Comment j’ai escaladé la montagne impossible

11/08/2016
Comment j’ai escaladé la montagne impossible
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 5,00 / 5)

Quand l’âge, la maladie nous guettent, nous renonçons trop souvent et trop vite à nos rêves d’enfance.

C’est dommage.

Les études scientifiques montrent au contraire qu’il y a un cercle vertueux entre :

  • Maintenir une bonne santé pour accomplir nos projets ;
  • Maintenir l’espoir d’accomplir nos projets pour rester en bonne santé.

Si vous me le permettez, je voudrais partager avec vous une expérience que j’ai faite dans ce domaine, tout récemment.

J’ai profité du beau soleil des 2 et 3 août pour réaliser un de mes plus vieux rêves : escalader le « Doigt de Dieu », le plus beau pic des Alpes.

 

Le Doigt de Dieu, ci-dessus, est pour moi le plus beau sommet des Alpes.

Le Doigt de Dieu se trouve en France, près de Grenoble. Il culmine à 3973 mètres.

Il faut deux jours d’escalade pour l’atteindre. Vous franchissez des glaciers effrayants, marchez en équilibre sur des crêtes vertigineuses, en suspens sur des gouffres de plus de 1000 mètres de profondeur.

Vous dormez dans un refuge minuscule, accroché à la paroi.

L’ascension est si longue que vous devez vous lever à 3 heures du matin. Il faudra marcher 15 heures de suite pour espérer revenir dans la vallée avant la tombée de la nuit.

Crampons, casque, piolet…

Vous êtes équipé de crampons, piolet, cordes et casque… mais ça ne suffit pas toujours.

Beaucoup sont morts foudroyés sur ce sommet connu pour attirer la colère du ciel. Tant d’autres ont disparu, emportés dans des crevasses ou engloutis dans l’abîme.

Mais ça vaut la peine !

Bienvenue dans un autre monde :

Quand vous êtes en haute montagne, vous entrez dans un autre monde. Tout est plus grand, plus puissant, plus violent, à commencer par la beauté et les sensations.

Votre horizon s’élargit. La semaine dernière, au sommet du Doigt de Dieu, nous pouvions voir à plus de 200 km, dans toutes les directions.

L’horizon est clair, le ciel au-dessus de vous est d’un bleu profond, presque noir. Vous êtes comme en avion – sauf que vous êtes dehors, dans la nature la plus sauvage, la plus indomptée par l’homme.

Le soleil brûle les yeux et la peau. Des bruits d’explosion éclatent chaque fois que des rochers se détachent des parois ou que des séracs (d’énormes morceaux de glace) s’effondrent sur les glaciers qui vous entourent.

La montagne vit !

Mais c’est ce qui se passe en vous-même qui est le plus étonnant…

Ce qui se passe en vous-même est étonnant :

Vous réalisez que votre corps, si petit, est capable d’incroyables prouesses.

Qui eut cru que, fourmi au fond de cette vallée des Alpes, vous parviendriez à atteindre cette altitude fabuleuse, un petit pas après l’autre ??

C’est une leçon de vie incroyable : avec du temps, de la persévérance, en acceptant aussi de fermer les yeux sur nos petits bobos (ampoules, égratignures, fatigue), nous pouvons aller au delà de nos rêves.

Oui, votre sac à dos est trop lourd, il scie les épaules, vos genoux souffrent à la descente, vous avez soif, faim.

Mais vous êtes là ! Vous respirez. Et sans avoir besoin d’être un surhomme, un athlète, ni même d’être en parfaite santé, vous pouvez, peu à peu, vous élever.

Vos ressources incroyables :

Vous découvrez que votre corps possède des ressources insoupçonnées.

Il y a trois heures déjà, vous pensiez être « à bout de force ». Eh bien non ! Vous êtes toujours là, et vous continuez à marcher, simplement parce qu’il le faut. Votre corps est plus fidèle que vous ne le pensiez. Il ne vous lâchera pas !

C’est aussi, surtout, une grande leçon de confiance face à la vie :

Vous découvrez qu’il ne faut jamais vous écrier au pied de la falaise : « je n’y arriverai pas ! »

Car en vérité vous n’en savez rien. Vous ne le voyez peut-être pas, mais dans cette falaise il y a un passage, minuscule, que vous pourrez emprunter.

Il faut y croire quand vous vous élancez, et parfois c’est dur !!

Une montagne réputée « impossible » à escalader

C’est le cas en particulier de l’escalade jusqu’au Doigt de Dieu. Elle passe par un autre sommet appelé la Meije, qui fut le dernier sommet des Alpes à être vaincu (en 1877, soit un siècle après le Mont-Blanc).

Jusque là, tout le monde avait pensé que c’était impossible.

Le grand Pic de la Meige, ci-dessus, doit d’abord être escaladé pour parvenir au « Doigt de Dieu ». Les plus grands alpinistes ont renoncé, convaincus que c’était impossible. En 1876, toutes les grandes montagnes des Alpes avaient été gravies, sauf elle.

Le passage fut découvert par un jeune garçon qui, contrairement aux autres, a cru un jour que c’était possible.

Dans un pur acte de foi, c’est-à-dire de confiance, il a essayé, réessayé, jusqu’à trouver. Et c’est en suivant son chemin à travers les parois que j’ai eu le bonheur, moi aussi, d’atteindre ce sommet.

Bref, vous imaginez, bien chère lectrice et cher lecteur, combien j’ai pensé à vous pendant ces deux jours passés entre ciel et terre.

Ces dernières années, on voit moins de personnes dans les hautes montagnes.

Beaucoup se sont tournées vers le rafting, le VTT, la course à pied dans les alpages (trail).

C’est mieux pour les grandes montagnes, redevenues plus calmes, plus sauvages.

Et c’est bien mieux pour les personnes qui réalisent combien il est important de se ressourcer, loin du fracas et de la folie du monde !

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 5,00 / 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires

Découvrez les articles qui concernent ...

Adieu, mon cher animal

16/08/2018

Surmonter la perte de son compagnon fidèle Votre animal de compagnie est un des meilleurs « médicaments naturels » ! Il améliore ...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 4,67 / 5)
arrow Lire l’article

Nous avons 3 fois plus de grand-mères que de grands-pères

12/08/2018

Et les conséquences pour la psychologie et la santé des hommes sont probablement colossales Chère lectrice, cher lecteur, Selon u...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 5,00 / 5)
arrow Lire l’article

Ongles : mangez ceci pour les renforcer

20/07/2018

Les 8 vitamines et nutriments qui donnent des ongles solides Chère lectrice, cher lecteur, Nous avons tous des ongles différents,...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,00 / 5)
arrow Lire l’article

Commentaires sur l'article
''Comment j’ai escaladé la montagne impossible''

Poster un Commentaire

35 Commentaires sur "Comment j’ai escaladé la montagne impossible"

avatar
plus récents plus anciens
Daphné
Daphné
Bonjour, Merci beaucoup pour votre article. Effectivement, avec l’espérance et la détermination, on arrive (presque) à tout… Il y aura bientôt deux ans qu’on m’a greffé les deux pieds avec une partie des os de mes hanches (en jargon médical on appelle ça une ostéotomie du calcaneum). Le chirurgien, qui… Lire la suite »
MARIE BONVALLET
MARIE BONVALLET

Bjr et merci pour tous vos écrits, ms celui ci nous fait toucher du doigt à quel point le dépassement de soi même est important et immense.
bravo pour vous qui l’avez accompli et mille merci.

paulette lorand
paulette lorand
Bonjour Monsieur Dupuis La montagne est une expérience enrichissante . Je suis belge , j’ai 64 ans et j’ai fait un trekking au Kilimandjaro il y a juste un an . Au sommet à prêt de 6000 mètres j’ai bénéficié d’un lever de soleil sur les glaciers . Magique !… Lire la suite »
Begod
Begod

De l’alpi quoi…

Gendre Madeleine
Gendre Madeleine
Ouah! Je viens de terminer l’ascension virtuelle du Pic central de la Meije. Juillet 2012. Ça m’a pris 4 ans, j’en suis encore toute essoufflée. Admiration Jean-Marc pour votre courage, bien récompensé par la découverte de cette haute montagne qui nous offre autant de beauté. Vous l’avez méritée, bravo. J’ai… Lire la suite »
Jeanne Carairon
Jeanne Carairon

Magnifique! Votre document sur le doigt de dieu dans les Alpes, un grand merci!!!