Faut-il interdire “Autant en emporte le vent” ?

10/06/2020
Faut-il interdire “Autant en emporte le vent” ?
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, average: 3,75 out of 5)

Faut-il interdire “Autant en emporte le vent” ?

Vers l’âge de 14 ans, j’ai été bouleversé par le film “Autant en emporte le vent”.

Il m’a enseigné, je pense, des leçons de sagesse qui m’ont été utiles toute ma vie…

J’ai été frappé en particulier par :

  • l’horreur et l’absurdité de la guerre, avec ces images terribles d’Atlanta en flamme et des mourants couchés à même le sol, par milliers, gémissant sans médicaments ni désinfectants pour leurs blessures ;
  • mais plus encore par le personnage ambigu de Scarlett O’Hara, cette jeune femme qui ne veut jamais se résigner.

Scarlett O’Hara :

1) n’accepte pas que le beau Ashley épouse une autre qu’elle,

2) n’accepte pas que sa propriété de Tara soit détruite,

3) n’accepte pas de s’adapter au nouveau monde comme ses amis,

4) n’accepte pas l’amour et la protection de Rhett Butler, qu’elle méprise, tout en voulant prendre son argent, ses moyens, le confort et la protection qu’il lui offre…

Ce refus de plier devant la réalité la rendent d’abord agaçante, puis carrément antipathique quand elle se met à maltraiter son entourage, notamment sa jeune esclave.

Mais, plus encore que de pourrir la vie des autres, on comprend au cours du fllm que c’est sa propre vie qu’elle détruit elle-même méthodiquement.

Elle aurait pu tout avoir, ou beaucoup. La vie, malgré la guerre, lui a offert mille occasions de faire le bien, de se montrer héroïque, de surmonter ses malheurs. Mais, à cause de son caractère immature et capricieux, elle termine malheureuse dans une maison somptueuse, couchée dans un lit de soie et de dentelles, avec un enfant qu’elle n’aime pas, d’un homme qu’elle méprise. Elle fera tant et si bien que cet homme, Rhett Butler, finira par l’abandonner lui aussi.

Bref, “Autant en emporte le vent” est le film, et le roman, de l’acceptation.

Il nous montre le prix qu’il y a à payer à ne pas accepter la vie qu’il nous est donné de vivre. C’est la morale de “La poule aux œufs d’or” : “L’avarice perd tout en voulant tout gagner”.

Oui, Scarlett a des malheurs. Mais la vie lui offre aussi toutes sortes d’avantages qu’elle choisit de mal utiliser, parce qu’elle n’a pas réfléchi à ce qu’elle voulait vraiment, à ce qui est vraiment important pour elle.

Par ailleurs, c’est un beau film, avec de belles images, et des acteurs remarquables.

En particulier, on se souvient du jeu fantastique de “Mama”, qui est l’esclave noire servant de gouvernante dans la maison de Scarlett. Hattie Mc Daniel obtint pour ce rôle le premier Oscar attribué à une personne d’origine afro-américaine.

Mais ce film est en train d’être retiré des plateformes de diffusion. Il est “jugé raciste”, explique le journal Le Parisien. “On reproche à l’œuvre sortie en 1939 une vision très édulcorée de l’esclavage”.

Il est vrai, certainement, que ce film présente une vision édulcorée de l’esclavage.

Mais l’esclavage n’est pas le sujet principal de ce film. “Autant en emporte le vent” va bien au-delà d’une période historique. Il traite de questions universelles, touchant chaque être humain quelle que soit sa condition, son époque et la couleur de sa peau.

Ce film donne le mauvais rôle à des Blancs, en particulier aux deux héros du film, Scarlett O’Hara et Rhett Butler.

Mais ce n’est, là encore, pas le sujet.

Peu importe leur appartenance ethnique, ce qui compte, ce qui nous intéresse, c’est leur caractère, leurs choix, la façon dont ils vont accueillir les joies et les peines de leur existence.

Les enseignements de ce film sont précieux.

Ils peuvent nous servir à tous, autant que nous sommes, en particulier en ce moment où le monde est bouleversé par le Covid-19 et par le fil des scandales, des injustices et des violences, qui déjà reprennent leur cours.

Nous avons besoin, pour ne pas tous tomber malades, physiquement ou mentalement, de nous raccrocher à des histoires qui nous enseignent ce qu’il faut faire, ou ne pas faire, dans les épreuves et les difficultés. Comment réussir sa vie malgré tout ? Comment éviter de nous perdre ? Comment éviter d’empirer encore notre situation, comme le fait Scarlett ?

Autant en emporte le vent” est un film qui, à mon avis, faisait un très beau travail dans ce sens.

Ce n’est pas si courant, ni si facile à reproduire.

Rien n’est plus aisé que de le supprimer. Il suffit pratiquement d’appuyer sur un bouton pour cela.

Mais y a-t-il quelqu’un qui puisse proposer quelque chose d’équivalent pour le remplacer ?

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, average: 3,75 out of 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires
Découvrez les articles qui concernent ...

Rester calme quand le monde devient fou

26/09/2020

Rester calme quand le monde devient fou   Ces dernières semaines, j’ai passé beaucoup (trop ?) de temps à écouter les spécial...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
arrow Lire l’article

Nouvelles du front

18/09/2020

Nouvelle édition des chiffres des décès du Covid-19 Ceci est la nouvelle édition de mon suivi bimensuel des chiffres de mortalité ...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (7 votes, average: 2,57 out of 5)
arrow Lire l’article

De plus en plus de preuves scientifiques en faveur du masque

18/09/2020

Le masque vous protège et protège les autres Personnellement, le port généralisé du masque me donne l’impression de vivre un cauch...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (12 votes, average: 2,83 out of 5)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''Faut-il interdire “Autant en emporte le vent” ?''
guest
41 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Jean Pierre G
Jean Pierre G
3 mois plus tôt

Bonjour je ne pense pas que le film ai été tiré pour le contenu du film mais pour l’oscar ***; la façon qu’elle la eu étant sa condition d’époque, elle n’a pu être sur place comme les blancs et blanches pour le recevoir son Oscar . ça représent un « mauvais traitement » du a sa couleur de peau . Après je suis d’accord avec vous que le film représente une oeuvre d’art comme ils savaient si bien faire à l’époque. ***(En particulier, on se souvient du jeu fantastique de “Mama”, qui est l’esclave noire servant de gouvernante dans la maison de… Lire la suite »

Françoise
Françoise
3 mois plus tôt

Il me vient spontanément une image: « les robots n’ont pas d’histoire à effacer » et au final c’est ce qui pend au nez des humains s’ils veulent effacer l’histoire de l’humanité. Ils deviendront des robots au service d’une poignée d’êtres auxquels ils auront donné leur pouvoir. L’histoire de Scarlett O’Hara c’est également l’histoire des humains pour apprendre et évoluer et au final devenir conscients de qui ils sont er cela ne se passe pas sans souffrances. Je n’ai d’ailleurs aucun mal à m’identifier à Scarlett sauf qu’au lieu de me perdre totalement dans les méandres de mon immaturité émotionnelle j’ai réussi… Lire la suite »

Thierry Blanquart
Thierry Blanquart
3 mois plus tôt

Bravo !
Cela n’a pas grand chose à voir avec la nutrition, sauf pour ceux qu, (comme moi), croient qu’il est aussi nécessaire de « nourrir » son coeur et son esprit que son corps.
Donc, merci.
Th.

hellache
hellache
3 mois plus tôt

Ne trouvez vous pas trés préoccupante cette dérive sociétale vers la pensée unique !!! Il n’y a pas si longtemps, l’Inquisition…..mais je m’égare..

Levere
Levere
3 mois plus tôt

Ce film à priori n est pas retiré définitivement mais il sera rediffusé avec un rappel historique que je juge essentiel. En effet, les connaissances du contexte de l époque permettront à ceux qui le connaissent mal ou qui auraient une lecture au premier degré de prendre le recul nécessaire sur le contexte de l époque concernée

Claire
Claire
3 mois plus tôt

C’est un des films que je connais par cœur ! Le livre (en 3 tomes) est très bien aussi.

Air, Terre ou Feu ?

Ayurvéda

: êtes-vous

Êtes-vous air, feu ou terre ?

Découvrez quel est votre profil ayurvédique !

Test Ayurvéda