Maladies du cœur : promenez-vous et jetez vos médicaments

11/11/2013
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas de note pour le moment)

Grande nouvelle pour les personnes malades du cœur ou des artères :

Selon le British Medical Journal :

« Des chercheurs de la London School of Economics, du Harvard Pilgrim Health Care Institute de l’Ecole de Médecine de Harvard, et de l’Ecole de Médecine de l’Université de Stanford ont comparé les effets de l’exercice physique à celui des médicaments sur la mortalité de quatre maladies (prévention secondaire des maladies coronariennes, réadaptation après AVC, traitement de l’insuffisance cardiaque et prévention du diabète).

La prévention secondaire est le traitement des patients ayant déclaré une maladie, pour éviter qu’elle n’entraîne des conséquences graves.

Ils ont analysé les résultats de 305 études randomisées en double aveugle impliquant 339.274 personnes et n’ont trouvé aucune différence statistiquement significative entre l’exercice physique et les traitements médicamenteux sur la prévention secondaire des maladies cardiaques et la prévention du diabète.

Quant aux patients victimes d’AVC, l’exercice était plus efficace que le traitement médicamenteux.

Pour le traitement de l’insuffisance cardiaque, seuls les médicaments diurétiques étaient plus efficaces que l’exercice, ainsi que tous les autres types de traitement. » (1)

L’exercice physique, autant ou plus efficace contre les maladies cardiaques que les médicaments. Voilà une bonne nouvelle pour les malades qui n’auront plus à subir les effets secondaires des traitements médicamenteux, et pour les finances de la Sécurité sociale, qui n’aura plus à rembourser des médicaments devenus inutiles.

Mais peut-être certains malades du cœur seront-ils déçus, car faire de l’exercice leur paraîtra plus contraignant qu’avaler une simple pilule ?

Si c’est le cas, laissez-moi essayer de trouver quelques paroles rassurantes.

Bonne nouvelle sur le sport

Par « exercice physique », on imagine en général de pénibles activités sportives, où il faut courir jusqu’à s’essouffler et avoir le ventre criblé de points de côté, faire d’interminables longueurs de piscine, des séries de pompes, ou encore arpenter des stades municipaux la nuit, sous des éclairages électriques, derrière un ballon.

Mais vous n’êtes pas obligé de faire ça ! Vous diminuerez déjà drastiquement votre risque de maladies cardiaques et de diabète si vous offrez à votre corps certaines occasions de faire… ce pour quoi il est conçu.

Votre corps n’est pas fait pour reposer à longueur de journée dans un fauteuil. Il est conçu pour traverser des prairies, sentir le vent souffler sur sa peau, être aveuglé par le soleil, charmé par le bruit d’un ruisseau, enjamber des flaques d’eau, escalader un rocher, se baisser pour ramasser une fleur ou un champignon, porter un seau d’eau, lancer une pierre, se mettre à quatre pattes pour faire du feu.

Toute l’insistance actuelle sur le « sport » vient du fait que beaucoup d’entre nous sommes assis sur du matin au soir à promener une souris ou à tapoter mollement sur un clavier.

Aucun effort sportif n’est alors suffisant pour compenser ce mode de vie délétère, qui fait fondre la masse musculaire, fragilise les os, et stocke des mauvaises graisses dans l’abdomen et dans les artères.

Il est donc indispensable de nous organiser pour pouvoir nous lever régulièrement et utiliser toutes les occasions possibles de faire fonctionner les muscles que Dame Nature nous a donnés.

Si c’est possible pour vous, essayez par exemple de :

  • passer vos appels téléphoniques en marchant, à l’aide d’un téléphone sans fil ;
  • aller au travail ou faire vos courses à pied ;
  • garer votre voiture au bout du parking, le plus loin possible de la porte d’entrée ;
  • mettre votre imprimante assez loin de votre bureau pour vous obliger à vous lever pour aller chercher vos documents imprimés ;
  • remplacer votre fauteuil de bureau par un gros ballon gonflable, du style de ceux utilisés en pilatès.

En ce qui me concerne, j’ai décidé il y a deux ans de m’équiper d’un bureau Ikéa électrique dont je peux ajuster la hauteur pour travailler en position debout ou assise, selon les moments (voir ici : www.ikea.com).

J’en suis ravi et beaucoup de personnes qui l’ont vu ont voulu le même.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

 

Sources :

(1) BMJ 2013;347:f5577

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas de note pour le moment)
Cliquez ici pour voir les commentaires

Découvrez les articles qui concernent ...

Ce que votre médecin devrait vous dire sur les antidépresseurs

20/09/2017

Ce que votre médecin devrait vous dire sur les antidépresseurs Chère lecteur, chère lectrice, Voici sept stratégies en cas de dép...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 4,0 / 5)
arrow Lire l’article

Beta-bloquants : attention, danger !

01/09/2017

Ce qu’on ne vous dit pas sur les beta-bloquants Les bêta-bloquants sont des médicaments contre l’hypertension. Vous avalez ...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 4,5 / 5)
arrow Lire l’article

Un jus de fruit incroyablement bon

05/07/2016

Le jus de grenade est incroyablement bon pour la santé. Il est plus riche en antioxydants (anthocyanes, tanins et acide ellagique...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 5,0 / 5)
arrow Lire l’article

Commentaires sur l'article
''Maladies du cœur : promenez-vous et jetez vos médicaments''

Poster un Commentaire

26 Commentaires sur "Maladies du cœur : promenez-vous et jetez vos médicaments"

avatar
Marcelle
Marcelle

Bonjour
Je vous remercie cordialement pour vos recommandations salutaires concernant l’exercice physique

Laugier
Laugier
Je suis tout à fait d’accord pour les exercices physiques et l’utilisation de tout le potentiel que la nature a donné à notre corps. Personnellement je veille à ne pas laisser se détériorer cette merveilleuse machine. Pour ce qui est des téléphones mobiles :Je suis heureuse de constater que beaucoup… Lire la suite »
GERARD
GERARD
quoi ????, Maladies du cœur : promenez-vous et jetez vos médicaments , les malades du cœur ( j’ai l’hypertension ), et du diabéte ( j’ai le type 2 ) , ce sont les médicaments qui me soignent , ******************* vous dites ( vous n’étes pas médecins monsieur Dupuis, que je… Lire la suite »
Herve
Herve
Bravo pour vos conseils. En ce qui concerne les téléphones portables, on peut les utiliser en mode « mains libres », qui permet de téléphoner sans fil en évitant de les coller à l’oreille. Choisir donc un modèle avec option « mains libres » (ils sont de plus en plus courants). On ne change… Lire la suite »
lilas
lilas

Bonjour à tous,

J e voudrais répondre à quelques internautes: Le docteur parle d’un téléphone sans file et non pas du portable, c’est vrai pour ce dernier.

Floralternative
Floralternative
Je suis étonnée de lire que vous conseillez de téléphoner en marchant. Non seulement cela implique d’utiliser un téléphone sans fil émetteur/récepteur d’ondes nocives (portable ou pire, DECT) , mais en l’utilisant en mouvement, ces ondes sont amplifiées. Je choisirais personnellement d’autres manières de faire de l’activité physique. Un chien… Lire la suite »
marianne A.
marianne A.
J’apprécie beaucoup vos articles mais aujourd’hui, j’ai été choquée par le conseil que vous donnez de passer ses appels à partir d’un téléphone sans fil. En effet, il est maintenant reconnu que les ondes des téléphones sans fil sont extrêmement dommageables pour le cerveau et vous devriez donc conseiller à… Lire la suite »
wpDiscuz