Bébé sur le dos ou sur le ventre ?

27/04/2017
Bébé sur le dos ou sur le ventre ?
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,80 / 5)

Contre l’avis de toutes les grands-mères du monde, les pédiatres « modernes » ont mis les bébés sur le ventre à partir des années 1970.

Les conséquences n’ont pas tardé à se manifester : dès 1978, on a observé une explosion de décès chez les nourrissons.

Était-ce un virus ? Une toxine ? Un agent polluant ?

De réunion savante en congrès, on a fini par créer une nouvelle maladie : la « MSN », ou mort subite du nourrisson, qui touchera en moyenne 1 500 enfants en France chaque année.

L’épidémie durera jusqu’en 1992, date à laquelle les mêmes pédiatres ont décrété qu’il fallait mettre les enfants… sur le dos !

Enfant sur le dos = risque de bronchiolite et de tête plate

En mettant les bébés sur le dos, l’épidémie de mort subite du nourrisson s’est interrompue. Il n’y a plus eu en 2011 que 189 cas de MSN [1].

Mais les grands-mères ont malgré tout été surprises aussi par cette nouvelle mode. Elles savent que la position sur le dos est à proscrire : si le bébé régurgite, il peut s’étouffer, parce que le reflux envahit les bronches.

Or les nourrissons sont trop faibles pour tousser. Ils ne savent qu’éternuer et ne peuvent dégager leurs bronches.

De fait, la mode du « bébé sur le dos » a provoqué une épidémie de bronchiolites, qui nécessitent de la kinésithérapie respiratoire pour éliminer les substances indésirables dans les bronches.

Mais surtout, trop petits pour se retourner, les bébés couchés sur le dos font peser sur l’arrière de leur crâne, mou et pas encore soudé, une pression continue qui provoque un aplatissement de la boîte crânienne.

C’est un problème complètement sous-estimé par la médecine et la pédiatrie actuelle, au sujet duquel les Dr Bernadette de Gasquet et Thierry Marck viennent de tirer le signal d’alarme en publiant un livre passionnant : Mon bébé n’aura pas la tête plate, aux éditions Albin Michel. (Je ne touche aucune commission sur les ventes.)

bébé tête plate tête normaleBébé à la tête plate, avant et après le traitement par le port d’un petit casque permettant de corriger l’anomalie.

Sauf en Suisse, les médecins européens estiment que la plagiocéphalie (le terme médical pour « tête plate ») n’est pas un problème. En France en particulier, on aime se gausser des parents qui s’inquiètent. « C’est normal, ça va s’arranger, ça n’aura aucune conséquence. »

Ces promesses ne sont pas sérieuses.

La plagiocéphalie n’est pas normale. Le phénomène était très rare autrefois. D’autre part, le problème ne s’arrange pas tout seul. Un enfant de dix-huit mois ayant un crâne mal formé restera comme ça toute sa vie. Enfin, il est scandaleux d’affirmer que cela n’aura pas de conséquences.

Le cerveau est composé de deux hémisphères en principe équilibrés. La ligne de séparation des deux hémisphères est droite. Si la boîte crânienne est asymétrique, le cerveau va se déformer en se développant. Il contourne les obstacles et s’engouffre là où on lui laisse de la place. La ligne de séparation des deux hémisphères se tord, ce qui implique que les influx nerveux n’auront plus la même vitesse à droite et à gauche.

Les travaux de Miller et Clarren ont montré que 39,8 % des plagiocéphalies non traitées avaient pour conséquences des retards dans le développement neurologique [2].

Et toutes les études soulignent que les enfants souffrant de plagiocéphalie ont des résultats inférieurs aux autres aux tests de langage et de développement cognitif.

Les parents qui constatent ce problème chez leur enfant doivent agir vite (avant l’âge de dix-huit mois et, si possible, dès trois ou quatre mois), en faisant porter à leur enfant un petit casque qui permet, en quelques semaines, de corriger le problème.

Cela peut paraître cruel, mais les enfants, contrairement à ce qu’on pourrait croire, s’en accommodent très bien. C’est un casque fait sur mesure, qu’ils portent en permanence, jour et nuit, sauf pendant le bain.

C’est une question très importante et je recommande aux parents qui veulent tout savoir sur le sujet de se procurer au plus vite le livre Mon bébé n’aura pas la tête plate.

Quelle est la position naturelle du bébé, alors ?

Dans les sociétés traditionnelles, les enfants sont couchés sur le côté, calés avec des serviettes de toilette roulées. On les change de côté à chaque tétée.

On les met sur un matelas ferme, mais pas rigide, garni de végétaux (coprah, feuilles séchées, algues) ou de crin.

La surface d’appui est plus importante que sur le dos, notamment parce que le bébé met une de ses jambes repliées en contact avec le matelas.

Chez nous, on peut jusqu’à l’âge de deux mois faciliter le maintien d’une bonne position sur le côté grâce à un cale-bébé :

cale-bébé

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

Sources :

[1] Voir Pédiatrie pratique, n° 263, décembre 2014.

[2] PDF : Plagiocephaly Long-Term Developmental Outcomes in Patients With Deformational

 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,80 / 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires
Découvrez les articles qui concernent ...

Sauvé par un fil

06/11/2018

Le fil qui donne une haleine de nourrisson Le fil dentaire serait « inutile et même dangereux », selon les journaux [1]. À l’appu...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,89 / 5)
arrow Lire l’article

Un truc de santé tout simple

01/11/2018

Dormir sans culotte J’ai hésité à écrire sur ce sujet classique de la presse féminine, [1] et qui a même fait l’objet d’un livre ...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 3,48 / 5)
arrow Lire l’article

En automne, votre cerveau rajeunit de 5 ans

30/10/2018

Profitez-en pour régler les problèmes difficiles Chère lectrice, cher lecteur, Quand j’étais petit, j’apprenais chaque année des ...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (note moyenne: 4,50 / 5)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''Bébé sur le dos ou sur le ventre ?''

29
Poster un Commentaire

avatar
plus récents plus anciens
buhler
buhler

Bonjour, Je suis une lectrice assidue de vos lettres. Mais là vos affirmations sont archi-fausses. J’ai une Fille qui est née avec une plagiocéphalie asymétrique très importante. Sans effort elle a en 6ème plus de 16/20 de moyenne,et est dans une classe avec plus de la moitié des enfants ayant… Lire la suite »

lisbeth
lisbeth

J’ai couchée ma fille aînée ,née en 1976 sur le ventre :déformation des pieds .pour mes autres enfants j’ai repris la position de coté ,calée avec un cale bébé?Pas de problème. Mon petit fils ,né en2010 a été couché sur le dos: tendance à bronchiolite mais surtout tête vraiment très… Lire la suite »

Fleur
Fleur

Je suis très surprise que vous vendiez le casque comme solution miracle, et non pas l’ostéopathie, qui est la solution la plus douce et très efficace si prise à temps.

Lionel
Lionel

Bonjour Comme d’autres confrères kinésithérapeute/ostéopathe je réagis à votre article. Effectivement il est un peu réducteur de dire que la position couchée créée une plagiocéphalie et risque de bronchiolite. La bronchiolite est une affection virale. Rester sur le dos favorise une dimininution du flux expiratoire par ralentissement du rythme respiratoire… Lire la suite »

Grolleau Chantal
Grolleau Chantal

J’ai 85 ans. J’ai toujours vu ma mère coucher les bébés sur le côté, une fois à droite, une fois à gauche, en changeant après chaque biberon..
Une de mes sœurs a perdu un bébé couché sur le ventre!…

Didier
Didier

Bonjour Chantal.
MERCI ! Voilà enfin le bon sens maternel qui s’exprime.
La vie c’est sans doute chronologiquement et d’abord une question de bon sens. ! ! !
Comment faisaient donc les anciens qui nous ont donné la vie? –> Merci papa, Merci Maman

ETCHART
ETCHART

Bonjour Je suis kiné et ostéopathe Cela me semble un peu réducteur de dire que de dormir sur le dos donne la tete Plate Tous les bébé dormant sur le dos auraient la tete Plate sinon et ca n’est pas le cas. À mon sens il s’agit dè tension interne… Lire la suite »