Covid : ma boule de cristal se rallume !

11/02/2021
Covid : ma boule de cristal se rallume !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (8 votes, average: 3,88 out of 5)

Covid : ma boule de cristal se rallume !

 

Depuis des mois, presque une année !, ma boule de cristal s’était éteinte.

Dans un premier temps, je m’étais résigné à attendre, comme tout le monde, les annonces gouvernementales sur les infections, les réanimations, les masques, la fermeture ou la ré-ouverture des restaurants…

Puis j’ai fini par me lasser. Vers Noël, je ne prêtais plus qu’une oreille distraite à des annonces qui, pour moi, n’avaient plus de sens. J’avais renoncé à essayer de comprendre…

Mais il y a quelques jours, ô surprise, ma boule de cristal s’est rallumée !

Oh, elle ne donne encore qu’une faible lueur. A peine une teinte bleutée, comme un clair de lune en hiver sur la neige…

C’est pourquoi j’ai hésité à vous en parler. Mais aujourd’hui, je me lance, et j’ai de bonnes nouvelles !

Les médias ne veulent pas vous le dire, mais les choses s’améliorent… rapidement !

Oui, c’est vrai, depuis un an maintenant, nous avons pris l’habitude d’informations bonnes ou mauvaises, aussitôt contredites.

Et pourtant, le fait est que les courbes de l’épidémie indiquent partout dans le monde une amélioration considérable de la situation.

Par un phénomène étrange s’étant produit avec la nouvelle année 2021, les chiffres mondiaux des contaminations se sont mis en baisse rapide et significative, alors même que tout l’hémisphère nord était plongé dans sa période la plus froide et la plus humide de l’année, la plus favorable aux virus !

Voici la courbe mondiale des nouvelles infections, au niveau mondial donc :

cas-covid-journalier-monde

Le sommet a été atteint le 8 janvier avec 845 693 infections exactement. Un mois plus tard, le nombre avait été plus que divisé par deux, à 387 868 cas le 8 février !

L’Angleterre, ravagée par le terrible variant anglais, qui fait couler tant de salive dans les salles de rédaction, et pousse nos gouvernants à nous promettre “du sang et des larmes” pour le mois de mars et au-delà, n’échappe pas au phénomène. Au contraire, le nombre de nouveaux cas y a été divisé par quatre sur la même période. Voici la courbe épidémique officielle :

cas-covid-angleterre

C’est bien simple, l’épidémie a retrouvé son niveau de septembre dernier, et semble partie pour continuer à baisser rapidement.

C’est la même chose chez le “vilain petit canard” du Covid, la Belgique :

cas-covid-belgique

Si le nombre de nouveaux cas ressemble à un “plateau” depuis novembre, le nombre de décès, lui, est bien en baisse constante depuis l’automne :

cas-mort-covid-belgique

La Suisse, où le discours public est également très anxiogène, axé sur la promesse d’une forte recrudescence des cas avec les variants anglais, sud-africains et brésiliens, connaît pour l’instant elle aussi une évolution favorable. Hier, mercredi 10 février, le pays a déploré 24 morts et le nombre de cas est lui aussi en forte décrue :

nombre-cas-covid-suisse

En Allemagne, la seconde vague a pris la forme d’un raz-de-marée par rapport la première, qui comme en Suisse (ci-dessus) est désormais à peine visible sur le graphique. Mais le nombre de nouvelles contaminations quotidiennes a été divisé par six en un mois (5000 contre 30 000) :

nombre-cas-covid-allemagne

Nos voisins italiens en revanche continuent à souffrir. Eux qui ont connu, les premiers, le cauchemar au printemps dernier, souffrent d’un nombre de cas qui reste élevé, même s’il a beaucoup baissé par rapport au mois de novembre :

nombre-cas-covid-italie

L’Espagne, qui a connu une authentique troisième vague, se porte plus mal, elle aussi. On observe toutefois une baisse ces dernières semaines, dont on espère qu’elle va se poursuivre :

 nombre-cas-covid-espagne

Les Suédois en revanche font très fort. Ce pays devenu célèbre pour son approche atypique de l’épidémie connait une belle baisse du nombre de nouvelles infections, mais surtout, vous regarderez le second graphique ci-dessous, une quasi-extinction des décès, qui ne se chiffre plus qu’à quelques unités ces derniers jours :

 

nombre-cas-covid-suede

Nombre de décès en Suède :

nombre-mort-covid-suede

Comment font-ils ? On aimerait que nos chers journalistes, si frénétiques pour s’exprimer à tous les sujets, s’attardent un peu plus sur ce phénomène étrange, tout aussi étrangement ignoré…

Et en France ?

En France, c’est, comme d’habitude, une situation un peu particulière, exceptionnelle…

nombre-cas-covid-france
 

Chaque jour, on espère que le nombre de contaminations va baisser, et chaque jour il est un peu plus haut !

Néanmoins, l’explosion des cas à cause du variant anglais, tant annoncée, tarde à apparaître.

Mais surtout, il se passe quelque chose de très bizarre au sommet de l’Etat, et dans les médias officiels. Vous l’avez certainement remarqué ces derniers jours.

Depuis des semaines, nous étions enlisés dans les déclarations contradictoires. Mais depuis mardi, un authentique changement de discours s’est produit en haut lieu. Des politiques commencent à relativiser la gravité de la pandémie, et à se réjouir ouvertement de n’avoir pas reconfiné :

« Il est évidemment possible qu’on ne soit jamais reconfiné« , a déclaré mardi matin le ministre de la Santé, Olivier Véran.

« On a trouvé le bon dosage« , a déclaré un ministre à la sortie du “conseil de défense sanitaire” du mercredi 10 février au matin. « Maintenant, nous sommes sortis de la zone de danger”… “Si on avait écouté tous les ‘Cassandre’, on serait en train de travailler avec nos enfants sur les genoux depuis trois semaines. » [1]

De telles déclarations dans la presse officielle (Radio-France), je n’en avais pas entendu depuis des mois où tout était fait au contraire pour affoler les populations, et les préparer à des mesures toujours plus rigoureuses.

Pour qu’elles soient ainsi savamment diffusées à la population, c’est que, peut-être, espérons-le du moins, il s’agit de justifier par avance des bonnes nouvelles dans les jours qui viennent, sans que le public ne soit trop surpris d’un brutal changement de ton.

Dans quatre à six semaines, retour progressif à la normal (ma prédiction personnelle)

Bien que je ne sois pas Madame Irma, je me permets aujourd’hui un authentique optimisme. Je prédis une levée des mesures anti-Covid plus rapide qu’on ne pouvait l’espérer il y a encore quelques jours.

Je prédis que, dans quatre à six semaines, la vaccination des personnes les plus vulnérables aura considérablement progressé, et que le nombre de décès va connaître une forte diminution. Les services de réanimation des hôpitaux vont peu à peu être soulagés, pour retrouver un niveau tout-à-fait habituel pour cette période de l’année.

Cela viendra d’autant plus vite qu’il n’y a aucune fréquentation des hôpitaux due aux maladies hivernales habituelles (grippe, gastro, bronchite). Ces maladies ont été éteintes par les mesures anti-Covid. Le phénomène se produit au niveau mondial.[2]

Sauf grave déconvenue, donc, je me prépare personnellement à un printemps à peu près normal.

Je dis bien “à peu près” car on ne sort pas de ce type de crises du jour au lendemain. Ils vont continuer à nous embêter, ou même à chercher à nous faire paniquer (les mauvaises nouvelles font vendre du papier, et attire l’audimat !) pendant quelques mois. Sans doute il va y avoir des aller-retour, des hésitations et des tergiversations.

N’oublions pas que les Autorités sont absolument ravies de tenir un prétexte qui permet d’occuper les esprits, tandis que passent discrètement toutes sortes de lois et mesures qui, autrement, auraient déclenché un tollé. Egalement, les gilets jaunes et autres contestations sont ainsi opportunément réduits au silence, si ce n’est à l’inaction, et cela ne peut qu’arranger fortement les affaires du Président Macron.

L’exécutif ne se laissera donc pas priver facilement des pouvoir spéciaux conférés par un « état d’urgence sanitaire », qui l’arrange formidablement. Ce ne serait donc certainement pas avant la fin de l’été que la vie pourra vraiment reprendre son cours.

Mais concernant le strict sujet des malades et les morts de la Covid, il y a, je pense, de bonnes raisons d’espérer.

Croisons les doigts pour que des mauvaises nouvelles ne viennent pas me donner tort !

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (8 votes, average: 3,88 out of 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires
Découvrez les articles qui concernent ...

Vaccination des enfants : il va y avoir de la casse

28/05/2021

Vaccination des enfants : il va y avoir de la casse   Ainsi on apprend que nos enfants seraient des “réservoirs à virus”. “Ce...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (9 votes, average: 3,56 out of 5)
arrow Lire l’article

Le grillé du pain ne donne pas le cancer

23/05/2021

Bonne nouvelle pour les amateurs de toasts   Chère lectrice, cher lecteur, L’Agence britannique de la sécurité alimentaire (F...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, average: 2,50 out of 5)
arrow Lire l’article

Vitamine D : toujours pas de réaction des Autorités

12/03/2021

Vitamine D : toujours pas de réaction des Autorités Un an après le premier confinement, et alors qu’on ne voit toujours pas la sor...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (11 votes, average: 3,55 out of 5)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''Covid : ma boule de cristal se rallume !''
guest
33 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Jean-Claude
Jean-Claude
4 mois plus tôt

c’est vrai aussi que dans d’autres pays on n’est pas reconfiné comme l’explique cet article du jour de la St Valentin
« Internationalement salué pour sa gestion très efficace de la pandémie de Covid-19, la Nouvelle-Zélande a décidé de reconfiner Auckland, la plus grande ville du pays, pendant trois jours, après la découverte d’un nouveau foyer de contamination au Covid-19.
Trois membres d’une même famille ont en effet été testées positives ce week-end. « 

Catherine BEL
Catherine BEL
2 mois plus tôt
Reply to  Jean-Claude

Bonjour,

Qu’est-ce que le COVID c’est tout simplement la grippe H1N1 qui a été modifier génétiquement, c’est scientifique qui on voulu se prendre pour Dieu, et qui on mit le monde dans une situation de fin du monde, pandémie tous les cent ans, ils en restent deux, et là, c’est la fin du monde réellement.

Jean-Claude
Jean-Claude
4 mois plus tôt

Cette boule de cristal exclut visiblement la Moselle actuellement. Comme vous aviez prévu que c’était fini en juin dernier après la première vague. Vous avez été vacciné avec une aiguille d’optimisme. C’est bien!

Sandrine
Sandrine
4 mois plus tôt

Ce que nous vivons aujourd’hui avec la covid19 n’est que l’émergence des problèmes que nous rencontrons depuis plusieurs années, voire plusieurs décennies au vu de personnes plus àgées. Avec la volonté, à peine voilée, que tout ce qui pourrait nous servir est banni et interdit tandis que ce qui ne fait que nous desservir est « obligé ».

Catherine BEL
Catherine BEL
2 mois plus tôt
Reply to  Sandrine

Bonjour,
Qu’est-ce que le COVID c’est tout simplement la grippe H1N1 qui a été modifier génétiquement, c’est scientifique qui on voulu se prendre pour Dieu, et qui on mit le monde dans une situation de fin du monde, pandémie tous les cent ans, ils en restent deux, et là, c’est la fin du monde réellement.

Jean-Claude
Jean-Claude
4 mois plus tôt

entre avis politique et fake-news voire pire informations fausses de façon éhontée on est proche de Qanon là…

Thierry
Thierry
4 mois plus tôt

Ils se passent tout ce que j’avais personnellement prédit, sans être grand devin une surevaluation des morts et des transmissions des soit disant variants si dangereux. Mais je prédit une sortie difficile de cette période. Il ne reste qu’un élément dont on ne parle pas beaucoup, c’est le risque d’un grand mouvement social , avec un taux de chomage qui ne fait que s’aggraver, de nombreuses pme qui sont en train de fermer. Le gouvernement a oublié une loi fondamentale de physique,a toute action equivaut sa reaction ,qui peut face a des paramètre exterieur être amplifiée. Je souhaite sincèrement me… Lire la suite »

Jean-Claude
Jean-Claude
4 mois plus tôt
Reply to  Thierry

covid ou pas, les milliardaires s’enrichissent, c’est aussi vrai en temps de guerre, donc une seule solution devenir milliardaire…

Jean-Philippe HAVET
Jean-Philippe HAVET
4 mois plus tôt

Le prix des carburants est en train d’exploser en toute discrétion. Pourtant personne n’en parle. Pourquoi ?

Jean-Claude
Jean-Claude
4 mois plus tôt

chaque pays producteur a aussi besoin de sous donc les prix flambent

Êtes-vous air, feu ou terre ?

Découvrez quel est votre profil ayurvédique !

Test Ayurvéda

Air, Terre ou Feu ?

Ayurvéda

: êtes-vous