Santé mentale : protégez-vous contre la folie collective

30/06/2020
Santé mentale : protégez-vous contre la folie collective
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (8 votes, average: 4,38 out of 5)

Santé mentale : protégez-vous contre la folie collective

Un ami spécialiste de l’intelligence artificielle a créé un système pour analyser tous les articles de 20 Minutes, France-Info, et Le Monde depuis 20 ans : Parlent-ils *aussi* trop du coronavirus ?

Vous pouvez constater que jamais aucun sujet n’avait occupé autant d’espace médiatique que le coronavirus, et de très loin.

Le coronavirus bien plus célèbre que les Présidents de la République

Même en pleines campagnes présidentielles, les noms de Chirac, Sarkozy ou François Hollande n’ont jamais figuré dans plus de 5 ou 10 % des articles.

Mais le coronavirus, lui, s’est retrouvé dans 60 % des articles publiés par 20 Minutes en mars 2020, et presque autant sur les autres canaux d’information !!

Cette répétition obsessionnelle a fini par nous rendre fous.

Nous n’avons plus pensé qu’à ça, jour et nuit, pendant des semaines, des mois, abandonnant toutes nos priorités du moment, renonçant pour beaucoup d’entre nous à notre travail, à nos fêtes de famille, à nos projets de tous ordres.

Pourtant, avec moins de 30 000 morts en France (moyenne d’âge 81 ans), le bilan est très loin derrière le cancer (170 000 décès par an), les maladies cardiovasculaires (140 000 décès par an), et loin derrière les démences séniles (40 000 morts par an). [1]

Malgré les diverses alarmes, il s’avère que le Covid-19 n’a que très peu tué de jeunes. Une étude publiée dans The Lancet le 26 juin 2020 a montré que la maladie reste pratiquement toujours bénigne chez les enfants. Sur 600 enfants répertoriés, ayant attrapé le coronavirus, seuls 4 sont morts, tous âgés de plus de 10 ans, dont deux souffraient de problèmes médicaux préexistants. [2]

Les chiffres de la grippe en très forte baisse cette année

Au niveau mondial, la grippe fait chaque année 290 000 à 650 000 décès, selon l’OMS.

Le Covid-19, qui est dangereux pour la même population (personnes âgées et malades), a fait pour l’instant 492 000 morts.

La grippe, elle, qui s’annonçait cette année particulièrement vigoureuse, a été “stoppée nette” par le coronavirus, tout comme la varicelle et la rougeole. [3]

L’épidémie avait pourtant débuté sur les chapeaux de roues, et était « bien partie pour être l’une des plus sévères depuis des décennies », selon la revue Nature.

On n’a pas les chiffres pour beaucoup de pays mais on sait que le nombre de morts de la grippe à Hong-Kong a été réduit de 62,3 % selon une étude parue dans le British Medical Journal le 4 mai 2020. [4]

Voici, de plus, d’autres informations visant à modérer l’angoisse véhiculée par les médias, au sujet du coronavirus :

1. La gigantesque flambée de coronavirus au Brésil n’est pas si terrible

A regarder la télévision, on pourrait croire que le Brésil est à feu et à sang à cause du Covid-19.

Renseignement pris, le Brésil n’a pour l’instant que 271 morts du Covid-19, par million d’habitants.

C’est deux fois moins que l’Angleterre (637), trois fois moins que la Belgique (839), et 1,5 fois moins que la France (455). [5]

Quand ils nous donnent les chiffres, les journalistes oublient simplement de préciser que le Brésil compte 212 millions d’habitants, ce qui donne forcément des chiffres globaux plus élevés.

Le nombre de morts par jour au Brésil étant stable ou en léger déclin depuis plus d’un mois, il n’y a pas de raison de penser que l’épidémie va y prendre un tour plus catastrophique qu’ailleurs. 

2. Méfiez-vous des chiffres de morts ou de contaminations, annoncés dans les médias sans précision sur la population totale du pays

Depuis le début de l’épidémie, les médias annoncent le nombre de morts dans chaque pays et classent ceux qui ont le plus de morts comme étant des pays particulièrement touchés.

C’est absurde, car il faut évidemment rapporter le nombre de morts à la population totale. Comparer le nombre de mort de l’Italie et de la Chine, de l’Angleterre et des Etats-Unis n’a aucun sens. C’est pourtant ce qui est fait.

Actuellement, les pays qui remportent des “records” de contamination ou de décès comme les Etats-Unis, le Mexique et le Brésil sont simplement des pays beaucoup peuplés que les pays européens.

Tous ces pays ont, par million d’habitants, des chiffres plus faibles que les pays d’Europe occidentale. Les Etats-Unis ont 330 millions d’habitants (6 fois la France), mais, rapporté à leur population, ils ont beaucoup moins de morts que nous (388 morts par million d’habitants, contre 455 en France).

3. Le “pic épidémique” n’est pas encore atteint au niveau mondial : c’est vrai, mais le pic de décès, lui, semble dépassé depuis longtemps

Alors que le coronavirus continue à se répandre à grande vitesse, il est important de noter que, parallèlement, la mortalité due au virus est en baisse.

Le nombre de nouvelles contaminations tourne à plus de 150 000 par jour en ce moment, et n’a jamais été aussi élevé (graphique de gauche).

En revanche, alors qu’il y avait plus de 7500 morts par jour fin mars/début avril, le nombre de décès quotidiens décline régulièrement et oscille aujourd’hui entre 3000 et 5000 par jour (graphique de droite), alors que l’épidémie bat son plein dans un grand nombre de pays très peuplés.

Il semble que le coronavirus se comporte comme tous les virus, à savoir qu’il devient moins virulent (moins dangereux) au fur et à mesure qu’il se répand. Ce qui est une bonne nouvelle.

4. Suède : un laboratoire qui indique une piste alternative 

La catastrophe de la Suède (qui n’avait pas confiné sa population) n’a pas eu lieu.

Le nombre de morts y est semblable à celui de la France, rapporté à sa population : 518 morts par million d’habitants.

En revanche, la Suède est mieux préparée que nous pour l’avenir car elle atteindra, bien avant les autres pays, l’immunité de groupe, ce qui la protégera contre le risque de seconde vague catastrophique.

Le nombre de morts par jour diminue depuis le pic atteint autour du 20 avril : il est désormais en-dessous de 50 :

 

5. Stop à la fable de l’hécatombe dans les maisons de retraite

Depuis le début de l’épidémie, on nous répète que le Covid-19 ravage les Ehpad et maisons de retraite, puisque c’est là qu’on constate le plus de morts.

La réalité est que les Ehpad sont, par définition, à tout moment et pour toutes les maladies, le lieu où il y a le plus de morts.

Ehpad signifie : “établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes”. Cela veut donc dire que les résidents y sont âgés et malades ou handicapés. Le fait que le Covid-19 y tue plus qu’ailleurs ne tient pas à une spécificité du virus, qui serait particulièrement méchant avec les personnes âgées, mais au fait que les personnes âgées et malades ont moins de résistance face à toutes les maladies.

Méfiez-vous des idées reçues qui circulent

Les idées sont comme les virus :

Elles se communiquent d’un cerveau à l’autre, et peuvent envahir une grande partie de la conscience.

Elles peuvent coloniser des populations tout entières. Lorsque ces idées sont absurdes, elles peuvent pousser des civilisations dans des aventure collectives insensées.

Ce risque est particulièrement élevé aujourd’hui, avec les médias et les réseaux sociaux qui sont des autoroutes à propager les idées.

Le seul moyen d’arrêter les idées dangereuses, ce sont d’autres idées plus saines, plus fortes, qui leur font barrage. C’est ainsi qu’on peut échapper à la folie collective.

En ce moment, j’hésite de plus en plus à ouvrir un journal ou allumer une radio tant les nouvelles sont hystériques.

Le seul vaccin contre cela, c’est de regarder les chiffres, les faits, calmement, en remettant chaque chose à sa place.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (8 votes, average: 4,38 out of 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires
Découvrez les articles qui concernent ...

Guerre de l’information : mise à jour

01/09/2020

Guerre de l’information : mise à jour Comme promis, vous trouverez ci-dessous mon bulletin bimensuel des vraies courbes de d...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, average: 3,50 out of 5)
arrow Lire l’article

La guerre de l’information continue

14/08/2020

La guerre de l’information continue La guerre de l’information continue, avec une majorité écrasante des médias qui continuent de ...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (12 votes, average: 3,17 out of 5)
arrow Lire l’article

S’enrichir facilement par les vaccins

13/08/2020

S’enrichir facilement par les vaccins Les labos pharmaceutiques font très fort, plus fort encore que le Dr Knock. Ils ont déjà enc...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (10 votes, average: 3,50 out of 5)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''Santé mentale : protégez-vous contre la folie collective''
guest
20 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Dani
Dani
2 mois plus tôt

Merci M. JM Dupuis. Je tente moi-même de tenir des statistiques quotidiennement pour voir l’évolution de l’épidémie. Difficile de rester un peu optimiste en écoutant les médias. Hier, on apprend que certains pays confine à nouveau des populations, notamment Melbourne en Australie (nombre de nouveaux cas: 169! sur 23 millions d’habitants). Que penser de tout cela?

mae
mae
2 mois plus tôt

jean marc , je suis tres etonnée que ds votre derniere lettre sur la thiroide,(2 juillet),vous parlez clairement de la menopause comme d’une MALADIE!
surprenant , pour un medecin …

Jean louis renaud
Jean louis renaud
2 mois plus tôt

Pas de télé depuis plus de 10 ans =
Pas de formatage de la pensé,ni formatage des idées
pas d’implantations de peurs absurde
Merci à vous pour cette article qui recadre le sujets

JEAN GARABOUX
JEAN GARABOUX
2 mois plus tôt

Bonjour, très cher st simple Jean Marc. Vous êtes à peu près le seul à dire la calme vérité et à ne pas céder à l’hystérie grandissante, encore aujourd’hui. L’air de la Calomnie, que les gens ne chantent plus, est toujours d’une actualité alarmante.
Même les plus hautes autorités encouragent cette déferlante de peurs et de défiance.

Nous sommes impuissants contre la sottise généralisée qui régit TOUT aujourd’hui.

Janssens Marie-Etienne
Janssens Marie-Etienne
2 mois plus tôt

Je ne suis pas sur les réseaux sociaux et je ne suis pas fan des journaux télévisés.Je ne suis pas non plus adepte des théories complotistes. Néanmoins, j’ai entendu de vive voix, des soignants décrire leur vie dans les maisons de repos pendant le confinement (belge en l’occurence).Cela n’avait absolument rien de « normal » ou « comme d’habitude »; un a même dit : » on se croirait dans un camp de la mort. » . Ce soignant a témoigné à visage couvert car la chef de nos 9 ministres de la santé (non, je ne plaisante pas! ) a, au mois de mars, déclaré… Lire la suite »

Tere
Tere
2 mois plus tôt

Merci pour cet article que je cherchais depuis longtemps… je me suis détachée de tous les médias et me suis rapprochée de gens plus réalistes mais j’ai toujours un problème dans la vie au quotidien : cette folie collective …tous ces gens appeures avec le masques qui n’ont pas vraiement la nécessité de le porter … dans la rue, sur les vélos, dans les magasins, footing, promenade … comment ne pas être affecté. Je ne prend le tram ou bus que par nécessité…gens masques comme du bétail, voir tous ces employés masque… … je suis au stade 2 : je… Lire la suite »

Yves
Yves
2 mois plus tôt
Reply to  Tere

« gens masqués comme du bétail »…vous confondez avec « marqués comme du bétail »…les gens (comme moi) ne sont pas forcément apeurés, simple précaution..De plus, cela donne du mystère aux femmes qui les portent et dont on ne voit que les yeux…vous devriez essayer, chère madame…et peut-être allez-vous découvrir, en laissant vos idées préconçues de côté, que votre bien-être n’est pas bien loin !

Air, Terre ou Feu ?

Ayurvéda

: êtes-vous

Êtes-vous air, feu ou terre ?

Découvrez quel est votre profil ayurvédique !

Test Ayurvéda