Dans mon bureau, ça jeûne

04/09/2017
Dans mon bureau, ça jeûne
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (13 votes, average: 3,54 out of 5)

Dans mon bureau, ça jeûne

Nous sommes une vingtaine dans mon bureau, moyenne d’âge 30 ans (je suis un des plus vieux).

Beaucoup de diplômés, ingénieurs, spécialistes d’Internet, rédacteurs, maquettistes…

La plupart sont en bonne santé, sportifs, aucun n’est obèse ou diabétique. Mais, de plus en plus, ils jeûnent !

La mode dans la Silicon Valley

Jusqu’à il y a quelques années, le jeûne n’était qu’une pratique religieuse en voie de marginalisation.

Aujourd’hui, on ne parle plus que de ça.

Comme la « méditation en pleine conscience », la mode du jeûne a débarqué du jour au lendemain de Californie.

« Cela provoque une légère euphorie, je suis de bien meilleure humeur, ma concentration s’améliore, et j’ai un flux d’énergie constant. Je me sens en bien meilleure santé. Cela m’aide à être un meilleur chef d’entreprise », explique Phil Libin, PDG d’une start-up d’intelligence artificielle dans le journal britannique The Guardian. [1]

« Me mettre au jeûne est certainement une des deux ou trois choses les plus importantes que j’aie faites dans ma vie. »

Il anime un groupe WhatsApp appelé le « Fast Club » (Club du jeûne), réunissant une vingtaine d’autres PDG des alentours de San Francisco.

« Le premier jour, vous avez tellement faim que vous craignez pour votre santé. Vous avez l’impression de perdre des forces, certaines personnes redoutent déjà de mourir de faim. Le second jour, vous souffrez de la famine. Mais je me suis réveillé le troisième jour en me sentant mieux que jamais depuis 20 ans. »

Gagner en productivité

Geoffrey Woo a créé une communauté appelée WeFast (Nous Jeûnons, en anglais). Elle rassemble plus d’une centaine de dirigeants et investisseurs de start-ups Internet qui pratiquent le jeûne intermittent.

« Dans la Silicon Valley et les autres marchés où règne une grande compétition, les gens sont à la recherche de n’importe quelle technique pour améliorer leur productivité », explique-t-il. [2]

Du super-carburant pour les neurones

Le but du jeûne est de faire entrer le corps en état de « cétose ».

La cétose se produit lorsque les stocks de glucose, qui servent normalement de carburant aux cellules, sont épuisés. Le corps se met alors à utiliser ses graisses, qu’il transforme en « cétones ».

Lorsque vous entrez en cétose, vous avez une mauvaise haleine, fruité et douceâtre, évoquant l’acétone. Vous êtes faible, fatigué, vous avez mal à la tête.

On dit que ces désagréments sont le signe que le corps se débarrasse des poisons accumulés durant des années dans nos tissus graisseux. Ils s’effacent pour laisser place à une sensation de régénération et d’euphorie.

Car les cétones sont un super-carburant pour le cerveau. La hausse du niveau de cétone dans le sang explique l’impression de « clarté mentale » ou hyper-lucidité que l’on ressent quand on jeûne, et qui est recherché dans le jeûne religieux.

Jeuner pour éviter le coup de barre et le surpoids

De plus, jeûner évite le coup de barre du milieu de matinée ou du milieu d’après-midi provoqué par l’insuline suite à un petit-déjeuner ou déjeuner trop riche en glucides.

Enfin, bien sûr, le jeûne est une arme très intéressante contre le surpoids, qui menace beaucoup d’employés de bureau.

Le problème du travail dans les bureaux

Si l’image des jeunes professionnels de start-ups est souvent associée au sport, aux salles de musculation, et aux parties de babyfoot endiablées, la réalité est que ces professions consistent à accumuler des journées interminables derrière des écrans.

Cela explique à mon avis cet intérêt, bien justifié, que ces jeunes ont pour leur santé, bien avant de tomber malades. Ils se rendent compte que ce mode de vie est impossible et finira mal !

En ce qui me concerne, je passe malgré moi des heures chaque jour devant mon ordinateur, non seulement pour écrire, mais plus encore pour lire des articles scientifiques ou des revues de presse sur la nutrition, la médecine, l’art de vivre sain, et la recherche en général.

Je réponds de plus à des dizaines (des centaines ?) de courriels et dois relire et corriger de nombreux textes rédigés par mes collègues ou des experts extérieurs.

Une solution pour moi a été d’acheter un bureau électrique chez Ikéa. Il me permet de travailler debout, ce qui est déjà moins mauvais.

De retour à la maison, je jardine, ce qui me permet de m’aérer et de manger de bons produits. Mais ce n’est pas le meilleur « sport ».

En revanche, dès que je peux m’absenter un ou deux jours, je fais de longues courses d’alpinisme. Parti du refuge à 4 heures du matin, vous arrivez au sommet vers 11 heures, et redescendez dans la vallée vers 17 heures. Ce sont des efforts longs et incroyablement régénérant, physiquement comme spirituellement.

Vous évacuez des tonnes de toxines et de mauvaises pensées. Vos oreilles font le plein de silence, vos yeux se remplissent de paysages fabuleux.

J’en ressens les effets bénéfiques pendant quinze jours facilement. Ci-dessous, une photo de la montée vers le dernier refuge où je me suis rendu, il y a dix jours, dans une vallée des Alpes appelée Baltschiedertal :

La montée vers le Baltschiederklause, un refuge situé à plus de six heures de marche du parking. Au fond, le Stockhorn (3211 m).

6 heures de montée jusqu’au refuge. Puis, le lendemain, un sommet à près de 4000 mètres, où nous étions absolument seuls (le Bietschhorn), à la montée comme à la descente.

C’est mon jeûne à moi : jeûne d’ordinateur, jeûne de bruit et de pollution, jeûne de travail, jeûne de téléphone portable, jeûne d’énervement et de mauvaises ondes…

A votre santé !

JM Dupuis

 

Sources :

[1] https://www.theguardian.com/lifeandstyle/2017/sep/04/silicon-valley-ceo-fasting-trend-diet-is-it-safe

[2] Idem

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (13 votes, average: 3,54 out of 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires
Découvrez les articles qui concernent ...

“Une bonne épidémie pour nettoyer tout ça” ??

08/03/2020

« On est trop nombreux de toute façon »   Propos atroces entendus tandis que je buvais un café au comptoir : – “Bah, le...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (15 votes, average: 3,73 out of 5)
arrow Lire l’article

“Les c***s, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît”

06/03/2020

Ce que Lino Ventura penserait d’Internet   Internet est une machine à apporter, sur nos écrans, tout ce qui se fait de plus a...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (10 votes, average: 4,40 out of 5)
arrow Lire l’article

Lettre à mes lecteurs qui paniquent pour l’avenir du monde

03/03/2020

Pour aider ceux qui en ont besoin à se remettre en route   Suite à ma lettre sur les 7 fléaux qui s’abattent actuellement sur...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (11 votes, average: 4,45 out of 5)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''Dans mon bureau, ça jeûne''
guest
17 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
VALADE
VALADE
3 années plus tôt

Sujet intéressant mais à faire avec prudence,selon l,âge et la santé;
Personnellement,j,essaie de choisir des bons aliments Votre aliment doit être votre santé disait Hypocrate
Et pour se détoxifier en douceur,je prends souvent des bouillons de légumes,des soupes aux poireaux et pommes de terre,je mange la puréé de ces légumes aux repas et le jus de ces légumes ENTRE les repas , 1 ou 2 fois par semaine,pendant 1 mois,une sorte de jeune MAIS façon SOFT.

Madeleine
Madeleine
3 années plus tôt

Quelle belle manière de jeûner Jean-Marc! Je vous souhaite encore de nombreuses escapades à déguster toutes ces « merveilles », un regal pour les yeux, le coeur et l’ esprit. J’espère tout de même qu’il y a un bon casse croûte dans votre besace…
Mille merci Jean-Marc pour vos précieux conseils qui nous aident à prendre soin de notre santé de façon naturelle.
Sincèrement. Madeleine

LEROY
LEROY
3 années plus tôt

on est littéralement « harcelé » par tous ces conseils qui tombent parfois dans des oreilles inadaptées : PREUVE : ma petite fille parisienne (!) à la merci de tout ce genre de publicité -pas toujours gratuite- est tellement accro de son « bien-être » apparent vient de tomber dans l’ANOREXIE : elle aussi a jeûné à 18 ans et ne peut plus absorbé toute la nourriture dite « nocive » pour la santé que mes parents (97 et 94 ans) et bien d’autres ont ingurgitée toute leur vie : du lait, du pain; de la viande et des gâteaux…mais aussi des légumes et des fruits… Lire la suite »

Steeve Gusman
Steeve Gusman
3 années plus tôt
Reply to  LEROY

Bonjour si j’étais a votre place j’essayerai d’analyser les choses autrement …car l’anorexie n’est peut-être que l’arbre qui cache la foret ! si votre fille ne souhaite plus consommer différents catégories d’aliments riches en glucides et certainement aussi en protéines c’est peut-être parce que ces aliments ont été complètement dénaturés par l’homme (qui plus est si vous faites vos courses dans des supermarchés classiques et non bio) ces aliments qui ne fournissent que des macro-nutriments vides de contenu nutritionnel font que de + en + de jeunes sont victimes de ce genre d’apparentes « pathologies » qui sont peut-etre tout simplement qu’une… Lire la suite »

Christian
Christian
3 années plus tôt
Reply to  LEROY

(…)toute la nourriture dite « nocive » pour la santé que mes parents (97 et 94 ans) et bien d’autres ont ingurgitée toute leur vie(…)….. Faite vos recherches… cette nourriture d’antan n’est plus la même qu’aujourd’hui au niveau nutritif!… à moins que vous ne fassiez les bons choix!

Marie
Marie
3 années plus tôt

On ne jeûne pas n’importe comment ni brutalement du jour au lendemain sans préparation si on envisage un jeûne de longue durée.
. Il est plus prudent de savoir si l’état de santé le permet.
En effet, outre les maux de tête, peuvent apparaître des douleurs, des abcès, des crampes, des courbatures et même un infarctus du myocarde.
Pour éviter ces manifestations trop brutales de nettoyage, il est plus sage de procéder par étapes.
En effet, ces crises seront évitées si, d’abord, les déchets résiduels sont dissous, que les acides sont, ensuite neutralisés et, enfin, seulement, éliminés.

Marie

Michele Bailac
Michele Bailac
3 années plus tôt

Je me sens en phase avec vos propos sur le jeûne – j’aimerais bien m’y mettre mais je ne sais pas comment m’y prendre – pourriez-vous me donner des conseils, une méthode – merci d’avance.

Mehdi Franck
Mehdi Franck
3 années plus tôt

Sujet intéressant, mais j’ai pas pu aller sur les autres sites pour développer et savoir comment procéder…

Air, Terre ou Feu ?

Ayurvéda

: êtes-vous

Êtes-vous air, feu ou terre ?

Découvrez quel est votre profil ayurvédique !

Test Ayurvéda