En cas de transpiration excessive

30/03/2016
En cas de transpiration excessive
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas de note pour le moment)

C’est injuste, mais après un même effort physique :

  • Certains dégoulinent comme une glace trois boules abandonnée sur un parking en plein mois d’août
  • D’autres restent secs comme un coup de trique.

Mais quel est l’objectif ? Ne plus transpirer ? NOOOOOOOOOOOOOON surtout pas !!!

C’est une fonction vitale de notre corps aussi importante que de respirer.

Donc PAS TOUCHE ! Cessons ces agressions envers notre corps, cessons de vouloir le maîtriser, le faire plier sous notre autorité… selon nos envies.

Notre corps est un sanctuaire, un temple sacré à honorer chaque jour, à respecter et à comprendre.

Il faut donc avant tout comprendre notre transpiration.

Nous ne sommes pas égaux devant la transpiration

Les personnes en surpoids et obèses transpirent plus.

Normal : leur graisse agit comme un isolant contre le froid.

La transpiration sert à refroidir le corps, mais la graisse freine le phénomène.

De plus, les personnes en surpoids ou obèses ont, par définition, une plus forte masse corporelle. Elles mettent plus longtemps à refroidir, de même que le moteur d’un camion refroidit plus lentement que celui d’une mobylette.

Enfin, elles doivent faire plus d’efforts que les autres pour transporter leurs kilos en trop, ce qui les fait transpirer, de la même façon que porter un sac-à-dos augmente la transpiration quand on marche.

Les sportifs, par contre, donnent l’impression de moins transpirer que les autres, face au même effort. En réalité, leur transpiration est plus régulière, mieux étalée. Elle est donc plus efficace et s’évapore au fur et à mesure, ce qui fait qu’ils sont moins facilement trempés de sueur et dégoulinants. Dès qu’ils commencent un effort, le mécanisme de transpiration démarre, permettant de réguler leur température interne plus rapidement.

Les personnes nerveuses, par contre, transpirent plus que les autres parce que leur nervosité déclenche la production d’adrénaline qui tend les muscles, contracte les artères. Ces efforts musculaires produisent de la chaleur, nécessitant d’être compensée par la transpiration.

Mais la transpiration ne sert pas uniquement à nous rafraîchir en faisant évaporer de l’eau sur notre peau pour évacuer des calories.

La transpiration permet aussi de :

  • Maintenir l’hydratation de notre peau
  • Évacuer les excès de sels et d’électrolytes. Les électrolytes sont les minéraux (magnésium, calcium, sodium et potassium) qui régulent la circulation de l’eau dans notre sang, nos muscles et nos cellules.

Aliments qui font transpirer

Le simple fait de manger provoque de la production de chaleur dans le corps. En effet, digérer les aliments consiste à casser des liaisons chimiques, ce qui produit de la chaleur, exactement comme une combustion de gaz ou de bois.

Le phénomène est le plus fort avec les protéines (viandes, poissons) car ce sont des molécules plus complexes. Il est bien sûr amplifié si l’on mange chaud, ou si l’on boit des boissons chaudes.

C’est pourquoi les Bédouins dans le désert boivent du thé chaud : cela les fait transpirer, ce qui les rafraîchit !!

Autres produits faisant transpirer

L’alcool, la caféine et le tabac augmentent le rythme cardiaque et le métabolisme, et aboutissent eux aussi à une hausse de la température interne, ce qui fait transpirer.

Le piment a un effet similaire mais court : il contient de la capsaïcine qui donne une impression de coup de chaud. L’impression de brûlure du piment dans la bouche peut être atténuée en buvant du lait froid, car le lait contient des protéines qui ont une effet détergent sur la capsaïcine.

Les médicaments comme l’insuline et l’aspirine font transpirer.

Les personnes qui transpirent intensément alors qu’elles ne font rien (en écoutant de la musique par exemple) ou sur des zones très ciblées du corps, doivent consulter un médecin. Cela peut être le signe d’une maladie rare comme le lymphome, la tuberculose ou le virus du Sida.

Maîtriser le flot

Pour maîtriser le flot de transpiration, la première mesure est évidemment de bien choisir ses vêtements : amples, en textile naturel.

Perdre du poids, faire de l’exercice physique plus régulièrement diminue et régule la transpiration ; vous êtes moins facilement dégoulinant.

Mais au delà de l’humidité et des « rillettes » (ou auréoles) sous les bras, le problème de la transpiration est évidemment… l’odeur.

Deux sortes de transpiration

La transpiration sur la plus grande partie du corps ressemble à de l’eau légèrement salée, et sèche sans causer d’autre problème.

Mais certaines zones comme les aisselles, les aines, autour du nombril, possèdent des glandes sudoripares (produisant de la transpiration) spéciales. Elles émettent une transpiration grasse, odorante et même… malodorante car des bactéries y prolifèrent.

Notez que ces odeurs ont une fonction sociale, par exemple le bébé apaisé par l’odeur de sa mère. La transpiration masculine aurait de nombreux effets positifs sur les femmes comme améliorer l’humeur, ou se synchroniser avec le cycle menstruel.

Toutefois, le fait est que cette transpiration qui sent, on ne peut pas se permettre de simplement la laisser sécher. Il faut se doucher, se laver avec un savon doux, et pour la plupart des personnes mettre du déodorant sous les aisselles.

Déodorants classiques : attention danger !

Tous les déodorants du commerce traditionnel sont des horreurs de cocktails chimiques, des cancers du sein à retardement.

Hier c’était les paraben, aujourd’hui ce sont les sels d’aluminium. Et demain ?

Personnellement, je préfère ne pas attendre qu’on découvre un nouveau composant toxique. Et quelle perte de temps de devoir se tenir au courant de toutes ces choses ou de devoir vérifier les composants de chaque flacon.

Partez d’un principe simple : « Je ne mets pas sur mon corps des produits que je ne connais pas ».

C’est un principe de bon sens qui facilite la vie. Prenons une bouteille de déodorant quelconque, retournez-la : Butane/isobutane/propane, Triethyl citrate, Ethylhexyglycerin, Benzylheptanol … stoooooop ! Test raté.

Le meilleur déodorant naturel

Le meilleur déodorant naturel est le bicarbonate de soude.

Eh oui, ce produit bon à tout faire est, entre autres, utilisé par les peintres professionnels pour éliminer les émanations de peintures. Il vient à bout des odeurs des chaussures et même de l’odeur de pipi de chat dans la litière !

C’est dire qu’il suffira largement à éliminer toute odeur sous les aisselles. Une simple goutte de parfum suffira pour vous embaumer le corps, vous préserverez vos vêtements qui auront moins besoin de passer au lave-linge et n’auront plus de traces jaunes, vous n’aurez plus aucune angoisse en levant les bras en soirée.

Mais attention : le bicarbonate à gros grain de supermarché décape les aisselles. Il vous faut un bicarbonate de soude fin, à très petit cristaux, tel que celui-ci qui est vendu 2,91 euros à Biocoop et certainement dans les autres boutiques bio.

bicarbonate

Le mode d’emploi est tout simple : après la douche, sur aisselles sèches, mettez-en sur votre main et frottez doucement vos aisselles. Au-dessus du lavabo, faites tomber l’excédent pour n’avoir plus qu’une fine pellicule. Frottez jusqu’à ce que ce ne soit plus blanc.

Si vous avez le temps et l’envie de vous fabriquer un produit plus sophistiqué et parfumé, suivez la recette suivante :

Ingrédients :

  • 2 cuillerées à soupe de bicarbonate de soude
  • 6 cuillerées à soupe de fécule de maïs
  • 10 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé (Tea Tree)
  • 3 cuillerées à soupe d’huile de noix de coco

Dans un récipient, mélangez le bicarbonate de soude, la fécule et l’huile d’arbre à thé. Ajoutez l’huile de noix de coco et remuez jusqu’à obtenir une pâte.

Vous pouvez ajouter à votre goût des huiles essentielles parfumées comme celle de lavande, d’eucalyptus, de bois de santal ou de rose. Quelques gouttes suffisent.

Mettez le produit dans un petit pot à couvercle qui tiendra dans votre armoire de salle de bain. Placez ce pot au réfrigérateur le temps de faire « prendre » la pâte qui peut être trop légère et crémeuse au départ, mais elle durcira avec le temps.

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas de note pour le moment)
Cliquez ici pour voir les commentaires

Découvrez les articles qui concernent ...

Fraises : le fruit le plus pollué

13/05/2018

Excellentes pour la santé quand elles sont naturelles, les fraises des cultures modernes génèrent trop de poisons Chère lectrice,...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 4,00 / 5)
arrow Lire l’article

Avez-vous pris votre vitamine P ?

15/04/2018

Cette substance colorée protège vos cellules contre les radicaux libres Chère lectrice, cher lecteur, Le scientifique hongrois Al...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,25 / 5)
arrow Lire l’article

Poisson ou poison ??

28/03/2018

Mercure, PCD, Plomb, … Faut-il supprimer le poisson de nos assiettes ? Chère lectrice, cher lecteur, Nos mères et nos grands-mère...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,47 / 5)
arrow Lire l’article

Commentaires sur l'article
''En cas de transpiration excessive''

Poster un Commentaire

23 Commentaires sur "En cas de transpiration excessive"

avatar
plus récents plus anciens
GERARD Odile
GERARD Odile
depuis plus de 20 ans maintenant (et même quand j’étais mince) je souffre d’une hyper hydrose de la tête , tous les jours (matin ou midi) qu’il fasse froid ou chaud, et même sans bouger ! cheveux trempés collés par la sueur si je les laisse sécher ! après quelques… Lire la suite »
olivier B
olivier B

vous parlez du virus du SIDA qui élève la transpiration , mais à ma connaissance il n’existe pas de virus propre au Sida

Michel
Michel

Bonjour,

Contre la transpiration qu’en est-il de la pierre d’alun ? Peut-on l’utiliser en toute innocuité ?
Cordialement

Alex
Alex

Que je sache, la pierre d’alun est presque aussi néfaste qu’un déodorant classique, malheureusement

joel
joel
Bonjour Vous parlez de transpiration mais il existe des gens qui n’ont pas le même cycle que les autres exemple moi ! outre le fait que je transpire comme tous la journée ! je suis une fontaine la Nuit . Quand jetait jeune 69 kilos je mener des nuit normal… Lire la suite »
sanitot maud
sanitot maud

bonjour, moi je suis comme Catherine , un peu forte, mais voilà je ne transpire pratiquement jamais, au contraire, j’ai tout le temps des frissons, et les extrémités froides, pourquoi ?

Joëlle
Mon mari transpirait abondamment au moindre effort, alors qu’il n’était pas en surpoids. C’était à peine croyable de voir les grosses gouttes ruisseler de son front rien qu’en déplaçant un canapé… Et je ne vous explique pas le nombre de chemises trempées à chaque tonte de notre gazon! En fait,… Lire la suite »