La maladie du cœur brisé

10/02/2019
La maladie du cœur brisé
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,85 / 5)

Quand l’échec est si immense que le corps ne trouve d’autres moyens que de s’effondrer en tombant malade

« Parfois, la douleur du cœur est tellement indicible que le corps doit user de stratagèmes pour exprimer, extérioriser et survivre à ce puits de souffrance.

Je parle de la peine d’amour, du cœur brisé.

De cette déception de parcours de vie, rêvé, espéré et enfin raté.

Ce serait plus simple pourtant de pouvoir pleurer et de mettre des mots sur ses larmes. De pouvoir crier, taper, sortir de cette colère en sachant la nommer et en en connaissant l’origine.

Quand l’échec est si immense que le corps ne trouve d’autres moyens que de seffondrer en tombant malade. Cet anéantissement de la santé est la seule façon possible pour que notre cœur pleure et puisse être en accord avec notre corps et ainsi commencer à se réparer. »

J’ai ce texte dans un tiroir de mon bureau. Je l’ai découpé dans le journal Santé intégrative de mars/avril 2013.

Il a été écrit par une certaine Ysabel Pineau. Je ne la connais pas. Mais ce texte m’a touché. Il dit une chose qu’on entend rarement.

Oui, il y a des peines dans la vie qui sont tellement fortes qu’on ne peut les exprimer et les évacuer autrement qu’en tombant malade physiquement.

La maladie devient alors la solution. Elle est le seul chemin vers la guérison.

Comment ?

Ysabel Pineau nous l’explique avec ses mots :

« Le corps s’effondre et nous pousse à regarder en face lorigine de notre mal.

Il nous force à sortir ces larmes et à accepter que, oui j’ai mal, oui je suis déçue, oui j’aurais aimé que ça se passe autrement, que tu m’aimes autrement.

Cette douleur physique m’a parlé de ce qui n’existait plus entre nous.

Elle m’a parlé de cette fin inéluctable, de ce besoin, non pas de tourner la page, mais de fermer le livre.

Une réparation du corps, puis du cœur ou peut-être l’inverse, se fait doucement, tranquillement.

Chaque larme versée fait place à une guérison, et un jour il n’y a plus que la guérison.

Plus de larmes ! Le livre est placé dans la bibliothèque de notre vie, et on est prêt à commencer un nouveau chapitre.

Le temps que le corps se rebâtisse laisse à l’âme une porte ouverte pour se nettoyer, se purifier, se reconnecter à ce que je suis et ce que je veux, à moi-même. »

Ne pas mourir de chagrin

Des chercheurs de l’Université de Rice (Texas) viennent de réaliser une étude montrant que les personnes qui avaient perdu un amour avaient un niveau d’inflammation dans l’organisme beaucoup plus élevé. [1]

« Des recherches ont montré que l’inflammation contribue à pratiquement toutes les maladies chez les adultes », écrit l’auteur principal de l’étude, Chris Fagundes. « Nous savons que la dépression est liée à un état d’inflammation plus fort, et que ceux qui ont perdu un conjoint ont un risque considérablement plus élevé de dépression majeure, d’attaque cardiaque, d’AVC et de mort prématurée. »

Une étude de juillet 2018 a en effet montré que le risque cardiaque augmente après la perte d’un être cher, et le risque de mourir dans les six mois augmente de… 41 % !! [2]

Tout ceci pour vous encourager à prendre les choses au sérieux si vous vous sentez malade de chagrin ou, pire, prêt à mourir de chagrin.

Ce n’est pas une blague. Vous ne faites pas du « cinéma ». Vous n’exagérez pas !!

Si vous souffrez, c’est qu’il y a vraiment quelque chose qui se passe en vous, au niveau physique et pas seulement au sens figuré, dans votre « imagination ».

Traitez-vous comme vous le feriez si on vous avait annoncé une grave maladie. Soyez indulgent, patient, bon avec vous-même. Vous en avez absolument besoin.

Vous devez être pris au sérieux. C’est peut-être votre vie qui est en jeu. C’est vraiment important.

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,85 / 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires
Découvrez les articles qui concernent ...

La méthode finlandaise pour baisser de 60 % le risque d’AVC et d’Alzheimer

22/05/2018

Faites-vous plaisir en allant au sauna Chère lectrice, cher lecteur, Des chercheurs finlandais disent avoir démontré que les pers...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,69 / 5)
arrow Lire l’article

Bas de contention : stop aux idées reçues

20/04/2018

Pour avoir de belles jambes, bien irriguées Chère lectrice, cher lecteur, J’ai reçu une volée de bois vert de mes chères lectrice...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,71 / 5)
arrow Lire l’article

Jambes en poteau

19/04/2018

Les plantes qui font circuler le sang Chère lectrice, cher lecteur, Si vous regardez dans le dictionnaire des médecins, le Vidal,...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,64 / 5)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''La maladie du cœur brisé''

33
Poster un Commentaire

avatar
plus récents plus anciens
Mike
Mike

Je confirme c est une vraie maladie … depuis plus de 3 mois j ai le cœur brisé en mil morceaux et dépendance affective …. à un stade où j ai envie de me faire interner pour folie …. mes sentiments sont intacts et pourtant….. ce vide qui sépare es… Lire la suite »

Titi974
Titi974

On tente de recoller les morceaux mais l’ ensemble demeure fragile. Si vous trouvez le bouton reset, merci de partager votre trouvaille. Je vous souhaite beaucoup de courage et surtout de trouver à nouveau la quiétude.

Ysabel Pineau
Ysabel Pineau

Je suis très honorée que vous ayez aimé et partagé mon article. Merci
Ysabel

Titi974
Titi974

Mr Dupuis, je vous remercie de prendre en considération cette chose qui paraît si banale aujourd’hui : la peine de coeur.
Je constate à mes dépens que cela se transforme assez vite en peine de corps !

Brusquin
Brusquin

Je l ai constaté moi aussi et pourtant peu d homme y croit et ç est insupportable

Titi 974
Titi 974

Comment ne pas se laisser aller quand on a l’ impression de mourir de chagrin? Ma vie a basculée alors que j’ affirmais à deux reprises la même semaine qu’ il ne me manquait rien pour être heureuse. Aujourd’hui la seule chose qui m’ attache à cette terre ? Mes… Lire la suite »

Christine Nelson
Christine Nelson

Oui, cette maladie existe vraiment… J’ai lu plusieurs commentaires et ils me touchent beaucoup. Moi aussi, j’ai connu une période intense de chagrin, mais, heureusement, ça n’a pas duré très longtemps… C’était suite à une rupture alors que j’aimais beaucoup cet homme avec qui je vivais depuis 8 mois. À… Lire la suite »

France
France

Bonjour Christine, ca m’as fais du bien de te lire , j’ai des douleurs aigües chroniques au dos au cou crois-tu que le produit pourrait fonctionner ou ces pour seulement pour mon grand chagrin et ma colère s’il te plaît Christine ?

Christine Nelson
Christine Nelson

Bonjour France. Oui, je peux t’aider, mais je pourrai te répondre plus adéquatement si tu m’écris à cette adresse: christinenelsonnd@gmail.com

DOMINIQUE GARDIEN
DOMINIQUE GARDIEN

Tout d’abord Monsieur Dupuis, je voulais vous remercier pour tous vos articles , très pertinents, très clairement exprimés pour le commun des mortels. Je réagis à celui-ci car j’ai vécu cette situation du coeur brisé et oui il est bon d’exprimer son ressenti, ce que j’ai fait en pleurant, criant,… Lire la suite »

Brusquin
Brusquin

Il est difficile d avancer si l entourage n y croit pas. J ai entendu c est du cinéma aussi j ai gardé à l intérieur jusqu à aller très mal encore plus mal ….