Anti-âge : mesure simple et importante

25/09/2017
Anti-âge : mesure simple et importante
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,41 / 5)

Réduire votre stress oxydatif peut vous faire gagner des années de vie en bonne santé


Chère lectrice, cher lecteur,

Souvent quand je parle de « stress oxydatif », et comment le contrer par la détoxification, je vois les yeux de mes interlocuteurs se perdre dans le vague.

Ce qui est compréhensible.

C’est un sujet qui paraît compliqué.

Mais une métaphore simple permet de décrire le processus.

Si vous comparez votre corps à une machine, vos cellules sont les pièces qui lui permettent de fonctionner.

Le stress oxydatif est semblable à la rouille qui s’installe autour de ces pièces, en l’occurrence sur la membrane cellulaire.

Et comme avec les machines, si vous avez de la rouille, vous avez intérêt à l’enlever avant que ça n’empire.

C’est là qu’entre en scène le WD-40 :

C’est ce produit qui nettoie la rouille qui s’est déjà formée et qui protège le métal contre la corrosion future.

Et il se trouve que la nature a sa propre version du WD-40. Elle s’appelle le glutathion. C’est ce qui aide les cellules à se débarrasser des dégâts produits par l’oxydation, et à l’empêcher de se former à l’avenir.

Ceci est très important. Si vous n’empêchez pas votre corps de rouiller, vous pouvez vous attendre à des problèmes en chaîne.

Comprenez bien que cette « rouille », cette « oxydation », est le problème qui explique que :

  • avec l’âge, vos organes ralentissent, et font moins bien leur travail ; votre cœur, vos reins, votre cerveau mais aussi tous vos autres organes sont touchés ;
  • des signes extérieurs de vieillissement apparaissent : rides sur la peau, vue et ouïe qui baissent…
  • globalement, votre risque de maladie augmente, et ce de plus en plus vite ;
  • le nombre d’années qui vous restent à vivre diminue. La mort approche.

Le glutathion est tellement efficace pour détoxifier qu’il a acquis un titre spécial parmi les experts de la santé naturelle, qui s’y réfèrent comme à « la mère de tous les antioxydants ».

Le glutathion joue un rôle dans pratiquement toutes les réactions détoxifiantes du corps. Il aide à neutraliser et éliminer les toxines des conservateurs chimiques, des pesticides agricoles, des métaux lourds, de l’alcool, et des médicaments.

En plus de réguler la détoxification dans les milliers de milliards de cellules de l’organisme, le glutathion est d’une importance vitale pour le fonctionnement du foie. Ceci est essentiel, dans la mesure où le foie est le premier organe de détoxification.

En tant qu’armure contre le stress et les toxines de la vie quotidienne, le glutathion est une ligne de défense essentielle contre le vieillissement. Mais, comme la plupart des bonnes choses, son niveau décline avec l’âge. Ce qui prépare une large palette de problèmes de santé liés à l’âge.

Pourquoi tout le monde ne prend-il pas alors du glutathion sous forme de complément alimentaire ?

Eh bien, malheureusement, ce n’est pas aussi simple.

 

Aller à la racine de la production de glutathion

Jusqu’à présent, il n’y avait aucun bon moyen d’augmenter le niveau de glutathion dans l’organisme. Lorsque vous le prenez par la bouche, même sous la forme liposomale, avec un bon niveau d’absorption, le corps ne sait pas comment s’en servir. Il ne sait pas comment l’assimiler et l’intégrer à la membrane cellulaire.

C’est pourquoi les thérapeutes et médecins spécialisés dans les approches naturelles proposent souvent le glutathion en intraveineuse. Ce mode d’administration est plus efficace, mais il n’est pas accessible à tous, ni facile à pratiquer sur le long terme.

Je recommande donc à mes lecteurs, depuis des années, d’aller à la racine de la production de glutathion dans leur corps, et d’agir à ce niveau pour optimiser les conditions. Plutôt que de prendre du glutathion sous forme de compléments nutritionnels, je recommande de stimuler la capacité du corps à produire son propre glutathion, et à le retenir dans l’organisme une fois produit.

Pour cela, je recommande de prendre un précurseur du glutathion appelé N-acétyl-cystéine (NAC), autrement dit la substance à partir de laquelle le corps produit le glutathion. C’est un dérivé d’un acide aminé, la cystéine, naturellement présente dans l’alimentation.

Le N-acétyl-cystéine est vendue sans ordonnance pour faciliter l’évacuation du mucus en cas de bronchite. Il est aussi utilisé à haute dose en médecine conventionnelle comme détoxifiant d’urgence, en cas d’ingestion de poison par exemple.

Une étude publiée dans la revue Redox Biology a montré que le NAC pouvait aider à évacuer les toxines au jour le jour, maintenir les niveaux de glutathion et prévenir le déclin métabolique lié à l’âge et à l’oxydation des cellules.

Cette approche est bien connue des passionnés de santé naturelle.

Mais il existe un autre moyen d’augmenter votre niveau de glutathion : il s’agit d’une souche de probiotiques appelée Lactobacillus fermentum.

Le Lactobacillus fermentum est un probiotique qui fabrique du glutathion, qui extrait le glutathion de son environnement et qui recycle le glutathion oxydé, par une opération appelée « réduction » par les chimistes.

Il intervient à de nombreux autres niveaux contre l’oxydation :

 

  • Il produit du manganèse superoxyde dismutase (Mn-SOD) un antioxydant qui protège spécifiquement les mitochondries contre les radicaux libres (les mitochondries sont les petites usines électriques qui alimentent nos cellules en énergie ; sans elles, pas de vie possible mais elles sont très vulnérables à l’oxydation)
  • Il régénère les autres antioxydants, comme la vitamine C, la vitamine E et la co-enzyme Q10
  • Il stimule la détoxification des cellules et du foie
  • Il exerce une activité antibactérienne contre les différentes souches de bactéries nuisibles
  • Il réduit l’inflammation au niveau local ou systémique.

Le lactobacillus fermentum est utilisé en médecine conventionnelle en traitement d’appoint de la diarrhée, et il est vendu en pharmacie sous l’appellation Lactéol 340 mg.

A votre santé !

JM Dupuis

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,41 / 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires
Découvrez les articles qui concernent ...

Pourquoi les vieilles dames sont légères comme des plumes

23/11/2018

Les femmes perdent 40 % de leur poids et 10 % de leur hauteur Au-delà de 80 ans, la plupart des femmes sont légères comme des plu...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,50 / 5)
arrow Lire l’article

Cannabis légal : faut-il oser ?

10/07/2018

Le cannabis légal n’est pas le cannabis drogue Chère lectrice, cher lecteur, C’est la folie du cannabis « légal » en ce moment. D...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,31 / 5)
arrow Lire l’article

Fracture de la hanche : ce qu’on ne vous a jamais dit

27/02/2018

Votre col du fémur est-il en train de se casser ? Chère lectrice, cher lecteur, La plupart des personnes âgées craignent de tombe...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 4,00 / 5)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''Anti-âge : mesure simple et importante''

33
Poster un Commentaire

avatar
plus récents plus anciens
SILVERE
SILVERE

bonjour, concernant le lacteol 340 mg en poudre de préférence car il n’y a pas de E 171, doit-on en prendre régulièrement ou de temps en temps et à qu’elle fréquence ? Merci de vous lire

Simone
Simone

Monsieur Dupuis , Bonjour !….je voudrais savoir si 1 piqûre dans l’œil est douloureux ?!….Je vais devoir subir cela pour 1 traitement de la Macula (?) et j’ai peur !!!
Merci pour votre réponse …..

Nathalie
Nathalie

Bonjour, merci à Monsieur Dupuis de nous apporter des réponses sur le Lactéol 340 mg à savoir comment utiliser ce produit et sur quelle durée SVP.

Raducka
Raducka

Ma question n’a aucun rapport avec le sujet traité ici. En 1973 la Vie Claire avait publié un petit fascicule noir décrivant la méthode anti cancer du docteur Gernez. Dans aucunes de vos excellentes revues il n’y a eu la moindre allusion aux travaux de ce médecin. Je relis ce… Lire la suite »

Alain Beausire
Alain Beausire

Cher M. Dupuis, Peut-être faudrait-il proposer autre chose que le Lactéol, celui-ci contenant du DIOXYDE DE TITANE!!! D’autres alternatives existent, certes plus chères, mais totalement exemptes d’excipients. Voir le laboratoire Nutrixéal, appliquant un principe de précaution strict à ce propos, plus sérieux que le très médiatique Pilège. Pour la N-acétyl-cystéine… Lire la suite »

C.PLANCHENAULT
C.PLANCHENAULT

Oui, mais dans les gélules et pas dans les sachets

Aline
Aline

Merci monsieur Dupuis pour ces renseignements si instructifs.
Mais quel est la Pologne et la durée du traitement pour le lacteol.