4 huiles bonnes pour la santé

17/05/2016
4 huiles bonnes pour la santé
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas de note pour le moment)

4 huiles bonnes pour la santé

Vous savez que, finalement, les graisses ne sont pas aussi mauvaises pour la santé qu’on le croyait.

Les graisses végétales cuites, ou pire, brûlées, sont toxiques ou cancérigènes, tout comme les graisses animales trop chauffées au barbecue.

Les graisses d’animaux qui ont mangé des granulés, des farines et du soja transgénique toute leur vie ne sont évidemment pas bonnes pour la santé non plus.

Mais il n’empêche que notre corps a besoin de graisses. Les graisses sont indispensables pour construire les parois de nos cellules, en particulier de nos neurones (notre cerveau est fait à 80 % de graisses) et elles servent à fabriquer de nombreuses substances vitales comme les hormones. Certaines sont même capables de protéger contre les maladies cardiaques en diminuant le niveau d’inflammation et la pression sanguine.

Encore faut-il que ce soient de bonnes graisses.

Vous savez évidemment que les huiles de colza et de noix sont bonnes pour vous, ainsi que les huiles de poisson (non oxydées) car elles contiennent toutes des oméga-3, c’est-à-dire des acides gras « essentiels » que notre corps ne peut pas fabriquer lui-même.

Je parle souvent des bienfaits de l’huile de coco vierge, un « super-aliment » qui peut servir à tout, bien au-delà de ses usages cosmétiques.

L’huile d’olive a excellente réputation. Pourtant, elle ne contient pratiquement que des oméga-9 (acides gras monoinsaturés) qui ne sont pas essentiels : nous n’en manquons absolument pas dans notre alimentation.

Il existe d’autres huiles intéressantes, et dont vous n’avez peut-être pas beaucoup entendu parler. Plusieurs viennent de l’autre bout du monde et ne sont donc nullement « locales ».

Elles sont à consommer en petites quantités, à raison d’une cuillère a café par jour en guise de complément mais en aucun cas à la place des huiles de table mentionnées ci-dessus.

Le Ghee (ou ghi)

Ghee (prononcer ji) vient d’un mot hindou qui signifie « graisse », et c’est un ingrédient majeur dans la cuisine indienne.

Le ghee est préparé en faisant mijoter du beurre non salé dans un grand pot jusqu’à ce que toute l’eau se soit évaporée et que les protéines aient sédimenté au fond. Le beurre clarifié est ensuite retiré à la cuillère pour éviter de le mélanger avec les particules solides. À la différence du beurre, le ghee peut être conservé durant de longues périodes sans réfrigération du moment qu’il est stocké dans un conteneur étanche pour éviter l’oxydation et les moisissures. Il a un léger goût de noisette, et est un peu plus foncé que le beurre.

Attention, il existe une imitation de ghee utilisée dans certains restaurants indiens, qui est faite à base d’huile végétale hydrogénée. Ce « beurre clarifié végétal » est très riche en acides gras trans qui augmentent le risque de cancers et d’infarctus, et doit être évité à tout prix.

Les recherches montrent que le ghee a des effets positifs sur les lipides sanguins [1]. Il réduit l’inflammation. Une étude menée dans les populations rurales du Rajasthan a constaté que les hommes qui mangent deux cuillères à soupe par jour de ghee diminuent leur risque cardiaque de 23 % [2].

Bien que le ghee ne soit pas un produit de grande consommation, il n’est pas très difficile à trouver en boutique de produits exotiques et en boutique bio. On peut aussi le fabriquer soi-même et le commander en ligne. Une simple recherche avec les mots clés « acheter du ghee » fera apparaître de nombreuses offres.

Une lectrice m’a envoyé sa recette maison, que j’ai essayée et dont je confirme l’efficacité :

« Je mets mon beurre dans une casserole sur thermostat « 1 », (le plus bas possible) pendant 30 minutes. Le beurre fondu ne doit jamais changer de couleur et doit donc rester limpide, de la même couleur que le beurre choisi. Si ce n’est pas le cas, c’est qu’il a trop chauffé. Il est vrai qu’un peu de dépôt se forme au fond de la casserole mais il y a surtout de la mousse blanche qui se forme à la surface et qui finit par se solidifier. On peut alors l’enlever facilement avec une écumoire. Pour un ghee très pur, je le passe dans un filtre à café. Aeinsi, je peux le garder hors du frigo pendant des mois, il ne bouge pas. Même en Inde, je n’ai jamais vu une autre façon de le faire : ni four, ni frigo. » [1]

L’huile d’avocat

L’huile d’avocat est, comme l’huile d’olive, très riche en acides gras mono-insaturés.

Sa particularité, cependant, est d’être beaucoup plus riche que l’huile d’olive en oméga-7 (acide palmitoléique) et contient plus d’oméga-3 (0,95 g pour 100 g).

Très riche en vitamine E, qui est l’antioxydant naturel des huiles végétales, elle est très résistante à l’oxydation, se conserve extrêmement bien et montre une très bonne stabilité face à la cuisson. Le point de fumée (température à laquelle une huile se dégrade et produit des composés toxiques) est supérieur à 250°C, ce qui en fait une des huiles les plus résistantes qui soient.

Toutefois, l’utiliser crue reste la meilleure façon de préserver ses nutriments. Vous pouvez trouver de l’huile extra-vierge d’avocat, pressée à froid et biologique, en ligne ou dans votre magasin bio.

Huile MCT

L’huile MCT est une huile liquide à base d’acides gras à chaîne moyenne (MCT = Medium Chain Triglycerides). Ce sont les graisses que notre corps consomme pour fournir de l’énergie.

Si vous suivez un régime cétogène pour lutter contre un cancer, l’huile MCT aide votre corps à passer en mode de cétose. Cela veut dire qu’il utilise les acides gras, et non le glucose, comme source d’énergie. Le résultat est que les cellules cancéreuses ont plus de difficultés pour survivre. Ceci parce qu’elles ont l’habitude de fonctionner en mode de fermentation, ce qui n’est possible qu’avec le glucose.

A noter que l’huile MCT est aussi vendue en pharmacie pour les personnes qui ont des maladies qui les empêchent de bien absorber les lipides, comme la mucoviscidose et les maladies chroniques du foie.

Vous ne trouverez pas d’huile MCT dans la plupart des magasins. Il faut commencer par la consommer en petite quantité. Elle a un effet laxatif. Essayez d’en mettre un peu avec votre salade pour commencer.

L’huile de macadamia

C’est ma préférée. L’huile de macadamia a une odeur délicate qui relève délicieusement les assaisonnements et les sauces. Elle résiste aussi à l’oxydation liée à la chaleur. Vous pouvez donc l’utiliser dans la poêle comme dans la cuisine.

Comme l’huile d’avocat, elle a une très forte teneur en acide gras mono-insaturés, supérieure à l’huile d’olive, et est extrêmement stable. Elle a aussi un goût plus neutre.

Son inconvénient énorme : elle est hors de prix, malheureusement. Je ne l’utilise donc qu’exceptionnellement.

Essayez d’ajouter un ou plusieurs de ces produits gras à votre régime alimentaire. Cela peut vous apporter des bienfaits pour le cœur et pour les papilles, car il est important de savoir varier les plaisirs, surtout quand on mange sain.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

Sources de cet article :

[1] Voir les commentaires sur Quatre graisses bonnes et peu connues

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas de note pour le moment)
Cliquez ici pour voir les commentaires
Découvrez les articles qui concernent ...

Cette plante qui combat votre arthrose, vos maux de tête et vos problèmes de prostate

17/10/2017

Les orties : une infinité d’utilisations pour votre santé L’herboriste autrichienne Maria Treben, auteur du best-seller int...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,00 / 5)
arrow Lire l’article

L’huile essentielle de l’amour parisien et hippie

24/04/2017

On l’a oublié, mais les « élégantes » qui circulaient sur les grands boulevards parisiens au 19e siècle avaient un secret pour ét...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,50 / 5)
arrow Lire l’article

Les huiles essentielles contre le cancer ?

22/03/2017

Aujourd’hui, petit cours d’approfondissement sur les huiles essentielles. Je vais vous ennuyer avec des mots savants, mais c’est ...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,65 / 5)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''4 huiles bonnes pour la santé''

13
Poster un Commentaire

avatar
plus récents plus anciens
Olivier Tassel
Olivier Tassel

Bonjour, Et merci de ces infos, toujours intéressantes et utiles. Je voudrais néanmoins rajouter une chose : pourquoi parler du ghee en nous faisant imaginer que nous n’avons pas la même chose dans notre cuisine. La lectrice dont vous présentez le témoignage fait tout simplement de « la cuisine au beurre »… Lire la suite »

Python
Python

Bonjour,
Je suis étonné que vous ne mentionnez pas l’huile de caméline, un produit régional qui retrouve sa place. C’est une huile riche en omégas 3 et en vitamines E, un bienfait pour la peau!

krimo
krimo

Bonjour ,
Et qu’en pensez de l’huile de nigelle. Le Prophète de l’Islam (swas) dit « pour toute maladie un remède et en citant l’huille de nigelle il dit « et celle-ci guérit tout sauf la mort ».

Dupuy Cherrier
Dupuy Cherrier

Bonjour, Comment se fait-il que le beurre clarifié ait de telles qualités pour la santé alors que le beurre frais semble être déconseillé ? Par ailleurs, ayant vécu plusieurs années en Allemagne, j’achetais fréquemment du beurre clarifié dans tout supermarché et je cuisinais avec cette graisse. Mais j’étais j’utilisais du… Lire la suite »

Chris
Chris

Ce qui est déconseillé, ce sont les produits laitiers issues de vaches ayant été nourris aux grains. Lorsque nourrie à l’herbe (par elle-même), ce n’est pas du tout la même chose.

Aulagnon Chantal
Aulagnon Chantal

Où trouver cette huile MCT ailleurs qu’en pharmacie ? De plus vous parlez de l’huile de macadamia horriblement chère, n’y a t il pas d’autres huiles aussi bonnes pour la santé et plus accessibles comme celle de germe de riz ou abricot par exemple. Vous parlez du colzat, il n’a… Lire la suite »

delaitre-jarczyk Sylvie
delaitre-jarczyk Sylvie

Il y a quelques années lors d’un voyage en Iran, j’ai consommé du riz avec du ghee. Vous dites que celui-ci se conserve longtemps ? Celui que j’ai mangé était complètement rance. C’était infect ! Il devait être très vieux ou mal conservé…