Conférence sur le climat : attention danger !

05/11/2015
Conférence sur le climat : attention danger !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas de note pour le moment)

La COP 21, conférence de Paris sur le climat, se tiendra du 30 novembre au 11 décembre 2015 au Parc des expositions de Paris-Le-Bourget.

Comme son nom l’indique, il s’agit de la 21e conférence sur ce sujet depuis celle de Stockholm, en 1972, en passant par Kyoto, Rio, Lima et bien d’autres.

Ces conférences qui se multiplient constituent un danger majeur pour le climat et l’environnement. Ce danger dont je parle n’est pas celui que soulignent beaucoup de commentateurs, à savoir que ces conférences font se déplacer des dizaines de milliers de personnes consommant des millions de litres de kérosène et d’essence.

Il est vrai, bien sûr, que plus de 200 chefs d’Etat et leur suite se déplaceront à Paris pour l’occasion. Imaginez le nombre d’avions et de véhicules de prestige qui seront mobilisés, les festivités, les tonnes de petits fours et hectolitres de Champagne qui vont y passer.

Mais il y a bien plus grave :

Le grand danger de ces conférences est qu’elles créent l’illusion dans l’esprit des gens que « quelque chose » est en train de se passer, que les chefs d’Etat ont pris le problème en main. Elles contribuent donc fortement à rassurer les populations et, par voie de conséquence, à les démobiliser sur un sujet où l’investissement personnel de chacun est pourtant aussi crucial qu’indispensable.

Personne ne me demande mon avis sur ce qu’il faudrait faire à la place, mais permettez-moi tout de même de le donner.

Si j’étais François Hollande, ou mieux, Barack Obama, je prendrais la parole à la télévision et dirais la chose suivante, d’une voie angoissée et avec une lueur de terreur bien réelle dans le regard :

« Mes chers concitoyens, et également tous les hommes qui vivent sur Terre,

On me demande de me déplacer à Paris pour la 21e conférence pour le climat, mais je suis désolé : cela ne va pas servir à grand chose.

En effet, je suis président des Etats-Unis mais je ne suis pas Dieu. Je peux faire voter toutes les interdictions, réglementations, taxes et obligations que vous souhaitez. Je vais le faire d’ailleurs.

Toutefois, quoi que je fasse, je ne pourrai jamais faire en sorte que :

– Lorsque vous prenez votre voiture, le dioxyde de carbone arrête de sortir de votre pot d’échappement

– Quand vous décidez de manger du poisson, ce poisson continue à frétiller dans l’eau des océans

– Quand vous construisez un immeuble ou une piscine, le terrain ainsi bétonné reste couvert de verdure, de fleurs, accueille les abeilles et les animaux sauvages

– Quand vous décidez de partir en vacances à l’autre bout du pays ou du monde, cela ne produise pas des tonnes de pollution

– Quand vous foncez sur les routes, cela n’effraye pas les êtres humains tout comme les animaux qui se trouvent sur votre passage

– Quand vous allez au fast-food et qu’on vous donne mille petits pots, objets en plastique, carton, sacs en papier, serviettes, cela ne remplisse pas une demi-poubelle pour votre seul repas
– Quand vous vous tartinez de crème solaire avant d’aller vous baigner dans la mer, cela ne crée pas un film gras à la surface de l’eau qui nuira à la vie sous-marine.

Je pourrais malheureusement continuer cette liste pendant des heures, en vous disant que :

– Lorsque vous prenez un grand bain chaud ou une douche brûlante de 25 minutes, cela consomme forcément des centaines de litres d’eau et des quantités énormes d’énergie. Tout président des Etats-Unis que je sois, je ne peux rien y changer.

– Lorsque vous faites vos courses et que vous choisissez des produits emballés dans du carton ou du plastique, vous allez forcément devoir mettre tous ces déchets dans une poubelle, tôt ou tard, tri sélectif ou non.

– Lorsque vous décidez de manger avec des couverts en plastique plutôt qu’avec de vrais couverts, ou quand vous oubliez votre sac réutilisable en allant au supermarché, vous produisez encore des déchets nuisibles, de façon parfaitement inutile et coûteuse pour vous et pour la collectivité.

– Si vous allez au ski, vous contribuerez forcément à ce que des montagnes se couvrent de pylones, de parkings et de « résidences de vacances » qui défigureront le paysage et la vie sauvage.– Si vous faites des centaines ou des milliers de kilomètres en avion et en bateau pour aller faire de la plongée sous-marine, du ski nautique, du kite-surf ou même tout simplement nager ou bronzer sur une plage « paradisiaque », c’est pareil : MOI, PRESIDENT, JE NE POURRAI PAS éviter que votre avion, votre bus, votre bateau ne fassent du bruit, émettent des produits toxiques, empoisonnent l’air, l’eau, les animaux, les êtres humains.

Par conséquent, j’en appelle à votre conscience, à votre sens des responsabilités, et également à votre instinct de survie :Mes chers concitoyens et habitants du monde entier, arrêtez le massacre. Il est peut-être déjà trop tard mais, de grâce, ne serait-ce que pour restaurer votre respect de vous-même, cessez de vous comporter comme des enfants gâtés et idiots qui détruisent leurs propres jouets, souillent le sol de leur propre chambre, en crayonnent les murs et arrachent le papier-peint. Et encore, les enfants gâtés peuvent-ils souvent compter sur des parents qui voudront leur donner « une seconde chance » et referont tout à neuf pour eux.

Hélas, dans votre cas personne ne viendra remettre les choses à neuf quand vous aurez tout détruit. Alors je vous en prie, arrêtez, c’est pour votre propre bien que je vous le demande.

Plutôt que des sports nécessitant des installations compliquées, redécouvrez les joies de vous promener, courir, faire de la gymnastique, du Qi gong (qui ne nécessite aucun équipement, pas même des chaussures spéciales), du vélo si vous avez la chance d’en avoir un.

Plutôt que de chercher la culture en voyageant dans tous les sens, découvrir et apprécier les curiosités culturelles et les merveilles de la nature qui sont près de chez vous, à proximité de votre maison, dans votre ville, votre région.

S’il manque d’activités culturelles à proximité de chez vous, c’est l’occasion de créer un groupe de personnes qui se formeront à jouer de la musique, à faire de la poterie, de la sculpture, de la peinture ou de la danse. Connectez-vous sur Youtube et vous trouverez des milliers de vidéos gratuites pour vous y aider. Si vous vivez dans un « désert culturel », réjouissez-vous, vous n’aurez pas de concurrence et votre initiative aura d’autant plus de chances de réussir. Sans doute créerez-vous ainsi l’occasion d’aventures artistiques et même également humaines qui pourront transformer votre vie d’une façon que vous n’imaginez pas.

Concernant Venise, le musée du Louvre, le Metropolitan Museum de New York, les pyramides d’Egypte, le Taj Mahal ou l’opéra de Sydney, je vous assure qu’il y a désormais tant de touristes là-bas que ces lieux ont perdu de leur charme. N’ayez donc pas de regret, et un bon documentaire sur le sujet vous en apprendra presque autant qu’une visite sur place.

Lisez des livres, apprenez à vos enfants à lire des livres.

Quant à moi, président des Etats-Unis, je signe immédiatement un décret pour stopper l’envoi de satellites dans le ciel, il y en a bien assez. J’arrête d’envoyer des porte-avions, des avions de chasse, des camions et des tanks aux quatre coins de la planète. J’arrête de financer des autoroutes, des aéroports, des bases militaires, des stades toujours plus monstrueux, il y en a bien assez comme ça.

Voici enfin des conseils supplémentaires que je peux vous donner pour arrêter de ruiner l’environnement.

C’est très sérieux.

Si vous ne les mettez pas en œuvre, si vous n’apprenez pas à vos enfants à les mettre en œuvre, c’est bien simple, la catastrophe est désormais certaine :

  • pour votre nourriture, sélectionnez drastiquement dans les magasins les produits sans aucun emballage. Cela va demander que nous fassions tous pression conjointement sur les commerçants mais rappelez-vous qu’il y a à peine cinquante ans, tout le monde allait chercher ses œufs avec sa boite à œuf, son lait avec son bidon de lait, ses fruits et légumes avec son panier, et la viande et le poisson eux-mêmes dans des boites spéciales. Il n’y avait aucun emballage plastique d’aucune sorte, parfois un peu de papier journal, et les gens n’étaient pas plus malheureux ni en moins bonne santé (les problèmes sanitaires pouvaient venir de l’absence de réfrigération) ;
  • pour vos déplacements, cela ne suffira pas de prendre les transports en commun ni les véhicules électriques qui prétendument respectent l’environnement. Ce n’est pas vrai, l’électricité doit bien être produite quelque part, elle est très majoritairement nucléaire ou tirée de la combustion d’hydrocarbures. La seule solution est d’arrêter de bouger dans tous les sens, organiser votre vie (lieu d’habitation), votre travail (télétravail si possible), vos loisirs (activités chez vous ou dans votre quartier) et surtout vos vacances de manière à arrêter de circuler dans tous les sens et à faire des centaines ou des milliers de kilomètres inutiles ;
  • pour vos vêtements, arrêtez d’acheter habits et chaussures synthétiques « à la mode » et qu’il faut constamment changer. C’est ruineux pour votre budget et catastrophique pour l’environnement. Achetez uniquement des habits solides et indémodables. Je vous garantis que c’est possible et qu’en en prenant soin, vous serez étonné de pouvoir conserver le même pantalon en toile ou le même pull en laine toute votre vie ou presque.
  • équipez-vous de vêtements et sous-vêtements chauds et confortables qui vous permettront de réduire le chauffage partout où vous êtes. Prenez l’habitude de vous bouger régulièrement, c’est bien plus efficace que d’augmenter le chauffage de plusieurs degrés, vous ferez de considérables économies et c’est indispensable pour votre santé ;
  • éteignez la lumière quand vous quittez une pièce, débranchez les appareils électriques (surtout la télé), redécouvrez le plaisir du calme et de l’atmosphère tamisée. Lorsque vous lisez, une simple lampe de chevet suffit, avec une bonne couverture sur les genoux, c’est même ainsi que c’est le plus agréable;
  • arrêtez d’utiliser toutes sortes de produits, détergents, vernis, teintures chimiques quand ce n’est pas indispensable. Arrêtez d’acheter tout jouet, article, gadget dont vous pouvez penser qu’il finira rapidement à la poubelle.

Voilà ce que je peux vous proposer pour commencer. Et ça ne suffira encore pas, même si c’est un bon début. A partir d’aujourd’hui, je mettrai donc chaque semaine de nouveaux conseils en ligne sur le site Internet de la Maison-Blanche.

Mais concernant le grand sommet sur le climat à Paris, n’allez pas imaginer que c’est comme ça qu’on sauvera la planète. C’est moi, Obama, qui vous le dis. Le seul moyen de commencer à faire une réelle différence est que nous nous mettions immédiatement, tous ensemble à appliquer les conseils que je viens d’énoncer.

C’est votre choix mais si vous ne le faites pas, personne ne viendra vous sauver et votre vie et celle de vos enfants sera bientôt un enfer.

Et une dernière chose : ne perdez pas de temps pour vous retrousser les manches. Cela fait maintenant 40 ans que l’on discute. IL SERA BIENTÔT TROP TARD !!!!

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas de note pour le moment)
Cliquez ici pour voir les commentaires
Découvrez les articles qui concernent ...

La tumeur inopérable au cerveau disparaît !

18/12/2018

Un beau cadeau de Noël, les médecins ne comprennent pas On a appris ce matin qu’une fillette de 11 ans, Roxli Doss, atteinte d’un...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 2,00 / 5)
arrow Lire l’article

63 ans, fin de parcours

16/12/2018

L’erreur fatale qu’a évité Sœur Emmanuelle en arrivant à l’âge de la retraite À 63 ans, sœur Emmanuelle était une religieuse comm...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 4,25 / 5)
arrow Lire l’article

Les moines thaïlandais obèses à cause des offrandes sucrées

14/12/2018

Afflux de malbouffe dans les monastères bouddhistes Les traditionnelles offrandes de bol de riz se sont transformées en paniers d...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 2,40 / 5)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''Conférence sur le climat : attention danger !''

91
Poster un Commentaire

avatar
plus récents plus anciens
ROLLET
ROLLET

Je viens d’imprimer cet article pour propager cette lucidité lors d’une réunion lors d’une réunion que j’organise pour mon village le 30 decembre. Ni pessimisme ni optimisme, je partage le réalisme sévère de JM Dupuy. Tout est dû à notre façon de voir notre rapport à la vie : exagérément… Lire la suite »

fRANCESCHI
fRANCESCHI

Bonjour à tous ! Tout cela est vrai et je veux juste dire à tout ceux qui ne l’ont pas vu d’aller voir au cinéma le film « DEMAIN  » qui est plein d’espoir et qui montre des actions concrètes faite par des citoyens depuis des années et ce ds divers… Lire la suite »

Brau
Brau

Une chose me gène, le fait que personne ne parle de l’ ampleur de la catastrophe écologique extrèmmement nuisible à toute forme de vie sur terre et au delà que représente les « chemtrails » (épendages de milliers de produits dangereux et toxiques dans le ciel) et le fait qu’ on nous… Lire la suite »

Julien
Julien

Bonjour, Autant je suis tout à fait d’accord avec vos conseils concernant les changements de comportement à adopter pour soulager notre bonne vieille terre (qui composent la majorité de votre lettre d’ailleurs) autant je trouve que taper sur la COP 21 est assez idiot (voire racoleur ?). C’est à mon… Lire la suite »

Burband
Burband

Quel magnifique article, quel bon sens ! Je fais partie des nombreuses personnes qui appliquent une grande partie de ces conseils, pour avoir constaté par moi-même qu’ils s’appuient sur du concret, nombreuses personnes mais malheureusement pas encore tous…i Il me semble qu’il est très difficile de renoncer à tous les… Lire la suite »

Aljocarol

Cher Jean-Marc, Vos articles sont toujours excellents et c’est avec régularité que je les partage avec mes amis. Cependant celui-ci appelle quelques remarques. Tout ce que vous dites est vrai et il est nécessaire d’en prendre conscience et d’agir, chacun à son niveau. mais il ne faut pas oublier qu’à… Lire la suite »