Faut-il prendre de l’aspirine contre les crises cardiaques ?

13/12/2019
Faut-il prendre de l’aspirine contre les crises cardiaques ?
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 2,20 / 5)

Présente dans toutes les armoires à pharmacie, elle ne fait plus peur à personne

 

L’aspirine empêche le sang de coaguler. Elle empêche en effet les plaquettes sanguines de se coller entre elles, ce qui est le mécanisme qui permet la formation des croûtes de sang.

L’aspirine réduit donc le risque de caillots sanguins, c’est-à-dire des boules dures de sang qui se forment dans les veines.

Les caillots peuvent provoquer des infarctus quand ils bouchent les petites artères qui irriguent le cœur.

Beaucoup de personnes prennent donc une petite dose d’aspirine tous les jours (50 ou 80 mg), “au cas où”.

Nous allons voir que ce n’est pas une bonne idée.

A la découverte des artères coronaires

La prise quotidienne d’aspirine vise à empêcher la formation de caillots venant boucher les artères du cœur.

Ces artères, appelées “coronaires” car elles font comme une couronne autour du cœur, ne sont pas à confondre avec l’aorte et l’artère pulmonaire. Ces dernières sont les énormes artères qui sortent du cœur pour envoyer le sang, respectivement dans tout le corps ou dans les poumons. Ce sont les gros tuyaux que vous voyez en haut de l’image ci-dessous.

Les artères coronaires n’ont rien à voir avec cela. Ce sont les petites artères rouges que vous voyez sur l’image. Elles alimentent le muscle du cœur (myocarde) en sang pour permettre au cœur de battre.

Ces artères ne sont pas plus sensibles que les autres au risque d’embolie (bouchage) provoqué par un caillot.

Mais les conséquences sont beaucoup plus graves qu’ailleurs. Si un caillot vient boucher l’une d’elle, le muscle du cœur (myocarde) n’est plus irrigué. Les cellules musculaires du cœur meurent. Le myocarde s’abîme et peut arrêter de fonctionner.

Le cœur, donc, cesse de pomper le sang, et c’est l’infarctus qui entraîne la mort, sauf réanimation en urgence, ou disparition spontanée du caillot permettant de relancer le myocarde, ce qui arrive régulièrement.

Des produits pour fluidifier le sang

Pour réduire le risque de caillot, les médecins prescrivent des médicaments qui fluidifient le sang. Très souvent, c’est l’héparine ou la warfarine, mais aussi l’aspirine.

Problème, un sang qui ne coagule plus, c’est un risque plus grand de conséquences graves en cas de blessure ou d’hémorragie.

Les dernières études scientifiques déconseillent la prise d’aspirine contre les accidents cardiovasculaires

Une étude parue l’année dernière (2018) dans le JAMA (Journal of the American Medical Association) a montré que sur 265 personnes en bonne santé traitées avec de l’aspirine pendant cinq ans, un problème cardiovasculaire sera évité, mais un patient sur 210 traité souffrira d’une hémorragie grave…

Cela confirme l’opinion des experts selon laquelle la prise d’aspirine doit plutôt être évitée. En effet, chez les personnes en bonne santé, la baisse du risque d’infarctus en prenant de l’aspirine ne compense pas la hausse d’accident hémorragique.

Mieux vaut, donc, ne rien faire dans ce groupe de personnes.

Mais l’aspirine est souvent prescrite chez les personnes de plus de 75 ans qui “caillotent”, c’est-à-dire qui ont tendance à faire des caillots (cela se produit en particulier parce que les caillots se forment dans les veines profondes des jambes, chez les personnes très sédentaires).

Cette prescription peut se justifier chez les personnes qui viennent de subir une opération (pontage, stent).

Pour autant, les autres personnes doivent avoir conscience des risques :

Selon le Dr Christopher Cannon, professeur de médecine à l’Ecole de Médecine de Harvard, “lorsque les gens prennent de l’âge, leurs vaisseaux sanguins deviennent progressivement plus fragiles, et ont par conséquent plus tendance à laisser du sang s’échapper. Ils sont aussi plus susceptibles de tomber, ce qui peut provoquer des saignements.

Ces saignements peuvent provoquer des paralysies ou la mort lorsqu’ils se produisent dans le cerveau (AVC). C’est pourquoi les recommandations officielles sur l’aspirine ont été modifiées au début de l’année 2019 par l’Association américaine de cardiologie (American Heart Association), contre la prescription d’aspirine aux personnes de plus de 70 ans.

L’aspirine, un produit naturel mais pas inoffensif

L’aspirine, ou acide acétyl-salycilique est à l’origine une molécule naturelle, la salyciline, que l’on trouve dans l’écorce de saule blanc et la reine-des-prés.

Depuis deux siècles, elle nous rend de nombreux services pour nous aider à lutter contre les douleurs (antalgique), faire baisser la fièvre (ce qui n’est pas toujours recommandé, mais passons), et comme anti-inflammatoire.

Présente dans toutes les armoires à pharmacie, elle ne fait plus peur à personne, et seules les personnes qui en consomment beaucoup tous les jours, contre les douleurs d’arthrose par exemple, s’aperçoivent qu’elle fait des trous dans l’estomac.

Toutefois, et malgré toute la sympathie qu’on a pour elle, ce n’est pas une raison pour en prendre une petite dose tous les jours comme s’il s’agissait d’un produit qui ne peut que faire du bien.

Notre sang est un liquide extrêmement spécial, finement dosé pour n’être ni trop liquide (pour éviter les hémorragies) ni trop épais (pour ne pas boucher les artères).

Intervenir dans ce subtil équilibre pour le rendre plus liquide, en empêchant les plaquettes de coaguler (ce que fait l’aspirine), est beaucoup plus dangereux qu’on ne le pense.

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 2,20 / 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires
Découvrez les articles qui concernent ...

La maladie du cœur brisé

10/02/2019

Quand l’échec est si immense que le corps ne trouve d’autres moyens que de s’effondrer en tombant malade « Parfois, la douleur du ...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,75 / 5)
arrow Lire l’article

La méthode finlandaise pour baisser de 60 % le risque d’AVC et d’Alzheimer

22/05/2018

Faites-vous plaisir en allant au sauna Chère lectrice, cher lecteur, Des chercheurs finlandais disent avoir démontré que les perso...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,61 / 5)
arrow Lire l’article

Bas de contention : stop aux idées reçues

20/04/2018

Pour avoir de belles jambes, bien irriguées Chère lectrice, cher lecteur, J’ai reçu une volée de bois vert de mes chères lectrices...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,72 / 5)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''Faut-il prendre de l’aspirine contre les crises cardiaques ?''

15
Poster un Commentaire

avatar
plus récents plus anciens
Ocana / baneath Gene
Ocana / baneath Gene

Si je comprends bien fluidifier le sang n’est pas très recommandable. Qu’il a t il comme alternative lorsque l’on prends du previscan à la suite d’une embolie
En vous remerciant

Caroline ARNOULD
Caroline ARNOULD

Et si un jour on ne se sent pas bien et que différents symptômes font penser à un début de crise cardiaque ou à un AVC, est-il opportun de prendre un comprimé d’aspirine le plus vite possible (en attendant les secours ou en partant aux urgences ou voir un médecin)

Adil
Adil

Effectivement, j’ai pris l’aspirine dose bébé ( 81/100 mg) pendant une décennie.
Récemment, mon cardiologue m’a remplacé l’aspirine par un autre médicament, pour prévenir d’éventuelles formation de caillots de sang au niveau du coeur.
Mais j’ai constaté que ce nouveau médicament, peut lui aussi provoquer des hémorragies.

Chenivesse Maïthé
Chenivesse Maïthé

L’aspirine est de l’acide acétil salicylique et ce qui est toxique est l’acétil…ce qui sert a la fabrication et la transformation du salicylique. Je ne peux pas vous donner plus d’explications , vous en savez plus que moi. Il y aautre chose qui peut remplacer l’aspirine ( nom donné par… Lire la suite »

Marie Menant
Marie Menant

Sous quelle forme peut-on prendre de l’extrait de saule pleureur ou de la reine des prés ? Je suis sous Kardégic depuis 20/11/2019
car j’ai un niveau de plaquettes à 1 280 000.

Marie Menant
Marie Menant

Depuis que je prends le Kardégic, mes plaquettes ont augmenté !!!!!!!

FERRIER
FERRIER

Oui, mais quand on possède un nombre élevé de plaquettes comme moi (71 ans), soit plus de 550000, et qu’en 2013 et 2014 on a fait une fibrillation auriculaire paroxystique, la prescription de l’aspirine au quotidien (100mg) n’est-elle pas justifiée ?

Maflor
Maflor

J’apprécie votre article très clair faisant bien la différence entre les caillots et les hémorragies. Les causes sont différentes : sédentarité pour les caillots, chute pour les hémorragies. Actuellement, on a trop tendance à s’occuper du résultat : AVC ou AIT plutôt que de la cause à l’origine de l’accident… Lire la suite »

Connaissez-vous vraiment ce nouveau danger qui nous menace ?

Certaines réponses sont capitales pour renforcer votre immunité et rester en bonne santé.

QUIZ : Coronavirus

Air, Terre ou Feu ?

Ayurvéda

: êtes-vous