avant le dîner
Probiotique généraliste 1 à 2 gélules le matin à jeun (2 si troubles intestinaux)

Notez l’importance accordée à la « gemmothérapie » dans cette cure.

La gemmothérapie est la médecine qui recourt aux tissus les plus jeunes des plantes en croissance : bourgeons, radicelles, jeunes pousses.

Selon la théorie du Dr Pol Henry, les tissus des zones de croissance contiennent toute l’énergie informative des plantes. Ainsi les bourgeons posséderaient à la fois les propriétés médicinales du fruit, de la fleur et des feuilles, et seraient particulièrement puissants.

Cette cure est à démarrer de préférence au moment de l’équinoxe du printemps (19-21 mars) et de celui d’automne (22-23 septembre), pendant 10 jours.

Le Bonus

En plus de lutter contre les maladies d’encrassage, des émonctoires sains doivent vous apporter :

  • plus d’énergie, moins de fatigue et d’anxiété ;
  • une peau douce, une chevelure abondante, des ongles sans craquelures ;
  • de meilleures défenses naturelles ;
  • une meilleure assimilation des aliments ;
  • moins de problèmes de transpiration, ballonnements, mauvaise haleine ;
  • un meilleur sommeil ;
  • une sexualité active.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

 

[1] Smith RN, A low glycemic-load diet improves symptoms in acne vulgaris patients : a randomized controlled-trial, Am J Clin Nutr, 2007 Jul.
[2] https://www.elveapharma.com/wp-content/uploads/2017/02/indices-glycemiques.pdf
[3] C. Bernard, Princ. Méd. Exp., 1878, p. 74.
[4] Publiés dans Rebelle-Santé, n°193, page 42.
[5] Conseils du Naturopathe ,Didier Le Bail publiés dans Rebelle-Santé, n°193, page 42.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,22 / 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires

Découvrez les articles qui concernent ...

Nouveau : le médicament à un million de dollars

02/05/2018

Une médecine à deux, trois, quatre, dix vitesses ! Chère lectrice, cher lecteur, La société Spark Therapeutics vient de sortir un...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,80 / 5)
arrow Lire l’article

Poisson ou poison ??

28/03/2018

Mercure, PCD, Plomb, … Faut-il supprimer le poisson de nos assiettes ? Chère lectrice, cher lecteur, Nos mères et nos grands-mère...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,20 / 5)
arrow Lire l’article

Le froid rend-il malade ?

20/03/2018

Pourquoi votre maman avait raison de vous dire de mettre un bonnet et une écharpe Chère lectrice, cher lecteur, On entend partout...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 4,00 / 5)
arrow Lire l’article

Commentaires sur l'article
''Encrassage : que faire ?''

Poster un Commentaire

19 Commentaires sur "Encrassage : que faire ?"

avatar
plus récents plus anciens
villard
villard

ou trouver les informations pour une dépuration ??

Fabienne66
Fabienne66

Ça y est, trouvé ! L’adresse pour accéder au tableau est mentionnée dans la liste des sources, à l’index (2). Il suffit de la copier dans son navigateur.

Agnès P
Agnès P

moi aussi !!!!

Macias32
Macias32

Où est le tableau plantes/IG

MARANGE
MARANGE

En bas de l’article cliquer sur consulter les sources et recopiez le lien (2) dans votre navigateur.
bonne journée

Stef
Stef

« Draineur hépatique : Extraction intégrale de végétaux bio (brocoli, romarin, artichaut, chardon-Marie, curcuma, citron, carotte…) » : avez vou un produit à conseiller ? Une marque ?
Merci