Ce qu’on peut attendre du ginkgo

02/10/2018
Ce qu’on peut attendre du ginkgo
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (18 votes, average: 3,56 out of 5)

Ginkgo : l’arbre de la circulation sanguine

Le ginkgo est un arbre médicinal. De ses feuilles, on extrait des substances qui fluidifient le sang, augmentent le diamètre des vaisseaux sanguins (effet vasodilatateur) et permettent donc de mieux irriguer les organes, en particulier le cerveau et les extrémités [1].

Ces substances s’appellent les flavones glycosides et les terpènes lactones, mais il est inutile de retenir ces noms barbares.

Les extraits de ginkgo sont le remède naturel le plus utilisé en Allemagne par les personnes âgées. Ils ont des effets positifs pour :

  • la démence sénile et les problèmes de mémoire, souvent dus à une baisse de l’irrigation du cerveau. En 2011, une nouvelle étude a confirmé l’effet bénéfique du ginkgo sur la mémoire chez 188 sujets sains âgés de 45 à 56 ans [2], [3] ;
  • les acouphènes d’origine vasculaire (manque de sang dans le tympan) [4] ;
  • les problèmes de vision : le ginkgo diminue les symptômes de la rétinopathie [5] et du glaucome [6], [7] ;
  • les douleurs ou faiblesses musculaires soudaines dans les jambes provoquées par des problèmes artériels (en langage médical, « claudication intermittente »). Le gingko augmente le nombre de pas que peuvent faire les personnes touchées par cette maladie [8].

Toutes ces maladies, en effet, sont liées à des problèmes d’irrigation sanguine.

Le ginkgo peut aussi être employé en complément des médicaments pour le traitement de l’anxiété et de la dépression légère [9].

Ce qu’il ne faut pas attendre du ginkgo

Les extraits de ginkgo sont très antioxydants. L’arbre n’a aucun prédateur, ni maladie, ni parasite, et vit 2500 ans.

Il existait déjà avant les dinosaures. Aucune catastrophe naturelle ne l’a éradiqué (mais il s’en est fallu d’un cheveu lors de la dernière glaciation). C’est pour cela qu’on le plante en centre-ville : la pollution ne lui fait pas peur !!

Cette résistance digne d’un hoplite et sa richesse en antioxydants ont beaucoup fait rêver dans les milieux des médecines naturelles.

« Et si le ginkgo était l’arbre de la longévité éternelle ? Et s’il guérisssait les maladies cardiaques ? Le cancer ? L’impuissance masculine ?? »

J’aimerais vous répondre que oui et certaines personnes assurent avoir connu des guérisons étonnantes avec le ginkgo.

Mais, côté preuves matérielles, c’est pauvre. Non que les études aient manqué. Mais en dehors des maladies documentées ci-dessus, aucun effet probant.

Méfiez-vous des simples feuilles de ginkgo broyées

Un problème se pose aux consommateurs de ginkgo : la mauvaise qualité des produits disponibles sur le marché.

Beaucoup d’extraits de ginkgo vendus dans le commerce ne sont que de pâles copies de ceux utilisés au cours des études : ils sont généralement normalisés en flavones glycosides, mais pas en terpéno-lactones.

Les pires sont les teintures, les extraits non normalisés et les capsules ou comprimés contenant uniquement des feuilles séchées de ginkgo. Elles ne peuvent fournir de dosages thérapeutiques équivalant aux extraits normalisés à 50:1 (1 g d’extrait = 50 g de feuilles).

Veillez à n’acheter que des extraits de ginkgo contenant le « EGb 761 ». Il s’agit d’un extrait dont la teneur en actif est garantie.

Commencez par 60 mg par jour pour éviter les maux de tête, puis augmentez les doses si tout va bien, jusqu’à 240 mg par jour, en deux ou trois prises. Ce n’est pas un médicament, vous ne ressentirez donc pas d’effets immédiats. Les améliorations apparaissent progressivement, à partir de 2 ou 3 mois.

Des milliers d’écus d’or dans mon jardin

Pour la petite histoire, le nom complet du ginkgo est Ginkgo « biloba », parce que ses feuilles ont deux lobes (« bi-lobes »).

Mais son appellation chez nous est « l’arbre aux quarante écus ». C’est le prix, en effet, que dut payer le premier botaniste français qui en acheta cinq plants, M. de Pétigny. Ce nom évoque l’extraordinaire beauté des feuilles du ginkgo, qui prennent une couleur de vieil or à l’automne.

Un ginkgo vit dans mon jardin et, chaque année en cette saison, il nous fait un cadeau digne d’un roi : comme une cascade de milliers d’écus ! C’est ce qui m’a rappelé de vous en parler.

Bien sûr, je ne mange pas les feuilles, ni ne fais de tisane insipide. En prévention des infections d’automne, je prends des tisanes de thym, sureau, coquelicot, sarriette mauve et copeaux de cannelle, à parts égales. Si le rhume ou la gastro se déclarent, ce sera l’huile essentielle d’origan. Le gingko n’intervient pas là-dedans.

Très évocateur aussi, le ginkgo est l’arbre qui nous rappelle que la vie sera toujours plus forte que la mort. Au printemps 1946, les seuls arbres qui reverdirent à Hiroshima près de l’épicentre de la bombe furent les six ginkgos qui avaient pourtant été calcinés huit mois plus tôt (6 août 1945).

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

 

[1] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8725471
[2] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21802920?dopt=Abstract
[3] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12519586
[4] Effet reconnu par la Commission E allemande, sur les plantes médicinales.
[5] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/3072365
[6] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12578781
[7] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22595937
[8] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15939048
[9] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21802920

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (18 votes, average: 3,56 out of 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires
Découvrez les articles qui concernent ...

Plantes étonnantes : la vernonie

05/03/2020

Cette plante africaine bien connue mériterait de se trouver aussi dans les armoires à pharmacie européennes   En 1989, le zoo...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (6 votes, average: 4,00 out of 5)
arrow Lire l’article

La plante viking antidouleur

25/02/2020

Combattre les douleurs et l’angoisse avec une plante européenne   Les Vikings, on le sait, n’étaient pas tendres, quand ils r...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, average: 4,75 out of 5)
arrow Lire l’article

Le cactus d’Amérique du Sud contre l’hypertension, le diabète et les rhumatismes

07/02/2020

Un trésor de la médecine amérindienne   Il existe un cactus très spécial, qui porte des sortes de feuilles, et qui est utilis...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (8 votes, average: 3,38 out of 5)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''Ce qu’on peut attendre du ginkgo''
guest
18 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Amato NTABALA
Amato NTABALA
1 année plus tôt

Le desmodium a été utilisé aussi en Afrique centrale par nos ancêtres pour le même traitement; surtout la jaunisse, et les allergies

ELISABETH BAZIN
ELISABETH BAZIN
1 année plus tôt

On peut poster un commentaire pour savoir vers quel labo se tourner pour trouver le bon ginkgo contenant le « EGb 7 Mais on n’a pas de réponse ! Cela ne sert donc à rien !!!!

Marie
Marie
1 année plus tôt

J’ai vu des chinois ramasser les noyau de ginkgo,et leur ai demandé ce qu’ils en faisait, malheureusement il parlaient peu le français mai j’ai compris qu’il les faisait cuire pour les manger,.

SCHIFF Georgette
SCHIFF Georgette
1 année plus tôt

En lisant partout les bienfaits du ginko surtout pour la mémoire, je regrette beaucoup de ne pouvoir en prendre, car je suis sous anti coagulant « KARDEGIC » et il est fortement déconseillé de prendre les deux (risque d’hémorragie). J’aimerais connaître votre avis.

Elisabeth Bazin
Elisabeth Bazin
1 année plus tôt

Je venais également connaître les laboratoires où l’on pouvait se fournir en extraits de ginkgo contenant le « EGb 761 »

Mariette Hoeltgen
Mariette Hoeltgen
1 année plus tôt

Peut on prendre du ginko étant sous coagulant Pradaxa merci

Air, Terre ou Feu ?

Ayurvéda

: êtes-vous

Êtes-vous air, feu ou terre ?

Découvrez quel est votre profil ayurvédique !

Test Ayurvéda