Constipation : l’arme secrète naturelle

19/02/2019
Constipation : l’arme secrète naturelle
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 2,88 / 5)

Les intestins pleins et lourds, ça gâche la vie.

Ce n’est pas visible comme une plaie béante, des articulations gonflées, rouges, douloureuses, une jambe cassée.

Mais c’est un fardeau de chaque instant.

« – Débouchez-moi ça, Docteur ! »

« – Un lavement, des laxatifs… Je ne veux pas le savoir ! Mais je n’en peux plus !! »

Le problème est que notre système intestinal est délicat.

Nos intestins ne sont (malheureusement ou heureusement) pas de simples canalisations en cuivre ou en caoutchouc.

Si vous les traitez avec du Destop, vous risquez de tout abîmer et d’aggraver la situation.

Comme toujours, il faut traiter la cause qui est le mode de vie et le mode alimentaire (j’y reviens plus bas).

Mais dans l’urgence, voici vos options :

  • les laxatifs qui augmentent la quantité d’eau dans les selles : macrogol, lactulose, lactilol. On les appelle des laxatifs « osmotiques » ;
  • les laxatifs qui font gonfler la quantité de selles : mucilages tels que psyllium, le son et l’ispaghul. Ils rendent les selles molles. On les appelle des laxatifs « de lest » ;
  • les laxatifs qui lubrifient les selles, pour mieux les faire glisser dans les intestins : huile de paraffine. On les appelle laxatifs « émollients » ou « purgatifs » ;
  • les laxatifs qui déclenchent des contractions du gros intestin. On les appelle des laxatifs « stimulants » (rhubarbe, ricin, séné, aloès, bourdaine, bisacodyl). Ils irritent l’intestin et déclenchent le besoin d’aller à la selle.

Enfin, il existe des laxatifs de secours qui se présentent sous la forme de suppositoires ou de produits à injecter dans le rectum (lavements). Ils agissent principalement par inflammation du rectum, et ne doivent pas être utilisés régulièrement.

Les laxatifs à base de magnésium sont « hybrides ». Ils sont à la fois stimulants et hydratants.

Parmi ces quatre catégories de laxatifs, seuls les derniers (les stimulants, dont le magnésium) ont des effets indésirables à long terme, en ce sens où ils détraquent les mécanismes naturels d’évacuation des aliments digérés.

Ils irritent la muqueuse de l’intestin, provoquant des douleurs. Ils peuvent entraîner des troubles de l’hydratation et une baisse du potassium dans le sang. Ils peuvent abîmer le foie et les reins. Le magnésium, de plus, est contre-indiqué en cas d’insuffisance rénale (risque d’hypermagnésémie).

Ces effets néfastes sont présents y compris quand ces produits sont pris sous forme de simples tisanes à base de plantes.

Le problème principal des trois premiers est qu’ils perdent de leur efficacité avec le temps. Des précautions d’usage sont également à prendre pour éviter les problèmes :

  • pour les laxatifs de lest (mucilages) : boire beaucoup d’eau, pour éviter qu’ils ne forment un bloc compact dans le tube digestif qui sera encore plus difficile à évacuer ; la contrepartie inévitable, c’est qu’ils donnent des sensations de ballonnements ;
  • pour les laxatifs émollients (paraffine) : éviter de les prendre avant le coucher, car il y aurait un risque de reflux huileux dans l’œsophage et, éventuellement, les poumons. De plus, ils entraînent une mauvaise absorption des vitamines due à la barrière graisseuse.

Traitement de fond de la constipation

Les laxatifs sont nécessaires pour soulager momentanément, mais le seul moyen de régler ses problèmes intestinaux sur le long terme réside dans l’hygiène de vie : hygiène alimentaire, exercice physique et, surtout, hygiène émotionnelle.

  • L’hygiène alimentaire consiste à manger des produits frais, entiers, surtout des légumes et des fruits (crus avec la peau pour ceux qui se mangent ainsi), et boire beaucoup d’eau.
  • L’exercice physique est essentiel : la marche à pied, comme les autres sports, exerce un massage bienfaisant sur le ventre et un mouvement naturel qui aident les aliments à avancer dans les intestins. Toute gymnastique du corps permet aux aliments de mieux se mélanger, et s’hydrater contribue à les évacuer plus facilement. Il est d’ailleurs courant d’avoir envie d’aller à la selle dès qu’on se met à courir, lorsqu’on a des problèmes de constipation.
  • L’équilibre émotionnel enfin : c’est le sujet le plus important, mais aussi le plus compliqué. On sait à quel point les intestins et l’esprit sont liés.

« Tripes » est l’anagramme d’« esprit » (les deux mots s’écrivent avec les mêmes lettres). Une personne angoissée aura une « boule dans le ventre », et ce n’est pas une simple formule littéraire. C’est une réalité.

Celui qui « n’est pas dans son assiette », parce qu’un événement lui est « resté sur l’estomac », voire « en travers de la gorge », n’a pas réussi à « digérer » ce qui lui était arrivé, et depuis « se fait de la bile » et se « passe la rate au court-bouillon ».

La sagesse populaire nous le dit : pas de digestion normale si l’âme est sens dessus dessous. C’est donc du côté d’une remise à plat de nos sentiments qu’il faut chercher pour que le transit se fasse de façon normale.

Si je ne devais choisir qu’un laxatif

Cela étant dit, il y a un laxatif qui est efficace et sans effets secondaires, dans mon expérience : le psyllium.

Également appelé « plantain des Indes », c’est une graine qui contient un « mucilage », donc une sorte de gel doux, qui hydrate le bol alimentaire, calme l’inflammation de la paroi des intestins, et fait des miracles contre les constipations persistantes.

Plus qu’un laxatif, c’est un régulateur du transit, qui agira également contre la diarrhée si elle se produit. Ses graines absorbent, en effet, l’eau en excès dans l’intestin, permettant de retrouver des selles moins liquides.

Il réduit aussi les gaz dans l’intestin. On le recommande en cas de problème de côlon. Il est aussi recommandé en cas d’hémorroïdes, car les selles sont plus molles et s’évacuent plus facilement. À prendre après un accouchement, en particulier.

Les graines ne sont pas digérées par l’organisme. Elles gonflent dans l’estomac, contribuant à donner un sentiment de satiété et donc à faire perdre du poids à ceux qui en ont besoin. En revanche, ses fibres servent de nourriture à la flore intestinale. Ce sont des prébiotiques.

On peut en saupoudrer n’importe quel plat, ou en mettre une cuillère à café dans un grand verre d’eau et le boire. Le goût est légèrement sucré, pas désagréable du tout.

Selon une étude publiée dans Pubmed en 1999, le psyllium réduirait le taux de glucose global et postprandial chez les personnes souffrant d’un diabète de type 2.

Sur 34 hommes souffrant de diabète de type 2, l’étude a montré que le taux de glucose global a été abaissé de 11 % après 8 semaines de cure de psyllium blond à raison de 5,1 g par jour.

Vous l’aurez compris, j’ai un faible pour le psyllium. On le trouve dans le commerce sous la marque Métamucil (le nom vient de « mucilage », qui est le gel contenu dans les graines de psyllium).

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 2,88 / 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires
Découvrez les articles qui concernent ...

Tisane pour les bronchitiques

08/01/2019

La tisane qui a sauvé mon Réveillon « Mélangez 20 g de feuilles coupées d’eucalyptus, 20 g de thym, 20 g de bourgeons de pin et 2...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 4,17 / 5)
arrow Lire l’article

La face cachée de Michel Cymes

27/12/2018

Michel Cymes soutient les médecines alternatives, parfois même un peu trop Le Dr Michel Cymes n’a plus la cote. Un bloggeur l’acc...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,39 / 5)
arrow Lire l’article

Trophires : ces bons vieux suppositoires…

29/11/2018

Toux, bronchite, les suppositoires à l’huile essentielle d’eucalyptus Le suppositoire est une invention de la médecine arabe, ai-...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 2,39 / 5)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''Constipation : l’arme secrète naturelle''

17
Poster un Commentaire

avatar
plus récents plus anciens
DUSSEAU
DUSSEAU

Vous avez un faible pour le psyllium mais votre confrère le Dr WILLEM, dans sa lettre du 10/02, invite à ne pas toucher à ces laxatifs chimiques que sont les mucilages, dont le psyllium blond. Ce serait pas le même psyllium? Au-delà des règles de bon sens, alimentation et activité… Lire la suite »

LEVY
LEVY

Oui je vous lu ces tres intéressant j ai deja essaye le psylum il tres intéressant meme dans les grandes surfaces on les trouve je contente d en prendre et ces bon et j ai trouve le chia qui escactement patreil je vous le confirme

LEVY
LEVY

Oui ces vrai
J ai trouvé aussi les de chia

pernet
pernet

bonjour
que pensez vous des graines de chia pour la constipation sont elles aussi valables que le psylium?

MarieNoël
MarieNoël

Bonjour, je viens de lire votre lettre se terminant par une recommandation sur METAMUCIL, et je suis allé voir ce produit sur internet, qui fait de multiples mises en garde pour ce produit(malgré votre § final, il serait bon d’en parler). La dernière proposition du Net, est METAMUCIL REGULAR,et là… Lire la suite »

Daniel Minart
Daniel Minart

Article intéressant mais il y a un oubli: consommer de la lacto-fermentation maison tous les jours. J’ai ‘remis en place’ mes intestins grâce à cet ingrédient, facile et délicieux. Réussite là ou tout avait échoué.

pernet
pernet

bonjour qu’est ce que le lacto fermentation?