Une inquiétante boule dans le cou

42 commentaires - 89955 lectures
Une inquiétante boule dans le cou

Vous vous réveillez un matin et, en vous regardant dans la glace, vous remarquez une légère bosse à la base de votre cou, juste au-dessus de vos clavicules. Vous passez le doigt et, en effet, vous sentez une boule étrange, sous votre larynx. Une sourde angoisse vous saisit.

Et pourtant, pas d’inquiétude, il s’agit probablement d’une simple excroissance de votre thyroïde, que l’on appelle nodule thyroïden, du latin nodulus, petit nœud.

La thyroïde est une glande qui a la forme d’un papillon, dans votre gorge. Elle fabrique de la thyroglobuline, une protéine qui se lie à l’iode pour former des hormones, la triiodothyronine (T3), la thyroxine (T4)…. Ces hormones sont importantes : elles sont entraînées par le sang et influencent quasiment tous vos organes, tissus et cellules. Ce sont elles qui permettent à chacune de vos cellules d’absorber de l’oxygène. Sans hormones thyroïdiennes, vous seriez réduit à l’état de plante, incapable de bouger.

Les nodules thyroïdiens, donc, sont de petites boules qui apparaissent très fréquemment dans la thyroïde : on estime qu’une personne sur 2 de plus de 50 ans en possède au moins un. De plus, ils sont 4 fois plus fréquents chez les femmes que chez les hommes. Mais dans la très grande majorité des cas, ces nodules ne causent aucun problème, y compris lorsqu’ils se présentent sous forme de kystes, c’est-à-dire remplis de liquide.

Notez que la taille du nodule n’a aucun rapport avec sa malignité (le danger pour votre santé). Si vous vous apercevez que vous avez une grosse boule, il n’y a donc pas plus de raison de vous inquiéter. Beaucoup de personnes vivent avec un nodule de 3 cm de diamètre (presque une balle de ping pong !) et ne s’en sortent pas plus mal.

La précaution à prendre cependant est de surveiller régulièrement son évolution. Et vous pourriez tout-à-fait avoir la bonne surprise, lors de votre prochaine visite chez le médecin, d’apprendre qu’il a régressé.

Nodule = risque de cancer ?

Evidemment, dès qu’on parle d’une étrange boule qui apparaît, cela évoque l’inquiétante idée du cancer. Mais les nodules n’ont pas beaucoup plus de risque d’être cancéreux que tout autre tissu de votre corps (le pancréas, le poumon…) : seuls 4 % d’entre eux sont cancéreux. Par contre si le nodule est bénin (non-cancéreux), il le reste. A noter que, si le nodule est un kyste, alors ce n’est presque jamais un cancer.

Par contre, cela peut être gênant d’avoir un nodule s’il vous empêche d’avaler ou de respirer. Lorsqu’ils sont gros et mal placés, ils peuvent aussi donner la voix rauque, voire causer une modification du timbre de voix.

Enfin, certains nodules dits « chauds » ont aussi la particularité gênante de produire de grosses quantités de thyroglobuline. Ils déclenchent une surproduction d’hormones thyroïdiennes, ce qu’on appelle hyperthyroïdie. Vous constatez alors les symptômes suivants :

  • accélération du transit ;
  • peau sèche et rouge ;
  • urination fréquente ;
  • accélération du rythme cardiaque ;
  • gros appétit ;
  • nervosité ;
  • insomnie ;
  • perte de poids.

Un nodule peut aussi être un signe d’hypothyroïdie

Si la présence d’un nodule peut déclencher une hyperthyroïdie, son origine peut aussi être que votre production d’hormones thyroïdiennes était insuffisante. Votre cerveau a donc envoyé un signal à votre thyroïde pour la faire travailler plus fort (ce signal est une autre hormone, la TSH, qui stimule la thyroïde).

Sous l’effet de cet afflux constant de TSH, votre thyroïde a fini par développer un nodule.

Alors que faire ?

Lorsque le nodule est gênant, les médecins proposent de vous le retirer au scalpel (un petit couteau bien aiguisé). S’il est sous forme de kyste (une boule remplie de liquide avec souvent des débris solides), on peut le vider avec une seringue mais ça ne sert à rien : en 4 semaines, il se remplit à nouveau.

Pour réduire la production d’hormones thyroïdiennes, les médecins proposent d’anéantir des cellules de la thyroïde avec de l’iode radioactif ou carrément une ablation de la thyroïde, au scalpel également.

Le résultat de ces interventions est presque toujours une hypothyroïdie, c’est-à-dire une production d’hormones thyroïdiennes trop faible. Pour faire remonter votre niveau d’hormones, votre médecin vous prescrira des cachets de Lévothyrox ou L-Thyroxine.

Si vous êtes sous Lévothyrox depuis 10 ou 20 ans, mieux vaut continuer ce traitement, mais si vous venez de démarrer, alors demandez à votre médecin s’il ne préférerait pas vous prescrire de l’Armour Thyroïd (malheureusement indisponible en France). Il s’agit d’un extrait naturel de thyroïde porcine qui contient non seulement de la T3 et de la T4, mais également de la T1 et de la T2 qui vous aideront à normaliser votre équilibre hormonal.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

PS : Si vous n’êtes pas abonné à La Lettre Santé nature Innovation, je vous invite à faire l’essai ci-dessous en inscrivant votre adresse de messagerie électronique dans la case prévue à cet effet.

La Lettre Santé Nature Innovation est la newsletter de santé naturelle la plus lue dans le monde francophone. Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Consultez notre politique de confidentialité.

42 commentaires - 89955 lectures

Réagissez avec la communauté
et laissez un commentaire sur cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current month ye@r day *

  1. Bénédicte C.

    très interressant l’article sur les nodules thyroidiens… Mais il est toujours questions quand on parle de nodules d’ hyper ou d’hypothyroidie…. que doit-on faire quand les données sanguines concernant la TSH, T3 et T4 sont tout à fait normales et que l’on a quand même des nodules ( détectés il y a 17 ans et le plus gros à la base du cou faisait 1.5 cm, il y a un an…j’ai 49 ans) ? donc comment traiter les nodules et les faire disparaitre quand il n’y a pas de déréglement thyroidien à proprement parlé ? merci pour votre aide…

    Répondre
    • Nicole

      Bénédicte, voir mon commentaire plus bas sur l’argile (Ok c’est inconfortable mon truc mais excellent ) de plus aucun risque si ce n’est d’aller mieux ….

      Répondre
    • francoise

      bonjour

      moi je me fais traiter par magnetiseuse ces nodules se calcifit sans danger
      je me traite par ce remede depuis + de 15 ans car naturellement d autre reapparaisse puisque notre corps en fabrique en permanence

      amicalement

      Répondre
      • Clo. V

        Bonjour, je présente de nombreux nodules. Auriez vous la gentillesse de m’indiquer le nom de votre magnétiseuse. J’habite dans le sud de la France.
        Je vous remercie et vous souhaite une très bonne santé.

        Répondre
    • christine

      bonjour,
      malheureusement , je n’ai pas de réponse à votre question mais vous, en avez vous eu une?
      notre fille est dans le même cas et on cherche que faire pour diminuer tous ses nodules.
      merci de votre réponse
      cordialement

      Répondre
  2. chris M

    bonjour
    pourquoi ne pas utiliser de la teinture d’iode à la place de la bétadine, ce qui me semble plus naturel, d’autant plus que dans la bétadine il n’y a pas que de la teinture d’iode ?
    comment savoir lorsqu’on a assez d’iode avec ce badigeonage ?
    merci
    bonne journée
    chris

    Répondre
    • Veronique

      la teinture d’iode est beaucoup plus naturelle, mais plus difficile a trouver, il y a aussi le lugol qui est tout aussi interessant que la teinture d’iode mais je doute qu’en application externe cela fasse disparaitre les nodules….. de plus mieux vaut voir ce de quoi ils sont fait car certains sont cancéreux !
      Pour savoir avec un badigeonnage la quantité absorbée, hé bien on ne sait d’autant plus qu’une partie s’évapore !

      Répondre
  3. COLETTE

    Bonjour à toute l’équipe, depuis peut-être un an que je vous lis et je vous remercie beaucoup de tout les informations que vous publié. Concernant l’article de nodule sur la thyroïde, je suis hypo et j’ai aussi une nodule vous parlez des hypers mais… pour les hypos et les nodules? Je saie que les algues sont favorable, mais j’ai essayé de différente façon de les consommer et rien à faire je ne les digère pas. Je me demandais si je prenais des bains d’algues au lieu des consommer, serai-ce une bonne alternative?

    merci à l’avance de me répondre

    Répondre
    • francoise

      bonjour

      moi je me fais traiterl ces nodules par une magnetiseuse qui vous les dessechent
      ce qui réequilibre la thyroide voila + de 15 ans que je fais cette pratique et qui evite tout medicaments

      Répondre
  4. Céline S.

    Il n’est peut-être pas utile d’affoler les lecteurs, mais vous ne parlez pas des atteintes aux paraphyroïdes lors de l’ablation de la thyroïde; j’ai subi cela il y 8 ans, et depuis je fixe mal le calcium, cette année, cela devient critique , mes dents se cassent, malgré comprimés de calcium et doses de vitamine D. Y aurait-il eu d’autres solutionis que l’ablation?
    Merci

    Répondre
    • Lala

      Surtout évitez le calcium prescrit par les médecins et la vitamine D CHIMIQUE !!
      C’est pire que tout !
      Achetez des compléments NATURELS (en magasin bio) : calcium, magnésium, vit D.
      Prenez le soleil et prévoyez une visite chez un naturopathe qui vous prescrira des plantes reminéralisantes… Bon courage…

      Répondre
      • Veronique

        si il y a d’autres solutions, moi aussi l’on m’a mutilé de ma glande ! pour me requinquer, j’ai pris de l’huile de foie de morue, il y a de la l’iode et de la vit D dedans !

        Répondre
  5. Chantal

    Merci pour tous ces renseignements mais quels conseils pour l’hypothyroidie ?
    Cordialement

    Répondre
    • Veronique

      prendre des hormones de sustitution, voilà il n’y a rien d’autre a faire, et en france se sont des hormones synthetiques car les hormones naturelles sont interdites ! faire doser ses hormones la TSH mais surtout les T3 et T4 , il n’y a pas de remède naturel contre l’hypothyroidie seules les hormones en complément ou sustitution réglent le probleme, j’ai cherché et pas trouvé

      Répondre
  6. Julie Cott

    Bonjour, merci beaucoup pour cet article (je les lis tous avec un très grand intérêt). Vous donnez de très bonnes indications sur l’hyperthyroïdie mais accepteriez-vous de faire de même pour l’hypo ?
    Merci encore pour tous ces articles qui sont d’une richesse rare.
    Cordialement
    Julie

    Répondre
    • Veronique

      j’attends qu’il le fasse, mais qu’il ne nous parle pas d’armour thyroid qui ne se trouve et ne se prescrit en France, en belgique c’est erfa qui est perscrit ! il va dire qu’il faut manger des aliments riches en iode !

      Répondre
  7. Claudine

    Bonjour,
    très interressant encore cet article sur l’hyperthyroidie.
    Je lis » pour palier à un manque d’iode , se badigeonner le bras avec de la bétadine » alors chères madames voici un petit truc sympa qui fera double action.
    Quand vous vous rasez les aiselles , pensez à désinfecter votre super rasoir à main  » venus » de même que vos aiselles avec cette fameuse bétadine.
    Un petit coup de mousse et tout est nickel.Pas de déo après.Donc le faire le soir par exemple.
    Vous eviterez les petits kystes d’infection de la racine du poil et vous aurez votre dose d’iode en prime.
    je pense que notre cher doc sera dac : )
    Belle journée .
    Claudine

    Répondre
  8. Nicole

    Merci pour vos informations très intéressantes !

    Si je puis vous donner mon avis et vous parler de mon cas, j’ai eu une Hypertyroïdie que l’on m’a soignée dans un premier temps le nom du médoc (neomercazole ???) ne me revient pas … et des bétablocants ! j’ai très vite et progressivement supprimé ces derniers car je ne tenais pas à devoir les prendre à vie … L’endocrinologue n’était pas de mon avis mais … je décide pour mon corps !

    Par ailleurs il s’est moqué de moi quand je lui parlé de ma forme de thyroïdie en me disant que la maladie de basdow n’existait pas … je n’ai rein répondu n’en pensant pas moins, je fus soignée pendant 1 an 1/2,

    Un an plus tard, rechute suite à un choc psychologique ! je revois endocrinologue qui refuse de me soigner de nouveau et veut me sécher ma thyroïde à l’iode radioactif… L’épreuve de la syntigraphie avec injection d’un produit radioactif, la vue du coffre plombé, la seringue idem, le tablier de l’infirmière etc , j’exige un nouveau traitement qu’il me donne à contre cœur et tout rentre dans l’ordre doucement

    J’ai par hasard pris des omegas3 fortement dosés et un jour, je m’aperçois que j’oubliais mes médoc … Visite de mon médecin traitant, car j’avais délaissé endocrinologue et vérification faite de mes T3 T4 et TSH, tout allait pour le mieux !

    Depuis, analyses de vérification de temps à autre et repos ou relaxation quand un souci vient ou les aléas de la vie etc… et bien sur mes omégas3

    De temps à autre, je sens ma thyroïde et alors j’applique de l’argile verte assez épais le soir, je mets un foulard et le matin je lave et tout va pour le mieux.

    L’argile est merveilleuse, je me suis guérie de tendinites (en 15 jours contre 6 mois d’anti-inflammatoires sans résultat) , kystes synovial, kyste graisseux de plus de 20 ans disparu ! et aussi brulures, coupures profondes : Résultat sans cicatrices … etc

    L’argile, c’est pas cher et soigne beaucoup de choses … j’ai déposé un article sir le livre que j’utilise depuis 2006 dans mon site http://toutsavoirsur.fr/2012/03/tout-savoir-sur-largile/

    Si cela peut aider .

    Cordialement
    NM

    Répondre
    • Veronique

      je lui ai envoyé un mail dans ce sens et j’ai jamais eu de réponse, normal c’est interdit en france les hormones naturelles , la vente et la prescription !

      Répondre
  9. Tercier

    Et de quoi s’abstenir en nourriture en cas d’hypo, j’avais lu tt ce qui est choux?
    J’ai.egalement en + de la thyroxine (je prends 8g) thyroidea D8 de chez Weleda.

    Répondre
  10. Martine

    Il peut aussi s’agir du lymphome de hodking. Ma fille agée de 16 ans n’avait que ça comme symptomes: Juste des ganglions un peu gros, pas de fatigue, pas de transpiration excessive, et elle a trainé ça pendant au moins 4 mois avant qu’un médecin s’inquiéte, les autres n’avaient rien vu! ça va trés vite et le stade 4 de la maladie était atteint! Elle aura droit à de la chimio 6 cures et à la fin des rayons! Je me demande toujours si le diagnostic avait été posé aussitôt est ce qu’elle aurait été aussi atteinte?

    Répondre
  11. San

    On critique souvent les médecins du travail mais moi je remercie chaque jour la mienne depuis ce mois de juillet 2005 où elle a détecté, par la palpation de mon cou, une grosseur assez volumineuse, à laquelle je n’avais pas porté attention. J’avais 35 ans.
    Le processus s’est alors enchainé très vite : analyses sanguines (hypothyroidie), échographie qui décéléra 2 nodules avec suspicion cancérogène, rendez vous chez un endocrinologue pour une ponction dans les nodules. Verdict : nodules cancéreux avec toute la peur que le mot cancer évoque lors de l’annonce.
    Je me suis fait opéré d’une ablation totale de la thyroide en novembre 2005 (merci aussi à mon chirurgien pour la magnifique cicatrice qui est invisible). Je passe sur les moments de fatigue intense qui vous vide complétement de toute énergie. J’ai ensuite eu droit au traitement à l’iode radioactif et la « quarantaine » d’une semaine, pour détruire complétement les résidus thyroidiens cancéreux. Je suis bien sûr sous lévothyrox 150 (mon plus proche copain !) et suivi annuellement par bilan sanguin et visite chez mon endocrinologue. Pas de désagrément notable. Les signes avant coureurs : humeur et émotions instables, mains moites, prise de poids, fatigue…
    Le stress et le terrain émotionnel ont une grande part dans la pathologie de la thyroide. Sans oublier Tchernobyl ….sauf si le fameux nuage n’a pas franchi nos frontières !!!!
    Ah oui, j’oubliais…j’ai vécu jusqu’à l’age de 31 ans à 15 Km d’une centrale nucléaire, mais cela n’a surement rien à voir.

    Répondre
  12. aline

    Bonjour,
    Contente de cet article qui me dit que mon intuition était bonne.
    Nodule froid depuis 19 ans, scintigraphie et lévothyrox en gouttes : vacances sans frigo et je subsiste : supprime lévothyrox et refuse l’ablation, au grand dam du chirurgien, mais je ne supporte pas l’idée qu’on m’enlève toute la thyroïde : le nodule grossit, qui bouffe un peu la thyroïde, mais ni hyper ni hypo.
    Et puis, est-ce à force de prières, de méditation, d’écoute de moi, mais le nodule diminue. Oui, naturellement je mange moins sucré, déteste les plats préparés, reviens à la simplicité, mais quand même, il est encore là, narquois.
    J’aimerais en savoir plus sur les oméga3 dont parle Nicole, et sur la bétadine qui ne m’inspire pas : la teinture d’iode m’inspire davantage : comment savoir ?

    Répondre
    • Veronique

      la teinture d’iode est un excellent produit, la betatine contient polyvinylpyrrolidone qui est un poison ! la teinture d’iode s’utilisait en interne et en externe , la betadine uniquement en externe !

      Répondre
  13. anne-marie

    Que dire d’une boule sur le côté gauche de la nuque, lipome ou kyste ? Que convient il de faire dans ces deux cas ?

    Répondre
  14. Christelle

    Auriez-vous des conseils à donner en cas de boule de graisse, mon mari en a une dans le dos qui parfois le gène, nous avons fait tous les examens médicaux nécessaires pour savoir que ce n’est qu’une boule de graisse. Une opération est possible mais cette boule peut revenir après opération.
    Que faire ?
    Merci
    Cordialement
    Christelle

    Répondre
  15. Claudine

    J’ai une hypothyroidie d’hashimoto et je suis sous levothyrox. Ce n’est pas la grande forme, j’ai fait des recherches sur Armour Thyroide il y a quelques années mais c’est apparemment difficile de s’en procurer, j’avais donc laissé tomber. Dans votre article vous dites de demander à un médecin d’en prescrire : auriez-vous des informations sur la façon de se procurer Armour Thyroide, des noms de médecins, de pharmacies ? Je sais qu’en Belgique ils le délivrent plus facilement mais dans quelles pharmacies ??
    Merci d’avance

    Claudine

    Répondre
    • Veronique

      la pharmacie de menin en a celle qui est proche de la frontière française, mais je crois qu’il faut une ordonnance, et c’est de l’erfa canadien qu’ils ont !

      Répondre
  16. Liliane B.

    Cher Monsieur,

    Votre lettre régulière est passionnante pour nous qui doutons tant de la sincérité des responsables médicaux, qui avons tout de même compassion des marionnettes que sont les médecins pratiquants;
    Il y a quelques mois, j’ai fait un épisode de tachycardie, avec tous les autres signes d’une hyperthyroïdie, y compris oedèmes des chevilles: thyroïdite qui fut transitoire, déclenchée par une ingestion d’huitres très iodées, je me suis alors souvenue d’autres épisodes plus modérés, à la suite d’ingestion de moules, alors j’ai fait le rapprochement, et bien que le cardiologue vu en urgence, et l’endocrino m’aient ri au nez lorsque j’ai pu évoquer cette possibilité, un ami endocrino fraichement en retraite, lui, l’a pris au sérieux, et m’a conseillé d’éviterCher Monsieur,
    Votre lettre régulière est passionnante pour nous qui doutons tant de la sincérité des responsables médicaux, qui avons tout de même compassion des marionnettes que sont les médecins pratiquants,

    Il y a quelques mois, j’ai fait un épisode de tachycardie, avec tous les autres signes d’une hyperthyroïdie, y compris oedèmes des chevilles: thyroïdite qui fut transitoire, déclenchée par une ingestion d’huitres très iodées, je me suis alors souvenue d’autres épisodes plus modérés, à la suite d’ingestion de moules, alors j’ai fait le rapprochement, et bien que le cardiologue vu en urgence, et l’endocrino m’aient ri au nez lorsque j’ai pu évoquer cette possibilité, un ami endocrino fraichement en retraite, lui, l’a pris au sérieux, et m’a conseillé d’éviter désormais les produits iodés .

    Bien sûr cela n’a rien à voir avec un ou des nodules chauds, mais il peut quelquefois y avoir un bémol à une supplémentation en iode.

    Avec mes respectueuses salutations et mes remerciements pour vos excellents conseils offerts gracieusement.

    L. B.

    Répondre
  17. Laurence

    Bonjour, je suis suivie en Medecine anti âge depuis 4 ans, pour des problèmes de ménopause et j’ai pris durant 2 ans de Armour thyroid, malheureusement je ne trouve plus… où le trouvez vous maintemnant je prends du Euthyral a o.i mg un quart, merci de m’informer ou l’on peut encore trouver de Armour thyroid

    Répondre
  18. Maryline G.

    Bonjour,

    Je voulais simplement vous dire, que j’ai eu des kystes sur la thyroïde il y a quelques années.

    Le 10 janvier 1991 : L’échographie thyroïdienne donnait ce résultat : hypotrophie thyroïdienne dont les dimensions sont les suivantes :
    Lobe gauche 8 mm d’épaisseur sur 48 mm de longueur et 10 mm de largeur. lobe droit : 47 mm de longueur sur 6 mm d’épaisseur, sur 10 mm de largeur,existence d’une hétérogénéicité parenchymateuse avec du côté gauche 3 formations kystiques de taille comprise entre 3 et 5 mm et du côté droit, 3 kystes dont la taille est comprise entre 10 et 15 mm

    Le 12 février 1991 la scintigraphie thyroïdienne réalisé montrée une thyroïde de taille normale sans structure froide ou chaude. Conclusion les nodules n’avaient pas de traduction scintigraphique.

    Grace à mes parents et mon généraliste qui n’étaient pas pour une intervention chirurgicale j’ai eu des ponctions en mars 1991.

    Les nodules sont revenus en 1995 :

    En janvier 1995, à L’échographie : j’avais une lésion nodulaire hypoéchogène dans le lobe droit, d’allure liquide de 22 X 14 avec une composante solide de 13 mms de calibre.
    Du côté gauche, une lésion d’allure kystique de 3 cms de calibre maximum renfermant une composante solide de 7 mms de diamètre.

    Mais pas d’anomalie au sein du parenchyme thyroïdien.

    La scintigraphie thyroidienne a montré une thyroïde fixant bien le traceur, présentant un nodule froide du lobe droit.

    A nouveau j’ai eu des ponctions en 1995, car mes parents et notre médecin de famille n’étaient toujours pas pour une intervention chirurgicale. Depuis 1995 les nodules ne sont pas revenus.

    Je n’ai aucun traitement. Par contre je fais le plus possible attention à mon alimentation.
    Je ne mange plus de viande, je mange du poisson, coquillages etc. mais pas tous les jours.
    Je ne bois que rarement du lait. Je prend des compléments alimentaires.

    Je pense qu’il vaut mieux lorsque cela est possible éviter de se faire ôter la glande thyroïdienne les chirurgiens sont toujours très contents d’avoir un nouveau « client ».

    En lisant les avis de tous les internautes je me rappelle aussi que ma mère me faisait des cataplasme d’argile verte sur le cou…..

    Bien à vous.

    Répondre
  19. Marianne

    De: Marianne VAN DE CALSEYDE [mailto:marianne.van.de.calseyde@brussels.msf.org]
    Date: jeu. 20/09/2012 06:06
    À: sante nutrition
    Objet : Re: Une inquiétante boule dans le cou

    Bonjour,
    merci pour cette info intéressante, mais en cas d’hypothyroïdie,
    préconisez-vous le même traitement aux huiles essentielles et aliments que
    pour l’hyperthyroïdie ?

    merci de votre réponse,
    bonne journée,
    Marianne

    Répondre
  20. colette

    je trouve votre article très très intéressant. En ce qui me concerne , j’ai un problème d’hyperparathyroïdie. L’endocrinologue qui me suit me parle déjà d’opération avant d’avoir fait les examens complémentaires….je panique un peu… quelle solution palliative pouvez vous me proposer ?
    Merci de prendre le temps de me répondre
    Colette

    Répondre
  21. Annick Guenette

    Bonjour,

    Ma belle mère avait une boule énorme dans le cou, remplie de liquide. Ils voulaient opérer mais elle s’est « guéri » en mangeant des noix de Grenoble fraiches tous les jours… ça a fonctionné! Elle avait vu ça dans un livre à la pharmacie.

    Merci pour ce texte!

    Répondre
  22. Mijanou

    Bonjour, bonjour,
    Merci pour ces éclairages précieux sur les problèmes de santé.
    J’ai lu avec attention votre publication sur la thyroïde, mais vous ne mentionnez pas, en cas hypothyroïdie, les aliments, et quelques « remèdes » naturels, pour apporter aide et confort .
    Vous parlez seulement de l’hyperthyroïdie pour pallier avec des produis naturels, à ce déséquilibre hormonal.
    Dans le cas d’hypo, puis-je consommer des algues pour l’apport de l’iode, sans problème?
    Par avance merci pour votre réponse.
    Mijanou.

    Répondre
  23. Marc

    Découvrez et comprenez enfin la « chimie naturelle » de votre corps…

    Fatigue chronique, douleurs, mal de dos, sciatique, diabète, ostéoporose, anémie, brûlures d’estomac, reflux gastriques, … sont dus à des désordres chimiques, biologiques de votre chimie intérieure qui s’expliquent d’une façon simple.

    La résolution de ces désordres peut-être très naturelle et rapide…
    Vous avez envie de découvrir et de mieux comprendre les notions fondamentales de votre santé afin de vous guérir ou d’aider vos proches…

    Pour en savoir +, consulter les articles du site : http://ab-litho-veritas.blogspot.fr/

    Répondre
  24. Tracer

    Bonjour,
    Merci de lire tous ces messages plein de bon sens !

    pour ma part, depuis quelques jours, j’ai un ganglion qui a augmenté de volume ( environ taille d’un petit oeuf).
    Ce ganglion est situé à la base du coup, au dessus de la clavicule gauche, sur le côté. Pas du tout au niveau de la thyroïde.

    il y aune 2àa aine d’année, un endocrinologue avait trouvé une maladie de Hashimoto.

    j’ai pris durant des années du Lévothyrox… et un jour j’en ai eu marre : j’ai arrété… et tout va bien maintenant. Une intervention ablation thyroïde m’avait ete proposé :j’ai refusé , et j’ai bien fait.

    Attention, ce n’est que mon expérience que je partage.. en aucun cas, je ne préconise de faire de même.

    juste je veux attirer l’attention : quand on va chez e boulanger, il veut nous vendre du pain, quand on va chez le chirurgien….

    ce n’est que mon oint de vue ! et je ne mets pas tous les chirurgiens, dans le même panier.

    Cosultons plusieurs avis cela le parait sage ! la medecine fait ce qu’elle peut. Et il y a d’excellents medecins… comme dans toutes professions, il y a les intègres et les autres !

    Je vais tenter l’argile !
    merci pour ce conseil !

    belle journée à tous ; Tracer

    Répondre
  25. fanny9

    bonjour et merci

    Je me trouve dans la situation que tu as connue mais j’en suis au début et des témoignages comme le tien sont d’un grand soutien, étant depuis tjrs adepte de l’homéopathie je n’ai tout d’abord su à quel saint me vouer pour faire face à cette hyperthyroïdie! Comme toi je vais m’engager dans un traitement néomercazole mais je vois que l’on peut s’en sortir en aiguisant sa réflexion. Je me pose une question supplémentaire sur un nodule faut il l’enlever et peut il être à l’origine de mon hyperthyroïdie (nodule toxique?) Je vais consulter le site mis en lien car je suis aussi persuadée des bienfaits de l’argile,
    merci beaucoup
    cordialement

    Répondre
  26. Catou

    Bonjour, heureuse de vous avoir trouvé sur ma route,je me bats contre le cancer du sein depuis février 2012, mastectomie,chimio et radiothérapie qui m’a fortement abîmé la thyroïde. Mon médecin me prescrit du synthroid 1 mg et continue de me faire des prises de sang. J’ai mal aux jambes et aux côtes autant le jour que la nuit.
    …est ce que ce problème est lié à la thyroïde? Je ne prends pas d’anti hormone femarra qui sont prescrit la plupart du temps pour le cancer du sein car j ai vu des femmes devenir zombie avec ce médicament. J’ai un suivi avec un naturopathe, avec supplémentation, alimentation anti cancer, abolition des produits laitiers, pain blanc, régime de viande et hormones bio naturelles en crème. Suite à la lecture du
    Dr.John Lee, tout savoir sur le cancer du sein…je vais essayer de trouver une teinture…merci

    Répondre
Retour en haut de page