Danser avec le Tai Chi Chuan

27/10/2015
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas de note pour le moment)

Le Tai Chi Chuan est à l’origine un art martial, c’est-à-dire un entraînement au combat, à la guerre.

Toutefois, rares sont les Occidentaux qui pratiquent aujourd’hui le Tai Chi dans ce but. Même en Chine, il est très majoritairement pratiqué comme une chorégraphie, orientée vers la coordination des mouvements du corps avec ceux du groupe. On vise la grâce du geste. On le pratique souvent en musique et c’est donc une danse absolument pacifique qui, nous allons le voir, a de multiples vertus pour la santé.

Le Tai Chi : la sobriété heureuse

Le Tai Chi Chuan ne nécessite pas de combinaison en lycra, pas de lunettes de soleil profilées, pas même de chaussures spéciales ! Pas de patch ni de chronomètre électronique, pas de raquette ni même de balle ou de sac. Le Tai Chi est résolument « low-tech ».

Des siècles de pratique et d’expérience en Chine ont montré son intérêt pour la santé. Depuis cinquante ans, il s’est progressivement enraciné dans la culture occidentale mais ce n’est que récemment que des études scientifiques ont porté sur le Tai Chi. Il est aujourd’hui recommandé pour un grand nombre de maladies chroniques comme :

  • Les problèmes de dos et de genou
  • L’hypertension artérielle et les autres problèmes liés au stress
  • Les problèmes de circulation
  • Les problèmes nerveux
  • Les douleurs articulaires
  • L’asthme
  • Les maladies psychiques

Sans doute avez-vous déjà vu dans les parcs publics des groupes de personnes pratiquant le Tai Chi. Elles sont cinq à dix et font des mouvements lents suivant l’exemple d’un maître au physique en général asiatique. C’est très surprenant la première fois, on se demande s’il s’agit de fous ou d’une secte dangereuse !

En réalité pas du tout, il s’agit de l’art martial/activité santé le plus pratiqué au monde. Il se pratique dans un environnement naturel. Il consiste à prendre le temps de réaliser les mouvements pour lesquels notre corps est fait.

En Chine, les parcs publics et les plages sont chaque matin pleins de gens qui commencent leur journée par ces enchaînements de mouvements doux et lents. Des centaines de millions de personnes pratiquent le Tai Chi. Les Chinois considèrent le Tai Chi comme un exercice officiel et un trésor national. Son efficacité est d’autant plus importante que le pays n’a historiquement jamais été équipé d’un réseau médical et hospitalier sophistiqué.

Le Tai Chi est aujourd’hui très connu grâce à des documentaires télévisés. Tout un « business » s’est également développé autour. Toutefois, rares sont les personnes qui comprennent réellement la logique et toutes les subtilités de cet art. Même les maîtres expérimentés dans les autres arts martiaux n’en connaissent souvent que l’aspect superficiel.

Tai Chi : oui, mais lequel ?

Tai Chi Chuan est un terme générique. Il existe différents types de Tai Chi. Leur point commun est d’être composés d’une succession de mouvements lents. Au delà, tout dépend du maître à qui vous vous adresserez. Ce qui est sûr, c’est que le Tai Chi n’est pas du karaté ni du Kung Fu au ralenti. Les principes du Tai Chi authentique sont fondamentalement différents de ceux des arts martiaux violents.

Le Tai Chi est intéressant par de nombreux aspects. Mais j’estime particulièrement sa valeur pour :

  • Entretenir votre Qi ou énergie vitale
  • Solliciter votre corps et exercer vos muscles profonds
  • Apprendre à comprendre et utiliser la structure de votre corps (squelette, muscles et tissus conjonctifs)
  • Apprendre à vous concentrer sur le moment présent

Certaines de ces notions peuvent vous paraître un peu étrangères et difficiles à saisir, mais c’est en elles que se cache la magie du Tai Chi.

C’est en vivant chacune d’elles que les personnes qui pratiquent le Tai Chi améliorent leur santé et leur bien-être à tous les niveaux.

Se libérer du stress, des douleurs, des tensions

Au cours de l’apprentissage, vous ressentez cette impression d’être plus en accord avec vous-même et avec votre environnement. Cette impression de maîtrise, de prise de contrôle, provient aussi du fait que le Tai Chi est un art guerrier, une technique de combat. Même si ce n’est pas le but premier, il n’empêche que vous développez un sentiment d’assurance qui correspond à une réalité : vous devenez mieux capable de vous défendre et de faire face aux dangers qui peuvent surgir autour de vous.

L’énergie vitale, ou Qi, est la force qui anime les êtres humains comme tous les êtres vivants. Le Tai Chi Chuan rééquilibre le Qi, améliore la santé, la longévité et la qualité de vie.

Les techniques de Tai Chi sont une façon originale de mettre à l’épreuve le corps et l’esprit, en les renforçant. Les mouvements lents, doux mais continus, augmentent la mobilité du corps et la résistance des muscles. Il font circuler la lymphe et évacuent les mucosités. Les bienfaits sont assez profonds pour contrer les effets délétères de long terme causés par le stress, les douleurs, les tensions dont souffrent de nombreuses personnes. Après quelques mois seulement de pratique, le Tai Chi permet de reprendre des activités physiques et de retrouver une liberté de mouvement que l’on pensait perdue depuis longtemps.

Les mouvements du Tai Chi consistent à aligner correctement la structure du squelette avec les tissus conjonctifs. À un haut niveau, le Tai Chi devient extrêmement précis et exige d’atteindre, avec les différentes parties du corps, des positions exactes au point d’être frustrantes de subtilité. Les os, les tendons et les ligaments doivent être alignés exactement de telle manière pour procurer un avantage mécanique, que l’on soit immobile ou en mouvement. Atteindre la perfection peut prendre beaucoup de temps, mais une fois que l’on a compris, l’avantage d’une bonne posture, d’une bonne stabilité et de l’économie de mouvement devient évident.

J’ai dit qu’un des intérêts du Tai Chi est d’apprendre à vivre l’instant présent. Aussi simple que cela paraisse, c’est sans doute la notion la plus difficile à atteindre pour la majorité des Occidentaux. À partir du moment où nous nous levons chaque matin, notre journée se passe sous un déluge de stimuli sensoriels. Nous sommes absorbés par le monde qui nous entoure.

Le monde de l’intérieur

Le Tai Chi nous enseigne qu’il y a un autre monde, tout aussi grand, et tout aussi important… le monde de l’intérieur.

Dans la philosophie du Tao, il est dit que tout ce qui est à l’extérieur est aussi à l’intérieur. Si nous passons nos vies à foncer sur des autoroutes, qu’allons-nous manquer de ce qui se trouvait au bord du chemin ? L’approche lente du Tai Chi ne se contente pas de nous permettre, elle nous oblige à atteindre un stade supérieur de conscience de soi. Les personnes qui s’initient au Tai Chi apprennent à cultiver deux états concomitants, celui de l’attention et celui de l’intention, et à les combiner en un « Un » indivisible. Cela permet d’éclaircir la conscience et d’avancer dans la vie d’une façon mieux réfléchie et plus enrichissante. En tant que tel, ce sont des ingrédients importants pour évoluer vers une meilleure santé et vers un plus profond sentiment d’intégration comme être humain.

Aussi séduisant que cela puisse paraître, le vrai défi est de le faire bien, parce qu’une pratique incorrecte ne produira pas l’ensemble des résultats désirés. Pour bien apprendre le Tai Chi, il est nécessaire d’avoir un bon guide et de s’engager à pratiquer fréquemment. Le Tai Chi Chuan est très beau à regarder. Le simple fait d’observer d’autres personnes le pratiquer donne déjà un sentiment de calme et d’émerveillement. Mais ce qui est vraiment important dans le Tai Chi échappe complètement à l’observation du premier venu. C’est l’expérience intérieure du Tai Chi qui est si précieuse, mais qui exige aussi tant de discipline pour l’atteindre.

Au minimum, il permet de se ressourcer en quittant pour un instant le rythme effréné de la vie moderne. Mais tandis que vous vous laissez entraîner dans les mouvements souples et lents d’une séquence de Tai Chi, c’est tout votre système psycho- et physiologique (corps/esprit) qui se détend (réaction parasympathique), incluant les fonctions cardiovasculaire, nerveuse et endocrine (hormones). Il produit notamment un effet régénérant, rajeunissant, et non cette sorte d’abrutissement de l’esprit que l’on pourrait attendre d’une si profonde relaxation. En calmant les esprits et en relaxant les corps, le Tai Chi offre, au niveau le plus fondamental, une oasis pour l’humanité moderne, qui la protège du stress et des distractions du monde.

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas de note pour le moment)
Cliquez ici pour voir les commentaires

Découvrez les articles qui concernent ...

Cette plante qui combat votre arthrose, vos maux de tête et vos problèmes de prostate

17/10/2017

Les orties : une infinité d’utilisations pour votre santé L’herboriste autrichienne Maria Treben, auteur du best-seller int...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 5,0 / 5)
arrow Lire l’article

Trois mauvais conseils de votre cardiologue

07/10/2017

Le tragique décès du père d’Astérix   René Goscinny, le père d’Astérix, avait 51 ans lorsqu’il alla chez le cardiologu...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 5,0 / 5)
arrow Lire l’article

Phinéas Gage ou l’empathie détruite

03/10/2017

Je vais vous raconter l’histoire de Phinéas Gage Le crâne traversé par une barre à mine, il survit sans séquelle apparente… mais ...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 4,5 / 5)
arrow Lire l’article

Commentaires sur l'article
''Danser avec le Tai Chi Chuan''

Poster un Commentaire

29 Commentaires sur "Danser avec le Tai Chi Chuan"

avatar
Ottavio Ianni
Ottavio Ianni
Bonsoir M. Dupuis, J’ai lu avec beaucoup d’intérêt votre lettre sur le « Tai Chi Chuan », bien que pour moi il s’appelle plutôt « Taiji Chuan » car il s’inspire du symbole taoïste du « Yin et du Yang » et vous demande de m’aider à recevoir l’offre, j’espère encore valable, d’abonnement à la nouvelle… Lire la suite »
Françoise Le Bec
Françoise Le Bec
Bonjour ! Je pratique le taï-chi style yuan depuis 3ans maintenant, très décontractant, très agréable à pratiquer sur sol plat en pleine nature ou face à la mer, pieds nus… Depuis l’année dernière, dans la voie du taï-chi, nous avons commencé le sabre, et l’éventail (il y a deux ans)….… Lire la suite »
PAY
PAY
Bonjour, Curieux que personne ne parle du ou des dandian. C’est grâce à eux que le Tai Ji ressemble à une chorégraphie. Quand ils sont activés, les mouvements externes sont gracieux naturellement. Si vous pouvez une fois aller à un stage du Maître SHEN Zhengyu à Lyon , Gand ou… Lire la suite »
eliane63
eliane63
Bonjour Je viens de lire avec beaucoup d’intérêt votre article « danser avec le tai chi ». Permettez-moi de vous apporter quelques informations personnelles concernant cette pratique chinoise qui est en effet un art martial pratiqué aujourd’hui à des fins que l’on pourrait qualifier de « bien être » .… Lire la suite »
JLP
JLP
Je pense qu’il faut considérer ce titre comme une métaphorique, à l’instar de « Danse avec les loups » : l’ Art Interne du Taï chi et du Tchi Gong est une gymnastique qui aide le pratiquant à « rentrer dans lui-même » ( dirait un musulman) pour observer ce qui se passe !…… Lire la suite »
michelle H.
michelle H.
Cher Monsieur, je pratique le Tai Chi depuis de nombreuses années ; tous les bienfaits du Tai Chi que vous présentez sont bien de fait existants, cependant, puis-je vous indiquer quelques « corrections » : le Tai chi est un art martial « interne » ; cet adjectif le distingue absolument d’un système « martial »… Lire la suite »
wpDiscuz