Comment les pensées négatives s’incrustent

26/10/2017
Comment les pensées négatives s’incrustent
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (9 votes, average: 3,44 out of 5)

Mes conseils pour être heureux

Vous sentez-vous parfois submergé par des pensées négatives ? Comme des larves gluantes qui collent à votre cerveau, grouillent dans votre crâne et recouvrent de gris et de noir le monde qui vous entoure ?

Ce sont des souvenirs pénibles, des regrets lancinants, un visage hideux qui vous susurre que vous êtes nul, moche, indigne, raté, mauvais. Ou des angoisses pour l’avenir, le sentiment qu’une catastrophe va vous tomber dessus et vous anéantir.

Pensées négatives : vous reconnaissez-vous dans ce qui suit ?

Vous avez lu des dizaines d’articles, de livres, peut-être même consulté un psy ou tenté diverses aventures spirituelles.

Vous faites des exercices de respiration, pour relâcher vos muscles, surtout le ventre. Vous pratiquez le yoga, la méditation, la cohérence cardiaque, la pleine conscience… Vous recherchez les loisirs qui vous détendent, les vacances en paix.

Vous essayez, j’imagine, de lâcher prise. De mettre en pratique les proverbes : « Profite du temps présent », « Cesse de t’inquiéter, le pire n’est jamais certain » ou de méditer cette parole des Évangiles :

« Qui d’entre vous d’ailleurs peut, en s’en inquiétant, ajouter une seule coudée à la longueur de sa vie ? Et du vêtement, pourquoi vous inquiéter ? Observez les lis des champs, comme ils poussent : ils ne peinent ni ne filent. Or je vous dis que Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux. »

Vous avez compris que la plupart des gens sont comme vous, chacun a ses complexes, ses accès de faiblesse.

Vous savez que les gens les plus heureux ne sont pas les plus parfaits, mais ceux qui s’acceptent et accueillent les épreuves comme les bonnes nouvelles, d’où qu’elles viennent.

Vous luttez, donc, activement, contre les pensées négatives.

Et pourtant, malgré tous vos efforts, vous constatez que la nervosité, l’anxiété, le stress, la dépression continuent à vous priver d’une grande part, ou de la totalité, de votre joie de vivre.

Si certains de ces mots vous rappellent votre cas personnel, alors écoutez bien ce que je vais vous dire.

Le manque de sommeil est le poison du cerveau

Une étude récente, menée par des chercheurs de l’université d’Oxford et publiée dans le Lancet Psychiatry, a montré que le manque de sommeil est comparable à un poison pour votre cerveau et votre moral.

Parce que le manque de sommeil provoque un double problème dans votre cerveau.

  • Le mauvais sommeil change votre façon de penser et détruit votre capacité de réfléchir.
  • Quand vous avez mal dormi, vous pouvez avoir l’impression d’être lucide, normal, mais sans vous en rendre compte vous êtes en train de raisonner de travers.

En particulier le manque de sommeil crée des pensées négatives qui s’incrustent dans le cerveau.

Et voici le vrai problème : plus les mois, les années de mauvais sommeil s’accumulent, plus les pensées négatives s’installent. Elles deviennent votre façon normale de fonctionner, avec de graves conséquences psychologiques.

Graves conséquences psychologiques

Dans cette étude d’Oxford, les chercheurs ont constaté qu’un mauvais sommeil (moins de 7 heures de sommeil de qualité par nuit) augmente la paranoïa, l’anxiété et la dépression.

Souvent, on peut avoir l’impression au contraire que ce sont les pensées négatives qui empêchent de dormir.

Mais c’est le plus souvent dans l’autre sens que ça marche, ou du moins que le cercle vicieux s’est mis en route : au départ, vous avez commencé à avoir des pensées négatives parce que vous manquiez de sommeil.

La preuve est que le nombre de personnes anxieuses, stressées, dépressives a explosé ces dernières décennies dans le monde occidental.

Cette augmentation en flèche de mal-être a eu lieu précisément au moment où se généralisaient des facteurs qui nuisent au sommeil :

  • La lumière électrique, qui nous permet de continuer nos activités comme si de rien n’était bien après la nuit tombée ;
  • Le bruit, en particulier des voitures, motos, devenu aujourd’hui incessant, même en plein milieu de la nuit, dans les zones urbaines ;
  • Les systèmes de soufflerie, chauffage, climatisation, qui provoquent un ronronnement continu dans beaucoup d’habitations, si bien que le silence profond, propice au sommeil, n’existe plus jamais ;
  • Le chauffage central, qui empêche la baisse naturelle de la température au coucher du soleil, nécessaire à l’endormissement ;
  • Les écrans à LED, qui émettent une lumière bleue qui nous maintient éveillés ;
  • Facebook, Whatsapp et autres systèmes de messagerie : vous les consultez « une dernière fois » avant d’éteindre la lumière et c’est là que vous recevez une nouvelle excitante, un message urgent auquel il faut répondre, qui repoussent votre sommeil à plus tard, et vous tiendront excité (certaines personnes, particulièrement atteintes, vont même se réveiller en pleine nuit pour vérifier leurs SMS, emails et autres…).
  • La consommation de caféine, tabac, alcool et autres excitants.
  • L’exemple, enfin, de dirigeants politiques ou d’entreprises à succès qui prétendent ne dormir que quelques heures par nuit. Ainsi Emmanuel Macron ne dort-il, paraît-il, que trois heures par nuit. [1]

Effondrement historique de la qualité du sommeil

Résultat, « les gens ont perdu pratiquement 20 % de leur sommeil en 70 ans », explique Matt Walker, professeur de neurosciences et de psychologie à l’université de Berkeley, en Californie.

« C’est absolument énorme. Dans les années 1940, les gens dormaient en moyenne un peu plus de 8 heures par nuit, et actuellement ce n’est plus que 6,7 heures. » [2]

Or, sur la base d’environ 10 000 études réalisées sur le sommeil, aucune personne ne peut survivre en ne dormant que six heures ou moins, sans conséquences graves.

« Toutes les grandes maladies qui ravagent les pays développés : Alzheimer, le cancer, l’obésité, le diabète, l’anxiété, la dépression, le suicide : toutes ont un lien direct et très fort avec le mauvais sommeil », explique Matt Walker.

Je ne sais que vous dire de plus.

Si vous avez mauvais moral et un mauvais sommeil, ne cherchez pas plus loin.

Prenez de toute urgence les mesures les plus drastiques pour que cela change.

Il faut éloigner de vous les causes de stress et les problèmes qui vous empêchent de dormir : bruit, lumière, activités, métier, relations toxiques, mauvaises habitudes (café le soir, tabac, excès d’alcool).

Il existe des plantes qui aident à mieux dormir : valériane, passiflore, camomille, tilleul… Vous pouvez les prendre sous forme de tisane ou en gélules.

N’oubliez pas la mélatonine : c’est l’hormone qui contribue à réguler le sommeil. On en trouve désormais facilement dans le commerce. La dose optimale est de 0,9 mg le soir, 20 minutes avant d’aller dormir.

Couchez-vous à heure fixe, après une activité qui vous a permis de vous détendre et penser à autre chose. Pas de travail intellectuel intense, ni de sport, ni de film d’action ou jeu vidéo excitant, ni même, si possible, de conversation trop animée dans l’heure avant d’aller au lit…

Je pourrais continuer la liste, les fidèles lecteurs de Santé Nature Innovation connaissent maintenant par cœur mes « bons conseils » 😉

Mais si je me permets d’insister, c’est que c’est vraiment important.

Pour vous, pour votre joie de vivre, bien sûr. Mais aussi pour tout le bonheur du monde, car l’humanité tout entière est en train d’être contaminée par cette épidémie de manque de sommeil, et c’est peut-être une raison pour laquelle beaucoup de gens ont l’impression que la vie est plus triste. Et c’est dommage !

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

 

 

[1] http://www.lexpress.fr/actualite/politique/emmanuel-macron-couche-tres-tard_1652336.html
[2] http://www.bbc.com/capital/story/20170707-the-worrying-effects-of-working-more-and-sleeping-less

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (9 votes, average: 3,44 out of 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires
Découvrez les articles qui concernent ...

“Des évacuations en train vers l’Allemagne” ??

06/11/2020

“Des évacuations en train vers l’Allemagne” ??   Le Directeur de la Santé Jérôme Salomon parle désormais d’organiser “des éva...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 3,00 out of 5)
arrow Lire l’article

Le singe qui venait de la mer

22/07/2020

Le singe qui venait de la mer En 1960, le biologiste Alister Hardy, spécialiste de la vie marine, suggéra que l’être humain modern...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3 votes, average: 4,33 out of 5)
arrow Lire l’article

“Une bonne épidémie pour nettoyer tout ça” ??

08/03/2020

« On est trop nombreux de toute façon »   Propos atroces entendus tandis que je buvais un café au comptoir : – “Bah, le...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (25 votes, average: 3,80 out of 5)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''Comment les pensées négatives s’incrustent''
guest
25 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Josiane
Josiane
2 mois plus tôt

Message pour le respect du sommeil bien reçu. J’apprécie les versets de l’évangile, cependant je rajouterai que ce n’est pas nous, mais l’Esprit Saint qui aide à lâcher prise: « Venez à moi vous tous qui êtes fatigués et chargés, Je vous donnerai du repos » a dit Jésus! Pour ma part, il m’arrive aussi de refaire ma journée dans mes pensées depuis le matin, et c’est efficace, parce que bien avant d’arriver à midi, je me suis endormie !

Corre Marie-Françoise
Corre Marie-Françoise
2 mois plus tôt

Merci beaucoup pour cette lettre sii me fait comprendre mon mal être J’étais quelqu’un d’optimisme et très joyeuse. Depuis quelques années je suis devenue insomniaque et effectivement je suis de plus en plus triste et ai l’impression devoir raté ma vie. C’est d’autant plus ridicule que tout va plutôt bien. Pour mon mari ce doit être très pénible. Ceci dit il est dans le même cas que moi si bien qu’on se prend de plus en plus souvent la tête. Je me fais suivre par une naturopathe et cela va un peu mieux j’ espère pouvoir retrouver ce fichu sommeil… Lire la suite »

Martin Christelle
Martin Christelle
2 mois plus tôt

Fantastique ! Merci pour cet article. Je me rends compte que moins de 8h est clairement handicapant et souvent mon argument du manque de sommeil est souvent pris à la légère et pourtant.
Il est impératif que le sommeil reprenne sa place d’indispensable a la vie plus que le travail. Merci encore

Madjid Tir
Madjid Tir
2 mois plus tôt

Très intéressant. C’est vrai que la source de nos pensées negative et notre mal vie ont leurs origines dans une large mseure au man que de sommeil. Merci de me le rappeler. Dès maintenant je vais m’attelerà dormir suffisamment.

Belyazid Houria
Belyazid Houria
2 mois plus tôt

Merci pour tous vos conseils précieux ,que j’essaie d’ appliquer à la lettre à chaque fois…Merci

Nicole Rosset-Chambr
Nicole Rosset-Chambr
3 années plus tôt

Expliquez moi comment ne pas avoir de pensées négatives , quand vous avez un membre de votre famille gravement malade , une autre personne qui souffre dans l’entreprise où il travaille : menaces , mépris , harcèlement moral , salaire de misère , exploitation . Toutes vos petites recettes me semblent bien « légères » et ne concernent que ceux qui ont de « petits » problèmes , je crois que vous ne vous rendez pas compte de ce que vivent actuellement les « gens de rien » , les « fainéants » etc , quand , même au plus haut sommet de l’état on vous considère comme… Lire la suite »

Martin Christelle
Martin Christelle
2 mois plus tôt

Vous êtes libre de changer tout ça w c’est un choix a faire. Je dis pas que c’est facile! Recentrez-vous et trouvez la foi. Vous verrez les choses autrement.

Êtes-vous air, feu ou terre ?

Découvrez quel est votre profil ayurvédique !

Test Ayurvéda

Air, Terre ou Feu ?

Ayurvéda

: êtes-vous