Défendre le Pr Raoult

26/05/2020
Défendre le Pr Raoult
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (15 votes, average: 2,67 out of 5)

Défendre le Pr Raoult

J’ai bien observé le Pr Didier Raoult dans ses vidéos et il semble malgré tout un peu embêté par les diverses études défavorables à la chloroquine et l’hydroxychloroquine contre le Covid-19, sorties dans la littérature scientifique.

Dans sa dernière interview (voir ici https://www.youtube.com/watch?v=DZFN3DryH68), il me paraît un peu mal-à-l’aise, notamment quand il détourne le regard en disant “On n’est pas très inquiets” (3’50’’), indiquant par là-même, ainsi que par son langage non-verbal, qu’il l’est quand même un peu…

Il s’est fait attaquer cruellement par beaucoup de journalistes, de politiques, et de ses collègues chercheurs. Le pire d’entre eux a sans doute été le Pr David Gorski, du site “Science-Based Medicine” qui a rédigé un long article où il détruit violemment sa réputation scientifique [1].

Je trouve cela injuste et inutilement violent.

Oui, Didier Raoult qui est un homme passionné est allé très fort sur certaines déclarations, mais il a eu raison dans l’ensemble, et il n’a pas à rougir aujourd’hui :

  • Il a eu raison de dire que l’épidémie de Covid-19 n’allait pas ravager l’humanité, qu’elle n’allait pas entraîner un trou dans la pyramide des âges. Dans les pays qui publient des chiffres clairs sur l’âge moyen des personnes qui décèdent du Covid-19, on s’aperçoit que ce sont des personnes très âgées et souvent très malades qui meurent (âge moyen des décès : plus de 80 ans).
  • Il a eu raison de dire que les enfants n’étaient pas touchés.
  • Il a eu raison de dire que les personnes qui manquent de zinc ont des symptômes plus sévères quand ils contractent la maladie.
  • Il a réalisé 130 000 tests PCR, sur 50 000 personnes présentant des symptômes, puis diagnostiqué et soigné 5000 patients, avec le taux de mortalité le plus bas du monde (0,5 %). Il a réalisé 10 000 électro-cardiogrammes sur des patients prenant de l’hydroxychloroquine pour observer d’éventuels problèmes cardiaques, ce qui prouve son extrême conscience professionnelle, et confirme qu’il fait partie des meilleurs spécialistes du Covid-19, avec une expérience clinique sans rivale ;
  • Il a eu raison de dire que l’épidémie, comme toute épidémie, allait naturellement monter, puis refluer après deux mois.
  • Il a eu raison de dire qu’il n’y avait pas de raison particulière de craindre une seconde vague. L’Allemagne, qui a déconfiné depuis déjà quatre semaines, n’a pas vu son taux de transmission du virus remonter au plafond, comme on a pu le craindre dans les premiers jours. Ni dans les pays asiatiques, ni en Europe on n’observe aujourd’hui de véritable « seconde vague' ».

Et je ne suis pas le seul à le dire :

Il a eu raison de dire qu’une épidémie est en cloche », a rappelé il y a deux jours le professeur de médecine d’urgence à la Pitié Salpêtrière Yonathan Freund, rédacteur en chef de l’European Journal of Emergency Medicine.

C’est également l’opinion du professeur d’épidémiologie Laurent Toubiana, qui admet : « C’est iconoclaste, mais pas plus que l’OMS qui dit que le coronavirus peut ne jamais disparaître (…) Ma thèse, c’est qu’il n’y a pas de deuxième vague », relève-t-il [2].

Ce que j’aimerais dire au Pr Raoult si je prenais un verre avec lui…

Le problème du Pr Raoult est que nous avons tous de la sympathie pour lui, mais que nous sommes tous un peu gênés par les déclarations excessives qu’il a faites ici ou là.

On aimerait qu’il puisse sortir par le haut de cette histoire, et même accéder au statut de “héros national”, qu’il mérite.

L’erreur est humaine, surtout en médecine qui est un art, où les lignes sont toujours floues. Chacun a le droit de se tromper, l’essentiel étant de le reconnaître le moment venu, pour pouvoir continuer son travail sereinement. Cela ne remet pas en cause le mérite, la compétence ni les réussites de la personne.

Pour sortir élégamment de la situation, et faire taire enfin la meute enragée de ses détracteurs, voici ce que je dirais, à sa place :

Voici, donc, la lettre, ou le message vidéo, que je publierais maintenant, si j’étais le Pr Raoult :

“Chers collègues, amis journalistes et responsables politiques qui vous intéressez, comme moi aux solutions contre le Covid-19,

A l’issue de cette épidémie qui, fort heureusement est en train de se terminer, l’important est de rassembler nos énergies pour continuer à travailler pour le bien de nos patients.

Oui, je reconnais avoir été très vite en affirmant sur Youtube dès le mois de février que, grâce à la chloroquine, c’était déjà la “fin de partie” pour le Covid-19 ; oui, j’ai quelque peu exagéré en disant que ce nouveau coronavirus ne ferait pas plus de morts que les accidents de trottinettes et ne tuerait que quelques Chinois.

Je présente mes excuses à toutes les personnes qui n’ont pas apprécié mon sens de l’humour, ni mes formules destinées à frapper les esprits, à un moment où la France, et même le monde, m’ont paru plus menacés par la psychose collective, que par l’épidémie proprement dite. Je suis aussi désolé d’avoir choqué mes collègues très attachés à la rigueur scientifique qui me reprochent d’avoir parlé trop vite au grand public.

Je ne suis qu’un médecin, chercheur, pas un spécialiste des réseaux sociaux, dont j’ai appris à mes dépens combien ils peuvent rapidement s’emballer et vous embarquer dans des aventures qui vous dépassent.

J’ai réagi avec mes tripes, cela a été très éprouvant pour moi de devoir tenir du jour au lendemain un rôle de “star” de Youtube qui n’a jamais été le mien.

Maintenant, je voudrais inviter toutes les personnes qui, comme moi, consacrent leur vie aux maladies infectieuses, à reprendre le dialogue, la coopération pacifique, les échanges constructifs.

Certains m’accusent d’avoir discrédité la profession par des affirmations non fondées scientifiquement. Cela me paraît exagéré (je ne crois pas avoir tant de pouvoir !) mais si c’est le cas je suis prêt à tout faire pour corriger cela. « Il n’est jamais trop tard pour bien faire », dit le dicton, et je suis totalement prêt à suivre ce bon principe, si l’on veut bien m’y autoriser.

Nous avons accumulé, avec mes équipes de l’IHU, énormément de données sur cette maladie, et il serait dommage de ne pas en faire profiter la recherche scientifique, au nom de querelles fratricides. La Médecine ne vaut-elle pas plus que cela ?

Mes chers collègues, le temps est venu de nous parler.

Même si je ne crois pas à une seconde vague, il semble clair que nous allons continuer à avoir des malades. Il va falloir les traiter de notre mieux.

C’est cela qui est important. Cessons les querelles d’ego, les débats stériles, dans l’espace médiatique et politique qui n’est pas le nôtre. Unissons nos forces, nos expériences, pour le bien des malades.

Nous avons tous beaucoup appris pendant cette crise. Cela peut et doit aujourd’hui être mis au service du progrès médical et du bien commun.”

Voilà, c’est à peu près ce que j’essayerais de faire passer comme message, si j’était le Pr Didier Raoult. Car la vérité est que, face à tous ses collègues qui annonçaient la fin du monde, il a été d’un courage, d’une lucidité, d’une clairvoyance qui me rendent certain à 100 % que nous avons affaire à un très très grand médecin.
Quel gâchis ce serait pour la médecine, et pour les patients, qu’un tel talent soit écarté de la communauté des chercheurs pour un pur problème de communication médiatique mal maîtrisée.

Chloroquine : ni miracle ni poison

En effet toute la presse a annoncé la semaine dernière que la chloroquine est dangereuse pour les malades, selon une “immense étude” portant sur 96 000 personnes, parue dans The Lancet.

La chloroquine et l’hydroxychloroquine ne sont pas efficaces et augmentent même le risque de décès et d’arythmie cardiaque”, pouvait-on lire un peu partout, comme s’il s’agissait d’une victoire.

Le ministre de la Santé a donc convoqué en urgence le Haut Conseil de la Santé publique pour restreindre l’usage de la chloroquine. L’OMS a décidé de suspendre les essais cliniques « par mesure de précaution« .

De mon côté, j’ai été surpris qu’une si grande étude tombe, ainsi, de nulle part. Personne n’était au courant de son existence.

Renseignement pris, il s’agit d’une étude “observationnelle”, c’est-à-dire une étude faite, non par des médecins qui ont suivi des patients, mais par des statisticiens qui ont réuni par ordinateur des données issues des hôpitaux, pour essayer d’établir des liens statistiques (corrélations) entre différents phénomènes. Ce type d’études ne permet jamais de démontrer ni l’efficacité d’un traitement, ni même l’existence d’un lien de causalité.

Ce qu’on sait sur la chloroquine

On sait aujourd’hui que la chloroquine n’est ni un miracle, ni un poison en cas de Covid-19.

Il semblerait qu’elle soit utile dans la phase 2 de la maladie, c’est-à-dire au moment où le système immunitaire s’emballe et peut conduire la personne en salle de réanimation :

Oui l’hydroxychloroquine (HCQ) est utile dans le traitement du Covid19 selon la phase de la maladie : mais uniquement à titre curatif dans la phase 2 de la maladie lors de l’orage cytokinique”, explique le Dr Claude Escarguel, microbiologiste, ancien président du Syndicat des praticiens des hôpitaux généraux, dans le Quotidien du Médecin, où il relate les résultats de deux premières grandes études rigoureuses sur le sujet [3].

En revanche, le Dr Claude Escarguel indique que, selon ces études, il ne faut pas donner d’hydroxychloroquine en début de traitement à titre préventif :

“Par contre l’HCQ est partiellement contreproductive et même délicate à manipuler (cf. effets secondaires lorsqu’elle est donnée en bi-thérapie) à titre préventif en début de traitement.”

En début de traitement, ce n’est pas la chloroquine mais l’antibiotique azithromycine (AZI), également donnée par le Pr Didier Raoult à ses patients, qui serait efficace, allant jusqu’à éviter 90 % des décès !

“Oui, l’AZI joue un rôle capital dans l’action préventive des complications liées à l’infection par le coronavirus (elle évite la majorité des hospitalisations et 90 % des décès !)”

Si cela est vrai, aller embêter le Pr Raoult sur des déclarations annexes qu’il a faites ici ou là me paraît être le signe d’esprits chagrins, et peut-être même jaloux…

De mon côté, je dis : « Merci Pr Raoult de votre formidable engagement, de votre énergie, de votre courage. Nous avons besoin de médecins comme vous ! Bravo !! »

Et à votre santé !

Jean-Marc Dupuis

P.-S : pour ceux qui ne l’auraient pas vu, je recommande cette formidable parodie de Cyrano de Bergerac, adaptée  au Pr Didier Raoult par un internaute très littéraire et plein d’humour : https://www.youtube.com/watch?v=mo0LIzdXFkk&vl=fr

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (15 votes, average: 2,67 out of 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires
Découvrez les articles qui concernent ...

Reviens, Carl Jung, ils sont devenus fous !

01/07/2020

Le Pr Raoult n’est pas un imposteur, ni un dieu Lancez au milieu d’un groupe d’amis le mot “vaccin”, “homéopathie”, “végan”,...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, average: 3,50 out of 5)
arrow Lire l’article

Santé mentale : protégez-vous contre la folie collective

30/06/2020

Santé mentale : protégez-vous contre la folie collective Un ami spécialiste de l’intelligence artificielle a créé un système pour ...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, average: 4,00 out of 5)
arrow Lire l’article

De la lumière verte contre les migraines

26/06/2020

De la lumière verte contre les migraines Les migraines, vous le savez si vous en souffrez, sont redoutables et il serait illusoire...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 3,00 out of 5)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''Défendre le Pr Raoult''
0 0 vote
Article Rating
guest
73 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Von Luckner
Von Luckner
26 jours plus tôt

Merci à Jean-Marc Dupuis qui n’est pas médecin de se taire au lieu de donner des leçons de moral à un grand scientifique, et surtout de vouloir le faire rentrer dans le rang de la soumission. Le politiquement correcte est pour les peureux et les soumis. Il faut dire la vérité, et Raoult la dit depuis le début. Ce qui n’est pas le cas des manipulateurs qui dosent tout et leur contraire avec leurs grandes phrases qui sonnent bien mais ne veulent rien dire.

Tommaso
Tommaso
28 jours plus tôt

‘étude Lancet n’est pas valide », titre PHARMASTAR, la revue en ligne sur les médicaments. La tentative de discréditer le traitement contre le coronavirus, ou COVID-19, basé sur l’hydroxychroquine développé par le scientifique français Didier Raoult, se termine par une retraite générale. Encore une mauvaise figure de l’OMS (Organisation mondiale de la santé)

Mireille Lechasseur
Mireille Lechasseur
1 mois plus tôt

Je suis du Quebec. Dr Raoult, vous avez ete ma lumiere. Vous avez fait une difference dans ma vie.
Votre esprit scientifique, votre interet
Pour les gens, pour la mestine. Vous fetes un vrai merecon, dedie a son travail. Demain j’irais me faire soigner
Par vous les yeux fermes. Je vous estime.

Mireille Lechasseur
Mireille Lechasseur
1 mois plus tôt

Si y’a une urgence sanitaire je m’attend a ce qu’ un medecin doit etre sur le terrain et non en refuse pour me soigner

Roland Fanny
Roland Fanny
1 mois plus tôt

J’adhère totalement au courrier de Jean Marc Dupuis concernant le Professeur Raoult. C’est un grand grand médecin. Je ne comprends pas ce lynchage à son endroit. Je l’ai entendu hier sur LCI, il est largement au dessus de la mêlée. Nous avons une grande chance d’avoir un tel personnage dans le monde scientifique. Merci merci Monsieur Raoult pour votre courage . Jean marc Dupuis a tout dit: les  » erreurs ,sont toujours des tentatives qui font avancer en direction des objectifs fixés. Revenons aux dialogues et à la bienveillance même musclée qui conduit vers le consensus et le succès. Nous… Lire la suite »

J-Claude
J-Claude
1 mois plus tôt

encore censuré deux fois dans ces commentaires?

Vergier
Vergier
1 mois plus tôt

Je suis absolument choquée par l’empressement de notre ministre de la santé à la parution du doc Lancet d’interdire le traitement préconisé par dct Raoult de céder à la BigPharma de priver la liberté de prescrire des mèdecins généralistes d’avoir saboter l’homéopathie… de … au oint d’en arriver à un sentiment de révolte…. vous êtes trop gentils

73
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x

Air, Terre ou Feu ?

Ayurvéda

: êtes-vous

Êtes-vous air, feu ou terre ?

Découvrez quel est votre profil ayurvédique !

Test Ayurvéda