Des milliers de cas de narcolepsie après le vaccin H1N1 – étude du BMJ

59 commentaires - 16215 lectures
Des milliers de cas de narcolepsie après le vaccin H1N1 – étude du BMJ

Le British Medical Journal (BMJ), une des plus prestigieuses revues médicales au monde, a publié une étude prouvant une spectaculaire hausse de la narcolepsie provoquée par le vaccin Pandemrix, très largement utilisé contre la grippe H1N1 en 2009. (1)

Le problème avait été signalé par les autorités finlandaises et suédoises dès le mois d’août 2010, qui avaient constaté une multiplication par 13 du risque de narcolepsie chez les enfants et les jeunes vaccinés. (2) Le Pandemrix est un produit de la société pharmaceutique GlaxoSmithKline (GSK).

La narcolepsie est un trouble neurologique dévastateur. Les personnes atteintes peuvent s’effondrer endormies après la moindre émotion, comme par exemple un simple éclat de rire. Peut-on imaginer pareille vie où le fait de rire devient dangereux ? Ce n’est malheureusement pas là le seul symptôme de la narcolepsie. Elle peut également provoquer des hallucinations, des paralysies, des difficultés de concentration, de l’agitation, des difficultés à s’endormir normalement, de terribles cauchemars, de la catalepsie : la personne s’écroule alors qu’elle est en train de vaquer à ses occupations quotidiennes. Les personnes atteintes ne peuvent donc plus faire aucune activité potentiellement dangereuse, y compris conduire une voiture.

Il n’existe aucun remède connu. On administre généralement aux victimes de puissants médicaments pour contrôler les symptômes. Il s’agit notamment d’amphétamines ou de médicaments apparentés comme l’Adderall. Tous ces médicaments peuvent provoquer de graves effets secondaires comme la tachycardie, de la diarrhée, de la nervosité, de la fatigue, des vomissements, de l’anxiété, des palpitations, des tremblements et des épisodes maniaques.

Le déni… puis l’aveu

Devant cette catastrophe sanitaire, il a d’abord été expliqué que la hausse de la narcolepsie observée en Finlande et en Suède était probablement liée à des particularités locales.

D’importantes études furent néanmoins entreprises dans d’autres pays. Et de fait, une étude française coordonnée par le Dr Antoine Pariente, faisant partie d’une série d’études européennes rendues publiques le 20 septembre 2012, évoqua à son tour un risque multiplié par quatre chez les personnes vaccinées de développer une narcolepsie, et ce sur des patients français.

La nouvelle fit quelques entrefilets dans les journaux en septembre dernier, (2) mais, aujourd’hui, c’est le British Medical Journal lui-même qui tire la sonnette d’alarme. Et l’étude sur laquelle il s’appuie, réalisée sur des patients en Grande-Bretagne, fait état d’une hausse plus forte encore qu’en Finlande et en Suède, le risque étant multiplié par 14,4 !

Selon les chercheurs, les cas de narcolepsie provoqués par le Pandemrix devraient se compter par milliers.

Une étude rigoureuse

Les chercheurs ont examiné les dossiers des enfants dont le diagnostic de narcolepsie avait été établi au cours de la période où le vaccin fut administré. Ils se sont procuré les listes des 23 centres spécialisés en narcolepsie auprès de la British Sleep Society et de la British Paediatric Neurology Association. Ils ont fixé des normes strictes pour exclure de l’étude tout enfant dont le diagnostic de narcolepsie n’avait pas été clairement établi.

Des questionnaires furent envoyés aux différents médecins traitants pour s’assurer que ces enfants avaient bien reçu le vaccin Pandemrix et à quelle date. Ces informations furent comparées aux dates d’apparition des narcolepsies. Ce que ces chercheurs ont trouvé est net :

« Cette étude montre une augmentation significative du risque de narcolepsie chez les enfants ayant, en Angleterre, reçu la souche du vaccin pandémique Pandemrix avec l’adjuvant AS03 (squalène). Notre étude a donné un quotient de probabilité de 14.4 (4.3 à 48.5) pour l’analyse primaire. Ces chiffres sont compatibles avec le risque relatif de 13 trouvé en Finlande dans une étude rétrospective (de cohorte). »

Leurs résultats indiquent que le Pandemrix a provoqué 14,4 fois plus de cas de narcolepsie que ce à quoi on aurait normalement dû s’attendre !

Une des raisons qui pourrait expliquer que l’augmentation de la narcolepsie n’a pas été notée en Angleterre est le fait que la vaccination Pandemrix chez les enfants n’avait pas été généralisée, alors qu’en Finlande où la tragédie a été rapidement signalée, la couverture vaccinale était généralisée. En Angleterre, la couverture vaccinale générale était de 27,3% ; de 43,9% dans les groupes à risques (les personnes infectées par le H1N1 étaient considérées à haut risque) et de 26,2% pour les enfants qui n’étaient pas à risque.

Des milliers de cas de narcolepsie

Ce qui est maintenant tout à fait clair, c’est que partout dans le monde, le Pandemrix a provoqué des milliers de cas de narcolepsie chez les enfants en l’espace de quelques années.

Il n’y a aujourd’hui plus moyen de nier la réalité de ces drames provoqués par un vaccin qui a été imposé aux populations dans la précipitation, après une campagne alarmiste pour une maladie qui était en fait bénigne.

Les chercheurs ont déclaré encore plus explicitement :

« Le risque accru de narcolepsie après une vaccination avec l’adjuvant ASO3 du vaccin pandémique A/H1N1 indique une association causale, conformément aux conclusions de la Finlande. »

Il n’y a donc plus moyen d’échapper à la réalité : l’adjuvant ASO3 du Pandemrix provoque la narcolepsie. La question est maintenant de savoir quelles autres maladies auto-immunes risquent d’apparaître au cours des prochaines années à la suite de ce vaccin ?

Squalène : l’adjuvant qui détruit des vies

Les chercheurs ont également clarifié le fait que c’était l’adjuvant ASO4 utilisé dans le Pandemrix qui a provoqué la narcolepsie. Nombreuses sont les voix qui ont voulu mettre en garde contre les risques du fait que l’ingrédient actif du ASO4 est le squalène.

Même si le squalène était interdit, le problème des adjuvants dangereux resterait entier. Les chercheurs ont démontré que l’aluminium, un autre adjuvant pour les vaccins, est à l’origine d’une vaste palette d’effets indésirables comme le lupus érythémateux, la myofasciite à macrophages, l’arthrose rhumatoïde, le syndrome des antiphospholipides, ainsi que d’autres troubles gravement débilitants.

Enfin, il y a la nouvelle génération d’adjuvants transgéniques réalisée avec des bactéries qui fabriquent des particules de type antigène. Ces dernières jouant le rôle d’antigènes et d’adjuvants, comportent des risques similaires à ceux du squalène. Ce sont tous des lipides. Depuis des décennies, on sait que l’injection d’un lipide est susceptible de provoquer des maladies auto-immunes. Au cours des premières années d’expérimentation de ces types d’adjuvants, on avait pu déterminer qu’ils étaient trop dangereux pour être utilisés dans les vaccins. En fait, ces adjuvants sont utilisés dans des expérimentations animales pour provoquer des troubles auto-immuns afin de permettre la mise au point de traitements pour les maladies humaines qu’ils répliquent.

Comment est-il possible de prétendre que pareils adjuvants sont sans danger ?

Le fait est que la tragédie évoquée ici était tout à fait évitable. Les dangers de l’injection de squalène sont connus depuis des dizaines d’années. Aucune excuse n’existe pour leur utilisation dans les vaccins.

Le prix payé

Ces enfants atteints de narcolepsie sont condamnés à une vie de handicap, en conséquence de la narcolepsie mais aussi des médicaments qui leur seront prescrits contre la narcolepsie. Quand, en outre, on réalise que la maladie contre laquelle ils étaient censés être protégés s’est avérée bénigne, on réalise que la tragédie est totalement inexcusable.

Il devient également très clair que ces enfants auront à souffrir pour le restant de leur vie, sans avoir jamais la chance de jouir pleinement de la vie et cela pour une seule et unique raison : la cupidité. Car les personnes souffrant de narcolepsie suite à l’utilisation du Pandemrix payent en fait le prix fort pour la cupidité de GSK, celle des agences gouvernementales et des médecins.

Jean-Marc Dupuis, d’après un texte de Heidi Stevenson, publié sur http://gaia-health.com/gaia-blog/2013-03-06/swine-flu-vaccine-caused-narcolepsy-in-thousands-bmj-claim/

Sources :

  1. Risk of narcolepsy in children and young people receiving AS03 adjuvanted pandemic A/H1N1 2009 influenza vaccine: retrospective analysis, BMJ; Elizabeth Miller, Nick Andrews, Lesley Stellitano, Julia Stowe, Anne Marie Winstone, John Shneerson, Christopher Verity; doi:
  2. http://www.lemonde.fr/sante/article/2012/09/20/le-vaccin-pandemrix-soupconne-d-entrainer-des-risques-de-narcolepsie_1763335_1651302.html
  3. http://www.thl.fi/en_US/web/en/pressrelease?id=22930
59 commentaires - 16216 lectures

Réagissez avec la communauté
et laissez un commentaire sur cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current month ye@r day *

  1. Bernard

    Bonjour,
    Les labos fabriquent des maladies pour vendre des vaccins. C’est une arnaque : je ne suis pas médecin, mais je crois savoir qu’il faut des années pour trouver un vaccin, or pour la H1N1, ils en avaient presqu’un sous le coude. Avec l’aide de gouvernants bienveillants, les labos ont vite rentabilisés l’affaire (la France a acheté 91 millions de doses dont les 3/4 n’ont pas servis : au fait sont parties où ?). Par ailleurs, les nouveaux malades vont continuer d’alimenter les caisses des même labos puisqu’on leurs fournira des nouveaux médicaments pour une maladie qu’on leur a injecté…Pactole ! D’ailleurs, les géants de l’agro-alimentaires sont les mêmes qui dirigent les grands labos pharmaceutiques : la boucle est bouclée. Peut-on nous rappeler d’où est venu le H1N1 ?

    Répondre
    • Stéphane

      Bernard … Ma pensée rejoint la tienne. Ce constat, il faut absolument le partager. les dommages collatéraux de leurs enrichissement est trop grave. Les industriels vont trop loin et causeront notre perte à tous les niveaux. Arrêtons les avant qu’il ne soit trop tard ! Partagez un maximum cette lettre d’information capitale aux citoyens de ce monde et de notre pays !

      Répondre
      • olga ronymus

        Suite au vaccin H1 N1 étant sous traitement hors normes à cause de séquelles d’hernie discale, je me suis retrouvée en état d’hypersomnie allant jusqu’à des endormissements spontanés. Hospitalisée pour ce problème, ne comprenant pas les raisons de mon état j’ai refusée l’hospitalisation à Strasbourg de peur que l’on me réopère avec la contrainte d’assumer une fois de plus des séquelles opératoire. Malheureusement cela a débouché sur une désorientation catastrophique pour moi. J’était en pleine formation et il m’a fallu stopper me retrouvant au chaumage et n’ayant aucun droit puisque non reconnu et diagnostiqué par les praticiens. N’ayant moi même aucune connaissance des effets secondaire de ce vaccin et n’ayant été soutenue ni informée de ce qui me tombait déçu, je suis passée par toutes les phases de doutes et d’inquiétudes, que l’on puisse imaginer. A ce jour, je me bats contre la S.S. car je ne suis plus en mesure de travailler.

        Répondre
    • nelly

      bonjour Bernard, je suis tout à fait d’accord. Les labos fabriquent des maladies, j’en suis convaincue depuis fort longtemps.
      Ils se targuent d’être des scientifiques .. et on nous a pondu une « autorité de santé  » mais de quel droit ? est ce que ce sont nous les assurés qui les avons élus à ce titre ? Nous les assurés sociaux sommes libres de choisir la manière dont nous voulons être soignés, c’est normal non ? depuis que l’on a crée l’assurance sociale et les cotisations de sécurité sociale que l’on prélève sur nos salaires cela était pour nous garantir un système de soin et finalement on nous pique de plus en plus d’argent et on nous rembourse de moins en moins. Alors que l’on ne nous dise pas que c’est nous qui sommes responsables du trou de la sécurité sociale, moi je dis que ce sont ces labos qui sont responsables du « soit disant trou de la sécu » car à cause de toutes les saloperies qu’ils mettent dans leurs vaccins et cela depuis pasteur les maladies auto-immunes sont apparues. Il y a suffisamment d’études de chercheurs de par le monde qui le disent et qui le prouvent.
      par exemple : dans les années 50/56 des vaccins pour la polio ont été faits à des millions de personnes ( et aux US). A la suite de ces vaccins il a été constaté que des gens ont contracté des cancers et l’on a découvert le virus SV 40. les produits ont été retirés de la vente…. une scientifique du laboratoire concerné à voulu alerter l’opinion publique et ses supérieurs lui ont intimé l’ordre de ne pas le faire avec des menaces qu’ils ont fini par mettre à exécution lorsqu’un jour lors d’une conférence elle n’ a pu s’empécher de le faire. c’était pour elle son devoir. Elle a été interdite de laboratoire. Récemment une autrescientifique je crois des pays bas (à vérifier, je l’ai lu dans NEXUS), a relancé le débat sur le SV 40 car elle a constaté que des personnes de la génération actuelle étaient porteurs du SV 40 : comment cela se pouvait il puisqu’ils n’avaient pas été vaccinés avec ce vaccin. he bien elle en a déduit que le virus qui était à l’époque accusé de provoquer le cancer, ce virus s’était transmis depuis +de 50ans de parent à enfant, et entre conjoint, par le sang ou relation sexuelle. Je me souviens d’un communiqué un soir aux infos il ya pas mal d’années (j’ai 63 ans) disant que le cancer était peut être transmis par un virus… tiens tiens tiens…et bizarre encore une fois le lendemain, les jours suivants… silence complet. on avait encore étouffé une fois de plus cette affaire qui est certainement aussi grave que celle du sang contaminé pour le sida !!

      autre exemple : le sida ce serait ces mêmes labos qui auraient fabriqué cette maladie, des gouvernements n’hésitent pas devant des enjeux économiques à sacrifier des populations entières en semant des maladies sur des pays dont les richesses souterraines les intéressent.

      Pour revenir aux vaccins, il faut savoir que les vaccins que la france a acheté et qui n ont pas été vendus pour la grippe H1N1ont été mélangés dans les vaccins de la grippe traditionnelle pour être écoulés. Alors que les gens le veuillent ou non on leur inocule quand même cette saloperie, C’est vrai que nous sommes des adultes responsables et nous pourrions décider de ne plus nous faire vacciner mais il y a encore bcp trop de gens naifs, de gens qui donnent toute leur confiance dans la recherche et les produits pharmaceutiques.

      Alors quand je vois les émissions qui sont faites avec des artistes en faveur de la recherche pour certaines maladies, cela me tord les boyaux de voir que ce sont encore des gens de conditions moyennes qui donnent alors que l’on devrait solliciter les laboratoires après tout ils sont très riches et puisque c’est eux qui sont responsables de pas mal de maladies auto immunes c’est à eux à assumer … mais non !! il n y a que leur chiffre d’affaires qui les intéresse.

      moi : thyroïde de Ashimoto (hypothyroidie à la suite du vaccin de l’hépatite, ma soeur sclérose en plaque après le même vaccin, une personne d’un village de l’oise morte en quelques mois elle a perdu l’usage de ses membres en peu de temps, s’est retrouvée en fauteuil roulant pour finalement décéder en moins de 6 mois après ce meme vaccin… etles témoignages ne manquaient pas à un certain moment sur youtube ou on pouvait voir des vidéos de personnes aux Us et ailleurs qui montraient l’état de dégradation de l’un de leur proche à la suite d’un vaccin..

      autre chose dans un article j ai lu également que le laboratoire qui commercialise le tamiflu prescrit pour le sida, pensait le prescrire aussi pour le cancer… il ne manquerait plus que cela !! ce produit qu’ils veulent prescrire aux femmes enceintes porteuses du virus du sida afin de proteger leur enfant, ce produit détruit l’ ADN, et s’attaque progressivement à tous les organes. alors ces femmes chez qui la maladie ne se déclarera peut -être jamais vont se voir mourir dans des conditions atroces .. l’article qui en parlait disait que les gens traités au tamiflu risquaient plus de mourir par le tamiflu que par le sida..

      c’est pourquoi je ne fais plus aucun vaccin, mais que l on ne me dise pas qu’il ya des vaccins obligatoires, c’est a chaque personne de décider pour elle même et certainement pas à une quelconque autorité de santé. pour moi pas de vaccin et pas ou très peu de produits de pharmacie.
      j’espère ne pas vous avoir ennuyé, mais j’avais envie de faire part de mes infos à ceux que cela peut intéresser.
      bonne soirée

      Répondre
    • Clara B.

      Pour info, les vaccins qui n’ont pas servis n’ont jamais été livré, ni même produit par GSK… Il y a eu de grosse négociation entre les gouvernements acheteurs et GSK pour essayer de récupérer l’argent dû par contrat. GSK a fait un chiffre record cette année là sur les vaccin de la grippe et en général… alors que nous étions en pleine crises et que ses autres vaccins ne donnaient pas de résultat financier terrible.

      Répondre
    • ANDREE

      Merci pour vos commentaires à ce sujet, mais je voudrais soulever aussi un très grave problème, et personne n’en parle, non seulement il y a le H1N1 qui provoquent cette catastrophe mais il y a aussi le fameux vaccin de prévoyance contre le cancer de l’utérus le GARDASIL (excuser l’orthographe). Ma petite Fille Lucie à 15ans a été victime aussi de ce vaccin. Elle est actuellement souffrance de narcolespie mais aussi est clouée dans un fauteuil roulant. Avertissez, SVP, toutes les Mamans de ce fléau. Nous avons à faire à des criminels qui s’en sortiront encore en toute impunité. Dieu vous bénisse et courage à toutes les familles victimes de cette infamie.

      Répondre
    • Sylver

      Tout à fait d’accord avec vous;L’industrie pharmaceutique est extrèmement puissante et son pouvoir est démesuré.

      Répondre
  2. Jacques

    Dès le début, avec de telles campagnes de peur, j’étais déjà convaincu que l’industrie ne désirait aucunement éviter une pandémie, mais elle désirait plutôt en créer une!

    Répondre
  3. VIVIANE

    Je trouve cela vraiment malheureux! j’ai foi en la médecine. Aussi je pense que ces laboratoires devraient être condamnés à faire des recherches pour trouver les remèdes afin de soulager ces victimes. Je félicite tous ceux qui ont eu le courage et l’honnêteté intellectuelle d’en parler. Car ailleurs, et surtout en Afrique, il y a beaucoup de maladies infantiles suite à des vaccins et personne n’en parle.

    Répondre
  4. Initiative Citoyenne

    Bonsoir,

    Merci pour cet article. Petite erreur toutefois, c’est bien du AS03 qu’il s’agit dans le Pandemrix et pas du AS04 (l’AS04 étant l’adjuvant, aussi de type huileux utilisé dans le vaccin anti-papillomavirus Cervarix du groupe GSK, à base de monophosphoryl lipide A purifié mais pas de squalène).

    Répondre
  5. Daniel P

    Tous sont des criminels, les gouvernements,les compagnies pharmaceutiques, la police, les chauffeurs d’autobus, et j’en passe.

    Il y a juste moi qui n’est pas criminel! Comment ça se fait?

    En plus je sais de source sure que Obama à des parts dans les vaccins, il a une armée de chimiste qui travaille à la maison blanche dans le sous-sol, que dis-je, dans les sous-sol grand comme des pistes d’atterrissages. Un de mes amies y travaille, il m’a demandé de taire son nom.

    Je n’en dit pas plus. Car j’aurais plein de secret a vous révéler.

    Répondre
    • Sylver

      Les chauffeurs de bus???En quoi sont-ils des criminels?
      La police??Ce sont des employés du gouvernement qui se doivent » d’obéire » à savoir faire leur travail avec peu de moyen et un salaire « minable »,savez-vous que l’espérence de vie des médecins,des agriculteurs et des policiers est plus courte que la moyenne?
      Pourquoi?Réponse:beaucoup de suicides…
      Pour le reste je suis d’accord avec vous.

      Répondre
  6. Thérèse

    J’ai un lupus et un syndrome des anti – phospholipides. Y a-t-il un moyen de savoir si l’aluminium de mes vaccins est en cause ? J’ai 66 ans.
    Merci à qui pourra me répondre.

    Répondre
    • Micheline

      Bonjour, Thérèse

      Selon mes infos, il est très bien probable que l’alu puisse en être la cause.
      Ceci dit, je connais des homéopathes classiques, qui font, sur base du vaccin initial, une « nosode » qui est sensée « déprogrammer » les effets de ce vaccin voir de les éliminer/anéantir complètement. Il y a également une méthode qui s’appelle Biorésonance qui pourrait aider à vous guérir. En France, il y a beaucoup d’homéopathes. Je vous souhaite de trouver le meilleur pour vous. Bon courage!

      Répondre
    • Aurelien Ca

      Bonjour,
      Si ce que vous avez est provoqué par un produit toxique (adjuvant de vaccin, pollution ou autre…), vous pouvez vous en débarrasser efficacement en consommant des aliments crus contenant de la chlorophylle: par exemple la salade verte, les herbes aromatiques fraîches, ou en magasin bio de la chlorelle ou chlorella en poudre, c’est une algue riche en chlorophylle, ou encore du jus d’herbe de blé. La chlorophylle est ce qui donne cette couleur verte aux feuilles des plantes, et dans le corps elle absorbe la pollution comme une éponge puis est évacuée dans les excréments. Pour info, 100g de laitue contient environ 1,5g de chlorophylle. A raison de 5 à 10g de chlorophylle par jour (par exemple la moitié d’une laitue tous les jours), cela peut prendre plusieurs semaines ou plusieurs mois à nettoyer l’organisme.
      Courage à vous.

      Répondre
  7. Lucia

    Je tiens à préciser, en tant que Dr. en biologie moléculaire et scientifique spécialisée dans les revues peer-reviews d’essais cliniques que les conclusions de l’article BMJ sont un peu plus nuancées que cela. De plus, il y a des erreurs dans l’article de Monsieur Dupuis que je lis régulièrement. Vers la fin de votre article, vous indiqué que l’adjuvant en cause dans le pandemrix H1N1 est le AS04 et vous indiquez qu’il s’agit du squalène. Cela est totalement faux. L’adjuvant du vaccin pandemrix est l’AS03. L’AS04 est de l’hydroxyde d’aluminium et est l’adjuvant du vaccin Cervarix pour le cancer du col de l’utérus. Il ne s’agit pas du tout du même composé. Pour plus de précisions, un vaccin contre la grippe ne se prépare pas de la même façon que d’autres types de vaccins innovants comme pour la malaria ou le cancer du col de l’utérus. Le virus de la grippe a des parties variables qui mutent vite et chaque année le virus est différent. Les chercheurs tablent donc sur des prédictions et utilisent comme information les types de virus identifiés 6 mois auparavant dans l’hémisphère opposé au nôtre. La production d’un vaccin grippal se fait beaucoup plus rapidement. Quant à l’adjuvant AS03 mis en cause dans le pandemrix, il ne fut pas utilisé pour la première fois à l’aveugle avec ce vaccin car il était déjà l’adjuvant d’un autre vaccin testé sur de nombreuses personnes auparavant. Je ne suis absolument pas là pour défendre les boîtes pharma mais quand on tente de vulgariser l’information scientifique pour le quidam, il faut être très rigoureux, ce que vous êtes très souvent; voilà pourquoi je me permets d’amener ces rectifications. Ceci étant, il est clair qu’il convient d’étudier bien plus en avant les potentielles maladies auto-immunes et effets secondaires évoqués, potentiellement conséquents aux vaccinations. Des études de large ampleur seraient vraiment nécessaires étant donné l’émergence et l’augmentation de prévalence de certaines maladies. Il ne faut cependant pas croire que ces vaccins sont lancés sur le marché n’importe comment. Les études cliniques sont très strictes de même que l’interprétation de leurs résultats. Le tout un chacun ne sait pas que lors d’essais cliniques de vaccinations tout est enregistré par rapport à ces vaccinations: du simple rhume, aux gastro-entérites, aux suicides, aux accidents de route, aux grossesses et nouveaux-nés. Tout est répertorié pour être évalué et voir s’il y a un lien causal entre ces évènements comme un accident de la route et un suicide avec une vaccination contre la grippe. Il y a cependant des données scientifiques qui ne se repèrent qu’avec un bien plus grand nombre de données, et donc de patients vaccinés, voilà pourquoi les vaccins sont suivi durant des années post-marketing. Il ne faut pas bouder à 100% les vaccins, grâce à eux, de nombreuses maladies terribles ont été erradiquées. La prudence impose cependant de rester vigilant et de bien s’informer avant tout vaccination et de faire le pour et le contre. Nous aurons bien plus de recul dans quelques années par rapport aux maladies auto-immunes. Quant aux personnes craignant l’aluminium des vaccins, sans doute de manière compréhensible et justifiée, méfiez-vous également de vos déodorants, crèmes de beauté, collyres pour les yeux des porteurs de lentille, papier alu pour emballer les aliments etc. Méfiez-vous également de la pollution de votre intérieur 10 fois plus forte que la pollution extérieur et arrêtez de tout parfumer partout car tous les parfums contiennent des COV et molécules cancérigènes. Les boîtes pharma doivent investir dans des études de large ampleur pour étudier l’impact plus général des vaccins sur le système immunitaire et notamment les maladies auto-immunes; mais les industries cosmétiques doivent en faire de même, pour tous les produits de beauté, de nettoyage et d’entretien que vous utilisez quotidiennement sans vous posez de questions.

    Répondre
    • Deborah K

      La raison pour lesquels les pharmas et les gouvernements ne font pas d’études post-vaccin est que le résultat serait contre-productif,: faut bien des malades pour que la pharma continue d’exister. Il faut bien des pharma pour que les gouvernements puissent exister.

      Répondre
  8. MONICA

    Je me fais vacciner par Homéopathie. Je n’ai pas reçu le vaccin H1N1 mais je pense être atteinte de narcolepsie depuis quelques années. Je m’endors d’un coup au cinéma ou en regardant la TV (je perds carrément conscience). Cela peut durer quelques secondes ou plus et se répéter. J’étais au Danemark lors de la catastrophe de Tchernobyl, cela pourrait-il avoir une incidence ? Pour être honnête, après ces « endormissements spontanés » (parfois dans le métro après une journée fatiguante) je me suis toujours réveillée en pleine forme. Pour info je ne dors que 5h par nuit. …….. suis-je vraiment narcoleptique ? votre avis m’intéresserait. Merci

    Répondre
    • SERGIO

      bonjour.
      avez vous eu des réponses?
      moi aussi même symptome : je m’endors brusquement devant la télé? perte de conscience pendant qq secondes et en pleine forme après réveil. tous les examens cardiaques, neuro
      et vasculaires n’ont révélé aucune anomalie.

      Répondre
  9. Marie

    Je viens de lire l’article sur la narcolepsie. Ma petite fille est devenue narcoleptique suite au vaccin .. Moi-meme sa grand-mère maternelle , suis narcoleptique depuis certainement l’age de l’adolescence, mais on ne mettait pas de nom sur cette maladie.! Je suis surtout inquiète pour ma petite fille lorsque je vois la posologie de ces médicaments qu’elle doit prendre pour le restant de sa vie, et le handicap que cela occasionne.. elle « appréhende de rire ». moi-meme suis tombée plusieurs fois par la cataplexie, liée à la narcolepsie ….
    Cette maladie pourrait-elle etre génétique, ayant aussi une cousine maternelle qui se soigne aussi pour cela !!
    Je serai heureuse de trouver enfin un remède plus naturel, je vais consulter vos articles !!!
    MERCI

    Répondre
    • Deborah K

      J’ai deux enfants de 7 et 3 ans. La première fut vaccinée à toutes les sauces. Après qu’elle ait arrêté de marcher à 2 ans, suite à un vaccin, j’ai cherché ailleurs et j’ai trouvé. Je drainerais par des remèdes homéopathique et la thérapie séquentielle (on draine du plus récent choc au plus ancien). http://www.jelmiger.com/nos-services-fr4.html
      Aujourd’hui mes deux enfants s’en sortent de toutes les maladies d’enfance sans complications, sans antibiotiques.

      Répondre
  10. natacha

    Un grand merci pour cet article clair, il faut absolument que tout le monde sache que les laboratoires pharmaceutiques sont des compagnies de Wall Street qui ne veulent que de l’argent et donc, des clients. Les clients sont les malades…et voilà, on ne cherche surtout pas à guérir…, la réalité est là, l’argent règne…

    Répondre
  11. louise

    Bonjour
    Je suis narcoleptique- cataplexique et apné du sommeil.C`est triste cette situation car apprendre à vivre avec….il faut être très fort psychologiquement car nous sommes souvent
    ridiculisés et passons pour des laches,des malades mentaux et j`en passe.Pour un emploi
    et bien bonne chance…par contre il y a une Fondation Sommeil à Montréal qui est très
    aidante et informe beaucoup et ça vaut la peine de faire des recherches et de les contacter
    Bonne chance

    Répondre
  12. Guy

    Bonjour,

    Une amie m’a envoyé votre article. Surpris par vos affirmations, je suis allé lire l’article original :
    http://www.bmj.com/content/346/bmj.f794

    L’étude a effectivement conclu à un risque accru mais qui au total est très faible (au pire 1 sur 52000) et qui devrait être comparé au risque de la grippe correspondante dans la même population, soit d’après Wikipédia :
    « Néanmoins chez les populations sans facteurs de risques et en particulier chez les enfants et les jeunes adultes32,33, cette grippe A présente un taux de mortalité de 3 à 13 pour 100 000 »
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe_A_%28H1N1%29_de_2009#Taux_de_mortalit.C3.A9
    Le risque de narcolepsie (au pire environ 2 sur 100000) est inférieur au risque de mortalité pour H1N1 (entre 3 à 13 pour 100000). Il vaudrait mieux être vacciné de toute façon.
    Par ailleurs, les auteurs de l’étude sont prudents sur leur conclusion. J’ajoute que le nombre de cas de narcolepsie après vaccination utilisé par l’étude est faible (11 cas) ce qui crée un risque d’erreur également.

    Vous devriez jeter également un coup d’œil aux articles suivants qui concluent à un risque très faible :
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmedhealth/behindtheheadlines/news/2013-02-27-swine-flu-jab-narcolepsy-risk-is-very-small/
    http://www.who.int/vaccine_safety/committee/topics/adjuvants/squalene/questions_and_answers/fr/index.html

    Cet article est beaucoup plus équilibré (et factuel) que le vôtre :
    http://www.skepticalraptor.com/skepticalraptorblog.php/pandemic-flu-vaccine-narcolepsy-an-analysis/

    Par ailleurs, j’ai été surpris d’apprendre par l’article du WHO ci-dessus (Organisation Mondiale de la Santé) et par l’article de skepticalraptor.com que l’adjuvant que vous mettez en cause – le squalène – est en fait un produit naturel, en autre fabriqué dans notre foie et qui circule dans notre sang. Voir l’article correspondant dans Wikipédia :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Squal%C3%A8ne
    Cela ne prouve pas qu’il ne serait pas éventuellement dangereux comme adjuvant mais cela m’inciterait, en l’absence d’autres éléments à charge, à une certaine prudence.

    En conclusion, je trouve que votre article présente les faits d’une manière tronquée et sélective. Je trouve cette approche d’autant plus malhonnête que les risques liés à la non-vaccination sont beaucoup plus grands (et ces chiffres-là sont basés sur beaucoup plus d’observations).
    Je pense que vous faites dans la propagande pour votre site (et peut-être votre intérêt personnel) au plus grand mépris des risques que vous faites courir aux gens qui vous suivrait. Pour moi, c’est irresponsable et tout simplement criminel !

    Guy

    Répondre
  13. Guislaine

    Tous les vaccins sont de la m……et provoquent à plus ou moins long terme des maladies plus ou moins graves, parfois 20 ans plus tard, comment prouver ensuite l’origine du mal ? on prend les gens pour ce qu’ils sont, des naïfs, et çà marche, pourquoi s’arrêter, mm les animaux sont victimes des conséquences vaccinales, une nouvelle maladie féline explose, dont j’ai oublié le nom, tumeurs malignes à la base du cou, qu’on opère et qui reviennent aussitôt, à cause des rappels de vaccins chaque année….. dont les excipients contiennent de l’aluminium ! on a retrouvé dans les tissus malades des résidus de ce métal très dangereux, qu’importe si les chats souffrent et en meurent, les vétos s’en mettent plein les poches, opérations, médicaments…..quand les gens vont-ils comprendre que l’immunité n’a pas besoin de vaccins !

    Répondre
  14. Dominique

    Cela fait bien longtemps que je ne fais plus confiance en la médecine. Le but de tous ces laboratoires n’est pas de prévenir les maladies car ils devaient savoir que les adjuvants au vaccin était dangereux, mais de perenniser leurs profits.
    C’est malheureux à dire, mais on en vient même à essayer de persuader les bien-portants qu’ils sont des malades à soigner à tout prix, rien que pour vendre davantage de médicaments et fabriquer des maladies chroniques.

    Répondre
  15. pierre P

    Bonjour ! moi premièrement : je suis agé de 72 ans,et je souffre 1- de bronchite cronique +
    ashmatique2-je fait de la très haute pression + rénite croniques 3- artrhose croniques 4-
    maladie du reflu + hernie hiatal 5- problême de l’intestestin comme …;diverticulite+polyte à
    oui j’oubliais de mentionner cholestérole 6-rescement on ma déclaré diabétique (type 2 ) et tout les autres petit bobos comme les effets secondaires causés par les quantités de médicament que je prends pour mes maladies….
    en ce qui a trait au vaccin pour le h1n1 j’ai déja été vacciner et aussi tout les ans je suis vacciner pour l’influanza car si j’attrape seulement un rhume on me retrouve a l’urgence sous
    hoxygène, alors si j’ai pas de médication sois naturelle ou chimique je ne ferais
    pas vieux os. J’oubliais aussi et pour terminer enfin …je prent du palmier homme et capsule de licopène pour ma prostate et croyer moi que c’est médicament naturelle mon surement sauvé la vie je vous raconterai une autres fois comment cela est arrivé, j’arrete car je commence à etre fatigué. Merci pour vos précieux conseils et à bientôt et respectueusement pépère la citrouille pierre.

    ps : j’adore vos newsletters…que de beaux renseignements vous nous donnez… merci encore….

    Répondre
  16. Anonyme

    Bonjour,
    dans notre petit groupe de recherche (médecin et naturopathe), nous avons eu un cas de narcolepsie.
    Cette adolescente avait sa vie de gâchée. Aucun service hospitalier ne trouvé l’origine (scanner et autres…).ni neurologue , ni endocrinien. Nous soupçonnions bien un vaccin, par nos propres moyens nous avons trouvé.IL N’ Y A PAS QUE LE VACCIN H1N1 QUI CAUSE CETTE PATHOLOGIE..
    Après 15 jours de traitement cette jeune fille revit et va au collège.
    Simplement pour info.

    Répondre
    • Thomas B.

      « Après 15 jours de traitement cette jeune fille revit et va au collège. »

      Je suis narcoleptique-cataplectique et je peux vous assurer formellement que c’est tout à fait IMPOSSIBLE de guérir de la narcolepsie, donc soit cette adolescente n’avait pas la narcolepsie, soit elle continue à prendre son traitement. Dans tous les cas il est faux de dire qu’elle n’a eu que 15 jours de traitement…

      Répondre
  17. Monia

    Si tout cela est prouvé, n’ hésitez pas alors déposer plainte contre les Gouvernants ou les Laboratoires concernés par cette affaire de vaccins qui ne pensent qu’ à remplir leurs poches et non soigner les malades.
    Il est injustifiable de créer de telles choses aussi dévastatrices que ce vaccin.
    Pour avoir plus de force dans un procès, créez une association afin de pouvoir porter cette affaire devant les tribunaux compétents.
    Les frais seront partager et dès lors moins lourds pour chaque famille qui voudraient intervenir.
    Je suis outrée et bien contente de ne pas avoir suivi cette horde de dirigeants et patrons de laboratoires et je n’ ai pas attrapé la grippe.
    Et bien sûr qu’ils soient obligés de réparer leurs erreurs si toute il en est encore possible en trouvant un remède contre cette répugnante affaire de sous.

    Répondre
  18. Nelly

    J’aimerais savoir quelle vaccin a été donné au Canada le AS04 ou AS03 et s’il y a plusieurs cas de narcolepsie. Merci et bonne journée.

    Répondre
  19. jacques

    mon épouse est décédé le 23-02-2013 d un cancer de la peau de type lymphone
    ( lymphocytes T ) dans le fameux vaçin ah1n1 il y a un adjuvant qui stimulais
    les lymphocytes T celle çi se sont développé de façon incontrollé et se sont induit sous la peau causant d émamgeaisson et rougeur elle a subit 5 tratrments de chimio mais
    sans résultats.Les lymphomes ont monté au cerveau et ça été fatal.Je suis certain
    que c est le vaccin qui en est la cause.
    Aussi en Estrie deux infirmières ont développé des symptomes similaires dans les semaines
    suivant le vaccin.
    Le cartel pharmaceutique leur but n est pas de quérir mais de prolonger c est une question de rendement aux actionnaires.

    Répondre
  20. franck L.

    Comme c’est étrange que les adjuvants ne soient pas les mêmes dans les vaccins des labo français et ceux par exemple de Grande Bretagne!
    Il faut que les gens sachent que le papillomavirus » vaccin contre le cancer du col de l’utérus »
    a posé et pose encore de gros problèmes au jeunes filles qui ont été vaccinées:
    En effet trois mois après sa vaccination notre fille a fait un gros malaise dit »épileptique » en réalité s’était le début d’une longue série de crises de plus en plus violente!
    Le lendemain de la première crise (je précise qu’elle était en pleine santé avant) elle s’est retrouvée
    paralysée et clouée dans un fauteuil roulant: tous « les plus éminents spécialistes » ont été consulté, mais aucun d’entre eux n’a voulut accepter l’évidence, jettant même notre fille hors du milieu hospitalier et ce sans même un fauteuil roulant!
    Ne vaccinez pas vos enfants!

    Répondre
  21. JACQUELINE

    Chaque fois que j’apprends ces découvertes sur les ravages desvaccins, je suis en révolte … Particulièrement concernée, mon mari est décédé d’un lymphome à petites cellules au départ, puis à grandes cellules ensuite, l4 ans de combat ! Lors d’un séjour en CHU un médecin hématologue nous a avoué, je cite : »La médecine sait aujourd’hui que cette maladie est provoquée par un vaccin (il n’a pas dit lequel) et ça commence à 15 ans « ….! Serait-ce le BCG ?

    Répondre
    • Micheline

      Bonjour, Jacqueline, et mes sincères condoléances pour le décès de votre mari.
      J’ai entendu plusieurs personnes ayant eu des problèmes de santé (jusqu’à débilité) d’un ou de plusieurs de leurs enfants suite au « cocktail’ DiTePer (vaccin contre diphthérie, tétanos et coqueluche), parfois administrés ensemble avec le vaccin contre la polyomyélithe, mais pas toujours. J’ai eu l’impression qu’il s’agit plutôt de mélanger plusieurs vaccins à la fois qui rend le résultat encore pire. Mes trois premiers enfants ont reçus les vaccins « de base » diphthérie, tétanos et polyo un par un seulement. La coqueluche a pu se développer naturellement et a passé après quelques semaines de forte toux toute seule ou avec un peu d’aide par l’homéopathie. Mes cinq enfants du deuxième mari (agés d’entre 3 et 12 ans) n’ont pas été vaccinés du tout et ont tous un état de santé éclatant! C’est très rare qu’ils sont malades, d’habitude ça passe après un jour de fièvre ou deux (que nous laissons le corps gérer tout seul ou avec un petit remède homéopathique, ferrum phosphoricum, pour rendre le sel minéral qui est utilisé à ces fins), ils sont forts physiquement également. Tous mes enfants ont été allaités 18 mois au minimum chacun.

      Répondre
  22. Raymond

    Radiesthésiste,(et déjà convaincu du danger des vaccinations), j’avais été averti par les articles de Michel DOGNA sur le sujet et ne suis pas surpris de votre publication. Malheureusement, le grand public a tendance à avaler les messages mensongers qui sont publiés. C’est regrettable, de constater que notre société basée sur le pouvoir et l’argent se détruit à petit feu.

    Répondre
  23. Julie V.

    En effet, aussi  »étrange » que ça puisse l’être, dès que l’annonce du H1N1 a été divulgué ils annonçaient que le vaccin était déjà disponible alors qu’on sait très bien que ça prend un certain temps avec de trouver des antidotes. J’ai un couple d’amis qui ont bossé en Allemagne avant de prendre leurs retraites en Espagne. Là-bas il y a plusieurs Anglais haut placés avec qui ils sont devenus amis et lorsque l’annonce du H1N1 a été fait, elle m’a tout de suite téléphoné pour me dire de ne pas me faire vacciner ni mes 3 enfants et de tenter de convaincre le plus de gens possible à ne pas le faire. Sans entrer dans les détails, elle et son mari avait eu  »accès » à certaines informations qui disaient en gros que le H1N1 avait été créé par des laboratoires en même temps que le vaccin afin bien sûr d’engraisser leurs coffres déjà pleins sur le dos un fois de plus, de la population mondiale. J’avais réussis à convaincre le père de mes enfants avec qui je suis séparée, il n’a pas l’habitude de m’écouter mais cette fois-ci j’avais réussis à lui faire entendre raison. Bien sûr à l’époque mes amis m’avaient demandé de taire la provenance des renseignements et ma parole tient encore mais il s’est vite avéré qu’ils avaient dit vrai. J’avais demandé l’avis de mon médecin à l’époque ce qu’il pensait du H1N1 ainsi que du vaccin qui l’accompagnait et sans me regarder il m’avait répondu que je devais me faire vacciner tout comme mes enfants. Avant de partir j’ai dis bien sûr que jamais nous aurions les vaccins et il a répondu dans une sorte de soupir qu’il ne pouvait pas nous y obliger effectivement. Je me souviens aussi qu’au U.S.A., dans les moments les plus fort il y avait eu des  »annonces » fait par le Président si je me souviens bien et qui disait qu’il y avait un vaccin de disponible, les gens devaient se faire vacciner et que si les grosses têtes assuraient au Président qu’il était impératif qu’absolument tout les gens devaient l’être, que ceux et celles qui refuseraient de s’y soumettre y seraient contraint de force puisqu’il pourrait instaurer des mesures d’urgence comme il le ferait en temps de guerre. Et là d’apprendre les conséquences liées au vaccin ne me surprend pas du tout car si mes amis n’avaient pas jugé  »vitale » de me faire par de certains renseignements, ils ne l’auraient pas fait puisqu’ils prenaient des risques en m’en parlant et ce, même en me donnant le moins de détails possible. La suite a prouvé que les renseignements auxquels ils ont eux accès étaient authentique une fois de plus. Quand l’argent mène le monde…. :(

    Répondre
  24. Joseph

    L’industrie alimentaire et l’industrie  » pharmaceufric  » marchent de paire pour  » fabriquer  » des malades et faire de plus en plus de profits sans, pour le moins du monde, se soucier du bien être de la population, bien au contraire. L’on ne peut guère attendre mieux de la part de ces industries mafieuses d’envergure mondiale qui, malheureusement, ont beaucoup d’influence sur ceux qui nous gouvernent et qui se font manipuler par ces institutions corrompues qui ont oublié leur vocation.

    Répondre
  25. Laurence

    Je pense sérieusement que ces labos devraient être condamnés pour ces pauvres victimes; la cupidité dans ce cas a de graves conséquences pour des enfants qui devront souffrir d’un handicap lié à 1 vaccin toute leur vie.Par ailleurs, il me semble qu’il y ait eu d’autre précédents avec d’autres vaccins ou traitements; personnellement je ne fais plus confiance à la médecine moderne depuis un moment.

    Répondre
  26. joëlle

    ne pas perdre espoir – il a été diagnostiqué maintenant aux chercheurs de trouver le remède qui donnerait une qualité de vie aux malades

    Répondre
  27. Réjean Lefebvre, homéopathe.

    Il est écrit dans cet article qu’il n’existe aucun remède connu, j’ai pourtant traité avec succès un cheval narcoleptique avec un traitement homéopathique.

    Répondre
    • Thomas B.

      Bonjour,

      Je ne sais pas si la narcolepsie chevaline a la même étiologie que la narcolepsie humaine, mais étant narcoleptique, je sais que la cause chez l’humain est la plupart du temps liée à la destruction des neurones à orexines. Les neurones étant impossibles à remplacer, la narcolepsie ne peut être guérie, mais peut parfaitement être traitée et la qualité de vie qui est mienne est quasiment normale !

      Répondre
    • Amélie

      Je connais quelqu’un qui souffre de narcolepsie depuis des années, peut être suite à des traumatismes d’enfance . Cette maladie est d’après lui incurable, et il a été traité sans doute de toutes les manières possibles, sans véritablement d’améliorations. sinon de gérer les choses au mieux.. Si vous avez un remède qui a fonctionné vraiment (mais un cheval n’est pas un humain !) , je vous serai reconnaissante de nous le transmettre à tous (cela ne doit pas être un secret! mais partagé ente tous car nous devons nous entraider dans ces situations !) Qu’en pensez vous ?

      Répondre
  28. danielle

    Bonjour, Moi je me demande les vaccin que l on donne au bebe vaccin infentil sont t -il dangereux je me pause des serieuse question car moi j ai la sclerose en plaque merci

    Répondre
  29. Pascale

    Je suis d’accord avec vous Viviane, les laboratoires médicaux devraient être obligés de faire des recherches sur ces maladies qu’ils ont eux-mêmes créés…
    Ne serait-il pas possible de faire une pétition dans ce sens là ?
    Je pense à tous ces enfants, à leurs parents, quel cauchemar !!!

    Répondre
  30. abduh

    Jusqu’à quand le pauvre citoyen restera-t-il victime des « erreurs » des passionnés qui jouissent d’un quelconque pouvoir dans la société?! Hier,au non du savoir et de l’innovation pédagogique,on a offert des enfants- élèves de « la classe en bateau »- à un obsédé sexuel .Aujourd’hui,au non de la médecine, des enfants narcoleptiques sont produits à la chaine, victimes de la cupidité de personnes que la loi n’est pas prête d’inquiéter.Et l’on trouve parmi l’élite intellectuelle qui s’élève contre la moralisation du comportement humains.Qu’ils aillent écouter l’avis des victimes des passionnés, illuminés, cupides…. Celles aux traces indélébiles!

    Répondre
  31. Isabelle-odette

    De toute façon les responsables sont intouchables et nous de pauvres cobayes , moi j’ai refusé le vaccin (productrices de poulets fermiers qui vont à l’extérieur et qui respirent le même air que moi ) je suis toujours là !(pour le moment)
    Des milliers de gens meurent de faim dans le monde on en parle pas autant !pendant ce temps on fait quoi ?On s’intoxique de médicaments rappelez-vous quand nous étions bébés le nez nous coulait souvent :fallait pas s’essuyer aux manches!!
    moi dés que mes enfants reniflaient Allez hop docteur!d’où vient le mal? il faut consommer , n’importe quoi! mais consommer!
    on érradique certaines maladies mais malheureusement elles sont vite remplacées: par rapport à nos séniors on est plus fragiles, on a laisser faire n’importe quoi et maintenant il faut revenir en arrière!! moi je plains surtout nos enfants ,malades, et sans trop de travail!

    Répondre
  32. Evelyne v

    Bonsoir,
    J’ai une maladie auto-immune « hypothiroïdie » de ashimoto; quand j’ai demandé au médecin endocrinologue de quelle cause vient cette maladie, elle m’a répondu « on ne sait pas ».
    Pas convaincue, j’ai fait ma propre recherche, grâce à certaines émissions télés et internet, livres, j’ai découvert que l’on peut attraper cette maladie à cause des vaccins, mais aussi à cause des nombreux pesticides et autres produits non naturels utilisés dans l’agriculture, l’agroalimentaire. En fait où que l’on regarde, il y a des tas de possibilités d’attraper des maladies. On attrape plus vite le cancer de la peau avec une crème solaire qu’avec le soleil, car celle-ci contient des produits chimiques cancéreux!!! En fait, le monde est en danger, les produits d’entretien, la maison est polluée par certains meubles, l’air que l’on respire et je dirais 90% des produits alimentaires et non alimentaires dans nos magasins sont potentiellement toxiques. L’aluminium depuis les années 80 je n’en ai plus acheté (suite à une émission télé), j’ai évité les lasagnes, pizzas emballés la dedans. Mon déodorant, mes produits de beauté, maquillage, tout est naturel (bio). Je fais de mon mieux pour préserver ma santé. Les vaccins pour la polio ne devrait plus être donnée aux bébés, cette maladie n’est plus pour le moment. La sagesse serait de garder ce vaccin de côté au cas où. Mais le plus important c’est de trouver des adjuvants naturels, il doit en excister. où tout simplement arretons d’avoir peur de tomber malade: les vaccins c’est l’arme de la parano créé par le marketing médical. Ce n’est que du business quand c’est utilisé comme à notre époque. Le vaccin du col de l’utérus n’est absolument pas utile. Il suffit d’aller faire son test préventif chez le gynéco pour prévenir cette maladie. Mon médecin est contre ce vaccin. De plus, ce n’est même pas un cancer très répandu.
    Bonsoir,

    Répondre
  33. Thomas B.

    Bonjour,

    Je proteste vivement contre cet article. Je m’excuse mais la description de la narcolepsie que vous faites est totalement biaisée (et encore, le mot est faible !). Je suis moi-même narcoleptique-cataplectique, et je vais donc m’empresser de corriger cette définition bâclée :

    « La narcolepsie est un trouble neurologique dévastateur. »

    ==> Ou comment exagérer quand n’y connait rien…

    « Les personnes atteintes peuvent s’effondrer endormies après la moindre émotion, comme par exemple un simple éclat de rire. »

    ==> FAUX ! Les émotions n’ont RIEN à voir, mais elles interviennent dans un autre symptôme que l’hypersomnolence diurne, que je vais détailler plus loin.

    « Elle peut également provoquer des hallucinations, des paralysies, des difficultés de concentration, de l’agitation, des difficultés à s’endormir normalement, de terribles cauchemars… »

    ==> PRÉCISION IMPORTANTE (ou comment affoler la population en racontant des idioties) : ce sont des paralysies DU SOMMEIL et des hallucinations DU SOMMEIL, c’est-à-dire en début ou en fin de nuit, qui durent quelques secondes à quelques minutes ! Ce ne sont pas des paralysies complètes et vous ne restez pas paralysé dans la rue tout d’un coup !

    « De terribles cauchemars » : il faut arrêter la psychose, tout le monde fait des cauchemars et quand bien même ce symptôme serait vrai, vous ne feriez pas de cauchemar toutes les nuits, enfin !

    « de la catalepsie : la personne s’écroule alors qu’elle est en train de vaquer à ses occupations quotidiennes. »

    ==> CataPLEXie, à ne SURTOUT PAS confondre avec la catalepsie ! Les cataplexies sont des pertes brusques de tonus musculaire, liées aux émotions telles que le rire, la colère, etc. C’est CE SYMPTOME qui est lié aux émotions ! L’hypersomnolence diurne N’EST PAS liée aux émotions !!!

    « Il n’existe aucun remède connu. » ==> VRAI : les neurones à orexine sont détruits, aucun neurone ne peut être remplacé.

    « On administre généralement aux victimes de puissants médicaments pour contrôler les symptômes. Il s’agit notamment d’amphétamines ou de médicaments apparentés comme l’Adderall. »

    ==> PAS SYSTÉMATIQUEMENT ! La première molécule que l’on donne pour traiter l’hypersomnolence diurne dans la narcolepsie est le Modafinil, qui N’EST PAS une amphétamine ! Loin de là ! Les effets indésirables du modafinil sont minimes est il est généralement toléré par une grande majorité de patients et c’est seulement pour ceux qui ne le tolèrent pas ou qui n’en perçoivent pas d’effet qu’on passe éventuellement aux amphétamines !

    Le modafinil, pris le jour (généralement le matin et le midi), est généralement couplé à la prise d’oxybate de sodium (stupéfiant) au coucher et au milieu de la nuit, pour traiter les cataplexies et l’hypersomnolence diurne. Le réglage des doses d’oxybate de sodium est progressif, les effets indésirables arriveront obligatoirement au bout d’une certaine augmentation sans stabilisation de la narcolepsie, mais ils disparaitront une fois la dose inférieure adoptée.

    Cela fait maintenant 10 ans que je suis narcoleptiques, 8 ans que je suis traité par modafinil, 6 ans que j’ai été diagnostiqué et que j’ai commencé le Xyrem, 5 ans que je le prend à une dose fixe de 3,5 g 2x par nuit. Je m’en porte très bien et ma vie est quasiment normale. J’ai même le permis de conduire et je ne me suis jamais endormi au volant (je touche du bois pour ça mais de toute manière, je fais toujours une sieste de 15min quand je peux avant de me mettre au volant).

    Bon, par contre, une fois équilibré au modafinil et oxybate de sodium, il vaut mieux comme moi refuser d’office les propositions du médecin du sommeil de passer à l’Effexor, un anti-dépresseur…

    « Il devient également très clair que ces enfants auront à souffrir pour le restant de leur vie, sans avoir jamais la chance de jouir pleinement de la vie . »

    ==> Faut arrêter la psychose, encore une fois : une majorité de narcoleptiques sont très bien traités, quand ils sont diagnostiqués, et justement la narcolepsie est de plus en plus connue et ceux qui n’étaient pas diagnostiqués jusque là sont de mieux en mieux dirigés vers les médecins du sommeil.

    Les recherches s’orientent actuellement vers un précurseur des orexines qui passerait la barrière hémato-encéphalique pour être transformé en orexines. C’est le même principe que pour la maladie de Parkinson, ces patients prennent de la DOPA qui passe la BHE pour être transformée en dopamine qui va réduire les symptômes. On devrait avoir ces traitements dans quelques années, ce qui devrait être bien mieux que tous les médicaments qu’on a jusqu’ici.

    Pour tous ceux qui se posent la question de savoir s’ils sont narcoleptiques, allez plutôt voir un médecin du sommeil, seule personne à pouvoir vous aiguiller…

    Thomas B.
    Narcoleptique-cataplectique.

    Répondre
  34. Philippe

    Il me parait très utile de publier tous les mauvais effets des pratiques industrielles en lmatière de santé, mais de rappeler que chaque être humain a les moyens de lutter contre un virus: la fièvre. Et qu’il ne faut pas utiliser de médicaments la bloquant mais de l’homéopathie et des oligoéléments.Il s’agit avant tout de renforcer l’immunité.

    Répondre
  35. fern

    mon mari a la narcolepsie depuis l’age de 21 ans mais a été diagnostiqué en 2004 à 25 ans..avant qu’il soit diagnostiqué, il se faisait pointer du doight car il dormait partout…je l’ai meme retrouvé une fois dormant dans l’échelle accoter sur la maison… maintenant depuis qu’il a été diagnostiqué, il ne fait plus de crise de cataplexie et prend comme medicament 8 ritalins par jour..le ritalin est souvent utiliser pour les enfants hyper actif mais pour les adultes qui sont atteints de narcolepsie ca fonctionne tres bien car ca les stimule et les tiens éveillé. ceci etant dit ce n’est pas evident pour le reste de la famille les enfants..conjoint conjointe mais car par exemple aller voir un spectacle de danse etc…il ne peut pas ou encore aller à une reunion parentale à l’école mais on est soudé serré et ont est heureux

    Répondre
  36. Jérôme

    Bonjour,

    J’ai bien lu vos posts et je voudrai savoir (suite passage aux infos) qu’elles sont les problèmes liés au vaccin H1N1. Je pense avoir les symptômes et je souhaite connaître la démarches pour êtres reconnu comme victime et recevoir un bilan médical. Si vous avez des infos? merci

    Répondre
  37. yvon

    ceux qui n’ont pas contracté de maladies auto immunes par ce vaccin pandemrix n’ont absolument aucun commentaires a faires il ne sont au courant de rien sauf de leur ignorance , a ce jour en europe , dans les 49 pays qui ont reçus ce poison le pandemrix , il y a des milliers de victimes qont les services sanitaires tentent de les oublier et de surtout eviter que la verité eclate , mais ne vous inquietez pas apres mediator ce sera le plus grand scandale sanitaire , le responsable le squalene vaccinal et ses excipients (AS03 ou MF59) sont tous les deux des detonnateurs a maladies auto immunes , sachez qu’il n’y apas que des narcoleptiques parmis les victimes au contraire ce sont les moins nombreux , la grande majorité d’entre nous avons une maladie bien plus terrible l’encephalomyelite myalgique CIM10 G93.3 invalidité 2 obligatoire pour tous les malades ,merci l’oms et ses experts incompetents , l’amerique a refusé le squalene dans ces vaccins H1N1 !!devinez pourquoi ? apres avoir detruit la santé de ses 124 000 soldats en 1991 pendant la guerre du golf avec du squalene MF59 dans le vaccin contre l’antrax , 124 000 vies bousillées ce n »tait pas assez !! il en faiut plus , noos imbeciles de dirigeants européens ont signés la mort de milliers d’entre nous , ils vont payer cher cette incompetence

    Répondre
  38. bernard

    commencer par une cure de detox, privilégier une alimentation fruit et légumes cru pendant 15 jours et une analyse micro nutriment et vitamine,

    Répondre
Retour en haut de page