Réduisez votre risque d'infarctus ou d'AVC à 
presque zéro






 

Les personnes qui ont déjà été victimes d'infarctus ou d'AVC, mais également les autres, peuvent réduire de façon considérable leur risque de mourir de maladies cardiovasculaires, en apprenant :

  • quelles sont les matières grasses pour cuire, assaisonner et tartiner ;

  • comment utiliser l'huile d'olive et l'huile de colza pour renforcer votre myocarde (le muscle de votre cœur) ;

  • combien d'œufs vous pouvez manger chaque semaine ;

  • quels poissons privilégier ;

  • quels fruits de mer ont un effet bénéfique sur le cœur et les artères ;

  • les avantages/inconvénients des fromages de chèvre et de brebis par rapport aux produits du lait de vache ;

  • combien de portions de viande par semaine on peut consommer, et quelle viande ;

  • quelle quantité d’alcool boire pour une protection optimale des artères ;

  • s'il faut préférer le thé ou le café ;

  • les épices qui diminuent la mortalité cardiovasculaire ;

  • quelles sont les noix, les fruits secs et les baies qui sont les meilleures pour la santé ;

  • les céréales, et en particulier, les types de blé à  privilégier (il y en a plusieurs).

Ce n'est pas moi qui le dit, mais le cardiologue Michel de Lorgeril, chercheur au CNRS et spécialiste reconnu à  l'échelle internationale du cholestérol et des maladies cardiovasculaire.

Michel de Lorgeril, cardiologue et chercheur au CNRS

Michel de Lorgeril est l'auteur du chapitre Prévention nutritionnelle de l'infarctus dans le textbook (l'ouvrage de référence de la profession) de la Société européenne de cardiologie.

Il est aussi l'auteur du chapitre comparable dans le textbook des Facultés de médecine américaines.

C'est donc lui qui fait référence, au niveau mondial, sur cette question.

Il est chercheur au CNRS et à  la Faculté de médecine de Grenoble et fait partie des rares scientifiques à  mener ses études sans aucun conflit d'intéràªt avec l'industrie pharmaceutique.

Dans son nouveau livre, Prévenir l'infarctus et l'accident vasculaire cérébral, Michel de Lorgeril écrit, au sujet de l'infarctus, et de l'AVC :

« Il faut bien comprendre que si le risque zéro est impossible – je ne suis pas un illusionniste – un risque très faible est accessible y compris pour ceux qui ont déjà  été frappés une première fois » (page 13, Thierry Souccar Editions, 2011)

Et il explique pourquoi : le moyen est simple mais il est peu répandu, car la plupart des cardiologues aujourd'hui ont été mal formés et informés sur les causes des maladies cardiovasculaires. Ils donnent donc à  leurs patients des traitements qui, sans le savoir, ne diminuent pas le risque d'accident ou de récidive, et qui de plus provoquent de dangereux effets secondaires.

Des idées fausses et dangereuses si vos artères sont fragiles

Grâce aux recherches les plus récentes en cardiologie, on sait aujourd'hui :

1) ce n'est PAS le cholestérol qui bouche les artères ;

2) les graisses ne doivent PAS être éliminées, si vous souhaitez avoir un cœur en bonne santé ;

3) l'alcool joue un rôle essentiel dans la prévention de l'infarctus et des attaques cérébrales ; ne pas en boire augmente votre risque ;

4) La pose de stents pour déboucher les artères n'améliore pas l'espérance de vie ;

5) L'activité sexuelle n'est pas nuisible aux personnes fragiles du cœur, bien au contraire ;

6) Beaucoup des médicaments communément prescrits par les cardiologues devraient en fait être évités ;

7) De nombreuses opérations chirurgicales, qu'on a crues « miraculeuses » pendant un temps, n'apportent absolument pas les avantages justifiés par les risques : insistez auprès de votre cardiologue pour avoir toutes les garanties que l'opération est indispensable, avant de le laisser vous opérer.

Michel de Lorgeril détaille tout cela dans son nouveau livre Prévenir l'infarctus et l'accident vasculaire cérébral.

Sauver des vies

La meilleure façon aujourd'hui de gagner beaucoup d'argent pour un cardiologue est de recevoir un maximum de patients et de leur distribuer un maximum de médicaments – sans se poser de questions.

C'est le système qui veut ça : des protocoles sont définis par le Ministère de la Santé, les médecins les appliquent, la Sécu rembourse... et vous avalez vos pilules.

Le problème est qu'on s'est aperçu aujourd'hui que ce système ne profite pas aux malades. Les médicaments contre le cholestérol par exemple (les statines) ne diminuent en fait pas votre risque d'infarctus ou d'AVC.

Peu de médecins veulent se donner la peine de sortir de leur routine, confortable et souvent très lucratives.

Mais Michel de Lorgeril fait partie de ceux qui refusent cet état de fait, et qui ont le courage de le dire haut et fort. De plus, sa crédibilité scientifique en fait une source sur laquelle vous pouvez vous appuyer en toute confiance, pour engager un dialogue constructif avec votre médecin.

Car son but, il faut le noter, est de sauver des vies, pas de gagner de l'argent. C'est là  toute la différence.

Satisfait ou remboursé

Et c'est pourquoi j'ai décider de négocier avec l'éditeur un accord unique, dont je vous encourage vivement à  profiter :

En cliquant ci-dessous, vous pouvez recevoir le livre de Michel de Lorgeril immédiatement, en version électronique, pour 17,90 euros (au lieu de 24,99 euros en librairie). C'est un moyen respectueux de l'environnement d'accéder aux informations vitales de ce livre. De plus, vous nous économisez les frais de manutention et d'expédition.

Si vous hésitez encore, notez bien que, pendant trois mois, vous pouvez télécharger ce livre, le lire et, si vous étiez insatisfait pour une quelconque raison, il vous suffira de m'envoyer un mail et vous serez instantanément remboursé intégralement, sans aucune condition restrictive.

J'ai obtenu cet accord exceptionnel grâce à  mes bonnes relations avec l'éditeur, et parce que je crois que c'est là  un moyen de rendre service à  des dizaines de milliers de personnes. Je suis convaincu que cela permettra de sauver de nombreuses vies et d'épargner de graves handicaps à  un très grand nombre de mes lecteurs.

Annulez votre passage sur le billard !

Imaginez... vous n'avez plus à  vous soucier de votre taux de cholestérol.... adieu les médicaments, les piqà»res, les analyses sanguines et l'angoisse des résultats... vous pouvez de nouveau manger de nombreux plats qui vous étaient interdits depuis des années...

Vous redécouvrez le bonheur des sorties, d'une vie enfin normale, libérée de l'inquiétude d'une attaque qui peut se produire à  chaque instant.

Vous pouvez peut-être même annuler votre passage sur le billard !!

Vous ne risquez absolument rien à  faire l'essai de regarder les solutions qui sont dans « Prévenir l'infarctus et l'accident vasculaire cérébral », pour juger si elles vous paraissent crédibles ou non (je vous garantis que oui).

Faites-le pour vous, ou pour les gens de votre entourage :

Car nous sommes tous concernés : c'est à  partir de l'âge de trente ans que les prémices de la maladie se développent, sournoisement, pour vous frapper brutalement des années plus tard. La meilleure prévention commence donc à  cet âge-là . Mais si vous avez 70 ans ou plus, il est encore utile, voire indispensable, de faire des changements de votre alimentation et de votre mode de vie, pour vous éviter un regrettable accident.

Pour télécharger, avec une garantie de remboursement intégrale pendant trois mois, le nouveau livre du Docteur Michel de Lorgeril, « Prévenir l'infarctus et l'accident vasculaire cérébral », paru aux Editions Thierry Souccar, pour 17,90 euros au lieu de 24,99 euros, cliquez ici.

Et encore une fois, souvenez-vous que vous ne courrez aucun risque : si pour un quelconque motif, vous souhaitez être remboursé, il vous suffira de nous envoyer un simple mot à contact@santenatureinnovation.fr, ou de nous passer un rapide coup de téléphone au (33) 01 75 24 14 16.

Bien cordialement,

Jean-Marc Dupuis
Directeur des Nouvelles Publications de la Santé Naturelle.

**********************

Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment accrédités auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs . Santé et Nutrition n’est pas responsable de l’exactitude, de la fiabilité, de l’efficacité, ni de l’utilisation correcte des informations que vous recevez par le biais de nos produits, ou pour des problèmes de santé qui peuvent résulter de programmes de formation, de produits ou événements dont vous pouvez avoir connaissance à travers ce site. L’éditeur n’est pas responsable des erreurs ou omissions. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

**********************


Santé Nature Innovation - Société éditrice : Les Nouvelles Publications de la Santé Naturelle

6, rue Watteau - 92400 Courbevoie - Téléphone: 01 75 24 14 16 - Fax: 01 45 89 67 17
SARL au capital de 2000 euros - RCS Nanterre 532 232 618 - N° de TVA intracommunautaire: FR72532232618

Informatique et Liberté : en application de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accés, de rectification et de suppression des informations vous concernant.

Vous pouvez l'exercer en vous adressant aux Nouvelles Publications de la Santé Naturelle - 6, rue Watteau - 92 400 Courbevoie

Santé Nature Innovation