Avez-vous assez de graisse brune ?

05/09/2014
Avez-vous assez de graisse brune ?
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (12 votes, average: 3,75 out of 5)

Avez-vous assez de graisse brune ?

Cinq études publiées courant 2009 ont montré que l’homme adulte possède de la graisse brune qui, au lieu de stocker les lipides comme la graisse blanche, brûle les calories [1].

La présence de graisse brune était bien connue chez les nourrissons. Elle leur sert à produire de la chaleur, et ainsi éviter l’hypothermie. Elle est aussi abondante chez les animaux qui hibernent. À la fin de l’hiver, leur graisse brune s’active pour brûler la graisse blanche et ainsi réchauffer l’animal.

Enfin, on retrouve de la graisse brune chez les petits mammifères vivant dans les zones froides, où elle leur sert également de « radiateur » intégré.

Chez l’homme adulte, les scientifiques avaient toujours pensé qu’il n’y avait pas de graisse brune.

Selon un article paru dans la revue « La Recherche » :
« Cette conviction était si bien ancrée chez les physiologistes qu’ils n’ont, pendant des années, pas prêté attention à diverses observations qui la remettaient en cause. Il faut dire que ces observations étaient réalisées dans un champ d’investigation éloigné du leur : l’imagerie médicale en cancérologie. Et que les articles en faisant état étaient publiés dans des journaux spécialisés de médecine nucléaire, peu susceptibles d’arriver sous leurs yeux. [2] »

Les cancérologues, en effet, ont l’habitude de localiser les tumeurs en recherchant les tissus consommant beaucoup de calories. Or, ils se sont aperçus qu’il y avait des zones du corps de l’adulte qui, sans être cancéreuses, brûlaient beaucoup plus de calories que les autres : les zones de graisse brune, qui se trouvent le long du cou et des clavicules.

Les cellules de graisse brune, que les médecins appellent « adipocytes bruns » (adipo : graisse, et cyte : cellule, en grec) sont très différentes des cellules de graisse blanche. Elles sont très riches en mitochondries, les petites centrales électriques des cellules. Et ces mitochondries, pour permettre à la cellule de remplir ses fonctions (comme, par exemple, se contracter pour les cellules musculaires), ne produisent pas de l’énergie cellulaire. Elles fabriquent uniquement de la chaleur, ce qu’on appelle « thermogenèse ».

C’est très important pour vous parce que cela signifie que si vous avez beaucoup de graisses brunes, ces graisses vont brûler des calories.

Or, des recherches toutes récentes ont montré qu’il est possible d’augmenter vos quantités de graisse brune tout simplement en portant des vêtements moins chauds, en dormant dans une atmosphère plus fraîche [3], et en frissonnant [4].

Vous mettre suffisamment au frais 10 à 15 minutes par jour pour frissonner augmentera autant votre « bonne » graisse brune que de faire de l’exercice physique modéré. Le frisson est en effet une réaction naturelle de contraction des muscles pour produire de la chaleur et réchauffer le corps, lorsque la température est insuffisante. Les frissons démarrent lorsque la température ambiante descend en dessous de 16°C, et que l’on porte des vêtements légers.

La graisse brune contre le diabète et l’obésité

Le Dr Paul Lee de l’Institut de recherche médicale Garvan à Sydney (Australie), explique que :

« L’intérêt pour le domaine des graisses brunes a beaucoup augmenté ces dernières années parce que leur capacité à brûler de l’énergie en fait une possible cible thérapeutique contre l’obésité et le diabète [5]. »

Les recherches qu’il a menées ont permis d’établir que 50 g de graisse brune permettent de brûler jusqu’à 50 g de graisse blanche par jour (300 kilocalories).

Les personnes qui ont beaucoup de graisse brune ont aussi moins de glucose dans le sang.

Les graisses brunes pourraient donc permettre de lutter à la fois contre l’obésité et le diabète.

Transformez votre graisse blanche en graisse brune !

La bonne nouvelle est que vos cellules de graisse blanche sont capables de se transformer en cellules de graisse brune.

Cela se produit sous l’effet d’une hormone découverte par les chercheurs de l’Université d’Harvard en 2012, l’irisine.

Cette hormone est produite par les muscles lorsque vous faites de l’exercice physique et… lorsque vous frissonnez.

Selon les tests qu’ils ont menés, vous fabriquez autant d’irisine en frissonnant pendant 10 à 15 minutes qu’en faisant une heure de vélo.

Mais l’effet est encore plus fort lorsque vous prenez l’habitude de vivre, et surtout de dormir, dans une atmosphère fraîche.

Une étude publiée en juin 2014 dans la revue « Diabètes » indique que dormir dans une chambre à 19°C augmente la quantité de graisse brune chez l’homme de 30 à 40 %, tandis que dormir à 27°C la réduit [6].

Pendant la journée, vivre dans un intérieur à 19°C est largement suffisant. Malheureusement, la tendance actuellement est de chauffer toujours plus les immeubles, de nombreuses personnes, surtout âgées, montant le thermostat à 22°C, une température suffisante pour diminuer fortement leur taux de graisse brune, et provoquer une prise de poids.

À bon entendeur, salut !

À votre santé,

Jean-Marc Dupuis

Sources de cet article :

[1] Études menées par Saverio Cinti, à l’université d’Ancone avec Jan Nedergaard, Wouter van Marken Lichtenbelt à l’université de Maastricht, Ronald Kahn au Joslin Diabest Center de Boston, Pirjo Nuutila, à l’université de Turku, en Finlande, et Masayuki Saito du Tenshi College à Sapporo.

[2] 4 Graisse brune contre graisse blanche

[3] ‘Good’ brown fat stimulated by cold, study shows

[4] Irisin and FGF21 Are Cold-Induced Endocrine Activators of Brown Fat Function in Humans, Paul Lee et al., published in Cell Metabolism, 4 February 2014.

[5] Shivering ‘as good as exercise’ for producing brown fat

[6] Temperature-acclimated brown adipose tissue modulates insulin sensitivity in humans.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (12 votes, average: 3,75 out of 5)
Cliquez ici pour voir les commentaires
Découvrez les articles qui concernent ...

Hypercholestérolémie familiale : aucun argument scientifique contre les graisses

16/07/2020

Hypercholestérolémie familiale : aucun argument scientifique contre les graisses Cela fait si longtemps que nous dénonçons, dans c...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, average: 5,00 out of 5)
arrow Lire l’article

Le cactus d’Amérique du Sud contre l’hypertension, le diabète et les rhumatismes

07/02/2020

Un trésor de la médecine amérindienne   Il existe un cactus très spécial, qui porte des sortes de feuilles, et qui est utilis...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (8 votes, average: 3,38 out of 5)
arrow Lire l’article

Diabète : prendre de la vitamine C et du magnésium

29/11/2019

Diabète : prendre de la vitamine C et du magnésium   Une bonne raison de faire attention à ce qu’on mange, c’est d’éviter le ...

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (12 votes, average: 3,42 out of 5)
arrow Lire l’article
Commentaires sur l'article
''Avez-vous assez de graisse brune ?''
guest
31 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
cathyclaude
4 années plus tôt

Nous on dort pas avec le chauffage dans la chambre et on est bien !!!

Strhauss Michèle
Strhauss Michèle
4 années plus tôt

Chaque printemps , tous les médias en parlent et ma boite mail en est saturée et je ne le supporte plus , je veux parler des méthodes pour maigrir car je cherche à grossir !!! Je suis pré-diabétique ( d’une famille de diabétiques ) j’ai donc un régime adéquat mais mon poids est insuffisant , alors comprenez combien ce gavage anti-kilos m’exaspère …

Simon Johan
4 années plus tôt

Vous n’êtes pas seule, j’ai 34 ans je fais 1m72 pour 55kg. Je fais ce poids depuis 18/19ans. J’ai un diabète de type 2 et je dois laisser partir des cancers apparemment bénin puisqu’ils font parti de moi. Cela ne m’aide pas à être en couple car il y a des subtilités a gérer pour la fille qui m’ accepterait. Je n’en fais pas une maladie, je dois être totalement transparent mais des qu’il y’ a du monde ce n’est plus possible… Je n’est jamais râler pour avoir quelqu’un dans ma vie tout simplement parce que je suis touché dans… Lire la suite »

Lucas
Lucas
3 années plus tôt

À chacun sa croix, j’ai envie de dire. Les gens qui ont des maladies et qui sont gros pourraient aussi bien être exaspérés par votre commentaire. À bon entendeur.

CATHERIN CLAUDE
CATHERIN CLAUDE
4 années plus tôt

Je pense qu’il y a une coquille dans votre texte, lorsque vous dites que 19° dans la chambre n’est pas bien, 27° n’est surement pas mieux .!!!!!! Merci par ailleurs pour vos articles.

LLORENTE
LLORENTE
3 années plus tôt

je pense que vous devriez relire le texte une 2eme fois….

Réjane
Réjane
4 années plus tôt

Bonjour
Vous parlez pour les régions tempérées. Mais comment fait-on quand on vit dans un pays chaud. La Martinique par exemple ! Je ne veux pas climatiser par militantisme. Les bains dérivatifs peut-être ?

michel angelosanto
michel angelosanto
4 années plus tôt

J’ai perdu ma mère a 15 ans, j’etais sans cesse malade malgré qu’elle fasse tout pour que je n’attrape pas froid. Constatant que sa solution n’a pas fonctionné, j’ai décidé d’accepter le temps comme il était en m’habillant le moins possible (légalement). En pension, j’etais donc en chemise a manches courtes par tous temps, a l’époque a Lyon le sport favori en hiver était les glissades. J’ai eu droit au remarques, tu vas être malade, tu vas avoir une pneumonie jusqu’au jour ou toute la classe a été malade y compris les professeurs sauf moi. J’ai continue ainsi toute ma… Lire la suite »

michel angelosanto
michel angelosanto
4 années plus tôt

Bonjour, voici mon expérience. A 15 ans j’ai perdu ma mère qui me chouchoutait beaucoup et me protégeait du froid au moindre courant d’air j’etais malade. Je me suis dit que cette solution ne fonctionnait pas aussi j’ai decide de m’accommoder du temps en ne m’habillant le moins possible (loi obligeant) j’etais donc en pension en chemises a manches courtes courtes a Lyon ou les températures negatives étaient courantes en hiver a l’époque. J’ai eu droit aux classiques commentaires, tu vas être malade, tu vas attraper une pneumonie jusqu’au jour ou toute la classe a été malade y compris les… Lire la suite »

Air, Terre ou Feu ?

Ayurvéda

: êtes-vous

Êtes-vous air, feu ou terre ?

Découvrez quel est votre profil ayurvédique !

Test Ayurvéda