Arthrose : la solution « silicium organique »

114 commentaires - 201592 lectures
Arthrose : la solution « silicium organique »

Le silicium organique est une des « tartes à la crème » de la santé naturelle.

Dans tous les salons bio, vous trouvez des stands animés par des commerciaux professionnels vantant ce produit « miracle » pour soigner à peu près toutes les maladies.

La vérité, comme toujours, est plus compliquée. Peu de recherches scientifiques ont été faites sur les vertus thérapeutiques du silicium, et même ceux qui croient en ses bienfaits sont incapables d’expliquer comment il agit ou pourquoi il ferait du bien à l’organisme.

Le résultat est une guerre de l’information sur Internet.

D’un côté, des journalistes balayent d’un revers de la main les fabricants comme les utilisateurs de silicium organique, accusant le produit d’être inutile voire dangereux. Un exemple fort est celui du journal Sciences & Avenir (1), qui, manifestement, ne croit pas du tout aux vertus du silicium… Mais le journaliste ne fait que répéter le discours des autorités sanitaires françaises (AFFSAPS) et européennes (EFSA), ce qui est un peu court quand on connaît leur degré d’ouverture intellectuelle.

En face, vous avez une prodigieuse abondance de témoignages personnels attestant des effets incroyables de ce produit. Vous en avez un aperçu en allant lire les commentaires de ce même article de Sciences & Avenir, où le journaliste se fait assaillir de critiques par ses propres lecteurs, qui semblent, eux, avoir bel et bien essayé le produit, et en avoir bel et bien observé les bienfaits !

En tout cas, le silicium organique est un produit sulfureux, notamment du fait des nombreuses affaires liées à ses inventeurs, le chimiste Norbert Duffaut et le géologue Loïc Le Ribault, qui fut l’un des premiers utilisateurs en France du microscope à balayage électronique. Le premier a été retrouvé mort en 1993 (la police conclura à un suicide), le second a été emprisonné et accusé de toutes sortes de fraudes, en particulier d’avoir prétendu améliorer le produit créé par Norbert Duffaut et l’avoir commercialisé en multipliant son prix par douze, sous le nom de G5. Pour tout savoir au sujet de cette ténébreuse affaire, lire « Loïc Le Ribault et le G5 : l’aventure du silicium organique ». (2)

Il n’en reste pas moins que le silicium organique est peut-être une solution très intéressante pour les personnes soignant l’arthrose, et pourrait soigner de nombreuses autres maladies, comme l’ostéoporose, l’athérosclérose (lésions des artères augmentant le risque d’infarctus), de nombreux problèmes de peau et de cheveux, et renforcer le système immunitaire. C’est pourquoi nous lui consacrons aujourd’hui un article approfondi.

Les origines du silicium organique

Le sable, le quartz, et de nombreuses roches sont faites à base de silicium, qui est le deuxième élément le plus abondant dans la croûte terrestre, après l’oxygène et avant l’aluminium.

Or, il se trouve que vous avez aussi du silicium dans votre corps, et singulièrement dans vos tissus conjonctifs, c’est-à-dire les os, le cartilage, la peau et les tissus de soutien.

Le silicium est même un des principaux minéraux présents dans le corps humain : l’organisme en contient environ 7 grammes, contre 2 grammes pour le zinc et 4 grammes pour le fer, pourtant très importants eux-aussi.

Avec l’âge, les réserves de silicium diminuent de façon inquiétante. Et l’alimentation moderne, comme d’habitude, aggrave les choses puisque nous ne consommons plus beaucoup d’aliments riches en silicium : enveloppe des céréales, fruits et légumes de qualité, eau de source. L’eau du robinet, en particulier, est aujourd’hui systématiquement floculée par l’aluminium qui enlève une grande partie des silicates.

Or, le silicium est nécessaire pour la biosynthèse de nombreuses molécules comme le collagène, l’élastine et l’acide hyaluronique, éléments essentiels des cartilages, des os, de la peau et du système immunitaire. Le silicium intervient également dans la constitution des cheveux et des ongles.

Passons en revue brièvement ses effets sur les différentes maladies :

Comment le silicium pourrait soigner plusieurs maladies

Arthrose : le silicium est indispensable à la synthèse des glucosaminoglycanes, qu’on trouve en abondance dans le cartilage. Le déficit en silicium peut donc provoquer de l’arthrose, qui est causée par un problème de régénération du cartilage. Des études sur les cartilages embryonnaires montrent que leur croissance est liée à la présence de silicium, qui catalyse la prolyl-hydroxylase, indispensable à la biosynthèse du collagène et des glucosaminoglycanes.

Maladies cardiovasculaires : le silicium intervient dans la synthèse et l’arrangement des fibres d’élastine et de collagène constitutives des parois artérielles, dont elles améliorent la souplesse. Il serait donc un excellent protecteur contre l’athérosclérose, une maladie cardiovasculaire pouvant provoquer l’infarctus, et diminue l’hypertension. Les analyses de la composition d’artères saines et d’artères fortement lésées par l’athérome ont clairement montré une baisse du taux de silicium dans les artères malades.

Problèmes de peau : plus la peau est riche en silicium, plus elle est souple, épaisse, peu ridée, et cicatrise facilement. En effet, le derme, tissu qui se trouve sous la peau et la nourrit, comporte une matrice extracellulaire qui est constituée de fibres de collagène, d’élastine et de glycosaminoglycanes. Comme nous l’avons vu, le silicium est indispensable à la constitution et au renouvellement de ces fibres. Une faible teneur en silicium est aussi associée aux problèmes de peau comme le psoriasis.

Cheveux : le silicium prévient la chute des cheveux et pourrait favoriser la repousse, en intervenant sur les phanères.

Une substance intéressante contre le vieillissement

Le silicium est donc un outil clé pour lutter contre le vieillissement :

  • le vieillissement au niveau articulaire avec l’arthrose ;
  • le vieillissement osseux avec l’ostéoporose ;
  • le vieillissement de la peau, avec les rides et les problèmes de cicatrisation ;
  • le vieillissement des artères avec l’athérosclérose.

Différentes études ont montré qu’il y a décroissance importante des taux de silicium, pouvant atteindre 80 %, notamment au niveau de la peau et des artères avec l’âge, et en particulier à partir de la ménopause chez les femmes.

Faut-il pour autant vous jeter sur le premier tas de sable venu, pour reconstituer vos réserves de silicium ?

Suffit-il de manger du sable pour rétablir l’équilibre ?

Hélas non, ce n’est pas si simple. Le sable contient énormément de silicium, mais il s’agit de silicium minéral, c’est-à-dire oxydé et inerte. Il n’a probablement aucune valeur thérapeutique puisqu’il ne peut pas être assimilé par l’organisme.

J’écris « probablement » car, curieusement, il existe en Afrique du Nord une vieille tradition d’enterrer dans le sable les personnes souffrant de rhumatismes. Or, selon Loïc Le Ribault, les grains de sable auraient justement à leur surface une petite couche de silicium organique, c’est-à-dire actif et assimilable par le corps, et notamment efficaces contre l’arthrose, l’ostéoporose, les problèmes de peau et l’athérosclérose.

Ces affirmations n’ayant cependant jamais été prouvées par des recherches indépendantes, nous les laisserons de côté ici. Revenons au sable, donc.

Si vous mangez du sable, vous n’avez aucun effet bénéfique à attendre car celui-ci sera de toutes façons évacué par votre corps sans être assimilé.

Mais le silicium se trouve également dans la nature sous forme « colloïdale », c’est-à-dire par microparticules en suspension dans un liquide, comme la sève de certaines plantes : l’ortie, la prêle, le bambou.

Toutefois, même sous forme « colloïdale », il s’agit toujours d’une forme minérale, très mal assimilée par l’organisme. Seul 1 à 10 % parviendra à passer la barrière intestinale. Pour la faible partie qui arrivera à passer dans votre sang, l’essentiel n’entrera jamais au niveau des cellules et du tissu conjonctif. Il sera éliminé par vos reins, dans les urines. Vous avez beau en manger 15 à 40 mg par jour, si vous avez une alimentation normale, vous ne pourrez atteindre les 2 mg par jour qui sont nécessaires.

Mais le silicium existe également sous forme organique, c’est-à-dire non oxydée (on dit « réduite »), soluble, et donc active et hautement assimilable par l’organisme, y compris au niveau cellulaire.

Pour les lecteurs qui ont des notions de chimie, il est intéressant de savoir que le silicium organique est constitué d’un groupement méthyl (1 atome de carbone et 3 d’hydrogènes), attaché à un atome de silicium, lui même attaché à une, deux ou trois liaisons alcools (-OH). Plus il y a de liaisons alcools, plus le silicium est actif.

La molécule principale utilisée en complémentation alimentaire, et développée par Norbert Duffaut, est le monométhyl Silane Triol (MMST), qui compte trois groupements alcools (le maximum).

A noter que la façon dont le silicium organique apparaît dans la nature est un mystère. Il n’existe à ce jour aucune publication abordant cette question.

Intérêt pour la santé du silicium organique MMST

Cette molécule est dotée, grâce à sa structure, d’une double polarité : elle est à la fois hydrophile, grâce à ses liaisons alcool, ce qui lui donne une bonne solubilité dans l’eau, indispensable au passage dans le sang. Mais elle est également hydrophobe, grâce à son groupement méthyle, ce qui lui donne une affinité pour les graisses, et permet le passage à travers le film protecteur de la peau.

Lorsqu’il est suffisamment dilué dans l’eau, et on ne le trouve de toutes façons dans le commerce que sous forme liquide, le MMST associé aux acides aminés ne se polymérise pas et donc ne précipite pas, ce qui garantit sa très grande biodisponibilité. Une étude rigoureuse des travaux de Duffaut conduit à choisir une concentration de l’ordre de 0,03 % pour garantir cette absence de précipitation, qui neutraliserait les effets du silicium organique.

Il reste néanmoins fragile, y compris sous cette forme. Le silicium organique MMST ne doit entrer en contact ni avec le verre, ni avec le métal. On doit éviter de l’exposer à de trop grandes chaleurs, au froid et à la lumière. Il doit être conservé à température ambiante, dans un flacon opaque, bouché, et doit être dosé directement avec le bouchon ou un doser plastique.

Dans ce cas, l’assimilation dans le sang est estimée entre 50 et 70 %, contre 5 % pour le silicium colloïdal.

Seuls 5 % de la partie assimilée sera éliminée par les urines, le reste étant utilisé par les cellules et les tissus conjonctifs, contre 50 % pour le silicium colloïdal.

Une cure apportant environ 2 mg de silicium organique par jour permettra de reconstituer les réserves, et de redémarrer la production des tissus conjonctifs, en particulier du cartilage dans le cas de l’arthrose (lorsque la destruction de celui-ci est liée à un déficit de silicium bien sûr).

Utilisation

L’usage alimentaire du silicium organique a été interdit depuis le 1er janvier 2010 sur avis de l’agence européenne de sécurité alimentaire (EFSA). Il était toutefois autorisé auparavant sans effets indésirables notoires et sa commercialisation reste autorisée à condition de ne pas le présenter comme un produit alimentaire.

Le MMST peut-être utilisé sous forme de lotion. On l’applique sur la peau en imbibant une compresse. Comme il pénètre très bien dans la peau, il rejoint le tissu conjonctif le plus proche. C’était le moyen utilisé par Norbert Duffaut.

Il existe aussi sous forme de gel, plus facile d’utilisation, mais il est alors mélangé à des excipients, dont il faut vérifier qu’ils répondent aux exigences de la charte « Cosmébio » pour avoir un produit optimal.

Il est aussi diffusé sous le nom de Conjonctyl, qui est un produit à usage injectable, et qui dispose d’une AMM (Autorisation de Mise sur le Marché) dans tous les pays européens.

Mise en garde

Les effets très divers relatés par témoignages, le manque de connaissances sur la forme réellement active sur les cellules, et l’absence d’études sur les effets de la complémentation en silicium organique laissent une grande zone de mystère sur la manière dont agit le silicium organique.

Un aspect qui semble évident est que le silicium a une action nutritive, surtout chez les personnes âgées. Un organisme qui manque de silicium disponible perd une partie de son potentiel et certaines de ses fonctions s’affaiblissent. Lui apporter du silicium assimilable peut avoir des conséquences dans divers domaines (articulations, os, artères, peau, cheveux, système immunitaire, yeux) car le silicium intervient dans de nombreuses structures et fonctions.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis
PS : Les progrès actuels de la recherche contre l’arthrose sont saisissants. C’est un sujet qui me passionne et j’y reviens régulièrement dans mes chroniques Santé Nature Innovation. Si vous n’êtes pas encore abonné à La Lettre Santé nature Innovation, je vous invite à faire l’essai ci-dessous en inscrivant votre adresse de messagerie électronique dans la case prévue à cet effet.

La Lettre Santé Nature Innovation est la newsletter de santé naturelle la plus lue dans le monde francophone. Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Consultez notre politique de confidentialité.

Sources :

(1) Pour consulter l’article de Sciences & Avenir, voici le lien ici.

(2) Jean-Daniel Metzger, « Loïc Le Ribault et le G5 : l’aventure du silicium organique », éditions Ambre, 2010.

Pour les spécialistes qui souhaitent en savoir plus, je recommande fortement la lecture de la monographie complète sur le silicium organique ci-après, d’où sont puisées l’essentiel des informations de cette lettre (lien cliquable).

114 commentaires - 201592 lectures

Réagissez avec la communauté
et laissez un commentaire sur cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current month ye@r day *

  1. floriane mermier

    Bonjour,
    Je demeure perplexe après avoir lu votre article sur le silicium organique.
    Vous commencez en énonçant la mort suspecte de Duffaut, les arnaques de Le Ribault, et à la fin de votre chronique vous nous renvoyez au lien cliquable vendant le silicium G5 élaboré par ces deux messieurs. Je ne comprends pas.
    Merci de votre réponse,
    F. Mermier

    Répondre
    • Christian

      Oui, effectivement, Le Ribault a fait 6 mois de prison pour avoir dit haut et fort que le G5 était un excellent produit permettant d’obtenir d’excellents résultats. Et aussi parce que M. Le Ribault a été pendant plus de dix ans expert de police scientifique, qu’il avait ainsi connaissance de multiples poubelles de la République, qu’il fallait le faire taire et que son travail et sa promotion d’une molécule trop utile risquait de devenir très dangereux pour certains lobbies. Un film de Jean-Yves Bilien explicite très bien tout cela, ainsi qu’un livre de Pierre Lance.

      Répondre
      • VALERIE VANDENKOORNHUYSE

        bien sur:!! la plupart des gens savent que l’industrie pharmaceutique et la médecine traditionnelle sont de mêche avec l’état , on nous donne des molécules chimiques qui nous donnent des effets indésirables, on parle de déficit de la sécu etcc notez le slogan  » les produits laitiers sont nos amis pour la vie » et regardez sur le net toute l’info sur les aliments a éviter pour lutter contre l’arthrose, le lait est proscrit!!! d’ailleurs l’humain est la seule espèce animal à continuer de boire du lait après le sevrage !! le réel problème c’est que chacun devrait se responsabiliser et revenir prés des médecins naturelles qui sont elles payantes non remboursées !!tout est question de moyen, plutot que d’acheter des choses qui ne servent a rien a gif…ou tat.. ,revenez au naturel.pour ma part, j’ai découvert une plante qui régénére les cellules ,soutient les 150.000km de capillaires (qui nourrissent le cartilage entre autre ) et qui associé au msm donne de trés bon résultat au niveau du cartilage, testé sur moi et un ami .et…..sans effets indesirables

        Répondre
          • Sylvain PAFUMI

            …probablement l’aloe vera…(C’est la réputation qu’elle a)

        • Louvion

          Bonjour, merci de nous dire le nom de cette plante enfin votre secret. Nous serions heureux de partager. Merci d’avance.

          Répondre
        • GAUTHIER

          Bonjour, Je viens de lire votre témoignage et bien sur curieuse de connaître votre plante … Je ne fume pas vie équilibrée mais consciente qu’il n est pas évident de vivre bien… On nous pollue … Je ne consomme pas de lait, je fait des cures de silicium alors … Que choisir…. Merci de votre réponse B.Gauthier

          Répondre
        • bellil

          Bonjour, votre message est intéressant je me permet de vous demander le nom de la plante qui associé au msm ,vous pouvez m’expliquer en détail svp .En attendant votre reponse,je vous remercie de votre compréhension.

          Répondre
  2. Geneviève

    Je viens de lire votre commentaire sur le silicium G5.
    Je l’ai pris durant quelques années jusqu’au jour où j’ai découvert sur internet qu’il existait un autre laboratoire en Suisse qui le fabriquait à un prix MOINDRE .
    Aussi, je vous invite à faire comme moi, et découvrir leur site à moins que vous ne le connaissiez déjà. Laboratoire GLYCAN
    L’avantage est qu’il se présente sous 2 formats bouteille d’un litre comme celui que vous suggérez ou bien en concentré sous forme de gouttes.
    Cette formule en diminue les frais de port, sans toucher à la qualité du produit.
    Il est vendu 11 euros la bouteille + frais de port et cela pour un mois de traitement. Comparez le prix avec l’autre laboratoire
    A la suite de ma recherche j’ai pris contact avec le Directeur de ce laboratoire en Suisse, et depuis je continue de le prendre en entretien et j’en suis très satisfaite à ce jour.
    Voici le nom du laboratoire: laboratoire GLYCAN

    Je me permets d’ajouter que vous manquez souvent d’impartialité dans vos commentaires. Je ne suis pas la seule à vous le dire je crois. Que vous cherchiez à mettre en garde les personnes particulièrement crédules , je trouve cela parfait. Seulement il me semble que c’est à chacun de faire son choix par rapport à sa perception ou ressenti. devant la situation où elle se trouve. Un produit peut-être bénéfique pour une personne et n’avoir aucun effet sur l’autre.
    Je ne suis pas toujours d’accord avec vous dans vos exposés et cela est parfait, Je veux garder mon libre arbitre car parfois trop c’est trop dans vos données même si elles sont accompagnées de détails pour nous aider à mieux les comprendre.
    Bien cordialement.
    Geneviève.

    Répondre
    • Christian

      L’autre grande différence, outre le prix est celle-ci : personne ne sait ce que contiennent les bouteilles en question. Certainment pas du Silicium Organique au sens précis du terme, c’est à dire du Monométhylsilanetriol dosé et fabriqué selon des normes bien précises. Ce commentaire n’est rien d’autre qu’une publicité déguisée du laboratoire en question, considéré comme parfaitement malhonnête par toutes les personnes qui connaissent son dossier.

      Répondre
  3. Hélène T.

    Bonjour à tous,
    La silice d’Irlande est apparemment en rupture de stock! voir même bientôt interdite par arrêté européen!!
    Un autre fabriquant de Silice G5 se trouve à Genève et en vend aussi en France à 11 euros le litre!!
    Voici le lien pour ceux qui seraient intéressés…
    http://www.glycangroup.com
    Belle continuation!
    Hélène

    Répondre
    • Christian

      Publicité mensongère. Le laboratoire d’Irlande se porte très bien, beaucoup mieux que ce laboratoire Suisse et il n’y a aucune interdiction en vue du Silicium Organique G5. Ce commentaire est parfaitement malhonnête.

      Répondre
      • Christian Daniel Assoun

        c’est certainement les parabens E 214-218 en version buvable ! et à la carte et les perturbateurs endocriniens tels que Diazolinidyl urea et ajout dosé de Potassium phosphate qui contribuent à cette excellente santé comme nous sommes ignares en chimie et pharmacologie nous n’avions pas détecté ces DETAILS comme diraient certains, n’est-ce pas Christian

        Répondre
    • Nicole

      je viens d’en commander et d’en recevoir ce 8 octobre : apparement pas en rupture de stock

      Répondre
    • Christian Daniel Assoun

      Merci Hélène
      cordialement -
      Christian
      Merci pour votre aide sur ce site
      Christian et excellentes fêtes!
      Nous allons mettre sur le marché une nouvelle génération de Silicium Organique basé sur des récentes études pharmacologiques que nous avons entreprises avec les milieux Universitaires Fac de Pharmacie

      Répondre
      • graziani dany

        que penser des produits extrayant le silicium de l ortie ou coquilles d oeuf????merci. cordialement d .g

        Répondre
  4. Annie S.

    Une question importante se pose: comment savoir si la destruction du cartilage est due à un déficit en silicium? Est-ce le silicium qui permet l’oxygénation des cellules sous-chondrales?

    Répondre
  5. sagamore

    Bonsoir,
    Fidèle lecteur depuis longtemps, je suis sidéré de la légèreté avec laquelle vous abordez l’histoire du silicium, encore plus par le fait que vous mettiez en avant Christian Cotten, individu douteux sur lequel vous feriez mieux de vous renseigner (nombreuses publications à son sujet versus le Ribault)…

    Le seul silicium est le G5 Espana, fabriqué selon la formule définitive de LLRibault.

    Au demeurant, c’est un produit extraordinaire qui soulage des personnes de plus de 80 ans, en buvable et gel combiné, à recommander superlativement

    Naturellement vôtre.

    Répondre
    • Christian

      Oui, vous avez raison, Cotten est parfaitement malhonnête. C’est la raison pour laquelle il a interrompu sa collaboration en 2005 avec Le Ribault et le laboratoire d’Espagne lorsqu’il s’est aperçu que ce prétendu laboratoire ne savait pas fabriquer le G5 tel que mis au point en Irlande en 99 par le laboratoire fondé par Le Ribault, qui s’est contenté en 2005 de vendre son nom à un ancien revendeur du laboratoire d’Irlande en Espagne, au motif qu’il était fâché avec son associé Luc Vérardo. les deux sont aujourd’hui décédés et le seul dossier scientifique sérieux et solide est précisément celui du laboratoire d’Irlande. Les tests comparatifs indépendants réalisés en Angleterre en 2011 sur 21 Silicium vendus en Europe ont classés le G5 fabriqué en Irlande en première position et le produit fabriqué en Espagne, à la composition devenue très différente de la formulation d’origine de le Ribault, en 17ème position. Sans commentaire.

      Répondre
      • Christian Daniel Assoun

        Et OUI Christian Cotten est parfaitement malhonnête comme vous le dites, j’ai entendu dire qu’il copiait les marques de notre groupe, c’est pas beau cela!
        En outre la prêle du katanga et le bambou de Séoul contiennent du Silicium Organique comme l’être humain d’ailleurs avec le cycle de Krebs (acide citrique) ! la formule Espagnole actuelle n’est pas du tout la formule de Loi Le Ribault, je trouve assez original que le labo Espagnol fasse parler les morts dont LLR tout comme à Marseille ou ailleurs certains les ont fait voter.
        LLR ne cautionnerait jamais cette toutouille phyto, mais le marketing est plaisant et agressif, LLR doit se retourner dans sa tombe., mais allez l’argent va à l’argent entre Espagne et Irlande ils vont bien faire la paix , c’est une question d’argent , entre les parabens et les extraits phyto ils vont trouver un bon compromis et surtout pas mettre à la portée des consommateurs le prix de l’eau car là est touet la question dans le methylsiliconate de potassium.. comme matière première , le livre de Jean Daniel METZGER est mouillé de calembours acides mais tellement bien documenté… à lire absolument…

        Répondre
        • Sylvain PAFUMI

          Très bon, le livre de Jean-Daniel Metzger! Il remet les pendules à l’heure. Le véritable découvreur du silicium organique, c’est Norbert Duffaut. Avec son G5, Le Ribault n’y a rien ajouté que le prix exorbitant auquel il le commercialisait alors que Duffaut le donnait presque pour rien.
          Et puis cette guéguerre entre fabricants ne concerne pas le consommateur. Que nous importe qui a copié qui, si la copie est aussi efficace que l’original, si le client parvient à guérir de ses maux ?
          J’ai même lu sur un site que si le silicium que vous vendez satisfaisait vos clients, c’était parce qu’il n’était pas pur et contenait également de la glucosamine et de la chondroïtine! La belle affaire! Ce que demande le client est d’être guéri!

          Répondre
  6. Sibylle B.

    J’utilise le silicium organique sous forme liquide(G5) et Gel depuis 10 ans, toute l’année, avec des résultats surprenants, lutte efficace contre allergies, rhume, permet de ne plus tomber malade.
    pour les conjonctivites( se rincer l’œil avec le G5), plus rien 5mn après. pour les crampes, la circulation veineuse, les tendinites( appliquer et masser avec le gel puis en rajouter une bonne couche avec du film alimentaire autour pour une diffusion lente pendant la nuit), on peut appliquer le G5 liquide avant avec un coton. pour la peau, la cicatrisation des plaies, les piqûres d’insecte et de rosiers, pour le psoriasis, c’est aussi incroyable, les boutons de fièvre, les mycoses génitales,
    bref, c’est un produit qui évite de nombreux médicaments, ceci expliquant cela, le lobby des laboratoires, médecins et pharmacies se sont élevés contre une menace, celle de l’argent.
    Pour le tester avec succès depuis 10 ans et l’avoir recommandé avec autant de succès, je peux vous dire que c’est un produit miraculeux d’efficacité.

    Répondre
    • stechap

      bonjour,
      moi perso je me procure du silicium organique G5 sur ce site car c’est le moins cher que j’ai trouvé
      ayant de fortes douleurs au dos depuis un accident de voiture j’en suis très content
      Irlande, Espagne, Dexsil etc je ne sais pas la différence à part que j’ai vu des conservateurs sur les étiquettes, alors je vais au moins cher. http://www.le-silicium-organique-g5-ethique.com/fr/

      Répondre
    • graziani dany

      a la lecture de tous ces messages, je ne sais plus ou commander le silicium………ESPAGNE ?IRLANDE ? GENEVE?GLYCAN? Merci de me conseiller.cordialement

      Répondre
    • Nelly

      Bonjour pouvez vous me donner les coordonnées de votre site. J’ai des douleurs articulaires invalidantes qui empoisonnent ma vie quotidienne. Merci

      Répondre
  7. Véronique B.

    Bonjour,

    Une naturopathe m’avait déjà vanté les vertus du G5 contre la perte des cheveux. En lisant la liste des ingrédients, j’ai vu avec stupeur que ce produit contient des parabens (Ethylparaben et Methylparaben). Dans le lien que vous donnez sur ce produit, ils indiquent que le G5 ne contient aucun conservateur. Or, les parabens ne sont-ils pas des conservateurs ?

    Que faut-il en penser ?

    Si quelqu’un a une réponse, elle m’intéresse.

    Cordialement

    Répondre
    • Christian

      Oui, bonjour,

      Le G5 fabriqué en Irlande existe depuis 2011 sous deux versions : la version Originale, en flacons de 1 litre, qui contient effectivement des conservateurs, dont l’usage est parfaitement assumé par le laboratoire, car indispensables à une conservation longue (1 an ouvert et 4 ans fermé) et la version sans conservateur aucun, en flacon d’un demi-litres, à consommer sous 4 semaines une fois ouvert (2,5 ans fermé). Les distinctions sont parfaitement claires dans la présentation des produits sur le site donné en lien par l’article de JM Dupuis, edcae.com

      Répondre
    • nicolle P.

      je réponds à ce message car le silicium organique G5 ne contient pas de paraben mais de
      MONO-METHYL-SILANE-TRIOL, et du phosphate de potassium . j’ai eu la chance de connaître Loïc Le Ribault. Comme pour beaucoup de chercheur la france lui a mené la vie dure;Il est parti en Irlande et pendant des années je me suis fournie à son laboratoire. Je suis Praticienne de Santé et j’ai travaillé avec un naturopathe. nous avons eu des résultats étonnants, divers et variés. je suis triste que la mémoire de Loïc le Ribault soit encore sujette à des doutes. C’était un homme très scientifique et intègre.

      Répondre
      • rachida

        bonjour nicolle.moi c rachida.je souffre depuis des années d’une tendinite de l’épaule gauche,j’ai lu que le silicium organique pouvait aider dans mon cas si ce n’est pour renforcer le cartilage?alors s’il vous plait vu votre experience pourriez vous nous dire si c vrai?merci

        Répondre
      • GIRAUD Pierre

        @Nicolle ,Bravo pour ce témoignage car j’ai également connu des personnes qui secouraient financièrement le Dr Le Ribault en Gironde lorsque le pauvre se trouvait en prison!!

        Répondre
  8. Marie-Hélène C.

    Il y a deux ans, j’ai eu très mal au genou. Radios + IRM ont détecté une usure du cartilage stade 3 (stade 4 = opération). Le seul traitement proposé par les médecins était la visco-supplémentation (injection d’un liquide visqueux dans l’articulation).
    Un naturopathe m’a conseillé d’essayé le silicium organique par voie orale à raison de 10 ml / jour et en compresse sur le genou toutes les nuits, pendant 3 semaines. Reprise de la cure par voie orale uniquement si besoin est.
    Cela a très bien marché, je n’ai pratiquement plus de douleurs.
    J’ai aussi complété avec le bouillon de carcasse de poulet dont la recette a été donnée par SNI il y a environ 1 an 1/2. J’en bois un bol pratiquement tous les 2 jours.
    Je me porte toujours très bien et je suis convaincue que le silicium organique a sauvé mon genou.

    La marque Dexsil a une concentration bien supérieure en silicium que le G5.

    Répondre
    • Christian

      Sans doute, à ceci près que dexsil fabrique du silcium à partir d’acide orthosilicique, 1,5 fois moins assimilable par le corps humain que le Monométhylsilanetriol, tout simplement parce que Dexsil n’a pas voulu fiancer les études demandées par Bruxelles pour valider le Monométhylsilanetriol comme complément alimentaire, ce qu’a fait le laboratoire LLR G5.

      Répondre
  9. Geores-N E.

    J’aurais aimé que l’auteur de cet article nous parlât de la transmutation du silicium en calcium et ?.
    Cette transmutation se faisant à basse énergie.
    Cf. les ouvrages du Professeur Louis Claude KERVAN sur ce sujet et aussi des articles du Professeur Raymond LAUTIER in <> des années 70:/80.
    Merci.

    Répondre
    • Christian Daniel Assoun

      Bonjour Geores
      j’ai travaillé avec Kervran et Marcel Violet à la demande de ce dernier rue des Italiens à Paris, nous avons démontré scientifiquement la transformation( transmutation) de la molécule d’Azote(Azoth si j’ose dire!) N2 en CO et ensuite Si( silicium) A=28
      encore lui le silicium! bien avant LLR paix à son âme…
      Avec un petit défaut de masse atomique qui a crée le doute expérimental chez le jeune ingénieur chimiste et élève -audtieur au CNAM en Physique Nucléaire que je fus., mais Marcel Violet m’a convaincu de mener à bien ces manips de transmutations à faible énergie car, ce défaut de masse principale pierre d’achoppement entre les physiciens et les alchimiste aurait du faire fondre l’immeuble de la rue des italiens en 1975! effectivement il y avait une grande difféerence entre la pierre d’achoppement et la pierre philosophale ( sourire)
      Mais toutes ces transmutations basiques avaient pour origine le DEUTERIUM D2 et les particules Alpha He 4/2
      La nature ne joue pas au dé avec les bosons de Higgs que peu de physiciens crédibilisent selon les modèles euristiques ou standards des physiciens, mais avec les particules He qui vont et viennent d’un noyau à l’autre et en se moquant de la barrière Coulombienne ( effet Gamov) enfin pour être simple , si nous avions découvert l’électromagnétisme avant l’électricité, la médecine quantique et la mécanique quantique serait enseignée en CM2 ! alors pour passer de Si à Ca il faut y adjoindre C 12( carbone) 28+12=40 ce n’est pas si simple il y a encore ce défaut de masse largement atténué par le transfert de 3 He =12 en MA
      La responsable de cette transmutation serait un support biologique paraffine y compris la cire d’abeille traité par des paquets d’ondes électromagnétiques de fréquences trés précises calculables
      bien à vous
      Christian Daniel Assoun
      regardez sur notre site à la rubrique travaux et conférences et articles et aussi le livre de MQuantique en lecture gratuite PDF en rubrique promotions
      bon courage et peut être bienvenu au club
      http://www.glycangroup.com
      0041227005873 et 0041 79 213 77 18

      Répondre
      • Sylvain PAFUMI

        Suite à votre message, je ne peux m’empêcher de vous transmettre le fruit de mes cogitations :

        Transmutations biologiques et plaque d’athérome :

        En faisant quelques recherches, je me suis aperçu que les résultats obtenus par Le Docteur Guenoun dans des pathologies aussi diverses, si elles avaient bien comme point commun l’élimination de la plaque d’athérome, ne devaient pour autant leur cause à chimie, mais à une véritable transmutation se produisant au niveau nucléaire des composants.

        http://219.137.194.38:88/download/pdfs/FR2938438A1.pdf

        Cela relançait bien sûr le débat sur le bien-fondé de la théorie des transmutations biologiques.
        Les résultats ne pouvaient en effet pas s’expliquer par un seul échange localisé au niveau du nuage électronique.
        Si l’on peut, pour cause de manque de reproductibilité des résultats, nier la réalité de la « fusion froide », on ne peut pas contester l’existence des transmutations biologiques. Il va sinon falloir expliquer comment un homard peut, sans absorber aucune nourriture, former sa carapace en moins de trois semaines ; comment des soudeurs peuvent être empoisonnés par de l’oxyde de carbone alors que l’atmosphère n’en contient aucune trace ; où les fruits secs arrivent à puiser leur surcroît de magnésium, de phosphore, de fer et de calcium sans aucune source extérieure contenant ces éléments ; comment l’avoine peut produire une telle quantité de calcium au point de rendre impropre à la culture en seulement quelques années le sol sur lequel elle a poussé.
        Dans le même ordre d’idées, on s’est aperçu que des poules nourries avec des graines exemptes de toute trace de calcium mais riches en silicium parvenaient à produire des œufs. D’où venait alors le calcium constituant la coquille ?
        Quand on sait que le nombre atomique du calcium est de 20, celui du silicium 14, on comprend qu’en fusionnant avec les protons d’un noyau de carbone (nombre atomique : 6) qui est le principal constituant de la matière organique, les protons d’un noyau de silicium peuvent donner naissance à un atome de calcium.
        Il en va de même avec la fusion entre le magnésium (12) et l’oxygène (8) ; l’hydrogène (1) et le potassium (19).
        Ces mutations à l’intérieur d’un organisme vivant semblent être plus efficaces que l’absorption directe de l élément faisant défaut, car on s’est aperçu qu’en nourrissant des poules avec une alimentation riche en calcium mais pauvre en silicium, elles pondaient des œufs « mous ».
        Cela explique aussi pourquoi certains succès des médecines douces là où la médecine académique n’a donné que peu de résultats. Si une personne décalcifiée à qui l’on prescrit du calcium ne peut le métaboliser, elle se trouvera mieux de l’absorption d’une plante censée contenir du calcium mais également riche en d’autres éléments. Et les praticiens de médecine parallèle, face aux améliorations obtenues, n’auront pas fini de vanter la supériorité de la Nature sur la chimie, de prétendre que le calcium ne peut être absorbé que s’il vient d’une « source naturelle », alors que ce qu’il s’est passé en fait n’est rien d’autre que la fusion d’un AUTRE élément, également contenu dans la plante, avec un élément déjà présent dans l’organisme.
        En fait, si le médecin avait prescrit le BON élément, chimique ou non, il aurait eu le même effet. Voilà à quoi tient le mythe de la supériorité des médecines « naturelles » sur la médecine orthodoxe.
        Le seul avantage d’utiliser un élément naturel plutôt qu’une molécule chimique est que, du fait de la grande variété des substances contenues dans les plantes, l’organisme n’a qu’à se servir en choisissant celle qui convient le mieux au rétablissement de son équilibre.
        Les détracteurs de la théorie des transmutations biologiques prétendent qu’elles violent la loi de Lavoisier sur la conservation de la matière. Au nom de cette loi, il ne saurait y avoir de création de matière au niveau des produits si les atomes la composant ne figurent pas au niveau des réactifs.
        Mais si l’on se situe non au niveau des atomes eux-mêmes mais de leurs noyaux, on s’aperçoit que la loi de Lavoisier est respectée. Par exemple, les deux atomes d’azote (2N =7×2 =14) vont voir leurs protons fusionner puis se diviser en 6+8 pour donner de l’oxyde de carbone CO toujours égal à 14 protons.
        La conservation de la matière, si elle n’est pas respectée à l’échelle atomique l’est incontestablement au niveau nucléaire.
        L’utilisation d’un silicium absorbable (si : 14) semble être, en médecine, le choix idéal pour pallier aux insuffisances d’un organisme ou au contraire le débarrasser d’éléments en excès aux endroits où ils compromettent son intégrité. La raison en est dans la complémentarité idéale du nombre de ses protons avec les constituants essentiels du corps humain : le carbone (C : 6) et le calcium (Ca : 20)
        Cela explique sans équivoque les résultats qualifiés de « miraculeux » obtenus avec le fameux silicium organique découvert par le chimiste Norbert Duffaut et commercialisé par Loïc Le Ribault sous le nom de G5.
        Injecté par voie intramusculaire sous forme d’une solution ad-hoc, les résultats en seront encore plus spectaculaires. Le plus notable est celui de l’élimination de la plaque d’athérome par la réaction Ca – Si (20 – 14 = 6). L’artère solidifiée par le calcaire, voire littéralement transformée en matière calcique avec le temps, va retrouver sa constitution originelle (C +H2O), celle de tous les matériaux organiques à l’exception des os.
        Lorsque d’autre part on prend connaissance de la composition chimique du corps humain, on s’aperçoit que si le carbone avec ses 18% occupe la première place de la matière solide, le silicium présente la caractéristique de ne figurer qu’à l’état de trace infime.
        http://www.lenntech.fr/francais/data-perio/taux-elements-corps-humain.htm
        On note cependant qu’il figure malgré la faiblesse de son taux parmi la catégorie des composants et non celle des enzymes. C’est d’ailleurs l’unique élément se trouvant non seulement à l’état de trace infime mais de trace pure et simple qui est classé dans la liste des composants, les autres à l’état de trace étant des enzymes.
        On peut tirer deux conclusions de ces observations :
        La première est que le silicium est le seul composant de l’organisme se trouvant à l’état de trace, les autres composants étant tous quantifiés en pourcentage dans le tableau dont le lien figure ci-dessus.
        La seconde est qu’il se trouve avec le carbone dans la 14eme colonne du tableau périodique de Mendeleïev, qu’à ce titre il comporte une capacité de liaison optimale (4 valences) avec les autres atomes au niveau électronique. (Cette condition est déclarée comme essentielle pour qu’une réaction nucléaire entre deux éléments puisse avoir lieu.)
        La troisième, que son nombre atomique (14) se prête idéalement aux réactions nucléaires en plus ou en moins avec les composants essentiels du corps humain, le carbone par la réaction 14 + 6 = 20 pour former le calcium des os, l’oxygène pour produire du carbone (14 – 8 = 6).
        Le silicium présente la particularité de figurer dans la liste des traces infimes des principaux composants du corps humains tout en n’étant pas un enzyme mais un élément à part entière. On peut se demander s’il n’est pas plus abondant si ce n’est parce que sa plus grande partie n’est pas aussitôt transmutée par l’organisme en un élément plus essentiel à son intégrité. C’est également le même rôle joué par le lithium en géologie. Ce dernier est un des éléments les plus rares car, ne comportant que sept nucléons et un nuage électronique très faible, il lui est plus facile de les céder à un autre élément pour accomplir une transmutation.
        http://www.fulcanelli.info/alchimie-fusion-froide-3.html
        De même, le silicium ne se trouverait dans l’organisme qu’à l’état de trace infime du fait que la plus grande partie absorbée aurait servi à la transmutation en calcium par combinaison nucléaire avec le carbone.
        En résumé, le silicium organique semble présenter toutes les caractéristiques nécessaires pour favoriser la formation des tissus de l’organisme ainsi que l’évacuation de ceux qui s’y trouveraient en excès. Cela explique le succès récemment rencontré par les produits en contenant dans le cadre des suppléments alimentaires, ainsi que les « miracles » observés dans les traitements du docteur Guenoun et dont ses nombreux patients ont pu témoigner.

        Répondre
        • AlainCo (@alain_co)

          Je m’inscrit en faux sur l’argument initial.
          Un défaut de reproductibilité n’est pas un argument. c’est normal au début des investigations sur un phénomène inconnu, que la reproduction soit difficile.
          En plus la fusion froide est très bien reproduit une fois le matériaux et les conditions bine choisies. On a identifié à l’ENEA les dernières conditions clés de la réaction qui sont la composition des traces du palladium et l’état de surface crystallographique.
          https://mospace.umsystem.edu/xmlui/bitstream/handle/10355/36833/ExcessPowerDuringElectrochemical.pdf?sequence=1

          Le meilleur livre sur la partie expérimentale et l’épistémologie de cette tragédie sociologique est : Excess heat par Charles Beaudette
          http://iccf9.global.tsinghua.edu.cn/lenr%20home%20page/acrobat/BeaudetteCexcessheat.pdf

          avec le livre « An Impossible Invention » de Mats Lewan, excess heat est le livre à lire sur le sujet…
          il y a des centaines de papiers et vidéo qui peuvent compléter ces livres.

          ce papier décrit bien la manipulation médiatique et académique qui a abouti à cette tragédie
          http://www.lenr-canr.org/acrobat/RothwellJcoldfusion.pdf#page=4

          autant la calorimétrie de la fusion froide ne laisse aucun doute raisonable à une personne qui ne soit pas un physicien borné et amoureux de sa théorie, autant expérimentalement les transmutations biologiques sont plus difficiles à prouver et font l’objet d’un corpus expérimental plus réduit et plus douteux.
          Les milieux biologiques ont naturellement un potentiel d’enrichissement isotopique très fort.

          Je ne dit pas qu’il n’y a rien, mais il faut creuser bien plus encore.

          quand à la fusion froide classique, (appelé LENR, fusion froide est un méchant surnom) comme source d’énergie, c’est en phase industrielle
          http://animpossibleinvention.com/
          http://www.lenrftw.net/home/are-low-energy-nuclear-reaction-devices-real
          http://coldfusionnow.org/commercial-developments-presented-at-2014-mit-cold-fusion-conference/
          http://www.lenrnews.eu/lenr-summary-for-policy-makers/

          a noter aussi que en contexte industriel, pour la décontamination radioactive, Toyota, Mitsubishi d’un coté, et des anciens de l’US Navy Spawar dans GEC et leur technologie GeNiE, proposent une technologie de transmutation.

          le réacteur GeNiE de Global Energy Corporation semble être du paperware, mais basé sur les travaux fait au SPAWAR avec notamment Pam Mosier Boss, une référence (et une tête de mule) du domaine.

          Sur les transmutation biologiques, Jean-Paul Biberian est la référence et est bien plus optimiste que moi. Avec son initiative Cryofusion (un labo en crowdfunding) il espère financer ces recherches risquées mais à fort impact.

          AlainCo le veilleur technologique de lenr-forum.

          bonnes lectures

          Répondre
          • Sylvain PAFUMI

            Bon, tant mieux si mon argument initial n’est pas valable!
            Je suis comme tout le monde attaché à notre indépendance énergétique, et en plus je rêve de pouvoir me procurer un « planos » comme je l’ai vu, enfant, dans la bande dessinée d’Edgar P. Jacobs l »Enigme de L’Atlantide ».
            Je voulais simplement dire que les transmutations biologiques sont une évidence car elles sont prouvées par l’ observation. Je ne nie pas la réalité de la barrière de Coulon, mais seulement le fait que pour une raison qui reste à déterminer, elle semble être contournée dans le cas des transmutations biologiques ; comme la loi de la pesanteur l’est dans celle de l’aviation. On ne peut s’obstiner à nier l’évidence d’un fait observé sous prétexte qu’une loi formulée sur la base d’ observations précédentes semble rendre ce fait impossible à priori.
            J’ai ainsi lu que des New-Yorkais, à l’aube de l’aviation, ne voulaient pas croire qu’un avion avait décollé dans le sud des Etats-Unis en invoquant la loi de la pesanteur. Ils n’ont commencé à y croire que lorsque le premier avion avait franchi l’Atlantique en lisant la presse européenne.
            En niant la réalité de la fusion froide et des transmutations biologiques, nos physiciens ne se comportent pas autrement.

          • AlainCo (@alain_co)

            je ne suis pas convaincus que les preuves avancées soient suffisantes, mais c’est un domaine interessant.
            C’est pas au niveau théorique (je sais que la fusion froide minérale est réelle, donc pourquoi pas organique) que je tilte, mais parce que le monde organique a une chimie complexe et qu’il est très dur d’y prouver une transmutation en excluant un enrichissement isotopique.

            au delà de savoir si il y a des transmutations en environnement biologique, découvrir des mécanisme de séparation isotopiques, ou des anomalies de mesures, peut être utile.

            Quand je n’avais pas compris que la fusion froide « minérale » (des hydrides) étaient prouvée bien classiquement et sans le moindre doute, j’étais choqué en tant qu’ingénieur que ces prétendus scientifiques ne sautent pas sur ces prétendues erreurs de mesures, cette superchimie, ces stockage d’énergie fantastique, ces erreur calorimétriques subtiles, qu’ils avancaient comme justification pour ne pas croire…

            il faut chercher, non pas pour trouver ce que l’on cherche, mais pour être surpris, et trouver ce que l’on n’imaginait pas. Serendipité!

            maintenant être prêt a accepter ce qui n’est pas dans la théorie du moment, ne doit pas nous pousser a accepter sans preuve…
            ni d’ailleurs l’absence de preuve indéniable ne doit empêcher de chercher de nouvelles preuves plus solides.

            devenir Antifragile comme la vie, se nourrir des erreurs, de l’imprévu, fuir le prévisible.

      • Sylvain PAFUMI

        La barrière de Coulomb est la tarte à la crème que nous servent tous les scientistes réactionnaires qui préfèrent se réfugier derrière une loi plutôt que de tenir compte des nouvelles observations qui remettent cette loi en question.
        C’est également au nom de cette fameuse « barrière de Coulomb » que la réalité de la fusion froide a été niée et que l’on en est à attendre les faveurs des pays producteurs de pétrole pour notre ravitaillement en énergie.

        Répondre
        • AlainCo (@alain_co)

          oh, elle est bien réelle, mais c’est un concept qui n’est infranchissable que pour une particule seule…
          Les théories conservatrice récentes proposent, en toute évidence pour n’importe quel personne connaissant la supraconductio et le semi-conducteurs, que quelque chose lié à un mouvement collectif et à des écrantage se produise dans ce millieu mystérieux qu’est le solide, et ici pire que solide, une surface fracturée, disloquée, contaminée…

          pour comprendre les cvondition require pour faire apparaitre cette réaction lisez cette présentation
          https://mospace.umsystem.edu/xmlui/bitstream/handle/10355/36833/ExcessPowerDuringElectrochemical.pdf?sequence=1
          de l’ENEA (le CEA italien)

          Edmund storms, qui est le rédac chef de la section LENR de Naturwissenschaften (si si, ya des papiers LENr publiés dans des revues sérieuses!! et même des rédacteur/relecteurs , et même une review http://lenr-canr.org/acrobat/StormsEstatusofcoa.pdf ), propose une théorie qui me semble la moins délirante.
          Plus qu’une autre théorie, il propose une approche et élimine pas mal de délires….
          http://lenr-canr.org/acrobat/StormsEexplaining.pdf
          https://www.youtube.com/watch?v=qfpdvwaQSnA

          pas besoin d’enterrer la physique quantique, mais il faut admettre que les physiciens sont loin d’avoir assez d’imagination.

          Répondre
          • Parfait

            ARTHRITES
            • Ecorce de racines de Ceratotheca sesamoides
            Piler les écorces de racines associées à une graine d’Aframomum melegueta et délayer dans un peu d’eau pour faire une pâte.
            Appliquer cette pâte sur les articulations douloureuses 2 fois par jour.
            • Parties aériennes de Smilax kraussiana
            Faire un décocté d’une botte de partie aériennes de la plante associées à une botte de Cassytha filiformis.
            Faire des massages articulaires avec le décoté.
            • Tiges feuillées de spondias mombin
            Faire un décocté aqueux de tiges feuilletées associées à un verre à bière d’huile de palme. Séparer les deux phases. Se laver avec le décocté aqueux en se servant des tiges feuillées comme éponge. Appliquer la phase huileuse en friction corporelles.

            ARTHROSE & RHUMATISME
            • Tiges feuillées de Bridelia scleroneura
            On prépare une décoction de la tige feuillée. Boire et prendre un bain de ce décocté.

            • Racines de Calotropis Procera
            Pulvériser la racine ; la mélanger à un peu de fruit de capsicum frutescens. Délayer la poudre dans de l’eau et faire un bain corporel une fois par jour.

            • Ecorces de racines de Acacia sieberiana
            L’écorce de la racine est pilée avec l’os de cheval ; ajouter l’huile de palmiste pour obtenir une pommade. La racine est mise à macérer dans l’eau pendant 24 heures. Masser la région malade avec la pommade. Boire un verre à liqueur de macéré 3 fois par jour jusqu’à guérison.
            Pour la même affection, on peut préparer une décoction des feuilles de la plante qui sera utilisées per os à raison de deux verres à liqueur matin et soir pour l’adulte et trois cuillerées à café matin et soir pour l’enfant.

            • Plantes entières de Cassytha filiformis
            Utiliser la plante entière comme éponge. Y mettre du savon non local. Se laver avec l’ensemble.

            • Racines de Cissus populmea
            Préparer un macéré des racines de la plante associées à celles de Hymenocardia acida en quantité égale. Renouveler tous les dix jours. Prendre en bain matin et soir pendant 3 mois pour les hommes et 4 mois pour les femmes.

            • Parties aériennes de Crotalaria retusa
            Faire la décoction ou la macération des parties aériennes de la plante. Prendre en bain 2 ou 3 fois par jour. Préparer un macéré alcoolique de 20g de parties aériennes dans 1 litre d’alcool fort. Faire à l’adulte 1 cuillerée à soupe 3 fois par jour et à l’enfant 1 cuillerée à café 2 fois par jour. Se laver avec le décocté 2 à 3 fois par jour ou avec le macéré aqueux.

            • Bulbes de DRACAENA FRAGANS
            Préparer une décoction des bulbes associées à 16 rouleaux de Imperata Cylindria à 2 rouleaux de Secamone afzelii et à 2 rouleaux d’Abrus precaterius.
            Boire un verre de bière 3 fois par jour et prendre un bain 3 fois par jour pendant 27 jours.

            • Tiges feuillées de Datura Innoxia
            Faire un macéré de 10g de tiges feuillées sèches dans 1 litre de liqueur. On administre le macéré par voie orale à raison de : Adulte : 1 cuillerée à café à 1 cuillerée à soupe dans ½ verre d’eau sucrée. Enfant : 12 gouttes dans un peu d’eau à boire.

            • Rafles d’Elaeis guineensis
            Découper en petits morceaux, mettre ensuite un os à l’intérieur du fruit de kigelia africana et faire une décoction de l’ensemble. A donner en bain aussi bien chez l’adulte que chez l’enfant pendant 1 mois.

  10. Marie-do

    Vital-Osmose distribue un silicium organique issu des diatomées qui ,mélangé à d’autres substances ,les potentialiserait (collagène marin par ex .).Beaucoup plus pratique d’utilisation
    puisque pas à jeun et se conservant à température ambiante .Qu’en pensez-vous ?

    Répondre
  11. BERTRAND

    j’ai une tendinite de la coiffe des rotateurs et malgré les tisanes de prêle des champs rien n’y fait. Alors le fameux résultat anti-inflammatoire, c’est du vent. J’ai aussi pris en infusion de l’harpagophytum en racine acheté en pharmacie issue de namibie (racine du diable) Là aussi, rien du tout. Ma tendinite a fait l’objet d’une inflitration et j’attends 1 mois pour voir les effets. Je m’attends à passer au bloc chirurgical dans peu de temps. La médecine moderne et la chirurgie ont fait leurs preuves. Il n’existe pas de thérapeutique miracle mais j’ai confiance dans notre médecine sans rejeter la phyo. Mais les limites sont claires. La preuve!!! Une bonne alimentation et de l’exercice physique sont recommandés. J’e fais attention depuis 40 ans et malgré tout j’ai mal à mon épaule. Pas de solution miracle.
    Cordialement

    Répondre
    • nicolle P.

      cher Bertrand,
      prenez donc du G5 et je vous garantis que vous aurez des résultats mais avez -vous consulté un ostéopathe, là peut-être pour une tendinite, une manip serait possible;
      j’utilise du G5 depuis près de vingt ans. avec bonheur !!!

      Répondre
    • Nicole

      Pourquoi ne pas aller chez l’ostéopathe!!!! j’ai eu une tendinite au genou, j’ai traîné plus d’un an avec finalement une infiltration etc… rien à faire, après un quart d’heure de marche ce n’était plus viable tellement c’était douloureux. Par curiosité je suis allée chez l’ostéopathe que l’on m’avait recommandé, tout simplement mon basin avait bougé et le muscle couturier tirait sur le tendon du genou lors de la marche. après trois séances, plus rien. alors notre médecine pour beaucoup de choses j’en suis revenue !!!! on calme la douleur mais on ne règle pas le problème.

      Répondre
      • debant

        il y a 10 ans environ,je souffrait d’une arthose billatérale du genou que je traitais avec du voltarène et qui nécessitait parfois des ponctions . C’est à cette période que je suis devenue végan pour des raisons éthiques. Trois mois plus tard, je me suis rendue compte que je ne souffrait plus et cette guérison se confirme au fil des ans.Autre bienfait du végétalisme, j’ai maigri de 8 kg et j’ai perdu toute ma graisse abdominale.Je voudrais ajouter qu’étant suivi à cette période par une rhumatologue,celle ci me conseillait de manger beaucoup de laitage , conseil que je suivais scrupuleusement.

        Répondre
  12. Arnaud

    Il me paraîtrait très utile de compléter cet article par un article sur l’argile, composé en grande partie de silicium. Et aujourd’hui, même les médecins recommandent l’utilisation de l’argile à des fins thérapeutiques.

    Répondre
  13. LucyO

    Très interessant !
    J’utilise déjà un gel à base de silicium organique & d’harpagophitum
    pour mes tendinites des coudes & mon arthrose de dos
    & mes douleurs diminuent

    Répondre
  14. gilbert

    Je prend du silicium organique ainsi que du glucosamine et aussi de la chondroïtine depuis des
    années sans la moindre amélioration ( arthrose ) Dois-je continuer malgré tout ou arrêter et passer à autre chose ?

    Répondre
  15. luciadella

    Bonjour,

    Je suis contente que vous nous parliez de cet excellent élément qu’est le silicium organique -
    Mon père de 90 ans s’est guéri avec le G5, remède mis au point par Loïc Le Ribault d’après les recherches de Norbert Duffaut d’ un psoriasis déclaré incurable par la médecine conventionnelle – 2 mois avant sa mort alors qu’il était devenu grabataire, ne communiquait plus et voulait mourir suite à un problème cardiaque, il avait spectaculairement remonté la pente en un mois de temps où je lui donnais 3 doses /jour : il re-marchait avec beaucoup d’entrain, sa peau hyper sèche retrouvait de l’élasticité, ses ongles qui se décomposaient en feuilletage reprenaient une consistance normale et chose spectaculaire ses cheveux repoussaient mais encore ils repoussaient bruns alors qu’ils étaient blancs… il communiquait à nouveau, mangeait, plaisantait et nous déclarait vouloir vivre encore et surtout son rythme cardiaque se normalisait – Le médecin était très surpris et a préféré attribué cette amélioration inespérée à ma présence -je suis sa fille- J’ai du ensuite repartir – Quand je suis revenue un mois après, son entourage ne trouvant pas utile de continuer le silicium, je l’ai retrouvé dans un nouvel état d’affaiblissement aggravé par l’hébétude provoquée par les benzodiazépines, c’était la 1ere fois qu’on lui en prescrivait à 90 ans alors qu’il est fortement déconseillé de commencer cette molécule après 65 ans, ceci malgré mon opposition – il est mort peu de temps après -

    Je vous communique aussi mon témoignage sur ma propre personne – En 2008 Je fais une fracture du poignet et développe après l’opération le syndrome algodystrophique main/épaule atrocement douloureux pendant 2 ans et demi – l’année suivante nouvelle fracture à l’autre poignet, la cassure, en plusieurs morceaux avec des esquilles est qualifiée de complexe – mon médecin homéopathe constatant un faible déplacement pense que ça ne justifie pas une opération, de l’autre côté un chirurgien juge urgent d’opérer, je consulte un 2e chirurgien spécialiste de la main qui confirme la nécessité et l’urgence de l’intervention – Après maintes réflexions je décide de renoncer à l’opération et de m’en remettre à l’homéopathie plus le G 5, ce dernier a permis de stopper l’algodystrophie naissante et tout est rentré dans l’ordre en 4 mois -

    Le produit à qui nous devons ces résultats incroyables est le G 5 du dernier laboratoire de L. Le Ribault, « silicium Espana », je suis très étonnée que vous ayez omis de le mentionner – Qu’y-a-t-il de plus fiable que le laboratoire du chercheur d’autant que les tarifs sont très corrects et la livraison est effectuée par porteur en 24 h ?

    En vous remerciant pour l’excellent travail d’information que vous réalisez,

    Bien cordialement,

    Répondre
    • Christian

      Le laboratoire d’Espagne n’a jamais été le dernier laboratoire de M. Le Ribault. Le prétendu laboratoire d’Espagne qui n’est qu’un ancien revendeur espagnol du laboratoire Irlandais a acheté le droit d’utiliser – illégalement – le nom de Le Ribault – pour vendre un produit fabriqué par un sous-traitant qui fabrique à ce jour un produit qu’il n’a plus grand chose à voir avec le G5 mis au point par Le Ribault et ses associés et collaborateurs en Irlande en 99. les tests comparatifs indépendants réalisés en Angleterre en 2011 sur 21 silicium vendus en Europe ont positionné le lbaoratoire espagnol en 17ème position, le G4 original d’Irlande en 1ère position, à partir de tests comparatifs effectués par un laboratoire officiel anglais. Sans autre commentaire.

      Répondre
        • Sissi

          Beaucoup de contradictions dans tous ces commentaires hélas !! Si l’effet est bénéfique chez des personnes qui prennent le silicium espagnol, c’est peut être le plus important non ?
          Quant à moi, je l’utilise surtout pour la peau qui est douce et beaucoup plus jolie en utilisant des produits à base de silicium (G5 ou autre !!!)
          ET au niveau de mes articulation arthrosiques ce qui m’a fait le plus de bien c’est l’huile de nigelle ( et oui vieux remède nord-africain !)
          J’ai retrouvé grâce à elle le mouvement d’une épaule complètement bloquée, l’épaule s’est recoincée quand j’ai arrêté et a retrouvé sa mobilité quand j’en ai repris, alors peut être que cette huile contient aussi du silicium ?
          Bref je crois que chacun est différemment sensible à certaines molécules !!! Et tant qu’il n’y a pas de danger pour la santé, il vaut mieux se soigner le plus naturellement possible (attention de ne pas faire n’importe quoi non plus !), quand on trouve un produit qui convient évitons de critiquer ceux qui marchent chez d’autres personnes….

          Répondre
          • Sissi

            quand je parle de produit pour la peau, il s’agit du gel ou de crème à base de silicium que j’utilise le soir en crème de nuit….

  16. Nicolas B

    « Le monde de l’aluminium » sur Arte nous apprenait par l’intermédiaire d’un spécialiste de l’aluminium que un des moyens les plus efficaces de lutter contre l’assimilation de l’aluminium dans le sang (omniprésent: canette, conserve, eau du robinet…) était de boire de l’eau contenant un maximum de silicium. Pour rappel, l’aluminium assimilé se fixe dans le cerveau et pourrait conduire à diverses pathologie telle que la maladie d’alzheimer.

    Répondre
  17. brigitte

    que pensez vous de ce vieux medicament que je vendais lorsque j étais pharmacien il y a tres longtemps je n ai jamais su s il avait une efficacité comme modificateur de terrain a t il une faible efficacité. ‘dissolvurol)
    jai fait une cure de forcapil car j ai les cheveux cassants et les ongles mous et cassants pour l instant je ne vois pas de difference peut etre que j ai besoin non seulement de soufre mais aussi de silice
    j habitais au Maroc pendant mon adolescence j avais de terribles lumagos deja et je m enterrais dans le sable chaud non humide c était radical

    Répondre
  18. Dominique A

    Il existe une présentation scientifiquement* élaborée qui fixe le silicium sur de la spiruline, ce qui permet non seulement une absorption bien plus importante, mais aussi sous la forme bien plus pratique que sont les gélules. Nom de spécialité: TRIANOX, des laboratoires Vita Api (83). Distribué aussi par CRP ( 05 34 66 41 64).
    * en collaboration avec Université de Marseille.

    Répondre
  19. chantal p

    Mon mari souffre de la maladie de PAGET.
    Il est soigné avec un comprimé d’ACTONEL par jour.
    Même médicament que celui de l’ostéoporose .Dans ce cas, la prescription est d’un comprimé par semaine.
    Le silicium organique peut-il être bénéfique dans son cas?
    On ne parle pas de cette maladie ou très peu, en tout cas je ne trouve pas d’alternative naturelle pour l’aider ; et ce médicament a une liste d’effets indésirables et de contre-indications assez impressionnante…

    Répondre
  20. René P.

    Monsieur,
    Je suis abonné à vos messages depuis quelques mois. Je suis « bourré » d’arthrose. j’ai déjà deux prothèses de hanche, deux chevilles bloquées par arthrodèse et une prothèse d’épaule. j’ai encore de l’arthrose à plusieurs endroits de mon corps.
    Je lis donc avec intérêt tout ce qui concerne l’arthrose dans vos publications.
    J’ai essayé avec satisfaction les « orogranules » que vous avez proposées il y a un ou deux mois. J’ai consommé les quatre boites et j’ai beaucoup moins mal.
    Aujourd’hui vous proposez le silicium qui semble aussi donner de bons résultats. Peut-être dans quelques temps proposerez vous un autre produit? je suis sur le point d’acheter une nouvelle série d’orogranules. Mais vaut-il mieux prendre du silicium? ou autre chose encore?
    Ma question : comment savoir quel est le produit le mieux adapté sans nécessairement les essayer tous?

    Merci pour ce que vous faites pour la santé

    René P.

    Répondre
  21. Iris B.

    Autre question: cela signifie-t-il que la prise de prêle n’apporte pas d’avantage au niveau de l’apport de silicium?

    Répondre
  22. Valérie B

    Votre article ne parle pas de la silice de prêle que prône Michel Dogna et qui serait selon lui la meilleure source de silicium assimilable par le corps. Je serais très intéressée de connaitre votre point de vue sur ce sujet

    Répondre
    • Serge F

      J’aimerais egalement connaitre votre avis sur la silice recommandée par Michel Dogna et si on peut en prendre si on a de l’ypertension car j’ai lu sur un n° special de Rebelle-Santé qu’il est contre-indiqué .Merci

      Répondre
  23. lilas

    Bonjour:: Vous avez écris: J’écris « probablement » car, curieusement, il existe en Afrique du Nord une vieille tradition d’enterrer dans le sable les personnes souffrant de rhumatismes.

    Je réagis pour vous confirmer que c’est une thérapie traditionnelle qui existe depuis très longtemps en Afrique du Nord et qui donne de bons résultats pour les personnes souffrant de rhumatisme, juste un détail , la personne n’est pas enterrée comme vous dites , la tête n’est pas couverte , elle est hors du sable .

    Répondre
  24. Marina M.

    Une amie très instruite en matière de produits naturels et qui se nourrit exclusivement de nourriture biologique m’avait parlé du silicium organique, que je me suis empressée de consommer (j’ai 56 ans). Il se trouve que dans la même période on m’avait décelé un petit ulcère à l’estomac, pour lequel on m’avait prescrit des médicaments allopathiques, or les désagréments de cet ulcère pourtant minime ne s’atténuaient pas. j’ai eu l’idée d’aller regarder sur Internet et j’ai découvert que plusieurs personnes avaient vécu la même chose et en avaient conclu que les deux étaient incompatibles. Pourriez-vous me renseigner sur ce point? …

    Répondre
  25. Marie M

    Depuis 25 ans je prends régulièrement de la silice organique (Flexillium) et je ne souffre pas d’arthrose ni d’ostéoporose, en fait je me porte très bien…. j’ai essayé pendant une année le G5 et mes douleurs étant revenues, je suis retournée vers le Flexillium et j’en suis bien contente, je complète maintenant avec de l’extrait de Moule de Nouvelle Zelande (Perna Canalicculus)

    Répondre
  26. christiane

    Bonjour,

    Atteinte d’une arthrose sévère précoce (51 ans),et 10 ans après porteuse de prothèses totales de chaque genou, après avoir tout essayé afin d’atténuer les douleurs liées à cette pathologie, le silicium oui, mais arrivé à un certain stade de destruction de cartilage, il n’y a plus rien à faire.
    Attention au business mis en place tant en allopathie, que dans les médecines douces!!!
    Il faut savoir ouvrir les yeux et être conscient de l’inutilité des traitements lorsqu’il ne reste que la chirurgie

    Répondre
  27. Kiki

    Suite à une spondylarthrite ankylosante, je prends depuis plusieurs années du silicium organique naturel biodisponible et assimilable (coquille et membrane coquillère d’oeuf fécondé).
    Je n’ai plus de douleurs depuis longtemps.
    J’aimerais connaître votre avis sur cette forme de silicium…

    Répondre
  28. Lydie

    bonjour,
    j’ai connu le G5 de Loic Le Ribault fin des années 1990 début 2000 et je me souviens que je ne pouvais pas boire ce liquide car le gout était très spécial (je le coupais avec de l’eau pour le boire)
    je me souviens aussi de son pouvoir cicatrisant ultra rapide : je me suis réparée en deux heures de temps des plaies aux mains dues aux gestes répétés dans des grands bacs de glaçons gelés en effet, lors des fêtes d’une ville du Sud Ouest et ce pendant plus de 10 heures d’affilées, les mains allaient chercher les diverses bouteilles de sodas qui trempées dans les bacs glacés au milieux des glaçons géants : le dessus des mains étaient brulés et à vifs : après deux heures de compresses de G5 tout était réparé :-) je précise que je travaillais pendant six jours d’affilés et que je me « réparé » tous les jours… mais il est regrettable aujourd’hui de constater que le produit sous la marque G5 ne correspond plus du tout au produit de Mr Loic Le Ribault… en effet, il se boit sans aucun gout, et surtout il ne répare et ne soulage rien… mais rien du tout :-( comment peut on expliquer cela, si ce n’est que le G5 de base n’est plus et qu’il ne reste qu’un semblant de celui ci… y en a t-il un qui soit le vrai parmi tous ces produits vendus aujourd’hui ????

    Répondre
    • Christian Daniel Assoun

      cherche et tu trouveras!
      http://www.glycangroup.com
      il existe de nombreux vendeurs de cravates partout en Europe, France, Suisse, Irlande,Espagne et puis du G5
      avec ou sans parabens ,et autres produits potentiellement cancérogènes ou perturbateurs endocriniens comme conservateurs interdits en version buvable, etc..cela dépendra de votre pouvoir d’achat!

      Répondre
  29. Lydie

    j’ai oublié de demander : il y a une guéguerre concernant le G5 certains disent que c’est celui fabriqué en Irlande qui est l’original alors que d’autres disent que c’est en Espagne que Loic Le Ribault aurait transmis son « original » alors qui croire ?????

    Répondre
    • Isabeau

      Le mieux, c’est d’écouter ce que Loïc Le Ribault en dit lui-même (petit enregistrement de quelques minutes) : https://www.silicium.com/v_portal/inc/clicklink.asp?t=3&cod=512&c=1&s=474938027
      Pour notre part, nous sommes de grands utilisateurs du G5 depuis bien longtemps (d’abord celui d’Irlande, puis, naturellement, celui fabriqué en Espagne) ; très efficace pour toutes sortes de problèmes, tendinites, foulures, rhumatismes, plaies, brûlures, eczémas (nous attendons d’être plus âgés et d’avoir de l’arthrose pour voir son efficacité dans ce domaine !), et même en cas de digestions difficiles ! Une de mes tantes, atteinte de la maladie de Parkinson, a vu son état nettement amélioré grâce à ce G5 (l’original, pas le siliplant), ce qui, je précise, ne l’empêche pas de continuer son traitement allopathique mais lui permet d’en rester à la dose minimum.

      Mais, de toute façon, à chacun de voir ce qui lui convient le mieux, le principal étant de trouver l’amélioration recherchée et d’éviter au maximum les traitements lourds !

      Merci à JMD que je trouve passionnant (même si je ne suis pas toujours d’accord avec tout) !

      Répondre
  30. Nathalie K

    bonjour,
    que pensez-vous de la solution homeopathique ,à savoir , prendre les granules de Silicea des laboratoires Boiron pour assimiler le silicium ?

    Répondre
  31. NATHALIE

    Bonjour,

    pouvez-vous nous dire comment on peut savoir si notre arthrose est due à un déficit en silicium?
    merci pour tout le travail que vous faites!

    Répondre
  32. Lucie G.

    Bonjour,

    Personnellement, après avoir utilisé pendant quelques temps le silicium G5, j’ai lu un article sur le silicium organique contenu dans les produits DexSil et…ai donc changé pour DexSil !

    En effet, le silicium contenu dans la solution buvable DexSil est le plus assimilable et atteint directement le coeur des cellules. Rapidement (et beaucoup plus rapidement qu’avec le G5), j’ai pu constater les effets du silicium DexSil…notamment au niveau des ongles, des cheveux et de la peau. Et je me dis que si je constate des résultats visibles, alors c’est qu’il doit également y en avoir des invisibles…je pense là aux tissus conjonctifs ou encore articulations.

    J’ai aussi constaté une amélioration de ma souplesse articulaire ainsi qu’une meilleure récupération après le sport (pas de courbatures). Et un bon point pour cette gamme DexSil est qu’elle comporte également 2 gels à appliquer sur les zones douloureuses. Là, encore une fois, l’effet est très rapide.

    Dernièrement, j’ai découvert leur site internet http://www.dexsil.ch qui offre passablement d’information.
    Aujourd’hui, je suis persuadée que le silicium DexSil est plus assimilable que le G5 et offre plus de résultats et rejoint la remarque de Marie-Hélène C.

    Répondre
    • Nikox

      Vous m’avez l’air d’etre devenue une pointure en physique-chimie en ayant fait quelques lectures…sur le site qui les vend !! Vous pensez qu’un site vantant les mérites de son produit s’y prendrait autrement ?

      Répondre
  33. Marie-Laure

    Justement, Nathalie, je comptais parler de cette petite expérience vécue y’a deux mois. J’étais aller voir un accuponcteur pour un gros problème d’insomnie, et au bout de la deuxième séance il me dit franchement ne rien pouvoir faire de plus pour moi et me prescrit du Silicea 9ch en granules homéopathiques. J’en ai pris un moment sans effet pour mes insomnies et j’ai cherché à me documenter sur le produit. Je n’ai rien trouvé alors!
    Aujourd’hui c’est avec plaisir que je lis cette lettre et les effets du silicium qui sont décrit me rappellent qu’alors tous les craquements de cartilages, aux genoux, aux pieds, aux doigts, j’étais une vraie symphonie quand je bougeais, ce sont alors estompés. Ainsi que mes maux de dos. Rien de probant au niveau de la peau! Dommage!
    Quand pensez vous?

    Répondre
  34. Roger B

    Bonjour
    Dommage qu’apres tant d’annes de recherches autour du silicium organique, les repères restent toujours les mêmes. On mélange souvent recherche et marketing. Si LOIC Le Ribault s’est toujours présente comme le créateur du Silicium Organique on oublie simplement qu’il n’a en fait que crée une marque le G5. Le G5 n’est autre que le MMST qui était déjà utilisé depuis les années 60 et rembourse par la sécurité sociale de 1971 a 1996 sous forme injectable.
    Le propre de LLR a toujours été de communiquer sur sa victimisation suite à des condamnations – Oubliant simplement que parfois celle-ci étaient justifiées du fait de ses procédures commerciales douteuses ou d’allégations faisant passer son produit pour un produit miracle.
    J’ai été personnellement confronté lors de mes contacts commerciaux à des personnes (pharmaciens notamment) à qui LLR A laisse quelques ardoises.
    Le mérite de LLR a été de faire du business avec le Silicium Organique et de faire connaître cette molécule (Oubliant parfois de dire à ses acheteurs la présence de parabens dans ses produits…).
    Depuis de nombreux laboratoires ont travaillés sur cette molécule pour la rendre plus active ou plus pure.
    Pour ma part j’utilise depuis 2004 le Silicium Bio Active Dexsil (sans conservateur sous 2 formes : MMST pour les gels (c’est la forme adaptée aux collagènes…) et l’acide silicique monomère (si(oh)4 bio active, permettant un ciblage cellulaire et une action globale sur l’organisme.
    Cet usage me permet de retrouver un fonctionnement structurel (articulaire) et métabolique, normal (disparition des migraines ophtalmiques notamment).
    Je penses que comme pour tout produit il faut garder de l’objectivité et sortir de l’approche quasi sectaire ou de sacralisation de gourou ou produit miracle.
    Il y a maintenant pas mal d’études montrant l’efficacité du Silicium, le tout est de bien choisir son produit….il faut lire les étiquettes pour peut que le Laboratoire ne triche pas.
    Bonne découverte de cette merveilleuse molécule.
    Envoyé de ma tablette, désolé pour les accents manquants.

    Répondre
    • Nikox

      Est ce que vous pouvez développer l’acide silicique monomère (si(oh)4 bio active et son ciblage cellulaire ? Comment ca marche ?

      Répondre
  35. Maryse D

    A 64 ans, je suis une adepte du Silicium G5 de Loïc Le Ribaut depuis environ 3 ans et je m’en porte bien car j’ai eu plusieurs accidents importants à la cheville et aux genoux et étant très sportive, le silicium m’a permis de ne plus souffrir de mon manque de ligaments croisés antérieurs aux 2 genoux ainsi que d’une triple fracture ouverte de la cheville.
    Je suis quand même sensible aux changements de temps pour ma cheville mais je pratique sans problème la danse sportive bien qu’ayant 5 mm de cartilage en moins.
    Il est vrai également que le silicium a un effet bénéfique sur les cheveux.

    Merci à vous pour tous vos conseils judicieux qui permettent d’améliorer notre quotidien sainement.

    Répondre
  36. nicolle P.

    Bonjour Jean-Marc, tout d’abord merci pour l’excellent travail que vous faites.Je suis triste que vous ayez employé le terme « produit sulfureux »,la ténébreuse affaire » ect….J’ai connu Loïc Le Ribault.
    il n’était pas utilisateur du microscope électronique mais l’Inventeur. Je suis étonnée que vous ayez écris votre article en mettant cet accent désagréable qui se répercute sur le Silicium Organique.
    j’ai commencé à utiliser ce silicium dans les années 1987-88 avec des résultats très positifs. Que Loïc est eu des problèmes certes mais à savoir qu’en France les chercheurs qui gênent n’ont pas la vie facile; j’ai connu Loïc à l’époque comme j’ai bien connu Jacques Benveniste (la mémoire de l’eau) à qui j’avais recommandé de prendre du silicium organique. Tous ces chercheurs sont passés au crible en France c’est bien connu; c’est bien triste. Michel Dogna
    avec qui j’ai travaillé pendant plusieurs années recommande le G5 d’Espagne;pour ma part pendant des années je me suis fournie en Irlande et l’espagne a repris la production.
    par contre récemment j’ai trouvé le G5 par le biais de mon fournisseur de tisane « les Tisanes Fouché (inventeur de la Boldoflorine, la bonne tisane pour le foie
    bien à vous à bientôt ..ha! un dernier mot =le silicium est vraiment un produit formidable ,j’ai 72 ans et jusqu’en Janvier 2013 je travaillais encore (garde à domicile de personnes âgées et handicapées) dur ! dur!)

    Répondre
  37. maxou

    Bonjour,
    Quel méli melo ce silicium organique G5! Je suis allé en magasin bio pour vérifier et voir avec les vendeurs. Je n’ai pas trouvé un magasin vendant du LLRG5 sans conservateurs ou parabens. Mais il y a les pubs annonçant qu’il existe.
    J’ai un peu tout regardé (Irlande, Espagne, à l’ortie, à la presle etc…) mais je n’en ai vu aucun mentionnant noir sur blanc « concentré à 2500mg/L, sans parabens, sans OGM, sans dioxines » à part ce fameux fabricant Suisse dont vous parlez: Glycan-shop.com. Depuis j’achète chez lui et mes douleurs dues à l’arthrose ne s’en portent que mieux, et à 1/3 du prix des autres en plus. Donc y’a pas photos pour moi. Courage à tous.

    Répondre
  38. YAZombie

    Votre façon de modérer ne vous fait pas honneur. Laisser passer des âneries comme « il était l’inventeur du microscope électronique » sans autoriser une réponse qui remette au moins ces charlatans à leur place, quand par ailleurs vous ne censurez pas des publicités grosses comme la mémoire de l’eau, je ne vous dis pas bravo.

    Répondre
    • mamoune

      bonjour,je soufre d’un purpura rhumatoide avec une atteinte rénale est ce que le silicium est sans danger
      pour moi ,merci pour votre réponsse .

      Répondre
      • ALINE

        Mon mari a une tendinite (tennis elbow) depuis deux ans. il prend du curcuma actuellement mais j’aimerai l’associer a du silicium. J’ai acheté dans une bio boutique la marque
        CATALYONS,
        la composition de ce produit est certifié eau purifiée, dioxyde de silicum.
        Connaissez vous ce produit ?
        Avec tous les commentaires que je lis, je ne sais plus ce qui est valable ou pas.
        Merci

        Répondre
  39. Yann

    Bonjour à tous !
    J’ai trouvé le site de http://www.bienfaitsdusilicium.com très intéressant. Il contient de nombreux témoignages de personnes ayant soufferts de graves problèmes de santé (problèmes ostéo-articulaires, cardiaques, respiratoires, visuels, cutanés, etc) qui ont pu se soigner ou du moins soulager leurs douleurs grâce au silicium organique. Il y a de nombreux témoignages de personnes qui expliquent comment ils se sont soignés et où trouver du silicium organique de qualité (du moins le G5 Original du Dr Loïc Le Ribault).

    Répondre
  40. POTENTIER

    je suis allée voir dernièrement ma naturopathe qui m’a prescrit du silicium j’espère que ce produit m’apportera du bien , actuellement en période de ménopause je souffre d’arthrose de carence en ferritine , je ne consulte plus de médecins généraliste pour mes problèmes de santé incapable de nous donner des médicaments qui soulagent (anti inflammatoires, complément alimentaires pour des carences etc….) qui n’apportent rien et en plus qui vous dérègle l’organisme , encore une fois on retrouve que du commerce même pour notre santé ! j’attends avec impatience de voir le résultat avec le silicium .

    Répondre
  41. Sylvain PAFUMI

    Les bienfaits du silicium organique ne sont plus à mettre en doute.
    Je n’en veux pour preuve que les témoignages étonnants de patients ayant été consulté un médecin parisien pour des motifs esthétiques et qui ont été surpris par des effets positifs totalement inattendus des injections faites sur leur visage dans un pur but de rajeunissement ou d’embellissement.
    Dans le milieu des années 80, le Docteur Gilbert Guenoun avait mis au point un traitement destiné à stimuler les tissus conjonctifs dans le but de favoriser une production accrue de collagène et de fibroblastes sur le derme et l’épiderme du visage de ses patients. Sa technique, révolutionnaire à l’époque du fait qu’elle ne faisait pas appel à un acte quelconque de chirurgie et ne reposait que sur une simple stimulation des composants de la peau, avait fait l’objet d’un dépôt de brevet :
    http://hzgj.gzbio.org:88/download/pdfs/FR2683455A1.pdf
    On notera dans la composition de la formule ayant fait l’objet de cette demande de brevet l’importance du monométhyltrisilanol que le docteur injectait sous forme de CONJONCTIL, marque pharmaceutique dont il était déjà question dans le manuscrit de Norbert Duffaut, « Les Tribulations d’un Découvreur Non Reconnu » :
    http://loic-le-ribault.net/fr/duffaut/norbert_Duffaut.pdf
    Les patients traités par le Docteur Guenoun, ont donc témoigné d’effets positifs inattendus suite au traitement local fait sur leur visage. Ces effets étaient parfois spectaculaires! Des personnes atteintes de cataracte ou de glaucome, victimes d’une semi cécité, ont retrouvé la vue qu’elles avaient dans leur jeunesse ; des femmes stériles sont tombées enceintes, la lumière artérielle de cardiaques préalablement victimes d’infarctus s’est agrandie ; une jeune fille,incapable de se concentrer durant ses cours et dont les parents désespéraient des résultats scolaires, s’est mise à remporter les meilleures notes de sa classe ; des DMLA ont été guéries ; des cheveux magnifiques se sont mis à repousser sur des crânes dégarnis…
    Ces résultats inouïs autant qu’inattendus ne pouvaient pour cette dernière raison être mis sur le compte d’un quelconque effet placebo!
    Le docteur Guenoun ignorait les travaux de Norbert Duffaut et n’avait jamais entendu parler du silicium organique. Il se contentait d’utiliser les produits qu’il avait vu utiliser sur les grands brûlés à l’Hôpital de Percy Clamart où il avait fait son service militaire. Il s’était dit que s’ils parvenaient à restaurer une peau brûlée, ils parviendraient à plus forte raison à améliorer la texture d’une peau saine n’ayant jamais subi que les outrages du temps!
    Eberlué par les témoignages totalement inattendus de ses patients, il en était arrivé à la conclusion que la composition de ses injections les débarrassait de leur PLAQUE D’ ATHEROME.
    Il a alors déposé un second brevet :
    http://219.137.194.38:88/download/pdfs/FR2938438A1.pdf
    On notera que la composition de la solution destinée à ce qu’il a appelé par la suite son « traitement des cardiaques » est identique à celle qu’il employait pour restaurer les visages, et surtout que le fameux CONJONCTIL y est l’élément essentiel!
    Comme les résultats qu’il avait obtenus sur ses patients (en qualité d’effets secondaires positifs) étaient les mêmes dont Norbert Duffaut avait témoigné dans son manuscrit, il est clair que si le second élément (la procaïne dont Ana Aslan se servait déjà en gériatrie) avait pu être déterminant dans les cures de rajeunissement, il n’intervenait que très peu dans les autres résultats observés. C’était donc bien le silicium organique sous la forme du CONJONCTIL qui était l’élément agissant.
    A défaut donc d’une preuve statistiquement acceptable dans le domaine scientifique, cette anecdote a du moins la valeur d’une présomption extrêmement positive en faveur du silicium organique.
    Concernant à présent le moyen d’action, j’ai évoqué dans une réponse rédigée hier à Monsieur Assoun la possibilité d’une transmutation biologique. On se reportera donc à cette réponse pour plus de détails.

    Répondre
  42. Sylvain PAFUMI

    « A noter que la façon dont le silicium organique apparaît dans la nature est un mystère. Il n’existe à ce jour aucune publication abordant cette question. »

    Peut-être que l’expérience de Wilhelm Reich sur les « bions sablonneux » pourrait nous fournir une piste à ce sujet.
    Bien que la conclusion de cette expérience ait été contestée par Roger Wilcox dans son fameux « rebuttal », elle fournit la meilleure explication au passage de l’état minéral à celui d’organique du silicium.
    De même, la différence de température entre le très contesté « accumulateur d’orgone » et la température extérieure, (différence qu’Enstein avait mis sur un effet de convection, lequel a été réfuté depuis par des vérifications faites par les époux Correas – Alexandra et Paulo) qui remet en cause la deuxième loi de la thermodynamique sur l’entropie).
    Eugène Mallove avait travaillé avec les Corréas et cité l’exemple de l’accumulateur de Reich comme l’expérience la plus simple et la plus convaincante prouvant la possibilité de la fusion froide.

    Répondre
  43. Hayet

    La psammatothérapie ou l’arénothérapie ou la sablothérapie ou encore l’enterrement curatif dans les sables appelé bain de sable , est une médecine douce qui s’adresse aux personnes souffrant de rhumatismes. Il s’agit en fait littéralement de bains de sable, c’est-à-dire s’enterrer quelques minutes dans le sable très chaud des dunes du sud tunisien! effet synergique de la chaleur et du silicium !! Bienvenue en Tunisie !!!

    Répondre
  44. Nicolas

    Bonjour,

    Bon article sur les bienfaits du silicium, mais c’est dommage que vous ne parlez que du silicium de synthèse et non du silicium naturel issu des plantes comme l’ortie ou autres… je prends de la silice d’ortie car la biodisponibilité des produits naturels est réputée être la meilleure, il n’y a pas que le G5!

    Répondre
    • po

      moi j’utilise une creme de soin pour le visage, et je vous assure que a presque 30 ans et une peau d’ado, j’ai tout essayé, des traitements de choc type roi cutane, et tonnes de cremes pour peau mature a tendance acneique ,des remedes de grand mere, ne plus rien mettre (ct pire), creme a basse de bave d’escargot (horriblement cher fonctionne au debut mais la peau si habitue a la longue) voir des tas de dermatho tous au long de ma jeunesse pour qu’ils te prescrivent toujours les meme traitements j’ai baisser les bras et un jours j’ai eu cette creme en echantillonet la MIRACLE finit les kystes sous peau les spots blanc et point noirs, adieu les bourgeons du printemps

      Répondre
  45. Claudy.P

    Bonjour,
    Je souffre également d’arthrose et malheureusement sujet aux coliques néphrétiques,dans votre article vous ne parlez d’aucunes contre-indications et principalement sur les reins, qui m’intéresse fortement, pouvez-vous me dire si en prenant du silicium organique je ne risque rien.
    Cordialement

    Répondre
  46. Eliane d'Ecosse

    Bonjour,
    Effectivement je suis un peu perplexe du ton du début de votre article sur le silicium organique G5. Je connais bien le G5 car je l’utilise depuis plus de 12 années. A cette époque je souffrais de fortes douleurs dans les hanches dues à une perte massive de calcium et accompagnée de fibromyalgie. Il me fallait 10 minutes pour me lever. Couchée, mon mari devait me tourner dans le lit car je ne pouvais le faire seule.. Je marchais avec beaucoup de difficulté. Les médecins étaient sans ressources et ne me donnaient que des anti-douleurs tels que le Diclofenac et de la Codéine 10 mg et plus.. qui me donnaient de terribles maux d’estomac. Une amie m’a recommandé d’essayer le silicium organique et plus particulièrement le G5 qui, disait elle, était plus efficace que les autres silicium. J’ai eu confiance et j’ ai commencé un traitement à doses élevées comprenant compresses de G5 sur les hanches couvertes de film plastique pour les garder humides et buvant des doses de 20ml 3 fois par jour (goût neutre). Après quelques jours, la douleur avait diminué de moitié !!!! Ceci m’a donné confiance et j’ai maintenu le traitement à hautes doses pendant 1 an. Graduellement, j’ai diminué les doses d’anti-douleurs jusqu’au point où je n’en ai plus eu besoin (en 5/6 mois!). Quelquefois encore quand le temps est très humide – j’habite en Ecosse – je ressens de la douleur mais qui est très supportable. J’achète le G5 en Irlande depuis toutes ces années. Je suis extrêmement reconnaissante à mon amie et je l’ai recommandé à beaucoup de personnes. Je continue à l’utiliser régulièrement mais en dose d’entretien car j’ai récupéré l’usage complet de mon corps. J’utilise aussi le G5 pour des éruptions cutanées mineures, pour des débuts d’orgelet qui disparaissent dans les 24 heures! Le G5 est un anti-douleur magnifique et un reconstituant osseux étonnant.De plus, il ne produit aucun effet secondaire! J’ai une alimentation saine, suis végétarienne, bois beaucoup d’eau chaude, ne bois pas, ne fume pas et pas de drogue. J’ai rajeuni dans mon corps et dans mon état intérieur grâce à l’effet du G5 sur mon équilibre mental et psychologique. Bien à vous, Eliane C

    Répondre
    • Lilas

      Moi ça m’intéresse pour les USA car j’ai trouvé un produit acheté sur Amazon.com : Orgono living silica fabriqué en Espagne. C’est du monomethylsilanetriol.

      Personnellement, cela ne me fait rien car je ne souffre de rien. J’ai pourtant 52.
      De temps en temps, je fais des cures.

      Je me rappelle avoir pris du Flexilium à 30 car mon genou, d’un coup, s’est mis à grincer et je ne pouvais plus marcher. En quelques jours, le problème a été réglé et depuis je n’ai plus rien!

      Répondre
  47. Christine Castillon

    Bonjour,

    J’aimerais bien savoir quel silicium organique vous recommandez d’utiliser.
    Car c’est bien difficile de choisir correctement étant donné son coût.

    En ce qui me concerne, j’ai toujours utilisé du G5. Le gel est un cicatrisant hors pair.
    J’ai un métier physique et l’utilise très régulièrement (peau, muscles, petits traumatismes sportifs).
    Sous forme liquide je fais généralement une ou 2 cures par an, n’ayant pas les moyens d’en prendre en continu.

    L’arthrose j’en ai partout (au vu de la jolie scintigraphie qu’on m’a produite). Je fais avec – sans aucune perte de mobilité, pour le moment (bientôt 60).

    Je voudrais vraiment savoir ce que vous conseillez : quelle forme de silicium, quelle dose et quel usage ?

    Merci par avance

    Répondre
  48. maissz

    j’ai utilisé le g5 de loic le ribault, et il est tout simplement miraculeux!
    je souffrais du bas du dos depuis deux ans, après deux accouchements proches, surtout au réveil et dans la nuit.
    après seulement deux prises, la douleur a disparu, c’est incroyable!
    cela a produit le même effet à deux personnes de mon entourage qui l’ont utilisé et seulement après quelques prises. et aussi ma mère qui souffre d’arthrose depuis des années a été pour la première fois soulagée après l’utilisation du gel.
    donc oui ce produit est efficace c’est sur et certain.

    Répondre
Retour en haut de page