Covid : Amnesty International dénonce la censure

04/02/2022
Covid : Amnesty International dénonce la censure
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 4,00 out of 5)
Partagez cet article sur :

Covid : Amnesty International dénonce la censure

Vous êtes peut-être au courant de la campagne d’Amnesty International qui dénonce les effets “dévastateurs” de la censure des Etats depuis le Covid [1].

L’association “demande aux États de cesser d’invoquer la pandémie comme prétexte pour empêcher la diffusion d’informations indépendantes”.

“Cesser d’invoquer la pandémie comme prétexte pour empêcher la diffusion d’informations indépendantes” !!

Elle dénonce en effet des attaques brutales des autorités contre la liberté d’expression, qui ont, selon elle, “un impact dévastateur sur la capacité des personnes à avoir accès à des informations exactes pour les aider à gérer la crise sanitaire:”

Au fil de la pandémie, les gouvernements ont lancé une offensive sans précédent contre la liberté d’expression, restreignant fortement les droits des populations. Les moyens de communication sont pris pour cibles, les réseaux sociaux censurés et des médias fermés, ce qui a de graves répercussions sur la capacité des citoyen·ne·s à accéder à des informations vitales sur la manière de réagir face au COVID-19”, a déclaré Rajat Khosla, directeur des recherches, du plaidoyer et de la politique à Amnesty International.

L’association dénonce la politique :

  • de la Chine, où les personnes qui ont voulu alerter sur le Covid ont été incarcérées. En février 2020, 5 511 enquêtes pénales avaient été ouvertes contre des personnes ayant publié des informations sur l’épidémie pour « invention et diffusion délibérée d’informations erronées et nuisibles » ;
  • de la Tanzanie, où les journalistes ont été réduits au silence par l’ancien président John Magufuli, qui leur a interdit de commenter sa gestion de la pandémie au noö de la lutte contre les “fausses informations” ;
  • du Nicaragua, où les autorités “se sont servies du COVID-19 pour adopter la Loi spéciale relative à la cybercriminalité, en octobre 2020. Dans la pratique, cette loi leur permet de sanctionner les personnes qui critiquent la politique gouvernementale et leur donne toute latitude pour réprimer la liberté d’expression” ;
  • de la Russie qui, en avril 2020, “a étendu sa législation existante contre les « fausses informations » et prévu des sanctions pénales pour « diffusion publique de fausses informations en connaissance de cause » dans une situation d’urgence. Bien que ces modifications aient été présentées comme s’inscrivant dans la réponse des autorités à la pandémie de COVID-19, ces mesures resteront en vigueur au-delà de la pandémie.”

Et nous ??

On regrette évidemment que l’association s’acharne sur certaines nations et évite soigneusement de citer un seul pays occidental, Europe ou Amérique du Nord…

Pourquoi ce silence ?

De notre côté, nous observons depuis de l’affaire une mobilisation tout aussi active contre les prétendues “fausses informations” – comprenez toutes les informations qui s’étonnent des contradictions et absurdités de la gestion de la pandémie, que ce soit :

  • sur l’utilité du masque (notamment à l’extérieur) ;
  • le confinement (qui interdisait notamment les promenades en forêt, en montagne ou sur les plages) ;
  • l’efficacité du vaccin à une dose, puis deux doses ;
  • l’efficacité des doses de rappel, d’abord imposées, puis supprimées ;
  • l’existence ou non d’effets secondaires ;
  • la légalité et la nécessité du pass sanitaire, puis vaccinal ;
  • l’origine du virus, la théorie du virus échappé du laboratoire de Wuhan ayant d’abord été décrétée “théorie du complot” et à ce titre interdite sur Facebook, Youtube et Amazon, avant d’être discrètement réhabilitée au mois de mai 2021 ;
  • l’efficacité du remdésivir de Gileads, d’abord annoncée triomphalement, puis démentie, puis récemment réintroduite ;
  • l’étude du Lancet de mai 2020 qui avait annoncé que l’hydroxychloroquine du Pr Raoult tuait 10 % des patients, entraînant l’arrêt de toutes les études par le Ministre de la Santé Olivier Véran, avant que l’article ne soit retiré de la revue, sans que pour autant les études ne soient autorisées à reprendre ;
  • Etc.

De mon côté, en tant que rédacteur de santé naturelle, j’ai eu mon lot de tracasseries, pour ne pas dire plus, à cause de mes propos sur le Covid. J’ai cru maintenir toujours la position la plus retenue et modérée possible, cela n’a pas suffi car j’ai dit du bien de la vitamine D et de la vitamine C liposomale pour lutter contre les infections. Nous reparlerons de tout cela.

Nos amis d’Amnesty International

Mais pour revenir à nos amis d’Amnesty International, n’insistons pas trop sur leur manque de lucidité sur ce qui se passe chez nous, et réjouissons-nous au contraire qu’ils semblent avoir compris que le Covid n’est qu’un prétexte.

Car dans leur communiqué, ils osent écrire :

« Il est clair que les restrictions liées à la liberté d’expression ne sont pas seulement des mesures extraordinaires circonscrites dans le temps pour faire face à une crise ponctuelle. Elles s’inscrivent dans le cadre de l’offensive contre les droits humains que l’on voit à l’œuvre dans le monde depuis quelques années – les gouvernements ayant trouvé une nouvelle excuse pour intensifier leur attaque contre la société civile:”

Et pour cela, chapeau bas !

A votre santé,

Jean-Marc Dupuis

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 4,00 out of 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires
Découvrez les articles qui concernent ...

Mangez ces aliments étonnants pour votre digestion

31/01/2024

Chère lectrice, cher lecteur, Un Français sur deux serait touché par des problèmes chroniques de digestion1… Ce n’est pas forcémen...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)
arrow Lire l’article

Pour les amoureux des promenades

09/01/2024

Mes 3 plantes médicinales préférées à cueillir en hiver Chère lectrice, cher lecteur, La nature est humide et silencieuse, les cou...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 5,00 out of 5)
arrow Lire l’article

Cléopâtre avait-elle mauvaise haleine ? 

26/12/2023

Chère lectrice, cher lecteur, Certes, l’Égypte antique était une civilisation brillante. Les Égyptiens maîtrisaient l’astrol...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''Covid : Amnesty International dénonce la censure''
Subscribe
Me notifier des
guest

6 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
de Artus
de Artus
2 années plus tôt

oui, chapeau bas… Mais rien sur ce qui se passe chez nous… pourquoi j’ai l’impression que tout le monde a peur de parler??? incompréhensible??? ou pas?

Bousquet Danielle-Blanche
Bousquet Danielle-Blanche
2 années plus tôt

Oui, il faut continuer à dénoncer les abus cités et, plus encore, tout ce qui est tu pour “endormir” tous les citoyens du monde.
La pandémie actuelle est utilisée à d’autres fins. Si nous voulons rester citoyens du monde il nous faut résister. C’est la seule liberté qu’il nous reste.
Sursum corda !

Jeannine DEMOL
Jeannine DEMOL
2 années plus tôt

Bonjour,
Il ne s’agit pas d’un commentaire. Je voulais vous informer qu’il n’est pas possible de lire ou regarder votre vidéo : “Covid, ensemble brisons la loi du silence”.
Il est indiqué qu’elle “n’existe pas” !
Je suppose qu’elle a été supprimée !?

Michelle Bouchard
Michelle Bouchard
2 années plus tôt

Je ne peux accepter ces propos. Moi qui travaille en milieu hospitalier, ayant vu des proches et des inconnues décédées de la Covid-19, c’est quelque chose de très pénible à voir. Le gouvernement, comme le système de santé, n’ayant jamais eu affaire à ce virus, tout comme nous, ont appris au fil du temps à le connaître. Lorsque vous êtes face à une maladie que vous ne connaissez pas, vous apprenez. C’est ce qui se passe avec ce virus. Oui, des gens meurt du vaccin, exactement comme avec tous les vaccins. Mais ils sauvent tout de même des millions de… Lire la suite »

JOËRE
JOËRE
2 années plus tôt

Bravo et merci de nous avoir fair parvenir ce communiqué d’Amnesty International.
En effet, “chapeau bas” !
Âgée de 87 ans, je n’en peux plus des attaques à mon encontre pour refus de ces vaccins…

Denise Laflamme
Denise Laflamme
2 années plus tôt

Pourquoi ne pas avoir mis le lien pour qu’on puisse signer cette pétition? Je n’ai pas trouvé la pétition en question sur le site d’Amnesty International.

Êtes-vous air, feu ou terre ?

Découvrez quel est votre profil ayurvédique !

Test Ayurvéda

Air, Terre ou Feu ?

Ayurvéda

: êtes-vous