Danger à l’hôpital

30/04/2022
Danger à l’hôpital
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 4,00 out of 5)
Partagez cet article sur :

Danger à l’hôpital

 

Selon l’étude “Amadeus” réalisée dans les hôpitaux français, qui vient de paraître :

  • Entre 45 et 60 % des soignants dans nos hôpitaux sont en burn-out
  • Entre 31 et 49 % ont des troubles du sommeil
  • Entre 16 et 21 % abusent des somnifères
  • 32 % des médecins sont en dépression
  • Un médecin sur quatre a des problèmes d’alcool
  • Un tiers des aide-soignants sont accros au tabac, soit trois fois plus que les médecins.

Cette étude a été publiée dans une revue mondiale de management paramédical : Journal of nursing management, par G. Lucas et Guillaume Fond. [1]

Bref, c’est la Bérézina.

Des opérations qui tournent mal

Cette situation a des conséquences très concrètes sur tout le pays et ses habitants : 20 % des lits d’hôpitaux publics sont fermés en raison du manque de personnel. [2]

Cela entraîne une situation catastrophique dans tous les services, même en pédiatrie (soins aux enfants). Au mois d’octobre dernier, en pleine épidémie de bronchiolite, cinq enfants en situation d’urgence vitale ont dû être refusés au Centre hospitalier Bicêtre à Paris, et 25 opérations programmées depuis plusieurs mois ont dû être annulées. [3]

Au CHU de Poitiers, un médecin a témoigné sur France-Bleu : “Il y a tellement de choses à faire seule que j’ai parfois peur de me tromper dans mes diagnostics“. Dans cet hôpital, trois médecins sur quatre devaient s’en aller à partir de janvier 2022.

Si nous avons des hôpitaux, c’est parce que de nombreux soins nécessitent des produits dangereux à manipuler, des procédures médicales sophistiquées.

Les opérations à cœur ouvert, les prothèses de la hanche, les radiothérapies, les transplantations, ne souffrent pas les approximations.

Une rigueur sans faille, une compétence et une concentration absolue du chirurgien sont nécessaires pour mettre toutes les chances de réussite du côté du patient.

Du personnel hospitalier dépressif, alcoolique et en manque chronique de sommeil, c’est la garantie que continuent la litanie des histoires d’horreurs liées à des erreurs médicales ces vingt dernières années en France :

  • ainsi cet homme de 57 ans, conducteur de travaux à Nice, venu pour un simple contrôle de la prostate et infecté par une bactérie, la klebsiella pneumoniae, qui le conduira à être amputé des deux jambes et de tous ses doigts ; [4]
  • ainsi cet enfant de 3 ans mort parce que l’infirmière lui avait administré le mauvais produit en perfusion ; [5]
  • ainsi à Bordeaux, ce patient d’un centre anticancer qui était décédé après avoir reçu une injection d’un médicament qui ne lui était pas destiné; [6]
  • ou encore à l’hôpital Gabriel Martin, dans le Val-de-Marne, le chirurgien a oublié un morceau de textile médical de 50 cm sur 50 cm dans le ventre d’une patiente, entraînant son décès dans d’atroces souffrances. [7]

Ce ne sont bien sûr que des exemples épars, très loin de la liste publiée dans le “Livre Noir des hôpitaux” en 2009, sur les bavures médicales et l’incroyable inégalité de mortalité (variant de un à dix) entre des établissements distants pourtant de quelques kilomètres seulement.

Des solutions sans espoir

Les chercheurs qui ont réalisé cette étude sur l’effondrement du moral des médecins hospitaliers s’inquiètent des conséquences dramatiques de ces problèmes pour le bien-être des malades comme pour les personnes touchées.

Ils préconisent des solutions, qui me paraissent, personnellement, sans aucun espoir de pouvoir fonctionner à grande échelle :

Il faut développer des interventions visant à augmenter le sens de son travail, par l’identification correcte des valeurs et du Moi. Des thérapies cognitives et comportementales de troisième génération pourraient être déployées à grande échelle parmi les soignants (thérapie d’acceptation et d’engagement, pleine conscience, thérapie de gratitude, thérapie d’identification correcte du Moi).”, écrivent-ils.

Ce langage pseudo-scientifique dissimule mal l’absence totale de vision sur ce qu’il convient de faire.

Quand les médecins eux-mêmes sont malades, qui va les soigner ? Où sont les centaines de milliers de psychiatres qui seraient disponibles pour s’investir massivement auprès de leurs confrères dans les hôpitaux ??

On sait qu’il faut des semaines ou des mois pour obtenir un rendez-vous auprès d’un spécialiste, car tous sont débordés. Qui va nous faire croire que des psychologues compétents vont tomber du ciel pour résoudre cette catastrophe ?

Et qui va les payer ??

D’ailleurs, à supposer même qu’ils existent, pourraient-ils faire quoi que ce soit contre le désespoir qui s’est emparé de tant de médecins ?

Je trouve pour ma part grotesque de considérer cet effondrement collectif comme une épidémie d’une prétendue “maladie mentale” qui se transmettrait comme le Covid. Il est évident que ces problèmes ont des causes très réelles, dans un présent insupportable et absurde, qui ne fait qu’empirer avec les années, où notre système s’ingénie à tout contrôler, tout réglementer pour finalement, tout interdire.

Les professions médicales ne sont pas, de très loin, les seules touchées par cette maladie qui affecte toute la société.

Mais qui aura la volonté, le courage, et surtout la capacité, d’abolir des centaines de milliers de pages dans nos codes de loi, qui nous étouffent et nous désespèrent ?

Pas notre nouveau Président, j’imagine, mais peut-être un autre, un jour ?

A votre santé,

Jean-Marc Dupuis

 

Sources:

[1] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35332585/

[2] https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/a-l-hopital-public-un-lit-sur-cinq-est-ferme-faute-de-personnel-1635354628

[3] https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/hopital-un-collectif-denonce-une-situation-catastrophique-en-pediatrie-1635441422

[4] https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/apres-un-examen-de-la-prostate-il-se-retrouve-ampute_2059375.html

[5] https://www.ladepeche.fr/article/2008/12/26/513359-hopital-cochin-erreur-medicale-coute-vie-enfant-3-ans.html

[6] https://www.ouest-france.fr/nouvelle-aquitaine/bordeaux-33000/erreur-medicale-bordeaux-sursis-pour-les-infirmieres-l-hopital-relaxe-4659225

[7] https://www.zinfos974.com/Gabriel-Martin-Une-erreur-medicale-etouffee-qui-pourrait-changer-le-visage-de-l-Hopital-public_a78413.html

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 4,00 out of 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires
Découvrez les articles qui concernent ...

Mangez ces aliments étonnants pour votre digestion

31/01/2024

Chère lectrice, cher lecteur, Un Français sur deux serait touché par des problèmes chroniques de digestion1… Ce n’est pas forcémen...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)
arrow Lire l’article

Pour les amoureux des promenades

09/01/2024

Mes 3 plantes médicinales préférées à cueillir en hiver Chère lectrice, cher lecteur, La nature est humide et silencieuse, les cou...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 5,00 out of 5)
arrow Lire l’article

Cléopâtre avait-elle mauvaise haleine ? 

26/12/2023

Chère lectrice, cher lecteur, Certes, l’Égypte antique était une civilisation brillante. Les Égyptiens maîtrisaient l’astrol...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''Danger à l’hôpital''
Subscribe
Me notifier des
guest

16 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Varnier
Varnier
1 année plus tôt

Bonjour Votre article est typique de quelqu’un qui ne oinnait pas se qui s’est passé depuis 1990 et la fin du pacte de Varsovie qui aurait dû être suivi par la fin de l’OTAN, alors qu’au contraire l’OTAN s’est expensé à 5 reprises vers les frontières russes. Il est également typique de quelqu’un qui n’a pas compris le coup d’état de Maidan en 2014 et les 8 années de guerre au Dombass contre les population russophones (15 000 morts) qui ont suivies, le non respect des accords de Minsk dont la France et l’Allemagne devaient être garants de l’application ce… Lire la suite »

Hadassah BORREMAN
Hadassah BORREMAN
1 année plus tôt
Reply to  Varnier

Très bie dit !

Hichem
Hichem
1 année plus tôt

Bon ! Vous raisonnez en bon petit occidental endoctriné. On dira que je n’ai pas lu ce torchon. Quand je vois ce que devient l’Occident, je me dis que lire des torchons pareils n’est que la suite logique de sa décadence. Envoyer des armes en Ukraine pour mettre de l’huile sur le feu ne vous interpelle pas visiblement. L’OTAN qui aurait dû être démantelé en 1991 lorsque le pacte de Varsovie le fut, ne vous effleure pas. Ce même OTAN dirigé par la CIA une organisation criminelle, ayant au fil des décennies déstabilisée de nombreux régimes. Vous êtes bon en… Lire la suite »

Hadassah BORREMAN
Hadassah BORREMAN
1 année plus tôt
Reply to  Hichem

Les Etats-Unis, déclencheurs de guerres partout dans le monde, ainsi que l’UE, portent une grande responsabilité dans ce qui se passe en Ukraine, dans la misère du peuple russo-ukrainien en envoyant des armes à l’armée ukrainienne affiliée aux nazis !

Dercy Pierre
Dercy Pierre
1 année plus tôt

J’ai lu cette lettre jusqu’au bout. Si votre description de Poutine s’avère exact, alors, on peut s’attendre à tout moment à l’apocalypse nucléaire. Les dirigeants européens qui fournissent des armes à l’Ukraine le font parce que l’Oncle Sam l’a dit, point. Mais l’Oncle Sam est à l’abri, c’est l’Europe qui risque de casquer. Ceci dit, on devra mourir d’une manière ou d’une autre. On ne peut que se plier aux événements qui ne dépendent pas de nous. La mort est inscrite dans notre destin. Il faut l’intégrer dans notre esprit mais ne pas la craindre et vivre comme si ce… Lire la suite »

CHAREYRE-MEJAN Nicole
CHAREYRE-MEJAN Nicole
1 année plus tôt

Bonjour Monsieur, Je suis totalement d’accord avec vous sur la situation Occident-Russie. Dans la nature (je l’ai vécu avec un sanglier), une bête non agressée qui vous a repéré peut vous laisser tranquille et s’en aller. Mais si vous l’agressez, elle vous foncera dessus à coup sûr. La situation actuelle est celle-là même. Je suis d’accord pour aider l’Ukraine en tout ce qui n’est pas l’armement, mais cessons au plus vite d’en agiter la multiplicité, telles des banderilles ou un foulard rouge, sous les yeux de Poutine, dont nous ne savons ni les intentions, à supposer qu’il les connaisse lui-même,… Lire la suite »

Hadassah BORREMAN
Hadassah BORREMAN
1 année plus tôt

Mr DUPUIS, occupez-vous plutôt de santé naturelle que de politique. Votre regard sur Poutine est faussé.

NICOLAS
NICOLAS
1 année plus tôt

Pourquoi faire peur à tout le monde, Russes compris. Il est vrai que les pays occidentaux d’une part et la Russie d’autre part possèdent un arsenal nucléaire capable de vitrifier le monde entier.
La solution est donc ailleurs si l’on retient que Poutine est assez fou pour déclencher le cataclysme si l’occident continue d’armer l’Ukraine.
Il faut donc envisager une autre menace qui serait basée sur la rupture, le plus rapidement possible, de tous les échanges commerciaux qui aboutirait à l’isolement complet de la Russie et à son dépérissement.

Êtes-vous air, feu ou terre ?

Découvrez quel est votre profil ayurvédique !

Test Ayurvéda

Air, Terre ou Feu ?

Ayurvéda

: êtes-vous